Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

circulation alternée

  • LES ANNIVERSAIRES DE L’ANNEE 2017 A VANVES

    Le rappel de quelques anniversaires qui marqueront cette année 2017 sont à bien des égards en lien avec  ce que nous vivons actuellement à Vanves et dans notre région, entre les grands chantiers, TGV Atlantique en 1987, Grand Paris Express en  2017, la  circulation alternée appliquée pour la première fois en 1997, et au moins six fois en 2016, et le déménagement programmé, de nouveau, du secrétariat du Stade de Vanves.

    VOILA 30 ANS  : Un chantier semblable à celui mené pour le Grand Paris Express prenait fin au printemps 1987, après 2 ans et demi de travaux menés par Nord France et Chantiers Moderne pour le TGV Atlantique : Le saut de mouton Vanves/Malakoff  réalisé parallélement avec le réaménagement de la plateforme de Montrouge/Chatillon où étaient prévus les ateliers d’entretien et le stationnement des rames. Il s’agissait de permettre aux voies du TGV de passer au dessus des voies de la ligne Paris Montparnase (N du Transilien,) pour bifurquer versMalakoff grâce à un ouvrage en béton armé qui recouvre les deux tranchées couvertes empruntées par la ligne N du Transilien  dont une nouvelle voie avait été construite et et une autre rallongée avec une estacade permettant de rejoindre direcrtement la gare de Vanves/Malakoff. Les deux ponts au dessus de l’avenue ErnestLaval (CD 50) ont été reconstruits, élargis et ripés  en deux temps, dans la nuit du 20 au 21 décembre 1986 et du 31 Janvier au 1er Février 1987  suscitant là aussi une interruption du trafic mais uniquement la nuit

    Les premiers containers faisaient leur apparition chez les particuliers et immeubles collectifs ( 2 922 ) pour remplacer les poubelles disparates et sacs en plastiques. Le canarval de Juin  célébrait le millénaire capétien. D’importants travaux de rénovation étaient réalisé au chalet du Croz à la Féclaz  et inaugurés le 16 Décembre 1987, pour lui donner son aspect actuel, et ne recevoir qu’une seule classe de neige au lieu de deux. Un premier forum du commerce et de l’artisanat était organisé  au gymnase Maurice Magne  réunissant 62 acteurs économiques. Et la première pierre des lotissements larmeroux sur les anciens terrains militaires était posée à la fin de l’année 1987.

    VOILA 20 ANS : José Alfarroba prenait la direction du théâtre de Vanves. La municipalité dirigée par Guy Janvier(PS) lançait le projet d’aménagement du Macdonald Driver  avec ses immeubles qui accueillent un hôtel, l’espace Gazier et des habitations  à la pointe de la rue J.Bleuzen qui a suscité la mobilisation de beaucoup de riverains qui ont manifesté devant la mairie le 18 Octobre et avaient crée une association contre la coulée de béton . Le secrétariat du Stade de Vanves déménageait le 3  septembre  du pavillon à l’angle M.Besseyre/G.Mocquet à celui du PMS A.Roche alors qu’il s’apprête 20 ans après,, à déménager de nouveau dans les bureaux de la piscine à côté du service des sports. La circulation alternée était appliquée pour la 1ére fois à Vanves et 22 autres communes dont Paris  à cause d’un pic de pollution le 1er Octobre 1997. Les associations d’anciens combattants s’installaient dans leur pavillon du 40 rue S.Carnot. Le déménagement du dépôt de voirie avec le garage municipal rue de solférono était lancé. Enfin le feuilleton de pollution aux hydrocarbures  de la pièce d’eau du parc F.Pic débutait le 6 Octobre 1997 pour durer plus de dix ans avec de nombreux contentieux,  

    VOILA 10 ANS : Nicolas Sarkozy, encore ministre de l’intérieur,  remettait la légion d’honneur à Bernard Gauducheau maire de Vanves lors de la récepton des vierux à l’Hôtel de ville. Le Commissariat de police s’installait dans ses nouveaux bureaux de la rue Raymond Marcheron avec 9 mois d’avance en Mai 2007, et était inauguré par Michéle Alliot Marie ministre de l’intérieur le 26 septembre, tout le secteur des Hauts de Vanves ayant été alors bloqué suscoitant de multiples protestations. La nouvelle place de la République était inaugée en Mai, ainsi que la salle Michel Latapie rue de Châtillon en Octobre, en hommage au fondateur des Ateliers d’Arts et Plastiques qui célébreront leur 40 ans en Octobre 2017.   L’association pour le renouveau de l’orgue de Saint Remy était constituée pour mener à bien la reconstruction de l’orgue

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    PAS DE TREVE PENDANT LES PICS

    Ainsi pour la 6éme fois la circulation alternée est appliquée, avec une certaine tolérance à cause du départ en vacances. Si les vanvéens bénéficient de la gratuité des transports, ce n’est pas le cas pour le stationnement payant à Vanves (et ses consoeurs de GPSO) contrairement à Paris où il est gratuit lors des pics. Ce qui est regrettable. D’autant plus lorsque les ASVP mettent des contredances pour stationnement impayé, dépassé ou oublié ces jours là. Ils devraient faire preuve d’un peu plus de tolérance là aussi vis-à-vis  des automobilistes . Dommage

    FOOTBALL : TREVE DES CONFISSEURS

    C'est la trêve «  des confiseurs » pour l’équipe première de football du stade de Vanves. La  reprise est prévu le 15 janvier à domicile c/Franconville selon le  calendrier. « Mais il faut plutôt dire à l'extérieur car notre stade est suspendu pour ce match suite »aux incidents contre Aulnay ! Et  c'est très compliqué de trouver un terrain de repli » indique Jean Claude Vignal, président de la section qui a donné les derniers résultats. La réserve qui évolue en deuxième division départementale a gagné contre Clichy 9/0 Dimanche dernier et l’équipe premiére a gagné contre Taverny  : « A la mi-temps Vanves perdait 1 à 0, ensuite le score est passé à 2 à 1en notre faveur à 30 minutes de la fin de la rencontre, puis 3 à 1 et 4 à 1 à 10 minutes de la fin, Score final 4 à 2. Très bonne opération contre un club classé 3 ème, qui plus est à l'extérieur ».

  • UN CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES EN PLEINE ACTUALITE METROPOLITAINE

    Le conseil municipal de mercredi soir fut court mais en pleine actualité lors de cette seconde journée de circulation alternée à cause d’un pic de pollution extrêmement long et intense. L’une des ses 22 délibérations concernait d’ailleurs  la création d’une Zone Restreinte de Circulation (ZRC) par la ville de Paris sur l’ensemble de son territoire intra-muros, pour interdire de circulation les véhicules les plus polluants sur laquelle le conseil municipal devait se prononcer comme d’autres dans les communes  riveraines de la capitale.

    Tout le monde est d’accord pour dire que « La circulation alternée ne rime à rien puisque l'interdiction de circuler en fonction des plaques est aléatoire et ne permet pas de cibler les véhicules les plus polluants ».  C’est pourquoi le systéme de vignettes à 6 niveaux identifiant leur niveau de pollution qui seront obligatoires à partir du 16 Janvier 2017 sera beaucoup plus efficace. Tout simplement parce que les pouvoirs publics pourront décider en fonction de l'intensité de l'épisode polluant d'interdire les véhicules arborant les vignettes correspondant aux plus mauvais résultats. Finis le tour de passe-passe pour ceux qui avaient deux véhicules, l’un pair et l’autre impair

    Mais voilà, comme toujours la politique reprend le dessus : La ville de Vanves a émis un avis défavorable sur cette ZCR qui ne toucherait que la rue Louis Vicat  en expliquant que « l’on peut comprendre ce projet, mais il est regrettable qu’il n’aît pas fait l’objet d’une concertation plus en  amont et avec les communes où se reportera la circulation où leurs habitants sont soumis aux mêmes nuisances que les résidents parisiens aux abords des grands axes. D’autant plus à un moment où tout le monde parle de métropole » constatait le maire de Vanves qui considére que c’est un sujet qui fait débat : « J’ai tendance à penser qu’il faut ouvrir les yeux. Mais des décisions sont prises sans nous consulter lors que ce sont des sujets sur lesquels on doit travailler en commun, définir une méthodologie ».

    Le groupe PS s’est abstenu  car il considére que ce gente de décision doit être collégiale et métropolitaine . «  En l’absence de réelle concertation avec les communes limitrophes, et de prise en compte des incidences induites par cette décision unilatérale, mais face à la nécessaire prise en compte des impératifs de santé publique mis en avant par la Mairie de Paris, nous nous abstiendrons sur cette délibération.Toutefois face à cette guerre Paris / Banlieue ranimée et à celle des chiffres et données contradictoires, face aux communiqués de presse et tweets interposés, nous nous devons de dépasser les clivages politiques. Nous nous devons d’être constructifs et d’œuvrer ensemble à ce grand défi environnemental pour garantir à tous une meilleure qualité de vie » a déclaré Anne Laure Mondon (PS). Pour elle il est donc temps de s’unir et d’imaginer ensemble un plan d’action audacieux mais tenable. « C’est pour cette raison que les élus du groupe socialiste soutiennent la proposition du Député de Seine-et-Marne Olivier Faure de mise en place rapide d’un « Grenelle de la circulation » en Ile-de-France ».

    « Cet arrêté de la ville de Paris va dans le sens de l’histoire. Mais la droite reste sclérosée dans le tout voiture datant des années 70 » a constaté Boris Amoroz (FG/PC) qui a voté contre avec Lucile Schmid (EELV) en constatant « qu’au Conseil Régional le Front de Gauche fait des propositions de financement réalistes des transports qui sont rejetés par la majorité de droite et qu’au parlement, députés LR et PS refusent de voter les amendements des députés communistes visant à augmenter les moyens du transport public »