Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cérémonie du 19 mars

  • DERNIERS ECHOS DE CE WEEK-END… DE CAMPAGNE A VANVES

    TRACTAGE : Généralement, les candidats sont devant le marché, Intermarché, Supermaket Carrefour et Franprix le Samedi sans plus. Mais ils s’étaient presque donné le mot dimanche matin, puisqu’ils se sont retrouvés à l’entrée du passage souterrain menant au métro Plateau de Vanves-Malakoff et au marché de malakoff fort couru par les vanvéens : Bernard Gauducheau (UMP/NC) suivi par Guy Janvier (PS), Bastien Lachaud (FdeG) dont le maire a découvert en assistant à la dernière commission permanente du Conseil Régional qu’il était chargé de mission du FdeG et Apparanté présidée par Pascale Le Néouannic et non professeur d’histoire (en exercice), et Corinne Praznoczy avec les Verts dont certains se baladaient avec Pierre Toulouse dans les rues de Vanves. Par contre aucun n’étaient au marché de Corentin Celton où beaucoup  de Vanvéens viennent faire leur course. Mais ils ont rencontré les candidats isséens. D’ailleurs les auteurs des Blogs d’infos de Vanves ont une réponse de la part d’un Vert sur leur arrivée tardive (11H du matin) : « Avant cela ne sert à rien, car le dimanche, ils se lévent tard ! »

     

    VERTS : Corinne Praznoczy a fait les marchés ce week-end. Elle est venue soutenir Lucile Schmid à Issy les Moulineaux qui était sur le marché de la mairie vendredi en fin d’après-midi avec Eva Joly avant le grand meeting départemental de EELV à la Défense. Elles ont fait des courses notamment chez un marchand bio, évidemment. Le lendemain, elle était aux abords surtout de CarrefourMarket sur le Plateau. Occasion de confier à propos des lunettes noires sur lesquelles a ironisé Bernard Gauducheau : « Je lui souhaite de ne pas avoir de cataracte ! C’est du même niveau que Santini, même si c’est en plus soft ».

     

    UMP/NC : Les troupes de Bernard Gauducheau étaient très tôt sur le marché samedi matin, ainsi qu’aux abords des supérettes de Vanves, pour distribuer son dernier tract : « 10 bonnes raisons de voter Bernard Gauducheau ». Extraits : « Il a ancré Vanves dans la dynamique innovante de GPSO, 3éme pôle d’entreprise et d’empmlois après Paris et la Défense » ;  « Il est le seul avec le soutien de son équipe à avoir demandé une gare à Vanves sur le tracé du super-métro du Grand Paris Express » ; « Il soutient énergiquement l’équipement de Vanves en fibre optique très haut débit car ce sera un atout pour tous les vanvéens quelles que soient leurs ressources »

     

    PS : Il en était de même pour Guy Janvier et ses équipes qui se sont promenés dans la ville avec le dernier tract sur le théme « vrai ou faux » à propos des promesses de Nicolas Sarkozy dans son programme présidentiel. Evidemment tout est faux : « Augmenter le pouvoir d’achat et vaincre le chômage, une école qui garantit la réussite de tous les éléves, une démocratie irréprochable, de grandes politiques de solidarités fraternelles et responsables… ». Sauf : « Nicolas Sarkozy a préside la France comme il a présidé les Hauts de Seine ! Vrai ! Toujours plus pour les plus riches, toujours plus pour ses amis ! ». Heureusement sur l’autre versant du tract, le programme du PS pour les Hauts de Seine est résumé en 10 points. Car on se serait crû déjà en campagne présidentielle…ce qui est un  peu vrai !

     

    19 MARS : A l’occasion de l’assemblée générale de l’Amicale des Pieds Noirs de Vanves qui célébrera ses 30 ans en 2012, Jean Claude Abecassis, son président a fait preuve de sagesse sur la polémique concernant la célébration de la fin de la guerre d’Algérie. « Le cercle algéraniste estime que 10 000 pieds noirs et 60 000 harkis ont été tués entre Mars et Juillet 1962. Certains défendent la date du 19 Mars. D’autres ont retenu la date du 5 Décembre. Nous n’avons jamais participé  ni à l’une ou à l’autre des cérémonies. Comme personne n’est d’accord, c’est le 11 Novembre qui devrait être retenu pour être la date officielle de l’hommage de la France aux morts de tous les conflits. Et le 8 Mai restera la date anniversaire de 1945 ». Des propos qui vont dans le sens de la position défendu par Michel Judde, président du Comité Local des Associations d4anciens Combattants qui ajoutait : « On le fait pour tous ou on le fait pour aucun. Cette histoire a été très mal gérée. Et l’Algérie à cette époque était encore un département français ».