Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

boulogne

  • L’EFFET MACRON CREE UNE SITUATION SCHIZOPHRENIQUE DANS LA 10e CIRCONSCRIPTION (VANVES/ISSY) UN AN APRES L’ELECTION D’ATTAL

    Cette 10éme circonscription est tout à symptomatique de la schizophrénie qui règne dans les deux principales villes qui la constituent et sont détenues par des maires UDI, un an après l’élection de Gabriel Attal, député LREM. Le premier ex-député, qui a vu son poulain battu par ce jeune député, porte parole du Mouvement La République en Marche, est dans une opposition totale, l’empêchant d’ouvrir une permanence, menaçant les associations qui l’invitent, l’ignorant dans les cérémonie, inaugurations etc…comme en faisait état le Parisien voilà 2/3 semaine. Le second, maire de Vanves, a tenté des approches, envoyé quelques signes en vu de constituer une liste commune, quite à se faire enguirlandé par son collègue d’Issy les Moulineaux qui n’apprécie pas du tout cette «danse du ventre», sans grand succés jusqu’à présent.

    Dans les autres villes de cette circonscription, la situation est totalement différente : A Boulogne, son maire a donné son feu vert à la création d’une groupe LREM dans son conseil municipal à la condition que ses élus restent dans sa majorité, mais il n’avait pas réussi jusqu’à présent à avoir l’aval des instances LREM départementales et nationales pour officialiser ce groupe. Contrairement à Meudon, et même à Vanves, où leur conseils municipaux disposent chacun d’un groupe LREM. Sans parler de ses adjoints et élus qui ne bougent pas pour l’instant, mais qui seraient tentés de venir grossir ces groupes LREM municipaux.

    Malgré cette différence d’approche des macronistes, une chose rassemble ses deux maires de Vanves et d’Issy les Moulineaux : Ils supportent de moins en moins la critique comme l’ont constaté certains de leurs administrés à leurs dépens ses derniers temps : Le blog  par un droit de réponse plutôt «diffamant» à propos de l’installation de foods strucks place de la République, et l’association Agir pour le Plateau qui a fait l’objet d’une lettre interne, d’une rare violence, du maire de Vanves aux adhérents de l’UDI, parce qu’elle a le malheur de s’opposer au projet Woodeum et surtout le résidence étudiante de l’appel à projet «Inventer la Métropole du Grand Paris». Comme l’exprimait un vanvéen  «on constate malheureusement une tentative d’intimidation à qui se permet simplement de critiquer la communication municipale, ce qui ne semble pas tolérable en haut lieux ! ». A Issy les Moulineaux, le maire a viré des adjoints historiques voilà prés d’un an, car il jugeait qu’ils n’avaient pas assez soutenu son poulain aux législatives. Il est vrai qu’ils sont aidés, car il n’y a pas de véritable opposition tant à Vanves qu’à Issy les Moulineaux. C’est pourquoi la réforme institutionnelle d’Emmanuel Macron aurait du bon, en prévoyant de limiter à deux ou trois mandats, les fonctions de nos élus parlementaires, maires, conseillers régionaux et départementaux

  • Le député de Vanves, Gabriel Attal mobilise pour le One Summit Planet à la Seine Musicale le 12 Décembre

    Gabriel Attal, député de la 10éme circonscription organise avec En marche92 une grand marche dimanche à 14H entre le pont Renault-Ile Seguin et la Seine Musicale (sur la photo avec son écran géant où était rendu un hommage à Johnny ) qui doit ccueillir le mercredi 12 Décembre le One Summit Planet voulu par Emmanuel Macron pour mobiliser les financements après la COP 23. 

    Comme pour l’Arche de la Défense en Juillet 1989 qui avait accueilli le sommet du G20, pour son inauguration, La Seine Musicale, 8 mois après son inauguration accueille le 12 Décembre le «One Summit Planet». Les chefs d’Etat des pays les plus industrialisés s’étaient retrouvés autour d’une immense table ronde installée sur le toit de l’Arche avec F.Mitterrand en 1989. Le nouvel écrin culturel installé sur l’île Seguin sera adoublé par un événement international voulu par Emmanuel Macron, en présence d’une centaine de chefs d’Etat et de gouvernement mais sans Donald Trump.  Et sa grande salle de mille places «Grande Seine»  se prêtera parfaitement à l’accueil de cette journée qui pourrait accueillir plus d’un millier de participants dont 800 organisations et acteurs publics et privés.

    Le 12 décembre sera une étape clé pour verdir la finance et accélérer la mobilisation des moyens financiers publics et privés Il ne s’agit pas d’un sommet de discussions, mais d’un sommet opérationnel pour créer des coalitions d’acteurs publics, privés, d’ONG et du monde de la recherche, pour mobiliser les financements existants et en faire émerger de nouveaux. Il faut s’attendre à des annonces relatives au renforcement des financements climat, la réorientation des investissements, le développement d’instruments de financements innovants et de projets transformatifs concrets dans les différents secteurs (énergies renouvelables, transports propres, agriculture…) permis par diverses sources de financements.

    Gabriel Attal devrait prendre  la parole en tant que député de cette circonscription qui comprend dans son territoire une partie de Boulogne dont le trapéze et l’île Seguin où se trouve la Seine Muscale. D’autres élus sont attendus et devraient prendre la parole. Beaucoup de choses sont prévus comme la performance d’un Street Artist, un tractage autour du site, l’arrivée d’un VéloTour. Et vers 15h30, un café débat avec des associations à l’O2 Café à la Scène Musicale sur l’Ile Seguin

  • VANVES RATTACHE A LA SOUS PREFRECTURE DE BOULOGNE GRACE A LA METROPOLE

    Bientôt les vanvéens pourront aller faire leurs démarches à la sous préfecture de Boulogne, plus proche, et non plus à celle d’Antony à l’extrême sud des Hauts de Seine. Le maire de Vanves comme deux autres collègues sont à la tête de communes aux franges des nouveaux EPT (Etablissements Publics communaux) créés par la Métropole du Grand Paris et des 3 arrondissements administratifs  des Hauts de Seine. L’Etat souhaite faire coïncider  les périmètres des 4 EPT que comptent notre département avec les périmètres des 3 arrondissements. Or Vanves est la seule commune à dépendre de l’arrondissement d’Antony alors que l’ensemble des communes de GPSO se trouvent dans l’arrondissement de Boulogne.

    « Cette mise en cohérence des périmètres vise à identifier clairement pour un même territoire, le sous préfet territorial compétent » a écrit le nouveau préfet Pierre Soubelet à Bernard Gauducheau le 27 Septembre dernier en constatant qu’elle ne devrait pas avoir beaucoup d’impact pour la commune de Vanves et ses administrés. Tout simplement parce que « de nombreux services sont d’ores et déjà centralisés sur le site de Nanterre (ingénierie territorial, contrôle de l’égalité) ou sur une plateforme départementale. Par ailleurs, les usagers peuvent se rendre indifféremment en préfecture ou en sous-préfectures pour leurs démarches administratives et le développement de la matérialisation devrait à terme, limiter les déplacements ». En tous les cas, les   vanvéens qui  seront obligé d’aller en sous préfecture, iront d’un coup de « 126 » à  Boulogne où elle se se trouve au Pont de Sévres, en 30 mn au lieu de perdre 1H dans les transports en commun avec un RER B  souvent déficient, ou d'être obligés de prendre leur véhicule. Et là les vanvéens vivront d’une manière pratique les effets bénéfices (et rares) d’une métropole que tout le monde critique.