Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

amf

  • 12 ARBRES POUR LES ECOLES ET LE CLIMAT A VANVES GRACE A L’API !

    A l’occasion de la COP 21 voilà plus de deux mois, l’Association des Maires de France (AMF) avait rappelé que les communes et les intercommunalités agissent depuis plus de 20 ans contre le dérèglement climatique en menant des politiques d’environnement et de développement durable efficaces et adaptées à la réalité du terrain. C’est le sens de l’engagement des Maires de France pour le Climat qui a été présenté lors du rassemblement des maires de France le 18 Novembre 2015 au Palais des Congrés peu après les attentats. C’est aussi le message que l’AMF a voulu faire passer à travers l’opération « Un arbre pour le climat » porté conjointement avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), la Fondation Yves Rocher avec l’appui des Eco-Maires et de cités verte, invitant chaque commune à planter un arbre « symbole et témoin de l’engagement profondément ancré dans chavune de nos collectivités pour la lutte contre le dérçèglement climatique » indique t-on à l’AMF.

    Et c’est ce qu’a fait Vanves hier matin dans le parc F.Pic à l’initiative de l’association de parents d’éléves de l’API (Cabourg, Parc…) « qui avait tenu à proposer l'idée à la Mairie de planter un arbre dans une cour d'école ou un parc en compagnie des enfants afin de la sensibiliser à la nature et le climat » et « qui a été reprise et amplifiée grâce aux moyens techniques de la Mairie de Vanves. En nous associant à cette démarche, nous symboliserons notre attachement à la biodiversité, grande victime du réchauffement climatique. L’arbre est emblématique de ce combat, de par son importance écologique et patrimoniale » avaient expliqué Patrick Gaidamour et l’ensemble des adhérents à l’API dans un échange de mails et de courrier avec le maire de Vanves durant la COP 21 en Novembre/décembre. Ils avaient portés à sa connaissance l’initiative prises par l’AMF et ses différents organismes, en expliquant « qu’en nous associant à cette démarche, nous symboliserons notre attachement à la biodiversité, grande victime du réchauffement climatique. L’arbre est emblématique de ce combat, de par son importance écologique et patrimoniale. Notre commune est sensible à ces questions, nous en sommes témoin, et cette opération est l’occasion de continuer sur cette lancée tout en sensibilisant les enfants de nos écoles ». Le maire y avait répondu favorablement (peut être un peu tardivement) en profitant d’un reboisement programmé du parc F.Pic. « J’ai souhaité que la ville de Vanves et l’ensemble des établissements scolaires du territoire participent à l’initiative lancée dans le cadre de la COP 21 « Un Arbre pour le Climat ». Ainsi chaque école s’est vu attribuer un arbre pour le planter sur la pelouse la plus au nord, au delà de la pièce d’eau. La municipalité en a profité pour offrir un jeu de société éducatif en lien avec l’environnement et le développement durable à chaque école, dans la mesure où les écoles envisageaient de prolonger la sensibilisation autour de ce projet dans leurs classes. « La plantation d’arbres évoque les liens étroits entre climat et biodiversité et l’élaboration d’un réel projet permet de sensibiliser les élèves des écoles à concrétiser les notions de fraternité et d’engagement, portées par l’éducation au développement durable. Cette éducation transversale permet d’appréhender les enjeux liés aux équilibres entre environnement, société, économie et culture » expliquait le maire.

    « Ainsi, sous un beau soleil radieux a eu lieu hier matin comme prévu la plantation de 12 arbres pour le climat d'essences différentes avec l'aide des enfants des 12 écoles de Vanves. La moyenne d'âge de l'assemblée a dû être très basse pour une fois ! Après un discours d'accueil de Monsieur Le Maire en compagnie des membres du conseil municipal, des services techniques, du fournisseur des arbres et des parents d'élèves, le ruban a été coupé et remis par petits morceaux à chaque directeurs d'écoles. Les petits jardiniers en herbe ont à tour de rôles envoyés une pelle de terre au pied de l'arbre de son école. Pendant ce temps, Xavière Martin accompagné de Erwan Martin ont remis un petit jeu de société sur le développement durable à chacun des directeurs d'école » témoigne Patrick Gaidamour qui ajoute « En tant que parent d'élève API, je suis très heureux que notre petite graine d'idée ait pu voir le jour grâce à Monsieur Le Maire et ses services techniques. Merci à eux. Etant parent, je suis très fiers du geste citoyen effectué par tous ces enfants sensibilisés à cet événement par les Directeurs et corps enseignants que je remercie ».

  • CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES : UNE SEANCE TRES POLITIQUE ET CLIVANTE SANS ANIMOSITE PARTICULIERE

    Pour ce traditionnel conseil municipal de la mi automne toujours autour du 11 Novembre, sa courte réunion, avec seulement 15 délibérations inscrites à l’ordre du jour,  a pris un tour très politique avec ce vœu de soutien à l’action de l’AMF (Association des Maires de France) pour alerter solennellement les pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse massive des dotations de l’Etat, et les 4 questions orales posées par la gauche  sur lesquelles le blog reviendra plus en détail : La situation de la place des Provinces, les tablettes numériques et les bornes Internet de la ville pour le PS, le Centre Médico Psychologique pour EELV et le prolongement du 391 à la gare SNCF/Transilen de Vanves-Malakoff avec ses conséquences place Albert Culot et rue V.Basch par le FdeG/PC.

    Manifestement, la gauche est loin d’être plurielle en ces temps-ci, les délibérations donnant l’occasion aux socialistes de tâcler par  deux fois les écologistes. La première à l’occasion de la convention entre la ville et GrDF pour l’hébergement des concentrateurs nécessaires au déploiement des compteurs communicants Gaspar. Boris Amoroz (FdeG) comme Lucile Schmid (EELV) se sont surtout  inquiétés des effets des ondes électromagnétiques, le premier insistant sur les atteintes à la vie privée par un contrôle insidieux  qui peut dépasser la simple maîtrise  de ses consommations énergétiques, alors que la seconde était partagé car si ces compteurs permettent de faire des économies d’énergie, ils n’ont pas été testé. Jean  Cyril Le Goff (PS) lui a fait remarquer que « c’était inscrit dans la loi sur la transition énergétique ».

    Même lorsqu’ils adoptent la même attitude, les élus de gauche ne sont pas d’accord entre eux comme ce fut le cas pour la participation de la commune aux dépenses de fonctionnement d’enfants en écoles privées à Malakoff, Issy les Moulineaux et Montrouge.  JC Le Goff a expliqué pourquoi le PS s’abstenait comme à son habitude, car rien n’oblige, dans les textes, à la ville à le faire, sauf 2 à 3 exceptions qui ne sont pas remplies par Vanves. Du coup Bernard Gauducheau  (UDI) lui a fait remarquer que Malakofff vote une subvention à Notre Dame de France. « Mais parce qu’elle se trouve sur son territoire ! » expliquait il par la suite. Quant à Lucile Schmid (EELV), elle a indiquait qu’elle s’abstenait à cause des « orientations sionistes de l’école privée (situé à )  Montrouge ». Alain Toubiana qui n’a d’ailleurs  pas présenté, comme à son habitude, la délibération sur le village des terroirs, était furibard ! 

    La seconde occasion a concerné le théâtre « le Vanves » lorsque Lucile Schmid (EELV) s’est félicité que «  depuis 2 ou 3 ans, sa notoriété a augmenté, en devenant une référence pour un public averti » en souhaitant, qu’après le départ (à la retraite) de José Alfarroba, la ville continue de soutenir ce théâtre  « dans un contexte difficile pour la culture » en allant rechercher à la DRAC,  par exemple, des subventions comme elle l’a fait auprès du Conseil Général et du ministére de la culture pour la danse. « Tous les domaines de l’activité municipale mérite notre attention, tout en prenant en  compte la réalité de la situation budgétaire et financière. Car on s’est attaché à avoir une gestion  budgétaire rigoureuse et à prendre toutes les mesures nécessaires afin d’assurer tous les services. Et quand un effort doit être fait, il faut qu’il soit partagé par tous » a répondu Bernard Gauducheau (UDI). Du coup JC Le Goff (UDI) a suggéré que « Chorus puisse revenir dans notre théâtre pour que celui-ci ne soit pas seulement réservé à un public averti ! » - « Mais le CG 92 a changé de politique concernant Chorus pour le concentrer en un seul lieu afin que soit plus visible, le fait que c’est une initiative du département » a répondu le Maire. « Certes, mais pourquoi y a-t-il des spectacles Chorus dans les villes voisines » s’étonnait en catimini JC Le Goff  (PS) en citant par exemple Malakoff.

    Mais la grande explication entre la droite et la gauche municipale s’est déroulée à l’occasion du vœu de soutien à l’AMF que Bernard Gauducheau a présenté lui-même. « Les collectivités locales en ont assez d’être montré du doigt par les hauts représentants de l’Etat. C’est très bien de donner des leçons de bonne gestion. Encore faut il savoir présenter ds comptes en équilibre ! ». Gabriel Attal (PS) a expliqué que « le gouvernement a engagé un plan d’économie extrêmement  ambitieux » car « depuis plus de 30 ans les déficits grangrénent l’action publique de notre pays et qu’ils ont explosé ces 10 dernières années ». Cet effort demandé aux collectivités locales est atteignable « parce que les gisements d’économies sont extrêmement nombreux (notamment sur le budget fonctionnement de certaines communes) » et qu’il est juste à ces yeux « parce que toutes les collectivités contribueront et notamment les plus riches davantage que les autres, grâce à la péréquation dont le gouvernement prévoit le doublement ». Et que leurs capacités d’investissement sont préservés grâce à la sortie du FCTVA de l’enveloppe normée globale (+ 166 M€) et la réinjection de 502 M€ en crédits via l’enveloppe des FDPTP.

    Il a indiqué que le gouvernement a engagé des réformes de structure de l’action publique et notamment des collectivités locales, avec le projet de loi portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe). « 11 M€ d’économies sur les collectivités locales c’est atteignable. C’est d’ailleurs à peine 1 milliard de plus que ce que prévoyait le candidat que vous souteniez aux dernières présidentielles, puisque je rappelle que Nicolas Sarkozy avait annoncé une baisse des dotations des collectivités de 10 milliards d’euros s’il était réélu. J’ai été sensible à votre discours sur le discours « anti-collectivités ». Mais je veux vous mettre en garde pour ne pas tomber dans un discours « anti-Etat » non plus ». Boris Amoroz (FdeG/PC) a considéré que ce vœu était « consensuel dans sa formulation et rassemblant une grande partie des collectivités locales. Les plans d’austérité que les gouvernements successifs appliquent au peuple et aux institutions publiques font mal. Cet été, le parlement a voté un gigantesque plan d’austérité de plus de 50 milliards d’euros destiné à financer de nouveaux allègements de cotisation sociales aux entreprises. La conséquence en est direct pour les collectivités locales, avec 11 milliards de baisse progressive jusqu’en 2017. La baisse cumulée sur 2014-2017 est de 28 milliards. Ces dotations sont notamment la contrepartie de compétences autoritairement transférées. Leur réduction drastique aura des conséquences sur les investissements, sur les services rendus à la population par les municipalités, bref sur le bien commun. Le ministère estime d’ailleurs à 250 000 les emplois supprimés dans le BTP. Et tout ça pour faire de nouveaux cadeaux aux banques, aux multinationales du CAC 40 qui évidemment prendront l’argent sans davantage investir dans notre pays ». Lucile Schmid (EELV) a expliqué que « si nous sommes convaincus de faire des économies, la stratégie suivie n’est pas celle des écologistes ».

    La discussion s’est poursuivi sur les charges supportées par Vanves avec quelques chiffres données par Bertrand Voisine : 421 000 € pour la péréquations, soit 2,31 points d’impôts en plus, 300 000 € pour les rythmes scolaires, soit 2 points d’impôts en plus « et on s’en sort bien grâce au systéme choisi » selon le maire, sans parler de la DGF et de la revalorisation des salaires des agents imposés par l’Etat, soit au total 10 à 13 points d’impôts en plus. « La DGF est réduite, mais on ne nous pas dit de réduire les services. Nous sommes incapable de savoir où on en sera en 2017 ! En 2016 ?  à peu pré ! » s’inquiétait le maire. « Comme il est dommage que vous n’ayez pas été en assemblée, car vous vous seriez rendu compte que ce vœu est  trans-politique » a expliqué Isabelle Debré. « Désolé de n’avoir pas été à l’assemblée, mais je ne suis pas sénateur » a regretté Gabriel Attal . « Même Monsieur Valls a reconnu et dit qu’il ferait un effort pour aider les communes à propos des rythmes scolaires »  a ajouté la vice présidente du Sénat en prenant l’exemple du Conseiller territorial supprimé par la gauche et remplacé par un binôme aux cantonales. « Et ce voeu sera voté par d’autres communes qui ne sont pas de notre couleur ! » 

  • LES RENDEZ VOUS DE VANVES D’UNE SEMAINE TRES TRES CHAUDE

     

    Vanves devrait vivre cette semaine à côté d’une poudrière, puisque se tient, à ses portes, au parc des expositions, le 96éme congrés des Maires qui s’annonce très chaud. Les maires bretons devraient manifester et tracter, mais aussi le collectif des élus contre les nouveaux rythmes scolaires. Les maires franciliens devraient se faire entendre sur la Métropole du Grand Paris qu’une grande partie rejette… A Vanves, cette semaine devrait être tout d'abord consacré aux droits de l’enfant puisque notre commune fait partie des 244 villes amies des enfants (VAE) qui se mobilisent pour informer et sensibiliser le public autour du respect des enfants et leurs droits, grâce à différentes manifestations. Ensuite à la solidarité internationale avec la soirée à l’école larmeroux du 21 Novembre, après un marché associatif et solidaire qui a beaucoup manqué de visibilité samedi avec très peu de visiteurs à la Palestre. Enfin à l’emploi des personnes handicapées pour « préparer l’avenir des jeunes avec les jeunes » avec une soirée débat à Issy les Moulineaux le 20 Novembre organisée par la JCE GPSO avec la participation d’Isabelle Débré sénateur et d’André Santini, député.  Le 3éme Festival des Musiques Anciennes sera le point fort du prochain Week-end à la Palestre et au théâtre

     

    Lundi 18 Novembre

    A 14H30 au Conseil Général des Hauts de Seine : Guy Janvier (PS) participe à la commission permanente

    A 18H15 à l’hôtel de Ville : Inauguration d’un 4éme Club Coup de pouce Clé et cérémonie d’ouverture des Clubs Coup de pouceClé (dispositif de prévention des décrchages précoces en lecture écriture) dans le cadre de la semaine des droits de l’enfant

    Mardi 19 Novembre

    A 19H30  à la permanence UDI : Inauguration de la permanence de la campagne municipale de la liste UDI/UMP conduite par  Bernard Gauducheau suivi d’une réunion de lancement de la campagne de la liste UDI/UMP à l’école Marceau (fêtiche pour la Majorité Municipale et Bernard Gauducheau) avec Patrick Devedjian, Président du Conseil Général des Hauts de Seine, Valérie Pécresse président du groupe UMP au Conseuil Régional,  André Santini, député,  Roger Karoutchi sénateur,  JJ Guillet député maire de Chaville, Hervé Marseille, sénateur maire de Meudon, Laurent Lafon président du groupe UDI au Conseil régional.

    A 19H30 à l’Hôtel de Ville : Réunion du Comité Consultatif « sécurité, circulation, stationnement » avec plusieurs points à l’ordre du jour : Bilan et propositioon d’amélioration des zones 30 et de Rencontre, stationnement et circulation dans le quartier « Marcel Yol, Gabrielle d’Estrée, Julllien et 4 Septembre, Point sur l’accidentologie à Vanves,

    Mercredi 20 Novembre

    A 9H30 au Conseil Régional : B.Gauducheau  participe à la réunion de la Commission Permanente

    A 17H à la Palestre : « Place aux enfants, grande soirée festive des enfants des accueils de loisirs de la ville dans le cadre de la semaine des droits de l’enfant

    A 19H30 au Théâtre Le Vanves : « Les particules élémentaires » Création de Julie Gossselin

    à 20H à Issy les Moulineaux (Espace Anne Frank) : Soirée débat de la JCE GPSO sur l’emploi des personnes handicapées afin de mettre en lumière des dispositifs remarquables quant à la formation, l’insertion et la réussite professionnelle de jeunes en situation de handicap. Guillaume Benhamou, conseiller de quartier Centre Ancien-Saint Remy et membre de cette JCE s’est beaucoup impliqué dans la préparation de cette soirée au cours de laquelle isabelle Debré, Sénateur et auteur d’un rapport parlementaire sur ce sujet, devrait intervenir en donnant le point de vue du législateur.

    Jeudi 21 Novembre

    A 9H30 au Conseil Régional : Bernard Gauducheau participe au Conseil Régional qui doit débattre de ses orientations budgétaires 2014

    A 11H20 à l’école primaire Gambetta  (restaurant scolaire) : Opération chasse au Gaspi

    A 19H à l’espace Latapie : Ateliers Montessori pour adultes sur le théme : « la communication bienvellante » proposée par l’association Espaces de regard dans le cadre de la semaine des Droits de l’enfant

    A 20H à l’école Larmeroux : projection « Nouadhibou : « les poissons ne font pas l’amitié » et « les déportés du libre échange » suivi par une conférence débat animée par le Président du Comité Français de la solidarité internationale, organisée par le groupe 92 Sud de la Vie Nouvelle, la Ruche, CCFD Terre Solidaire dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale

    Vendredi 22 Novembre

    A La Palestre (jusqu’au 24) : 4ème édition des Journées de Musiques Ancienne à Vanves organisées par l’Association Tourmaline avec un salon des Luthiers à la Palestre qui regroupera plus de 100 exposants (luthiers, éditeurs, et acteurs du monde des musiques anciennes) autour d’une programmation musicale ambitieuse au théâtre. Des chercheurs en musicologie, mais aussi des luthiers, des conservateurs de musées, etc. viendront faire part de l’avancement de leurs travaux lors de conférences, tables rondes et débats organisés samedi à l’espace Jean Monnet

    A  20H30 au théâtre : « Soirée Doulce Mémoire » avec «  Ragas du Quattrocento » (doulce mémoire)

    Samedi 23 Novembre

    A 9H au marché » de Vanves : vente au profit de l’UNICEF dans le cadre de la semaine des droits de l’enfant

    A 11H au Tout Va Mieux : Café citoyen de la JCE GPSO

    A 15H au théâtre : « Le jeun des intervalles » par Les Sonadori

    A 15H30 à la chapelle Larmeroux : Messe inaugurale des travaux de la Chapelle Larmeroux à la Maison de Retraites Larmeroux organisée par l’aumonerie des Maisons de retraites et les paroisses catholiques de Vanves

    A 18H au Théâtre: « Rosaces » par la Compagnie de l’aune, concert dansé qui parcourt les siécles à rebours (du XVIIéme au XVéme)

    à 20H au gymnase Roche : Match de Basket Vanves – Schiltigheim AU

    A 20H30  au Théâtre : « Une musique des sphére » de Ludus Modalis, expérience musicale plaisante aux sons des viole de gambe, clavecin et orgue positif

    Dimanche 24 novembre

    A 15H au théâtre : « Le jeun des intervalles » par Les Sonadori,  improvisation à quatre parties (bandes de violons, du violoncelle à l’épaule au violon soprano) « réalisée avec talent par des jeunes musiciens prodiges »