Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ville de paris - Page 3

  • DES TAXIS VOLANTS AU DESSUS DE VANVES ! LA VILLE N’A PAS ETE CONSULTEE !

    Il a été beaucoup question de taxis volants cette semaine dans les médias. Et pour cause !  Une enquête publique se déroule jusqu’au 8 décembre sur ce projet  d’expérimentation de taxis volants lancé par ADP (Aéroports de Paris), avec ses partenaires,  le constructeur allemand Volocopter et la région ÎDF : Ils veulent profiter de la vitrine des JO pour faire circuler de façon expérimentale des taxis volants électriques sur trois lignes aériennes – de mai à décembre 2024 -  dont une reliant l'héliport d'Issy-les-Moulineaux à une barge sur la Seine située près de la gare d'Austerlitz, l’autre entre les aéroports de Roissy Charles de Gaulle et du Bourget,  l'objectif étant officiellement «d'expérimenter une nouvelle offre de mobilité en zone urbaine très dense». Mais voilà, si la ville de Paris a été consultée, ce n’est pas le cas des communes riveraines comme Issy les Moulineaux, Montrouge Gentilly, Le Kremlin Bicêtre… et Vanves qui ne pourra pas donner son avis à l’occasion du prochain conseil municipal du 6 Décembre

    «A l’occasion de cette enquête, nous apprenons qu’une liaison entre l’héliport d’Issy les Moulineaux et la gare d’Austerlitz doit survoler, dans Paris, la Seine puis le boulevard périphérique à cheval sur les communes de Paris, Ivry-surSeine, Le Kremlin-Bicêtre, Gentilly, Montrouge, Malakoff, Vanves et Issy-les-Moulineaux. Aucune des communes de banlieue traversée n’a été informée préalablement de ce projet et toutes sont exclues du périmètre géographique de la présente enquête publique. C’est inacceptable ! Pourtant, les taxis volants survoleront les territoires que nous représentons et leurs habitants à une hauteur de 150 mètres au-dessus des obstacles au sol. Trois décollages-atterrissages par heure sont prévus au maximum sur une plage horaire de 10 heures par jour, soit 1900 vols durant la phase d’expérimentation de 8 mois.» ont réagis les maires de certaines de ses villes,  Jacqueline Belhomme (Malakoff),  Philippe Boussyou (Ivry),  Jean-Luc Laurent ( Kremlin-Bicêtre),  Patricia  Tordjman (Gentilly)…Mais celui de Vanves, ni d’Issy les Moulineaux. Il est vrai que ce sont tous des élus de gauche comme la majorité à Paris

    Les élus parisiens l’ont rejeté en dénonçant un projet «absurde» et une «aberration écologique» : «C'est un gadget inutile, polluant et réservé aux ultra-privilégiés pressés» ont-ils déclaré en critiquant l'impact environnemental « très fort » qui émanerait de la hausse du trafic aérien. L'Autorité environnementale (AE) française, début Septembre, avait jugée «incomplète» l'étude d'impact de la future base expérimentale de taxis volants prévue sur la Seine, dite «vertiport», mettant en cause la pollution sonore et visuelle, la consommation d'énergie et le risque pour la sécurité des passagers comme des parisiens.  «A l’occasion de cette enquête publique, nous exprimons notre stupéfaction et notre inquiétude. Comment un tel projet peut être mené sans tous les Maires des communes survolées ? Sans être opposés par principe à cette technologie, nous restons dubitatifs que cette première mondiale se déroule dans une des zones les plus denses du pays avec une densité comprise entre 10 451 et 27 238 habitants par km² » expliquent quelques maires des villes concernés.

    «Par ailleurs, malgré les données qui se veulent rassurantes concernant le bruit, l’exposition des populations et du milieu naturel à des bruits supplémentaires s’avère difficilement acceptable. Nous constatons en effet qu’une bande de 110 mètres de large sera exposée, au sol, à 60/65 décibels à chaque passage d’aéronef, malgré une altitude de 150 mètres de l’engin. Si l’on peut admettre que ce bruit sera couvert par le tarif routier en journée, nous doutons que cela se vérifie le dimanche et au mois d’août, moments de respiration dans la ville. De plus, l’impact des survols sur la sécurité routière est occulté. Alors que la fréquentation du tronçon du boulevard périphérique compris entre la Porte d’Italie et celle de Bercy dépasse 300 000 véhicules par jour, comment ignorer les conséquences pour les automobilistes qui pourraient être distraits par ces engins augmentant les risques d’accidents sur cet axe stratégique ? » s’interrogent ils en invitant la population à se saisir de l’enquête publique, et décidé à déposer respectivement des contributions pour que « le projet soit abandonné au profit d’investissements utiles au plus grand nombre et non à quelques-uns ». Qu’en est il à Vanves ?

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE AUTOMNALE

    Quel week-end du 11 Novembre ! Avec cette commémoration du 105e anniversaire de l’armistice qui a vu samedi une forte participation des jeunes grâce au collége Saint Exupery et a bénéficié d’une éclaircie ensoleillée bienvenue dans cette grisaille qui a marquée ces deux  jours. Puis le lendemain, dimanche, avec cette manifestation contre l’antisémitisme entre les Invalides et le Sénat à laquelle de nombreux vanvéens ont participé: «Face à la montée de l'antisémitisme dans nos communes, comme à Vanves, je défile aujourd'hui aux côtés de Yael Braun Pivet et Gérard Larcher à la marche contre l’antisémitisme. Ensemble luttons contre l’antisémitisme a tweeté le maire de Vanves présent à la Manifestation avec des maires adjoints de Vanves. «Juste être ensemble pour lutter contre les haines, TOUTES les haines » a tweeté Séverine Edou présente avec Isabelle Debré, présidente de l’Association l’Enfant Bleu, Françoise Saimpert, ex-maire adjoint de Vanves,  Claire Guichard député Renaissance  de la 10e circonscription  (sur la photo) qui avait tweeté :  «A l’appel de Yael Braun Pivet et Gérard_larcher, nous étions plus de 100 000 à marcher ce jour. Députés, élus locaux, citoyens tous unis avec un seul mot d’ordre : Non à l’antisémitisme. Ensemble défendons les valeurs de notre République

    Deux temps forts de cette semaine passée où les vanvéens ont pu savoir grâce aux médias, l’origine de ces tags antisémites perpétrés par une même équipe à Paris et en Ile de France sous influence russe grâce à des hackers dont l’objectif est d’affaiblir les pays occidentaux et d’ajouter de l’huile sur le feu.

    Durant cette semaine qui s’ouvre, il sera intéressant de suivre ce qui se passe du côté du Conseil de Paris qui se réunit toute cette semaine à l’hôtel de ville. Il pourrait délibérer sur un nouvel contrat entre Vanves et Paris pour gérer ce no man’land de la rue Louis Vicat  délaissé et mal entretenu depuis des années, si un accord est intervenu entre les deux villes après de multiples réunions : «Ça fait des années qu’on prévient Paris que l’entretien de son territoire, au-delà du périphérique, laisse à désirer. Il y a par exemple des nids-de-poule sur la chaussée. Il serait bienvenu que la Ville y apporte une attention plus importante» expliquait  Bernard Gauducheau dans le Parisien voilà quelques temps alors que la ville de Vanves avec GPSO s’est lancé dans un projet de requalification de la partie vanvéenne de cette voie, avec la rue piétonne A.Comte présenté lors de la dernière réunion publique du quartier du Plateau : « Sur la forme, la Ville nous a dit qu’elle allait entretenir, mais dans les faits, il n’y a rien qui se passe. On demande que le territoire Grand Paris Seine Ouest (GPSO) puisse prendre en charge ces espaces publics si c’est trop compliqué pour Paris, et que l’on se mette d’accord sur les financements car il est hors de question que ce soient les communes limitrophes qui paient », prévient le maire de Vanves.

     

    Mardi 14 Novembre

    A 18H à l’espace Giner : Vernissage de l’exposition « Simon a du talent » présentée par l’association Simon de Cyréne. Les créations sont réalisées par les résidents de l'association. 

    Jeudi 16 Novembre

    A 9H au Conseil Régional : B.Gauducheau participe à la séance plénière où se dérouleront le DOB 2024 et une audition du préfet de région

    Vendredi 17 Novembre

    A 19H à Saint François d’Assise : La paroisse organise le  « diner des nouveaux »  après la messe pour permettre aux nouveaux paroissiens de rencontrer les autres

    Samedi 18 Novembre

    A 18H au terrain de pétanque (rue J.BLeuzen) : Assemblée Générale de la section  pétanque du  stade de Vanves

    Dimanche 19 Novembre

    A 18H à Panopée : Conférence de la LICRA-vanves sur le théme « la laicité dans les établissements scolaires » avec Bernard Ravet, président de la commission éducation de la LICRA

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    STATIONNEMENT : Le conseil municipal de Vanves a souhaité donner son avis, lors de sa réunion de rentrée, le 25 Septembre sur le PLU de Paris, car « les principaux enjeux de ce projet de PLU bio climatique portent d’une part, sur les questions de circulation et de stationnement, avec une attention particulière au projet de transformation du boulevard périphérique, d’autre part, sur le traitement des secteurs proches de Vanves et enfin, sur les éventuels projets relatifs au Parc des Expositions de la Porte de Versailles ». Or, les nouvelles règles devraient se traduire par une diminution de l’offre nouvelle de stationnement pour les véhicules motorisés dans la capitale. Et la municipalité de Vanves craint qu’il y ait report des véhicules ne pouvant se garer dans Paris sur les communes limitrophes, et donc sur Vanves. Ainsi, le Conseil municipal a émis des réserves à son avis favorable : « il serait souhaitable que l’impact des règles définissant le nombre de places exigées fasse l’objet d’une analyse plus approfondie de l’impact de l’évolution des règles de stationnement et en particulier de celles définissant sur le nombre de places exigées ».

    KIOSQUE :  « Une installation au square de l’insurrection a été envisagée lors de sa réfection, mais n’a pas été retenue dans le cadre de la concertation. De même un kiosque sur le place de Lattre Tassigny, n’est pas possible car cela aurait gêné la visibilité de la place et des autres commerces. Compte tenu des contraintes d’installation, la place de la République n’est pas envisageable d’autant qu’elle accueille de nombreux événements tels que des concerts, village des terroirs… »  a répondu  Christiane Vlavianos maire adjoint  à une question orale de Séverine Edou (Renaissance) sur l’absence d’un marchand de journaux dans le centre Ancien-Saint Remy, et le fait de ne plus pouvoir acheter la presse à proximité de leur lieu de résidence, notamment pour les seniors qui préfèrent aller à Corentin Celton en prenant le bus plutôt qu’au kiosque de la rue Jean Jaurés surtout depuis que la navette municipale a été supprimée.  En dehors des arguments habituel concernant les nombreuses contraintes pour une implantation de kiosque, la crise du marché de la presse à cause des avancées technologiques, de la baisse des ventes de journaux imprimés et bien sûr la montée en puissance des médias en ligne qui sont autant de facteurs pénalisant l’installation de kiosques à journaux

    VELO PROMENADE : Un premier bilan a été dressé de ce service qui a été proposé aux seniors  à partur du 31 Juillet. « Au total, les agents de convivialité ont réalisé 23 promenades à vélo avec 23 séniors. 4 résidents en Ehpad ont également effectué des trajets. Ce service a été proposé en priorité aux séniors lors des visites de convivialité (179 au total sur juillet et août) » a indiqué Sandrine Bourg maire adjointe. «Afin de favoriser un circuit de promenade sécurisé, 2 parcours d’une durée de 30 et 45 minutes ont été prédéfinis avec un passage par le parc Pic. Lors de ces promenades, des souvenirs ressurgissent, les séniors qui pour beaucoup sortent rarement de chez eux, échangent sur les transformations opérées sur la ville, les nouvelles constructions…. Actuellement la mission des agents de convivialité qui sont par ailleurs étudiants est terminée. 2 bénévoles du RMS ont proposé leurs services pour assurer la conduite du vélo jusqu’à fin octobre. Ce dispositif sera pérennisé et fonctionnera d’avril à octobre, les après-midi »a-t-elle annoncé.

    VANVES EXPRESS : « Depuis le lancement du service Vanves Express, 281 inscriptions sont comptabilisées dont 16 personnes en situation de handicap (soit 271 séniors) Depuis le début de l’année 2023,1364 courses ont été effectuées à la date du 22 septembre. 54% d’entre elles ont été réalisées dans Vanves intramuros (674 trajets). L’essentiel des trajets sont pour des rendez-vous médicaux (médecins traitants, kiné…) ou pour les courses, notamment le samedi matin (le marché et LIDL en tête). Les trajets hors de Vanves sont au nombre de 582 (46%) et sont en très grande majorité à destination des hôpitaux de Paris 14e, 15e et d’Issy- les -Moulineaux » a indiqué Sandrine Bourg en précisant que depuis le 1er Janvier 2023, 90 personnes ont utilisé Vanves Express