Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

palais sud (hall 7) - Page 2

  • A COTE DE VANVES, LE CHANTIER DE REMODERNISATION DU PARC DES EXPOSITIONS AVANCE D’UNE MANIERE SPECTACULAIRE

    Chaque semestre, la direction du Parc des Expositions de la porte de Versailles organise un Comité des Riverains pour faire le point sur son activité, mais surtout sur les travaux et l’état d’avancement du chantier de remodernisation. C’était le cas lundi dernier en présence de nombreux vanvéens dont Pascal Vertanessian, maire adjoint chargé de l’urbanisme, avec quelques images saissisantes sur la progression des chantiers de la phase 1 dont les résultats commencent à apparaitre pour ceux qui sont allés un  salon ou qui sont spectaculaires mais invisibles comme l’ossature de la future grand salle des congrés sur le toit du palais Sud (Hall 7).

    Rappelons que 4 architectes dont 2 prix Pritzker, le nobel des architectes, ont planché sur la remodernisation de ce parc des expositions qui sera en 3 phases étalées sur 10 ans dont la première est en cours depuis la mi-Mai 2015 et doit s’achever à la fin 2017, avec la livraison du nouveau centre de congrés (hall 7) et d’un palais complètement rénové, tous les espaces extérieurs, les jardins, le parvis, l’allée centrale…, . Rien à voir avec la Tour triangle bien sûr dont le permis de construire a été déposé juste avant Noël. « L’objectif est de revenir aux fondamentaux d’un parc des expositions de le dé-minéraliser en ajoutant de la verdure » ont expliqué les deux intervenants

    Ainsi toute la façade du Palais sud (70 000 m2) est refaite, poutre et poteaux ayant été gardés, beaucoup de béton éliminé, avec  des façades vitrées de 8 m de haut avec 2 à cassures au niveau des étages, afin de rythmer cette façade. Le palais des Congrés sur le toît actuel comprend une salle plenière de 5000 m2 sans poteaux, avec une toiture ajourée, avec système d’occultation. Une grande poutre d’une portée de 60 m doit supporter le plafond de cette grande salle. Son chantier spectaculaire mais invisible de la rue, est en cours actuellement. Le grand anneau signalétique devant l’entrée et la pavillon 5 est déjà visible sur le sol. Un grand anneau de 360° doit être aménagé en l’air pour signaler aux visiteurs les salons, les  pavillons qui les accueillent, avec un grand banc circulaire et une fontaine. Un café de l’innovation doit être aménagé de part et d’autre du parc et du parvis extérieur au niveau de l’entrée face au pavillon 5. La création d’un parc d’Amérique est en cours derrière le hall d’accueil à l’entrée, à l’emplacement de l’ancien pavillon blanc qui accueillait l’administration du parc, avec des pins qui rappelle les grands sequoia d’Amérique bien sûr.    

    L’allée centrale est en train de changer de physionomie avec l’aménagement d’une première série de travellators qui remplace l’ancien système Orion dont le tube suspendu qui desservait les halls a été détruit. Ils s’étalent sur 250 m de long avec un accès aux différentes entrées de halls desservis entre l’entrée et le hall 7. Avec un nouveau bâtiment administratif à côté de l’entrée du hall 4, avec un grand auvent commun. Un espace logistique a été aménagé sur une terrasse derrière le hall 4 , ce qui devrait permettre au parc d’avoir une capacité de rétention, accessible depuis la porte D  donnant sur la  place des insurgés de Varsovie. Dans une seconde phase, il est prévu d’aménager au dessus à l’emplacement de hall 6 un niuvreau hall aligné sur le hall 7 avec une passerelle le reliant au hall 4. « On a imaginé un espace évenementiel de 20 000 m2 avec restaurant sur son toît, avec un auvent  à l’entrée de ce bâtiment, imaginé par Jean Nouvel  qui est un grand porte à faux de 50 m sur lequel seront accrochés des panneaux lumineux où pourront défiler des informations, des images. L’objectif est de créer une véritable cinématographie  originale ».

    Enfin, le Parc des Expositions a fait appel à l’architecte Jean Marc Vilmotte pour les deux hôtels prévus à l’emplacement du hall 8, le long de l’avenue de la porte de la Plaine : Un 4 étoiles au nord et un 3 étoiles au Sud, respectivement de 200 et 240 chambres. Une première chaîne a été désignée avec Mama Schelter, l’autre est en cours, grâce à un appel d’offres. « L’idée est de recréer une avenue animée avec un travail sur la volumétrie, avec 1000 m2 de commerces au rez de chaussée de ces deux immeubles  R7 et R+8 d’une longueur de 160 m  entrecoupée par une ouverture. Mais aussi des terrasses en toiture avec une activité type café"     

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    EXPOSITION UNIVERSELLE : UN VOEU PRESQU’UNANIME

    Vanves est la première ville de France dont le conseil municipal a voté Mercredi soir un vœu de soutien à l’organisation d’une exposition universelle en 2025 dans le Grand Paris. Elle l’a fait, de surcroit, grâce à une démarche consensuelle de la majorité et de l’opposition municipale, rare, pour être soulignée, puisque l’initiative, soutenue par Bernard Gauducheau (UDI) en  revient à Anne Laure Mondon (PS)  comme l’a expliqué ce dernier en lui laissant la parole pour présenter cette délibération. Elle a notamment expliqué la raisons pour lesquelles « Vanves est légitime pour soutenir ce projet ambitieux »  avec la présence du parc des expositions situé au 4éme rang européen, géré par la société Viparis, partenaire fondateur de l’association ExpoFrance 2025 via Unibail Rodamco. Et le Palais Sud (Hall 7) qui se trouve sur le territoire de Vanves appelé à devenir le premier centre de Congrès de France dans le cadre de la restructuration  de ce parc des expositions a souligné le maire en annonçant aux élus qu’une visite de présentation de ce projet est prévu d’ici les vacances d’été : « Un projet fédérateur comme celui-ci devrait réunir tout le monde » a déclaré Bernard Gauducheau (UDI).

    Mais voilà, deux élus ne se sont pas associés à ce vœu : Lucile Schmid (EELV) et Boris Amoroz (FdeG/PC) : « 2025 est loin et proche à la fois ! On a assisté à un certain nombre de renoncement de la part du gouvernement – transition énergétique par exemple – pour éviter de se fixer de nouvelles échéances. Que Vanves soit la première ville à émettre un tel vœu n'a aucun intérêt Dans la période actuelle que nous traversons, nous avons d’autres priorités ! Pourquoi monter un conte de fée » a déclaré la première, alors que le second a condamné "cette exposition universelle supportée par de grands groupes financiers  et capitalistiques » -  « Etre la première ville est anecdotique ! Mobiliser est plus important, et surtout la jeunesse. L’objectif est de monter un projet qui ne soit pas financé par des fonds publics. Une exposition universelle sans mobilisation citoyenne ne se fera pas ! » lui a répondu Anne Laure Mondon (PS). « C’est une réaction misérabiliste. On est très fier de notre commune et de la faire ainsi grandir aux yeux de ceux qui nous entourent » a ajouté Bernard Gauducheau (UDI) 

     

    SYNDICATS INTERCOMUNAUX : DEUX VICE PRESIDENTS VANVEENS

    Les maires des Hauts de seine tirent leur épingle du jeu dans le renouvellement des instances dirigeantes des grands syndicats intercommunaux francilien après la vague bleue de Mars dernier. André Santini a été réélu  à la tête du SEDIF, tout comme Jean Jacques Guillet à la tête du SIGIEF où Bernard Gauducheau est l’un des 12 vice-présidents. Tout comme Bertrand Voisine qui a été élu vice président au SIPPEREC présidé par Jacques JP Martin (UMP) maire de Nogent qui intervient dans les domaines des réseaux d’électricité et des télécommunications. Il faut ajouter Jacques Kossowski député maire de Courbevoie qui a été élu président du SIFFUREP  - qui intervient depuis 1905 sur les questions funéraires des communes - où Vanves est représenté par Daniel Barois qui a remplacé Jacques Landois. 

    MACDO DRIVER ET ETAP HOTEL DANS LA LIGNE DE MIRE

    Le projet d’extension d’Etap Hotel a fait l’objet d’une question orale de Gabriel Attal (PS) au conseil municipal de mercredi soir. Il s’est fait le relais des riverains habitant au 109 rue Jean Bleuzen qui protestent contre le projet de surélévation de 2 étages d’Etap Hôtel qui va boucher leur vue et leur voler une part de soleil. Pascal Vertanassian, maire adjoint chargé de l’urbanisme n’a pas manqué de rappeler  que la paternité de cette réalisation d’un MarcDonald Driver et d’un hôtel (Etap Hôtel)  remonte à la mandature de Guy Janvier (PS) entre 1995 et 2001,  à l’époque très contesté par les riverains à qui l’on avait promis un espace vert. Il a expliqué que ce projet consiste à surélever de 2 étages cet hôtel pour lui permettre de passer de cinquante à une centaine de chambres, que certaines modifications à ce projet avaient été demandé et nécessité un permis de construire modificatif, attaqué par des riverains dont le recours a été rejeté.  

    UNE TRIBUNE DU PUBLIC DANS L’OBSCURITE

    Comme l’a déjà descrit ce blog, et le redit encore après ce troisième conseil municipal de la mandature, le public qui vient assister au conseil municipal, pourrait être mieux traité. Il est parqué sur quelques sièges sous la fresque d’Henri Darien, généralement du côté le plus glacial en hiver, parce que les portes doivent rester ouverte, et dans la pénombre, ce qui est pratique lorsque l’on veut prendre des notes. Et tous cela à cause d’un immense écran disgracieux, bancale qui menace de tomber sur le public. Illisible pour les élus côté fenêtres ou qui entourent le maire, il ne sert à rien, avec un vidéoprojecteur qui fonctionne à la petite semaine, sauf cette fois-ci. Il est très rare de pouvoir suivre ou avoir le temps de lire les documents présentés car il défile toujours en retard « d’un métro »  ou à contretemps par rapport au sujet abordé. Pourquoi ne pas trouver un systéme permettant au public de faire face à la table en « U » des élus  (comme autrefois ou lors du conseil municipal d’installation) et de s'inspirer de l'installation à la mairie de Boulogne - où se déroule le conseil communautaire de GPSO - où l'écran est placé sur le mur face aux élus  et au dessus de la tribune présidentielle avec une image lisible et visible même en plein soleil grâce à un véritable et puissant vidéoprojecteur.

  • AU FIL DE L’ACTUALITE DES DERNIERS JOURS A VANVES

    BENOIT XVI : ACTIONS DE GRACE

     

    Messe et veillée d’actions de grâce ont marqué la soirée de Jeudi soir. A l’occasion des vêpres suivi de l’eucharistie qui se déroulent tous les jours de la semaine chez les sœurs bénédictines, une messe d’action de grâce a été célébrée « pour le pape Benoit XVI et son successeur », une heure et demie avant la fin de ses fonctions. Son nom a été cité pour la dernière fois dans la prière eucharistique. A l’entrée de la chapelle du Prieuré Sainte Bathilde, les sœurs avaient installées une table avec une photo de Benoit XVI prise à Lourdes et un livre d’or sur lequel avait été écrit, notamment : « Merci pour avoir mené la barques de Saint Pierre par tous vents ». 2H après, le pére curé Vincent Hauttecoeur, animait une veillée d’actions de grâce à l’église Saint Remy, alors que les fonctions de Benoit XVI avait pris fin depuis une demi-heure. « Il nous a invité à être dans la joie parce qu’elle nous ouvre la porte au Christ a-t-il twité dans son hélicoptère qui l’emmenait à Castel Gandolfo » a-t-il déclaré d’emblée avant d’entamer chants, prières, méditations sur un texte lu par Benoit XVI à Lourdes, « pour rendre grâce aux huit années de Benoit XVI qui a renoncé avec courage à son ministére ». Au fil de la soirée pendant laquelle, les vanvéens présents ont prié pour Benoit XVI, l’église, les cardinaux, le futur pape,  il ajoutait : « Tout au long de son ministère, il a su mettre le Christ au cœur de sa vie…Il a cherché l’unité de l’église autour de lui. Laisse nous prendre conscience de ce qu’il a semé, cueillir les fruits de l’un de ces successeurs. Dire merci à tout ce qu’il a aporté à l’église ». Enfin, ce week-end, dans Sel et Lumière, lien des communautés catholiques de Vanves, les fidéles trouvait la dernière allocution de Benoit XVI place Saint Pierre, ansi qu’une petite résumant son pontificat  

     

    SALON DE L’AGRICULTURE : DES AVP BIEN ABSENTS !

    Vanves pourra être fier d’avoir accueilli sur une partie de son territoire, le 50éme salon de l’Agriculture, puisque le Palais Sud (Hall 7) a hébergé une partie des animaux de la plus grande ferme de France à cause de la fermeture du hall 1, et bien sûr les Régions avec le stand de la Région Ile de France qui vantait les mérites des produits du terroir francilien dont certains ont d’ailleurs été distingué par le concours agricole : Ses bières blanche,  blonde, ambrée  son Brie, son jus de pomme, son safran du Gâtinais français,  son fromage de Chévre à pâte molle et à croûte fleurie, son brie AOP, ses yaourts aromatisé et aux fruits. C’est d’ailleurs dans le Hall 7 que François Hollande a prononcé son discours inaugural et passé une bonne partie de ses 10H de sa visite au salon le premier jour d’ouverture, le 23 Février dernier. Les derniers jours de ce salon ont connu une affluence record  (100 000 visiteurs samedi, et autant Dimanche) et surtout beaucoup d’embouteillages notamment côté parisien, sur les boulevards des Maréchaux, avec quelques répercussions dans Vanves autour du Parc des expositins, et sur le CD 50 avec beaucoup d’automobilistes qui évitaient un périph bouché. Curieusement, beaucoup de riverains ont constaté que la police municipale et surtout les ASVP (Agent Sécurité de voie publique) n’étaient pas très présents durant cette semaine là, alors qu’ils le sont pour mettre des PV en dehors des salons…aux vanvéens. Mais  là, il parait que tous ces ASVP, au moins 3, étaient victime d’une gastro ( ?)…peut être de cheval ( ?)…qui risque de les éloigner de Vanves pendant très longtemps… au point de réfléchir à leur remplacement. Ce aurait provoqué, en autres, des échanges très vifs à propos de la sécurité à Vanves au dernier bureau municipal