Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

maire de vanves - Page 2

  • SECTORISATRION DE L’ECOLE CABOURG : LE JUGE ADMINISTRATIF DONNE TORT A LA VILLE DE VANVES

    Dans l’affaire de la nouvelle sectorisation de l’école Cabourg, le tribunal administratif de Cergy Pontoise a été saisi par l’une des familles qui s’était vu refuser une dérogation par le maire. Celle-ci  a obtenu gain de cause.  Fin Août, il a donné raison à cette famille, en rejetant la décision de la commission de dérogation du 24 Mai, et  en s’appuyant sur un article du code de l’éducation sur les effectifs et les emplois dans les écoles. Alors que la ville argumentait sur les effectifs et les projets immobiliers de l'époque pour faire ses projections dans cette affaire et refuser des enfants pour septembre prochain dans le groupe scolaire  Cabourg. La ville de Vanves qui avait 8 jours pour revenir sur sa décision s’est exécutée. 

    Malheureusement, deux autres familles n’ont pas eu cette chance, malgré une demande de dérogation rejetée et verront leurs enfants traverser toute la ville alors qu’il habite près de cette école Cabourg, pour aller sur le Plateau, obligeant leurs parents à les accompagner  et à venir les chercher de ce contexte particulier de rentrée à cause des risques d’attentats et de l’Etat d’urgence .   « Nous avons pris note de votre décision avec regret. Nous tenons tout de même à vous faire part de notre fort mécontentement voire notre indignation face au comportement de la municipalité de la ville de Vanves et de l’inspection académique de Versailles qui ne prend en aucun cas compte du bien-être de nos enfants. Nous sommes extrêmement déçus de voir comment la mairie de Vanves, pour préparer la venue des futures élèves des nouveaux programmes immobiliers sur le secteur de Cabourg à horizon 2018, a éjecté certains de nos enfants de l’école Cabourg. Après avoir passé trois ans à l’école maternelle Cabourg au cours desquelles ces enfants ont tissé des liens avec leurs camarades et avec leur école, M. Gauducheau et Mme Martin ont estimé que nos enfants n’étaient pas la priorité ; la priorité étant donnée aux nouveaux programmes immobiliers ! » leur a écrit cette famille.

    « Il est honteux de voir comment cette municipalité a fait passer la modification de la carte scolaire, en promettant une réforme souple et progressive. Or, elle est plutôt brutale et rigide, à l’instar du service éducatif de Vanves ! Nos enfants sont considérés par la mairie comme des variables d’ajustement, utiles pour palier à des problèmes d’effectif, sans aucune considération pour leur bien-être. Preuve en est : à notre arrivée sur la ville de Vanves, le service éducatif a placé notre fille à l’école Cabourg, qui n’était pas notre secteur de rattachement, pour combler les effectifs de l’école qui à l’époque était en sous-effectif. Maintenant, mon fils n’est plus utile pour la mairie sur le secteur de Cabourg donc vous le virez ! Il est assez difficile d’expliquer à son enfant que lui, contrairement à la grande majorité de ses copains, ne pourra pas poursuivre sa scolarité dans son école. D’autant plus que dans notre cas, il va devoir de nouveau changer d’école en 2017 suite à notre futur déménagement. Un déménagement est un grand bouleversement pour un enfant. Notre projet nous oblige à quitter Vanves, et va imposer à nos enfants à se réadapter à un nouvel environnement. Monsieur le maire et son équipe, avec l’accord de Mme l’inspectrice (qui est normalement censée travailler pour l’intérêt de nos enfants) n’ont pas jugé utile de limiter ce changement à une seule fois dans l’année. Peu importe que notre fils change d’école et perde tous ces repères en septembre 2016 puis remette cela quelques mois plus tard ! » concluent ses parents en remerciant l’équipe enseignante de Cabourg (maternelle et élémentaire) ainsi que la directrice pour leur professionnalisme et leur gentillesse tout au long de ces sept années passées en leur compagnie, et les  associations de parents d’élèves pour leur action et leur soutien.

    Voilà la réalité de la Rentrée scolaire 2016 à Vanves, car beaucoup de familles n’ont pas compris la fermeté de la municipalité sur cette question après la décision du Conseil Municipal du 10 Février dernier,  alors que nombre de ses programmes immobiliers ont pris du retard que ce soit la projet Niwa sur les terrains Aristide Briand ou FIRST face à la gare de Vanves Malakoff.  Et le juge administratif vient de lui donner un sérieux coup de régle sur les doigts, comme au bon vieux temps.

  • ELECTIONS DEPARTEMENTALES DE MARS 2015 : A QUOI JOUE LE MAIRE DE VANVES ?

     Les vanvéens qui ont eu l’occasion de rencontrer ou de parler avec le maire de Vanves, ses derniers temps, sont très étonnés par son attitude. « Jusqu’à présent, il donnait l’impression de marcher sur l’eau avec ses 61% au 1er tour » comme l’ont constaté beaucoup au lendemain des élections municipales. « Aujourd’hui, il donne l’impression de s’en fiche ! » à propos des élections départementales. Il a inventé la gréve de campagne,  mais il n’est pas le seul, car au PS vanvéen, c’est aussi le cas, pour ceux qui ne veulent pas soutenir Guy Janvier

    Lire la suite

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE A LA VEILLE DES VACANCES DE FEVRIER APRES UN WEEK-END CONVIVIAL

    Pas facile d’être candidat surtout lorsqu’il pleut comme en ce samedi matin, jour de marché et de tractage qui avait mal commencé  à 7H30, avec un incendie pour une raison encore indéterminée, dans un studio du dernier étage de la résidence (des Célibataires) rue du Moulin, derrière l’hôtel Mercure et face au Parc des expositions. Les pompiers de l’un des centres de secours de la BSPP (Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris), arrivé sur place, ont découvert le corps sans vie de l'occupant, un homme de 61 ans.. Après avoir été évacué en partie une première fois à cause du feu, l'immeuble a de nouveau été entièrement évacuaé par ses occupants vers 12h30, car les pompiers avaient découvert une grenade inerte dans le bâtiment. Laurent Lacomére, encore maire adjoint chagé de la Sécurité était le premier sur place rejoint par le maire Bernard Gauducheau

    CARNETS DE CAMPAGNE

     

    Antonio Dos Santos (PS) a distribué son programme avec de nombreux colistiers dans la ville. Lucile Schmid (EELV) et Pierre Toulouse (EELV) ont fait une photo de groupe avec leurs colistiers au square du métro. A croire que cet îlot qui a tant été décrié est devenu un des lieux vedettes de cette campagne, avec photos de groupe, Bernard Gauducheau avec ses co-listiers et suppporters ayant les premiers, ouvert le bal avec une photo de groupe le 11 Novembre dernier. Ses derniers ont vraiment commencé le porte à porte dans tous les quartiers en envoyant un binôme constitué d’un nouveau et d’un ancien co-listier. Alors que le PS faisait de la formation au porte à porte de ses militants samedi après midi. En fin d’après-midi, Bernard Gauducheau a célébré les noces d’or du couple Noyer à l’hôtel de Ville qui a donné l’occasion aux futurs ex-et élus de la liste de la Majorité, surtout côté UDI, de se retrouver autour d’un buffet.

    CELEBRATION DU VIVRE ENSEMBLE

    Le lendemain, l’Amicale des Pieds Noirs de Vanves tenait son assemblée générale suivi du couscous traditionnel. Occasion pour Jean Claude Abecassis de constater « qu’il y a un appaissement entre les deux dates du 19 Mars et du 5 Décembre, depuis que le Parlement a officialisé le 19 Mars et que le Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants s’est rendu officilellemennt quai Branly pour célébrer officiellement le 5  Décembre dernier » en présence, pour la première fois, du président de la FNACA locale, Paul Hajder et du président de l’UNC local, Paul Guillaud ; et de relever qu’une pétition sur Internet a été lancée pour ne pas que le massacre de 5 Juillet 1962 à Oran  ne tombe dans l’oubli. Même si le passé pése encore lourd parmi ses derniers représentants vanvéens des Pieds Noirs, ils n’en ont pas moins le plaisir de se retrouver lors de ses moments conviviaux auxquels ont participé hier Isabelle Debré, Sénateur qui a signé une proposition de loi avec des collégues sur les harkis, et Bernard Gauducheau, maire qui a mis en avant le justement le « vivre ensemble » avec ce rapprochement entre différentes associations (UNC et FNACA, Amicale des Pieds Noirs et LICRA notamment avec la soirée consacrée à Albert Camus en Septembre dernier). « Les nouveaux habitants découvrent un climat propre à notre commune lorsqu’ils arrivent. Une commune moins grande en superficie qui facilite les échanges, avec une vie associative dynamique » 

    L’AGENDA

    Lundi 10 Février

    A 18H à l’espace Giner : vernissage de l’exposition de Claude Lapeyre, aquarelliste vanvéen (jusqu’au 25 Février) qui a crée l’atelier Alpgha dont l’objectif est la recherche et la création dans le domaine de la peinture, du photo et du cinéma

    A 19H30 à Panopée (Festival Artdanthé) :  « Positions » d’Ivana Müller présente dans le cadre de Hors Saison organisé par Arcadi Ile de France avec la Ferme du Buisson, scéne nationale de Marle-La-vallée, LaGaîtée Lyrique et le Tarmac.  

    à 20H à l’école Larmeroux : Réunion publique de la liste UDI/UMP au cours de laquelle Bernard gauducheau devrait présenter son projet et ses co-listiers. Il est intéressant de constater qu’à un jour prés, c’est six ans exactement jour pour jour que le maire sortant s’adonne à cet exercice, dans le même préau de l’école Marceau. A une différence prés : Il l’avait fait lors d'une convention communale un samedi après-midi, et ce soir, c’est lors d’une réunion publique plus traditionnelle où les jeunes futurs élus (Jéremy Coste, Erwan Martin et Sandrine Bourg)  qui ont pris son organisation en main, peuvent réserver quelques surprises

    A 21H au Théâtre Le Vanves (Festival Artdanthé) : « Déperdition » de Myriam Gourfink dans le cadre de Hors Saison, avec un groupe de dix danseurs dont les corps s’entemêlent et se confondent pour former une masse qui se déplace et se transforme.

    Mardi 11 Février

    A 19H à l’hôtel de ville  

    Mercredi 12 février

    A 14H à la Bibliothéque (dans le cadre de la Science se livre) : Deux Ateliers animés par les Petits Débrouillards Ile de France pour les 7-9 ans  à 14H30 sur mieux connaitre et fabriquer un thermométre, un barométre et un anémométre ; à 16H sur la découverte d »un cadran solaire, du clepsydre et du sablier 

    Jeudi 13 février 14

    A 9H30 au conseil Régional : Réunion du Conseil Régional auquel participe Bernard Gauducheau

    A 19H30 à Panopée (Festival atdanthé) : « Progénitures » de Tal Beit Halachmi, interpréte et chorégraphe  dans le cazdre de hors saison

    A 21H au Théâtre Le Vanves (Festival art Danthé) : « Paraiso, colecçao privada » de Marlene Monteiro Freitas dans le cadre de Hors Saison. Une pièce pour 5 interprétes , un concert chorégraphique dans le jardin de l’imagination

    Vendredi 14 Février

    A 9H30 au Conseil Régional : Réunion du Conseil Régional auquel participe Bernard Gauducheau

    A 19H30 à Panopée (Festival Artdanthé) : Carte blanche au collectif Demimonde (Portugal), présenté pour la première fois en France, provenant des arts performatifs qui réside, se rassemble et travaille à Lisbonne.  « Il se donne pour mission de re-générer les tissus culturels et de créer des contextes et des dynamiques nécessaires à la vitalité artistique contemporaine tout en créant une fenêtre expérimentale reflétant leurs modes de pensée et d’action ». Ce soir, ce collectif présente :   « Air au Vent » de Ligia Soares, « The archaic, looking out, the Night Knight » de Vânia Rovisco, et concert de Gui Garrido & Antonio Pedro Lopez, Melhor Amigo 

    20H aux Platanes : soirée des célibataires à l’occasion de la Saint Valentin

    Samedi 15 février

    A 19H30 à Panopée (Festival Artdanthé) : Carte blanche à Demimonde (Portugal)) avec « Mecanica » de Marcia Lança &Joäo Calixto, « Pongo Land » de Nuno Luicas & Hermann Heisig, « la piéce rouge » de Ligia Soares, « « Era Uma Croisa Mesmo Muito Abstracta » d’Andresa Soares  suivi d’un DJ Set

    Dimanche 16 février

     

    A 16H au théâtre (festival artdanthé) : Carte blanche à Demimonde (Portugal) avec « O desejolgnorante » de Marcia Lança & Aniol Busquets