Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

issy les moulineaux - Page 8

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE DE GRANDE REPRISE APRES LA TREVE DES CONFISSEURS

    Les vanvéens seront tout de suite mis dans le bain, après cette trêve de 15 jours, avec les vœux qui commencent à Issy les Moulineaux avec le député (de Vanves), les premières galettes des rois, l’actualité avec la manifestation contre le Mariage pour tous. Ce fameux projet de loi adopté le 7 Novembre par le Conseil des Ministres qui n’en finit pas de susciter des réactions souvent vives, des réflexions et des interrogations légitimes de part et d’autre. Les manifestations « pro » et « anti » vont se succéder en ce début d’année, chaque camp voulant jauger sa mobilisation à l’aune du nombre de manifestants. Et les vanvéens ne seront pas absents du débat.

     

    Lundi 7 Janvier – DES VANVEENS SUR LES PLANCHES

    A 19H au Théâtre (et jusqu’au 13 Janvier) : « Platonov » piéce d’Anton Tchekhof mise en scéne par Benjamin Poirée avec la compagnie La musicienne du silence. « Benjamin Porée avait 25 ans lorsqu’il m’a présenté son premier projet. Il est revenu pendant 2 ans, puis une après-midi avec toute son équipe, il  nous a présenté Platonov comme si c’était une soirée. On a trouvé cela superbe e réussi » raconte José Alfarroba, directeur du Théâtre. Platonov est la première piéce de Tchekhov écrite à l’âge de 18 ans. Mêlant comédie et tragédie, la piéce dépeint une société russe bourgeoise en train de dépérir, incapable de se sortir de l’ennui. Finalement toute cette piècetente de répondre à la question posé par Platonov : « Vivre ? Comment fait il faire ? ». 50 comédiens confirmés mais aussi amateurs se retrouveront sur la scéne dont une vingtaine de vanvéens, beaucoup du foyer Danton, « dont certains ont pris l’habitude de venir au théâtre, assister à nos spectacles, nous rencontrer au Bar avant de venir eux-même sur scéne comme Maadame Cassous qui vend les enveloppes du Club Murillo au forum » indique t-il en ajoutant : « On voudrait faire beaucoup plus de choses comme cela avec la population. Mais ce qui nous manque, ce sont les lieux pour faire les répétitions, et des moyens pour payer les animateurs ».

    Mardi 8 Janvier – SOLIDARITE

    A 10H à la Maison Paroissiale de Saint Remy : « Un accueil pour rien » organisé par le conseil pastoral à l’iniative de colette Pantin, à destination des personnes souffrant de la solitude. Rappelons que le Conseil Pastoral  réfléchit sur « la place du pauvre dans notre communauté ». « Il nous a semblé que la solitude était la détresse qui était la plus répandue et en même temps que la plus difficile à vivre, à côté du manque de logement, de nourriture, car elle touche tout le monde quel que soit sa condition sociale. Malheureusement, on ne se rend pas compte que son voisin ne va pas, même lorsqu’on le voit assez régulièrement. D’où l’idée de ce café pour  apporter un petit mieux, sans démarche à organiser, sans papier à écrire, sans inscription » explique t-elle.

    Jeudi 10 Janvier – MARIAGE POUR TOUS

    A 19H30 à l’Hôtel de Ville : Réunion du Comité Consultatif « Environnement/Développement durable » avec à l’ordre du jour : Présentation du service de l’eau, échanges abec les équipes locales de VEOLIA Eau Ile de France

    A 20H30 à l’église Saint Remy : Veillée de prière sur la question du « Mariage pour Tous » organisé par l’EAP et son curé pour « porter dans la prière les événements, en les présentant à Dieu ». Avant la manifestation du 13 Janvier.  

    Vendredi 11 Janvier- VŒUX

    A 18H30 au Palais des Sports de GPSO  Robert Carpentier : Vœux d’André Santini, député de Vanves auxquels participent généralement de nombreux  vanvéens, et notamment les Santni’s boys dont Bernard Gauducheau  qui se réunisent toujours autour de lui ce soir là dans un restaurant de sa ville.

    Samedi 12 Jabnvier – ECHANGES

    A 10H30 au café Le Bistroquet : Café Théo sur le théme : « qu’est-ce qu’un couple ». Il s’agit d’un temps d’échange ouvert à tous à l’initiative de chrétiens catholiques et protestants de Vanves, mise sur pied en Janvier 2011

    Dimanche 13 Janvier – MANIFESTATION

    A 12H au métro Plateau de Vanves/Malakoff et à 12H30 à Saint Remy : Les paroissiens de vanves ont rendez-vous pour partir ensemble à la manifestation. « Nous sommes tous invités à nous sentir concernés par la question du « Mariage Pour Tous. C’est une question qui dépasse le clivage religieux mais qui atteint les fondements même de l’institution du mariage. La moblisation est importante. Certes, la manifestation dans la rue n’est pas la seule manière de dire notre désaccord mais elle est un moyen qui peut parler à tous » explique t-on dans Sel et Lumière en indiquant que l’évêque du diocése,  Mgr Daucourt,  a invité les chrétiens à écrire à leurs députés ou leurs élus pour qu’ils puissent prendre en compte leur position  

  • TRESORERIE DE VANVES : Le ton monte face à une délocalisation inéluctable

    Les organisations syndicales CGT, Solidaires, FO et CFDT ont envoyé un courrier à l’ensemble des élus de Vanves  et ont demandé à rencontrer le maire sur la fermeture définitive de la Trésorerie Municipale de Vanves. Elle doit intervenir le 1er janvier prochain par une fusion avec la trésorerie d’Issy-les-Moulineaux. De façon unanime, ces organisations syndicales CGT, Solidaires, FO et CFDT ont voté contre la proposition de l’Administration lors d’un récent Comité Technique Local et  ont décidé de sensibiliser élus, population et médias.

     

    Cette trésorerie s’occupe de la tenue de la comptabilité de la commune, du CCAS (Centre Communal d’Action Social), de la maison de retraite Larmeroux ainsi que de toutes les relations à l’usager qu’il s’agisse du paiement des créches, cantines, études, attribution d’aide du CCAS, délivrance de formulaires, information et explication sur divers documents émanant des services publiques. Grâce à 5 fonctionnaires dont 4 seront transférés à Issy les Moulineaux, le 5éme étant muté dans un autre département. Or la particularité de son implantation au carrefour de l’Insurection la situe à une place stratéfgique prés de Malakoff, du marché couvert, des services municipaux, de plusieurs lieux de vie des vanvéens.

     

    Ainsi sa fermeture aura des conséquences indéniables sur la relation avec les usagers : « Nous souhaiterions attirer votre attention sur le fait que les « usagers », qui se déplacent au guichet, sont souvent des personnes âgées, des personnes en difficulté ou étrangères, qui ne font pas qu’effectuer un simple paiement ou percevoir une aide, mais ont également besoin de conseils et d’explications. En conséquence, ils ne pourront plus continuer à effectuer, comme par le passé, leurs opérations à leur trésorerie habituelle mais devront se rendre dans une trésorerie nouvelle et différente (plus éloignée de leur lieu d’habitation) leur compliquant, de fait, les relations avec nos services, leur demandant des démarches supplémentaires et les obligeant à plus de frais, sans parler du temps supplémentaire qu’ils devront passer à régler leurs dossiers » expliquent ces organisations syndicales.

     

    « C’est, en particulier, pour ces personnes dites « fragiles » (personnes âgées, personnes qui ne maîtrisent pas bien la langue voire le langage administratif) que ce projet est dommageable. Le « bon service » à rendre à l’usager consiste plutôt à le rapprocher de ses lieux de vie et d’activité, la proximité des trésoreries est un atout pour une plus grande efficacité du service public dans ses missions de recouvrement des créances publiques  et de soutien aux collectivités locales… »ajoutent elles en  en considérant que « les conséquences d’une telle décision sont imaginables : incompréhension des « usagers » qui manifesteront leur mauvaise humeur et désapprobation, face à un service public peu lisible, auprès des agents au guichet. Pour les services municipaux, les conséquences, également, ne sont pas négligeables. En effet, porteurs de fonds et de valeurs leurs déplacements dans les rues de Vanves et d’Issy-les-Moulineaux ne donnent pas de signes positifs de sécurité au regard de la convoitise dont les fonds publics sont l’objet. La relation de confiance établie depuis de longues années entre les services de la Mairie et les agents des Finances Publiques risque de se trouver  écornée compte tenu du brassage des équipes de Vanves et d’Issy-les-Moulineaux, d’une nouvelle organisation et de nouvelles méthodes de travail ».

  • ELECTIONS LEGISLATIVES A VANVES : LENDEMAINS DE 2éme TOUR

    Rappelons que dans la 10 éme circonscription qu’André Santini (NC/UMP) a fait  22 302 voix (53,37%) et Lucile Schmid (EELV/PS) : 19 486 (46,63%). A   Vanves  Lucile Schmid (EELV/PS) avecc  5855 voix  (53,81%) est arrivé devant André Santini (NC/UMP) avec  5026 voix (46,19%). Par contre à Issy les Moulineaux, André Santini (UMP/NC) a fait 13 936 voix (58,03%) et Lucile Schmid 10 080 (41,07%).  

     

    Bernard Gauducheau, Isabelle Debré, Françoise Saimpert se sont retrouvés dimanche soir à la soirée électorale du Conseil Général avec beaucoup d’élus et de militants UMP et NC. Mais sans André Santini qui a préféré rester à Issy les Moulineaux pour fêter sa victoire avec ses amis et collaborateurs, et ménager sa santé.   « André Santini a fait un meilleur score que ne l’a fait Nicolas Sarkozy. Il va falloir travailler encore, mais cela n’a rien à voir avec une élection municipale ! Comme quoi l’implantation cela compte ! » réagissait Isabelle Debré (UMP) sénateur des Hauts de Seine (et de Vanves)  devant les tableaux affichant les résultats de la 10éme circonscription. Bernard Gauducheau (NC), maire de Vanves,  s’attendait à ce résultat à Vanves. « Et je l’avais pratiquement prévu ! A Issy les Moulineaux, André Santini a bénéficié de la division de la gauche ». Pascal Buchet, Secrétaire fédéral du PS 92 avait une autre explication : « Dans la 10éme, nous voyons qu’il y a des personnalités qui s’érodent année après année, mais qui résiste encore un peu ! Ce sera pour la prochaine fois » confiait il à quelques journalistes. 

      

    André Gattolin, sénateur EELV des Hauts de Seine,  regrettait de ne pas avoir son « alter ego » à l’Assemblée Nationale, comme il l’avait dit lors de sa participation aux réunions publiques des candidats EELV et notamment à Issy les Moulineaux avec Daniel Cohn Bendit : « Lucile Schmid est une vraie amie de 30 ans. Lorsqu’elle a quittée le PS, c’est moi qui l’ait invité à rejoindre EELV voilà deux ans. Elle avait toutes les compétences pour faire un bon député. Mais il y a un travail d’implantation qui est la force d’André Santini, et une certaine réussite de sa ville, même s’il y a des orientations, en tant qu’écologiste, qui ne me satisfont pas. Ce n’est pas un maire catastrophique, loin s’en faut. Mais les fonctions d’un maire de grande ville et celles d’un député actif sont incompatibles » confiait il à l’auteur de ce blog.   

     

    « Lorsque je vois les scores que fait André Santini à Issy les Moulineaux, le non-cumul n’est pas entré dans les moeurs ! C’est un peu décevant » réagissait de son côté, Lucile Schmid (EELV).  « A Vanves le résultat est excellent, ainsi qu’à Meudon et à Boulogne où on est en tête. Mais il y a un problème de participation très important comme au niveau national. Il est clair qu’à Issy les Moulineaux, cela a été une super élection municipale.  Comme c’est un maire omniprésent, André Santini a réussi quelque part, à faire dépendre toute autre mandat qu’il demande aux électeurs, le fait qu’il est maire d’Issy Les Moulineaux. Il n’en reste pas moins que ce n’était pas une élection municipale, mais il a gagné car il a municipalisé l’élection. Comme l’abstention était assez massive au niveau national, cela a renforcé l’effet municipal » expliquait elle  en parlant d’une « politique de réseau : Santini ayant fait 49% au 1er tour, il est assez clair que ceux qui ont voté pour François Hollande, ne se sont pas beaucoup déplacé Dimanche pour voter pour moi. L’issue du 1er tour à Issy les Moulineaux a entraîné une abstention de gauche et une mobilisation des réseaux municipaux ». Elle ajoute que « l’autre enseignement que je garde, c’est que Santini a fait campagne car il  s’est senti menacé ! Et nous avons réussi à donner un sentiment que c’était possible ! Quelque part, là où les électeurs sont plus libres, cela a fonctionné ! »