Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

colléges - Page 2

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    DOTATIONS : Vanves a reçu des dotations du Conseil Départemental  (CD) des Hauts de Seine lors de la dernière commission permanente : Le CCAS a reçu 1730,33 € pour financer les coûts d’abonnement des personnes handicapées ou âgées de 60 ans ou plus à un système de téléalarme, comme c’est le cas pour 22 autres CCAS grâce à une dotation totale de 275 317,15 €.  Les collèges de Vanves recevront comme dotations de fonctionnement annuelles  125 347,88€ pour Michelet et 60 895,99 € pour Saint Exupery

    ESCALATOR : Les préparatifs des travaux du nouvel escalator à la station Malakoff (Plateau de Vanves) ont commencé avec la neutralisation de l’accés voyageur côté Malakoff. Les usagers doivent emprunter l’accès central côté parking deux roues. Rien n’a changé pour les vanvéens côté tunnel piétonnier.   « Le projet, mené par la RATP, prévoit de mécaniser la descente depuis la salle d'accueil vers le quai en direction de Paris qui sera mise en service prévue courant 2017. Ce projet d'aménagement est réalisé dans le cadre d'un plan de progrès des espaces de la RATP. La mécanisation des escaliers répond à deux attentes : améliorer l'accessibilité du réseau et le confort de cheminement pour l'ensemble des voyageurs ».

    COMPTEUR LINKY : Un comité « Stop Linky Vanves » vient d’être créé à Vanves, alors que l’association La Ruche de Vanves avec les écologistes organisait une réunion publique contradictoire sur cette problématique.Ce comité vient d’écrire une lettre au Maire de Vanves, pour lui demander de re-considérer la décision prise au Conseil Municipal d’installer ce nouveau compteur électrique dit « intelligent »  dans la ville à partir de 2019. Il met en avant le danger des rayonnements électromagnétiques suscités par ce compteur, dangereux pour la santé, au même titre que les antennes 3G et 4G des opérateurs de téléphonie mobile, mais aussi le risque d’espionnage commerciale des opérateurs qui seraient susceptibles de recueillir des informations sur les consommations des usagers. Sans compter les risques présentés par ces compteurs sur le matériel informatique ou électronique de ses usagers. Les Verts comme le Front de gauche sont vent debout contre cette avancée technique en mettant avant un argument massu utilisé, mais invérifié avec la robotisation de l’industrie : la suppression de milliers d’emplois des agents chargés des relevés de compteurs sans compter les bénéfices générés par la vente de données personnelles des consommateurs par ERDF   

  • UNE RENTREE SCOLAIRE A VANVES DANS UN CONTEXTE PARTICULIER: L’ETAT D’URGENCE INVITE A PRENDRE DE NOUVEAUX REFLEXES

    Prés de 4650 jeunes de 3 à 20 ans font leur rentrée ce matin dans les établissements scolaires à Vanves : Plus de 2200 enfants dans les 6 écoles maternelle et 6 écoles élémentaires de Vanves,  1650 élèves à Michelet dont 650 collégiens, 650 lycéens  et 350 étudiants de classes préparatoires, prés de 500 collégiens au collège Saint Exupery, plus de 350 au LEP Dardenne. Mais cette Rentrée des classes est vraiment particulière cette année.  Devant un « niveau de menace terroriste très élevé », la protection des établissements scolaires fait office de priorité absolue pour cette rentrée entamée pour les  pouvoirs publics,  les collectivités locales  et les chefs d’établissements.  Elle a fait l’objet d’une circulaire interministérielle (Intérieure-Education Nationale) qui balaie toutes les questions et problématiques et a été l’objet une réunion préfecture-inspection académique-collectivités locales.  « C’est un changement de culture pour tout le monde » constate Philippe Wuillamier, Inspecteur d’académie pour les Hauts de Seine     

    Pour  les écoles, une réunion a eu lieu entre la préfecture, l’inspection académique et l’association des maires des Hauts de Seine dont les membres sont très mobilisés. Ils ont beaucoup travaillés sur la sécurité des accès, les clôtures pour les rehausser… Des travaux ont été effectués pour installer des digicodes, des alarmes anti-intrusions dans les bâtiments, des loquets dans les classes…Un courrier a été envoyé par le préfet aux maires pour leur demander de veiller à l’interdiction du stationnement autour des écoles, avec l’installation de mobilier urbain dissuasif (potelets),  le déplacement des containers à verre et autres. « Nous avons demandés aux directeurs d’école dans un premier temps, à la pré-rentrée, de s’assurer que le personnel de l’école connaît bien le protocole et les dispositifs,  dans un second temps d’informer les familles des mesures qui sont mises en place, et également de leur demander leur participation positive : Les parents aiment déposer leurs enfants avec leur automobile le plus prés possible de l’école. Mais nous allons leur demander une coopération pour qu’ils comprennent bien que tout attroupement aux abords des écoles, est contre-productif et créée de la tension inutilement, d’accepter un certain nombre de contraintes, et à eux-même diffuser les informations, et les expliquer à leur tour. Nous souhaitons ainsi développer une communauté de vue et développer une culture partagée » indique l’inspecteur d’académie  en constatant que « les directeurs d’écoles ont fait, depuis Novembre 2015, leur travail avec un sérieux exemplaire. Et ce n’était pas simple, car il  s’agissait de mettre en œuvre des mesures de sécurité efficace comme par exemple « N’importe qui ne peut pas entrer dans une école », sans distiller de panique dans la population, grâce à leur calme et leur détermination ». Ainsi le jour de la Rentrée à Vanves, uniquement, un seul des parents pourra accompagner leur enfant en petit section en maternelle et en CP en élementaire, selon une décision commune prise par le maire de Vanves et l’inspectrice d’éducation nationale de la 18éme circonscription des Hauts de seine (Malakoff-Vanves)

    Dans le 2éme degré, chaque établissement (collège, lycée)  a fait l’objet d’un diagnostic de sécurité   qui est en cours de réactualisation,  en lien avec les collectivités locales compétentes (département pour les collèges, Région pour les lycées). Il  permet de repérer les points de force et de vulnérabilité, et de balayer la façon dont l’établissement s’organise en situation de tension et de crise, avec des recommandations, des propositions de travaux. « Ce sont des outils précieux qui permettent aux uns et aux autres de voir quel type de procédure, ils engagent pour assurer le maximum de sécurité » pour l’inspecteur d’académie. Depuis le 13 Novembre 2015, Michelet a recruté deux quasi vigiles même s’ils n’en ont pas l’uniforme ou la qualité officielle, qui sont présent à la grille en permanence : « Lorsque les élèves entrent dans l’établissement, ils doivent nécessairement montrer leur carnet de correspondance, lorsque des adultes entrent, ils doivent se présenter à la loge où sont recensés leur nom et les raisons de leur visite. Les grilles du bas du parc, le long du bd du Lycée,  ont été fermées y compris pour les équipes sportives de Vanves pour éviter des accès sans contrôle.  On a appelé tout un chacun à la vigilance. Un exercice est prévu avant laToussaint. Nous avons sollicité la Région pour installer des caméras de vidéosurveillance en plus grand nombre, et  des systémes d‘alarme-intrusion  dans tous les bâtiments » indique Bernard Gary, proviseur. Le Préfet des Hauts de Seine a demandé aux principaux et aux proviseurs d’élargir les horaires d’ouvertures le matin et l’après-midi pour éviter les attroupements devant les entrées de leurs établissements.   

    Polices nationale et municipales sont également appelées à renforcer la surveillance de la voie publique aux abords des établissements scolaires durant toute cette période de  Rentrée, qui est une  question très sensible pour les maires. Des patrouilles dynamiques sont organisées dans chaque circonscription par les commissariats, comme à Vanves-Malakoff,  avec un véhicule dédiée pour cette mission, renforcés par des rondes de la « Bac de jour » dans chaque district. Conformément aux instructions des ministres de l’éducation nationale et de l’intérieur, la préfecture et l’inspection d’Académie ont demandé à l’ensemble des établissements scolaires de faire un exercice dit PPMS (Plan Particuliers de Mise en Sécurité), mais dans sa partie attentat-intrusion, avant la Toussaint : « On leur demandera ensuite d’en faire un autre au plan  départemental en lien avec la préfecture, ce qui permettra aux écoles de se repérer à rapport à quelque chose de très particulier car on entre vraiment dans l’introduction de la culture  de la gestion du risque dans les écoles. Et un troisième en cours d’année spécifique sur les intrusions et les attentats » indique l’inspecteur d’académie en insistant sur un point : « « Il faut que cela soit rassurant pour les familles ! ». Ces exercices se feront sur des thèmes comme le filtrage des accès, les alertes, la manière de fermer les portes, de connaître les issues de secours…  « Il n’est pas question de simuler un attentat ! L’objectif est que tout le monde prenne de nouveaux réflexes » insiste t-il

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    HACHETTE LIVRE  : Le Monde d’Hier (daté du 20 Octobre 2015) a consacré une page à Arnaud Noury, le patron qui a pris les rênes d’Hachette Livre en 2003 et  a fait déménager son siège à Vanves : « l’irréductible gaulois du livre ». Un titre bien choisi puisque sort en librairie demain le nouvel Astérix : « Le papyrus de César ». « Je suis très optimiste sur l’avenir du livre qui demeure stable » explique t-il dans cet article  en ajoutant « n’enterrons pas le livre prématurément, restons des éditeurs, pas des fournisseurs de contenus ». Cet article donne  l’occasion de découvrir le parcours professionnel étonnant de ce « Frenchie » qui s’est installé dans la cour des grands, après avoir remporté en  2014  une victoire contre Amazon dont le patron sommait Hachette d’accorder au distributeur américain des rabais plus importants sur le prix des livres afin de faire vivre le marché des e-book numérique

    COLLEGES : Lors de sa séance plénière de vendredi dernier le conseil départemental des Hauts de Seine (CD92)  a voté les dotations de fonctionnement des collèges prévues pour l’année 2016 : 115 552,50 € pour Saint Exupery et 126 693,61 € pour Michelet sachant que pour la partie lycée, cette cité scolaire reçoit 169 117 59€ de la Région pour son fonctionnement. Saint Exupery reçoit 1300 € du CD 92 en supplément car il fait partie des 42 collèges qui hébergent des Unités Localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS). Celles-ci accueillent de 6 à 8 jeunes souffrant de déficience mentale, sensorielle ou motrice qui participent à l’activité des autres classes tout en bénéficiant d’un soutien pédagogique individualisé

     

    CONCESSIONNAIRES : Les conseillers municipaux de Vanves ont reçu, lors du dernier conseil municipal, plusieurs rapports d’activités des concessionnaires dans lesquels ils ont pu piocher quelques chiffes intéressant sur leurs activités de l’année passée bien sûr. Ainsi le marché de Vanves comptait en 2014,  43  commerçants dont 8 fruits et légumes, 4 poissonneries, 3 volaillers, 3 charcutiers, 3 boulangers, 2 bouchers, 2 fleuristes, 2 fromagers, 2 fruits secs et olives, un champignon, un chevalin, un détaillant légumes, un primeur, un produits greco-arménie, un producteur de fruits et légumes, un produits italien, des traiteurs antillais, libanais, asiatique, marocain et une triperie. Son rapport constatait  une fréquentation des volants est en baisse et  une stagnation des demandes de commerçants alimentaires. Par contre, « les problèmes de stationnement se sont nettement améliorés depuis l’ouverture du parking Cabourg » indiquait le société EGS (Entreprise de Gestion et de Service). Elior chargé de la restauration indiquait avoir servi  351 888 repas  en 2014  soit +2,9%  soit 330 182 dans les écoles et centres de loisirs (+3,1%) , 5613 pour le portage  domicile (- 3%) , 7025 au foyer Danton qui a regressé de 9%,  et 9068 dans les créches (+11%). Occasion pour le groupe PS d’interroger la municipalité sur la baisse de qualité des repas servis dans les écoles dont s’étaient plaint les parents d’élèves et auquel remédie la société Elior en ayant mis en place un « process » pour améliorer les choses. Enfin, selon la sciété Moncassin Automobile qui s’occupe des l’enlèvement des véhicules et leur mise en fourrière,  en 2014, 203 véhicules ont été enlevés pour stationnement gênant, 62 pour stationnement abusif, 18 suite à un une immobilisation, 9 à la suite d’un accident, 9 pour vol soit 301 au total