Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

canicule - Page 4

  • VANVES AU FIL DE L’ETE 2012 : UN ETE CALME, CHAUD ET INTERNATIONAL

    Beaucoup de vanvéens sont maintenant rentrés à moins d’une semaine de la Rentrée scolaire, et retrouvent les soucis habituels pour se garer dans les rues, pour afire leurs courses avec quelques commerces encore fermés jusqu’à la semaine prochaine. Les habitués de SuperMarket Carrefour sur le Plateau découvrent en faisant leurs courses que tous les aliments présentés auparavant dans des rayons réfrigérants ouverts le sont maintenant dans des armoires réfrigérantes encore en cours d’installations. Ceux qui se déplacent en métro ont constaté que la ville avait remis en peinture le tunnel du métro en atttendant une réfection totale du tunnel du métro l’année prochaine afin d’embellir cette entrée de ville (piétonne). Les riverains de la rue J.B.Potin sont encore quelque peu gênés par la fin du chantier de remplacements de tous les candélabres mené par GPSO… etc

     

    La plupart de nos élus sont aussi de retour. Bernard Gauducheau a retrouvé son bureau à la Mi-Août après des vacances en Corse puis dans sa famille. « L’été 2012  s’est globalement passé dans de bonnes conditions. Sauf que, contrairement à 2011 qui avait été particulièrement calme, les quelques troubles qui se sont déroulés à Amiens, ont quelque peu déteint dans un certain nombre de villes françaises. Vanves n’y a pas échappé avec quelques incendies de poubelles ! » confiait il ses derniers jours au Blog Vanves Au Quotidien. L’un de ses incendies de poubelles,  dont l’origine reste encore inconnue,  rue Diderot  a généré quelques dégradations sur l’acceuil de jour Alzeihmer de l’institut Lannelongue. Conséquence : cette salle d’accueil ne sera pas utilisable avant le 15 Octobre le temps de la remettre en état.

     

    UNE SOLUTION : RESIDENTIALISER

    « Je trouve particulièrement dommageable ce genre de délit commis par des auteurs que l’on a toujours du mal à identifer, et qui sont incapables de mesurer la gravité de leurs actes. Malgré toute la vigilance des services de police et municipaux, ces incidents se déroulent toujours à des heurs tardives, la nuit, et ce n’est pas toujours simple de les prévénir, de les anticiper. Des moyens accrus de viligance  ont été mis en place par rapport aux risques d’incendie de poubelles et aux tags qui sont une véritable plaie dans notre ville, sur des immeubles publics ou privés qui ont été souvent remis en état, ravalés pour contribuer à l’embelllissement de la ville » réagissait il en ajoutant : « Malheureusement, ces agissements de quelques individus irresponsables, remettent enquestion cet effort commun général pour que la ville soit bien tenue »

     

    Heureusement certaines copropriétés ont commencés à réagir à ces intrusions, à ces risques de feux de poubelles, à la présence de jeunes individus dans leurs halls. Ainsi l’immeuble du 2 place Kennedy s’est résidentialisé, c'est-à-dire qu’une clôture a été aménagé tout autour de cet immeuble et de ses parkings avec interphone et contrôle d’accès. Ce qui devrait inciter d’autres résidences à le faire notamment rue de Châtillon où certaines nuits de cet été ont été chaudes avec pétards, feux de poubelles… 

     

    UNE COURTE CANICULE

    D’ailleurs Vanves a connu une période de canicule durant presqu’une semaine à la mi-Août. Nos seniors qui sont généralement présents l’été à Vanves, ont pu constater que le CCAS avait  été très réactif grâce au plan anti-canicule mis en place par la ville depuis plusieurs années. « Il montre son efficacité et a permis de ne déplorer aucun incident, avec des interventions, des contacts téléphoniques permanents avec les personnes signalées comme les plus fragiles. Heureusement cette période très éprouvante n’a pas durée très longtemps a été correctement géré sans générer des difficultés » constatait le maire.

     

    500 enfants  et jeunes vanvéens sont partis en  colonies, centres de vacances, camps d’ados ou ont été accueillis dans les centres  de loisirs durant cet été, «  et, ce  sans problèmes particuliers grâce à nos critères de recrutement des animateurs. On ne prend que des gens diplomés et qualifiés qui assurent un bon déroulement des séjours » fait il remarquer, car il n’est pas question dans ce domaine d’avoir un « loupé ».

     

    DES TOURISTES ETRANGERS NOMBREUX

    Enfin, pour les vanvéens qui étaient présents cet été dans leur ville, ils ont constaté une présence plus importante qu’à l’habitude, de jeunes étrangers, durant cet été. Peut ^tre est-ce dû aux résidences hôtelières comme Phenicio studios, Adagio Access (rue J.Bleuzen),  à ces studios occupés par les étudiants durant l’année universitaire dans ces nouvelles résidences construites (notamment rue Raymond Marcheron)  et loués durant les vacances à des étrangers qui cherchent à séjourner une semaine ou plus à Paris.  « C’est l’attractivité de Paris sur le plan touristique qui a des répercussions sur Vanves, d’autant plus qu’elle a une offre hôtelière importante,  sans compter qu’elle est bien desservie par les transports en commun, et permet ainsi d’accueilir plus d’étrangers » explique le maire.

     

    Il est vrai que de nos jours, beaucoup de touristes venant à Paris ,  séjournent dans des hôtels ou des résidences hôtelières en dehors de la Capitale et de l’Ile de France comme le constatent les professionnels du tourisme. Et une revue de la  presse écrite  de cet été le montre : Fin Août, Le Figaro titrait « Paris a attiré plus de touristes que l’an passé », Les Echos : « Le tourisme va mal, sauf à Paris », et Le Parisien : « Les étrangers dopent le tourisme parisien ». Rappelons que  l’Hôtel Mercure est l’un de ceux qui fonctionnent le mieux sur Paris-Ile de France avec un taux de remplissage de 100% toute l’année, grâce à ses touristes étrangers lors des périodes hors salons et congrés.

  • L’ETE SERA CHAUD A VANVES ET EN ILE DE FRANCE

    L’été sera chaud tout simplement parce que les météorologues nous prédisent une canicule pour cet été, à cause d’un froid rigourex cet hiver, mais aussi, parce qu’il sera très agité à Vanves à cause des nombreux chantiers qui occupent nos rues et nos places. Ainsi qu'à la Région où beaucoup de choses se mettent en place pour réaliser le projet du Grand Paris

     

    LES GRANDS TRAVAUX DE L’ETE : PARTOUT A VANVES

    Pas une rue sans pratiquement de chantier à Vanves. Du jamais vu.  En dehors des gros chantiers lancés à l’automne ou l’hiver dernier (Cabourg, Marcheron, Bleuzen), d’autres se sont rajoutés obligeant les automobilistes à changer leurs habitudes car de nouveaux sens uiniques ont fait leur apparition : le  démarrage du réaménagement de la rue Sadi Carnot qui bloque entre l’église Saint François et Trouvailles, sans parler de l’élagage des arbres dans certains rues du Plateau.  Mais le plus spectaculaire est le démarrage du site propre rue Antoine Fratacci depuis hier avec l’enlévement et le dessouchage des arbres sur le trottoir et le terre plein.  « Ce projet mené par la Ville de Vanves et le Conseil Général des Hauts-de-Seine jusqu’à l’automne 2010 apportera une meilleure circulation automobile et piétonnière, tout en réduisant la pollution atmosphérique » explique la Mairie dans un communiqué. « En harmonie avec la politique de la Ville de Vanves en matière d'environnement et de développement durable, tous les arbres enlevés seront remplacés par des essences mieux adaptées au milieu urbain ».

    ARC EXPRESS DU COTE DE VANVES

    Le STIF vient de lancer « Fil d’Infos Arc Express »  qui est une Newsletter sur l’avancement de ce projet dont le débat public doit débuter en Octobre et que l’on peut se procurer sur le sire internet (www.arcexpress.fr)  Avec un éditorial signé par JP Huchon «Débat public : N’attendons plus ! ». Mais c’est surtout la carte de ce projet de transports dans la petite couronne qui est intéressante à voir, avec ses variantes notamment dans le Sud Hauts de Seine et le terrioire de notre agglomération GPSO ainsi que notre commune. Ainsi selon les variantes, Vanves aurait une statioon au niveau de la station Plateau de Vanves/Malakoff pour assurer une correspondance avec la ligne 13 si le tracé proche ou intermédiaire est retenu  ou sinon du côté du Clos Montholon à la limite de Clamart et de la gare SNCF, si le tracé lointain est décidé.

     

    SOCIETE DU GRAND PARIS : FEU VERT POUR SANTINI

    Le décret présenté hier en conseil des ministres pour la Société du Grand Paris prévoit une dérogation à la limite d'âge de 65 ans pour les présidents des établissements publics qui pourrait bénéficier au député-maire d'Issy-les-Moulineaux André Santini, 69 ans. Le décret d'application prévoit en effet que « le conseil de surveillance élit un président ainsi qu'un vice-président parmi ses membres âgés de moins de soixante-dix ans au jour de cette élection ». M. Santini est né le 20 octobre 1940. La perspective de sa nomination à la Société du Grand Paris avait suscité un vif débat au Sénat lors de l'examen du projet de loi sur le Grand Paris. Jean-Pierre Fourcade, rapporteur du texte, qui le déteste cordialement, s'était opposé vigoureusement à une dérogation. Celle-ci avait été introduite à l'Assemblée nationale par l'adoption d'un amendement de Jean-Christophe Lagarde (Nouveau Centre). Lors de la commission mixte paritaire (sénateurs-députés) qui avait décidé de la mouture finale du texte promulgué le 3 juin, la dérogation avait disparu. Le gouvernement l'a donc rétablie par la voie d'un décret d'application. Le conseil de surveillance de la Société du Grand Paris, chargée notamment de réaliser une double boucle de métro automatique autour de Paris, devrait être convoqué  avant la fin du mois de juillet. Il sera chargé notamment, d'approuver les orientations générales du dossier de débat public sur la double boucle, dénommé Grand Huit.

    REGION : 2 647,79 € POUR UN CONSEILLER DE BASE

    Dernière Commission Permanente à la Région  avant les vacances d’été  pour Bernard Gauducheau aujourd’hui. Une essemblée régionale marquée ses derniers temps par de nombreux débats sur les moyens  données à ces élus régionaux pour exercer leur mandat qui ont rejaillit sur le devant de l’actualité alors que généralement. Ainsi un conseiller régional de base, membre de la commission permanente comme notre maire perçoit une indemnité mensuelle de 2 647,79 €. Il peut bénéficier d’un droit à la formation et de remboursement de frais de déplacements, de missions etc…strictement réglementé par la loi. Il peit recevoir un équipement informatique composé d’un micro ordinateur portable et d’accessoires liés, ainsi que d’une connexion internet mobile. Et cela en dehors des moyens mis à dispositions des groupes politiques : Ainsi pour le Nouveau Centre, le mombre de collaborateurs est  définis en fonction du nombre d’élus, et la surface des bureaux  occcupé par le groupe est calculé selon un ratio de 4,5 m2 par élus etc….