Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

banque alimentaire - Page 2

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    NATATION : La section Natation du Stade de Vanves a organisée Mardi dernier un petit pot pour féliciter les nageurs vanvéens qui se sont illustrésaux championnats de France de Natation à Limoges : Jordan Coelho qui a réalisé sa meilleure performance sur 50 papillon mais à qui il manquait une seconde pour aller au Championnat du monde,  Romane Simonetti qui termine 3ème du 200m  4nages, et Homard Boursac-Cervera qui termine également 3éme au 50 et 100 m brasse ». Plusieurs responsables de sections, plongée, football, Gymnastique/danse Sportive,  boules lyonnaises… étaient présents avec Bruno Chauvet et François Praud. Pour Lazreg Benelhadj, président de la section Natation, il était normal d’organiser cete petite fête dans la mesure où le Stade de Vanves et son Comité Directeur ont permis la création de ce club « Elites ». Il donne des résultats qui n’auraient pas été possibles autrement !. Le même exercice se répétera en fin d’après midi au Tout Va Mieux avec quelques élus dont Maxime Gagliardi et Philippe Thieffine, respectivement maire adjoint et conseiller municipal aux sports et les sponsors ( « Au tout va mieux),  Renault « les œillets »,  « Rent a car »,  Go Sport Vélizy2,  Franck Provost Vélizy2,  Quick Vélizy2, Reflet Sport (Organisateur de vos vacances et de vos séjours sportifs) -Eurocom.fr).

    SOLIDARITE : Antoinette Girondo infatigable animatrice en chef du Téléthon et référent AMF à Vanves et Xavier Lemaire, conseiller municipal ont organisé une petite réunion sympathique à l’hôtel de Ville de Vanves, en présence du maire, pour remercier les bénévoles qui se sont mobilisés pour les collectes de la Banque alimentaire et des restos du Cœur. Occasion de dresser un bilan. Pour la banquealimentaire, le total de la collecte s’éléve à 7,3T soit -14% de moins que 2013 (8,5T) avec 3,121 T  (3,4 T en 2014) ) pour Carrefour (-10%), 3,185 T (3,7 T) pour Intermarché  (-16%), 1 t pour Franprix (-18%) grâce à plus de 100  bénévoles pour les 4 sites (tri et 3 magasins) : 35 auTri et Franprix, 50 à Carrefour… Pour les Restos du Cœur, le total de la  collecte du centre de Malakoff (Malakoff, Montrouge, Châtillon, Vanves et Issy les Moulineaux) s’éléve à 17,200 t en progression de 6% par rapport à 2014, avec les mêmes 8 magasins. En ce qui concerne Vanves, la collecte a été organisée sur deux jours (vendredi 6 et samedi 7 mars) pour Carrefour et Intermarché, seulement le samedi pour Franprix : 313 kg à Franprix (384 en 2014), 2900kg à Carrefour Market (2715 kg), 2025 kg à Intermarché (1830 kg), soit un total de 5,238 t à Vanves (4,929 t en 2014, soit +6%) ) grâce à une  soixantaine de bénévoles dont 20 jeunes (St Ex et CMJ) qui se sont relayés  le samedi pour assurer la collecte d’Inter et de Franprix

    BENEDICTINES : Pour la deuxiéme ésition de « Vivez les Hauts-de-Seine Autrement « , le CDT 92 (Comité Départemental du Tourisme) fait le plein avec plus de 40 découvertes insolites et décalées, organisées d’Avrill à Juin,  qui permettent de dévoiler des facettes inconnues d’un département des Hauts de Seine,  riche en surprises. « Cette programmation exceptionnelle sera l’occasion de porter un nouveau regard sur le patrimoinea ltoséquanais, hors des sentiers battus ». Et l’un des sites de Vanves est inscrit au programme demain, samedi 18 Avril à 15H : Le prieuré Sainte Bathilde : « Edifié en 1934 par le Moine-architecte Dom Bellot,l’ensemble des bâtiments s’ordonne autour d’un cloître et d’une chapelle à nef unique et abrite la Congrégation des Bénédictines de Vanves. Utilisant la technique du nombre d’or, il privilégie la brique comme matériau de base et devient maître dans l’art de travailler la lumière et les couleurs. Classé patrimoine du XXème siècle, ce monastère, lieu de vie spirituelle et de prière, sera présenté parles soeurs bénédictines » indique le CDT 92.

  • 7,3 TONNES COLLECTES A VANVES POUR LA BANQUE ALIMENTAIRE : LE SECOURS CATHOLIQUE FACE A UNE FORTE SOLLICATION DE PERSONNES SANS RESSOURCES ET DE TRRAVAILEURS PAUVRES

    La collecte pour la banque alimentaire organisée ce week-end, a permis de récolter 7,300 tonnes de vivres devant Carrefour Super Market et Intermarché contre 9 tonnes en 2013. Selon les responsables de cette collecte à Vanves, cette baisse s’explique aisément car les vanvéens comme les français ont été très sollicités ses dernières semaines notamment avec les Restos du cœur. Sans parler des effets de la crise qui n’épargne plus personne, comme le montre le rapport du Secours Catholique, très présent à Vanves, pour l’année passée (2013). Ses bénévoles constatent tous les jours, au  niveau des accueils une demande croissante de l’aide d’urgence. Certains habitants altoséquanais sont durablement installés dans la grande pauvreté, les problématiques de  logement et d’emplois sont pour certains de plus en plus complexes et pressantes. 10,6% des ménages vivent avec moins de 60% du revenu médian  et 165 000 personnes vivent avec un niveau de vie média de 765 € par mois.  17,4% des enfants du département vivent dans la pauvreté.

    Ses équipes tant à Vanves que dans les Hauts de seine (1500 bénévoles dans 41 équipes) ont rencontré 13 300 personnes en 2013 dont 60% de migrants. Ils  ont affaire à une forte proportion tout d’abord de  personnes originaires d’Afrique subsaharienne (29% soit  points de plus que la valeur nationale), ensuite  de personnes âgées de 25 ans à 39 ans (70%, soit 3 points de plus qu’au niveau national) enfin de ménages résidant dans un logement précaire (8,5 points de plus qu’au niveau national). 31 % des ménages rencontrés étaient déjà connus, mais 69 % étaient de nouveaux contacts (66 % en 2012) avec  plus de personnes sans ressources et de travailleurs pauvres.  « Il se confirme que le fait de travailler protège de moins en moins de la précarité » indiquent ses responsables qui ajoutent : « Être en lien, pouvoir dialoguer et échanger, être écouté. Aujourd’hui, c’est le premier besoin exprimé (57 %) par les personnes rencontrées. La deuxième demande la plus formulée derrière le besoin d’écoute porte sur l’aide alimentaire : 55 % des ménages sont concernés ».

    Les familles monoparentales restent les ménages les plus rencontrés par le Secours Catholique en Ile de France  (15% des allocataires de la CAF dans le 92) : 180 000 familles  en 2013,  soit + 2 % par rapport à 2012 (+ 30 000 familles par rapport au début des années 2000). Leur part au sein des accueils du Secours Catholique est beaucoup plus forte que dans la population générale : 30 % contre 9 % en 2010. Ainsi que les chômeurs : Si pour l’ensemble de la population résidant en France métropolitaine, ce taux s’élève à 9,8 %, au sein des accueils du Secours Catholique, ce taux est de 67,1 % en 2013 en IDF. « Cette part continue de progresser légèrement surtout du fait de l’augmentation de la part de chômeurs non indemnisés, principalement les mères seules » indiquent ils. Ainsi dans  les Hauts de Seine, 73% des 33 700 allocataires du RSA le sont depuis plus d’un an.

    En 2013, dans plus du tiers des ménages accueillis par le Secours Catholique, la personne de référence est étrangère (34 %). Cette proportion est en constante augmentation depuis le début des années 2000 : Elle était de 20 % en 2002, de 30 % en 2011 et de 33 % en 2012. « La fragilité pour l’ensemble des étrangers est forte : ils représentent 37 % des personnes accueillies au Secours Catholique pour 6 % seulement dans la population générale. Parmi eux, la proportion de personnes sans papiers ou en attente de statut augmente et passe de 10 % à 15 % des étrangers hors UE » précisent ils. Près du quart des personnes accueillies vivent en logement précaire, notamment les jeunes. « Nous entendons par logement précaire (voire absence de logement) : les centres d’hébergement, les pensions, les caravanes, les mobile homes, l’hébergement par des proches (familles ou amis), le squat, l’abri de fortune, l’hôtel ou la rue. En 2013, la part de personnes accueillies vivant dans de tels logements a progressé, passant de 22 % en 2010 à 24,6 % ». 

  • SECOURS CATHOLIQUE A VANVES : 10% DE VANVEENS SECOURUS EN PLUS EN 2012/13

     

    La Collecte pour la banque alimentaire se déroule jusqu’à Dimanche 13H devant les supermarchés carrefour Market, Intermarché et Franprix. Elle est organisé et géré par un collectif de Vanves pour la collecte alimentaire qui regroupe le Secours Catholique qui en est le moteur depuis 15/16 ans, Saint Vincent de Paul et la Croix Rouge, avec le CCAS qui fournit les moyens logistiques. 150 bénévoles devraient être mobilisés pour collecter, trier dans un centre de tri situé au garage municipal, mettre dans des bacs les denrées et stocker dans un local provisoire de la rue A.Briand. Vanves se trouve dans le groupe de tête pour les kilos de denrés erécupérés : 9 à 10 tonnes dont 5 sont récupérés par le Secours our sa distribution de secours alimentaire, et le reste par le Libre Service Social d’Issy/Vanves 

    Occasion de faire le point sur les actions menées par le Secours Catholique avec ses 34 bénévoles, dont la principale est l’accueil du mardi pour la distribution de secours alimentaire à la maison paroissiale Saint remy dans son local : « Le nombre de bénéficiaires qui étaient à la limite de la précarité,  et qui ont plongés dedans et basculés dans l’aide sociale à cause de la perte d’un emploi par exemple,  a augmentés de 10% que ce soit des familles (60%)  avec de plus en plus de jeunes couples avec enfants, ou des personnes isolées. Et parmi ses dernières, de plus en plus de jeunes, en rupture familial et qui ne trouvent pas de travail, et des personnesâgées à cause d’une petite retraite, et qui ne peuvent plus payer leurs impôts locaux. Ce qui est très inquiétant » constate André Giard l’un des responsables du Secours Catholique à Vanves qui ne fait pas de distinction entre ceux qui ont droit à l’aide sociale et méconnaissent cette possibilité,  et les autres, les immigrés sans papiers. 

    Ils ont d’ailleurs eu une réunion avec l’équipe départementale de l’aide sociale (ex-Circonscription de la Vie Sociale) pour mieux s’organiser afin que le budget disponible au CCAS soit mieux et plus utilisé  qu’il ne l’était jusqu’à présent, l’équipe d’assistantes sociales départementales se tournant systématiquement vers le Secours Catholique. « Jusqu’à présent, elles hésitaient à faire des demandes pour de petites avances financières et se retournaient vers nous afin de payer des loyers, des factures EDF/GDF qui pèsent fortement sur ces ménages. Et nous avons de très nombreuses demandes d’apurement de dette EDF » explique t-il en précisant « Ces petits secours représentent 200 à 3000 € par personne ou familles et devraient croître encore, vu la situation. Et il y a toujours un petit reliquat en fin d’année. Mais en 2012, il a fallu demander 1000 € au conseil municipal pour pouvoir terminer l’année. Ce qui n’a pas posé de problème, car nous sommes complémentaire du LSS en se situant en amont ». 

    Avec ces aides, le Secours Catholique participe à la campagne sur le logement lancée voilà 3 ans dans les Hauts de Seine. Elle s’est traduite par la création d’une permanence DALO  pour notre secteur à Châtillon. « Nous avons eu 6 ou 7 attributions DALO à Vanves pour des familles suivies par le Secours Catholique » indique t-il. « Par les loyers à bail glissant n’ont pas marché, notre association se portant garant du loyer devant être payé par le locataire. Il est toujours difficile de trouver et de décider les propriétaires. Nous gérons 2 appartements à Vanves l’un loué à la mairie dans le parc social public, l’autre à un bailleur privé que nous sous-louons à des personnes qui peuvent y rester 1 ou 2 an le temps de trouver un  emploi ou un autre logement. Nous pourrions en avoir un troisiéme bientôt dans un petit immeuble de la rue J.Bleuzen »