Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

banque alimentaire - Page 2

  • 7,3 TONNES COLLECTES A VANVES POUR LA BANQUE ALIMENTAIRE : LE SECOURS CATHOLIQUE FACE A UNE FORTE SOLLICATION DE PERSONNES SANS RESSOURCES ET DE TRRAVAILEURS PAUVRES

    La collecte pour la banque alimentaire organisée ce week-end, a permis de récolter 7,300 tonnes de vivres devant Carrefour Super Market et Intermarché contre 9 tonnes en 2013. Selon les responsables de cette collecte à Vanves, cette baisse s’explique aisément car les vanvéens comme les français ont été très sollicités ses dernières semaines notamment avec les Restos du cœur. Sans parler des effets de la crise qui n’épargne plus personne, comme le montre le rapport du Secours Catholique, très présent à Vanves, pour l’année passée (2013). Ses bénévoles constatent tous les jours, au  niveau des accueils une demande croissante de l’aide d’urgence. Certains habitants altoséquanais sont durablement installés dans la grande pauvreté, les problématiques de  logement et d’emplois sont pour certains de plus en plus complexes et pressantes. 10,6% des ménages vivent avec moins de 60% du revenu médian  et 165 000 personnes vivent avec un niveau de vie média de 765 € par mois.  17,4% des enfants du département vivent dans la pauvreté.

    Ses équipes tant à Vanves que dans les Hauts de seine (1500 bénévoles dans 41 équipes) ont rencontré 13 300 personnes en 2013 dont 60% de migrants. Ils  ont affaire à une forte proportion tout d’abord de  personnes originaires d’Afrique subsaharienne (29% soit  points de plus que la valeur nationale), ensuite  de personnes âgées de 25 ans à 39 ans (70%, soit 3 points de plus qu’au niveau national) enfin de ménages résidant dans un logement précaire (8,5 points de plus qu’au niveau national). 31 % des ménages rencontrés étaient déjà connus, mais 69 % étaient de nouveaux contacts (66 % en 2012) avec  plus de personnes sans ressources et de travailleurs pauvres.  « Il se confirme que le fait de travailler protège de moins en moins de la précarité » indiquent ses responsables qui ajoutent : « Être en lien, pouvoir dialoguer et échanger, être écouté. Aujourd’hui, c’est le premier besoin exprimé (57 %) par les personnes rencontrées. La deuxième demande la plus formulée derrière le besoin d’écoute porte sur l’aide alimentaire : 55 % des ménages sont concernés ».

    Les familles monoparentales restent les ménages les plus rencontrés par le Secours Catholique en Ile de France  (15% des allocataires de la CAF dans le 92) : 180 000 familles  en 2013,  soit + 2 % par rapport à 2012 (+ 30 000 familles par rapport au début des années 2000). Leur part au sein des accueils du Secours Catholique est beaucoup plus forte que dans la population générale : 30 % contre 9 % en 2010. Ainsi que les chômeurs : Si pour l’ensemble de la population résidant en France métropolitaine, ce taux s’élève à 9,8 %, au sein des accueils du Secours Catholique, ce taux est de 67,1 % en 2013 en IDF. « Cette part continue de progresser légèrement surtout du fait de l’augmentation de la part de chômeurs non indemnisés, principalement les mères seules » indiquent ils. Ainsi dans  les Hauts de Seine, 73% des 33 700 allocataires du RSA le sont depuis plus d’un an.

    En 2013, dans plus du tiers des ménages accueillis par le Secours Catholique, la personne de référence est étrangère (34 %). Cette proportion est en constante augmentation depuis le début des années 2000 : Elle était de 20 % en 2002, de 30 % en 2011 et de 33 % en 2012. « La fragilité pour l’ensemble des étrangers est forte : ils représentent 37 % des personnes accueillies au Secours Catholique pour 6 % seulement dans la population générale. Parmi eux, la proportion de personnes sans papiers ou en attente de statut augmente et passe de 10 % à 15 % des étrangers hors UE » précisent ils. Près du quart des personnes accueillies vivent en logement précaire, notamment les jeunes. « Nous entendons par logement précaire (voire absence de logement) : les centres d’hébergement, les pensions, les caravanes, les mobile homes, l’hébergement par des proches (familles ou amis), le squat, l’abri de fortune, l’hôtel ou la rue. En 2013, la part de personnes accueillies vivant dans de tels logements a progressé, passant de 22 % en 2010 à 24,6 % ». 

  • SECOURS CATHOLIQUE A VANVES : 10% DE VANVEENS SECOURUS EN PLUS EN 2012/13

     

    La Collecte pour la banque alimentaire se déroule jusqu’à Dimanche 13H devant les supermarchés carrefour Market, Intermarché et Franprix. Elle est organisé et géré par un collectif de Vanves pour la collecte alimentaire qui regroupe le Secours Catholique qui en est le moteur depuis 15/16 ans, Saint Vincent de Paul et la Croix Rouge, avec le CCAS qui fournit les moyens logistiques. 150 bénévoles devraient être mobilisés pour collecter, trier dans un centre de tri situé au garage municipal, mettre dans des bacs les denrées et stocker dans un local provisoire de la rue A.Briand. Vanves se trouve dans le groupe de tête pour les kilos de denrés erécupérés : 9 à 10 tonnes dont 5 sont récupérés par le Secours our sa distribution de secours alimentaire, et le reste par le Libre Service Social d’Issy/Vanves 

    Occasion de faire le point sur les actions menées par le Secours Catholique avec ses 34 bénévoles, dont la principale est l’accueil du mardi pour la distribution de secours alimentaire à la maison paroissiale Saint remy dans son local : « Le nombre de bénéficiaires qui étaient à la limite de la précarité,  et qui ont plongés dedans et basculés dans l’aide sociale à cause de la perte d’un emploi par exemple,  a augmentés de 10% que ce soit des familles (60%)  avec de plus en plus de jeunes couples avec enfants, ou des personnes isolées. Et parmi ses dernières, de plus en plus de jeunes, en rupture familial et qui ne trouvent pas de travail, et des personnesâgées à cause d’une petite retraite, et qui ne peuvent plus payer leurs impôts locaux. Ce qui est très inquiétant » constate André Giard l’un des responsables du Secours Catholique à Vanves qui ne fait pas de distinction entre ceux qui ont droit à l’aide sociale et méconnaissent cette possibilité,  et les autres, les immigrés sans papiers. 

    Ils ont d’ailleurs eu une réunion avec l’équipe départementale de l’aide sociale (ex-Circonscription de la Vie Sociale) pour mieux s’organiser afin que le budget disponible au CCAS soit mieux et plus utilisé  qu’il ne l’était jusqu’à présent, l’équipe d’assistantes sociales départementales se tournant systématiquement vers le Secours Catholique. « Jusqu’à présent, elles hésitaient à faire des demandes pour de petites avances financières et se retournaient vers nous afin de payer des loyers, des factures EDF/GDF qui pèsent fortement sur ces ménages. Et nous avons de très nombreuses demandes d’apurement de dette EDF » explique t-il en précisant « Ces petits secours représentent 200 à 3000 € par personne ou familles et devraient croître encore, vu la situation. Et il y a toujours un petit reliquat en fin d’année. Mais en 2012, il a fallu demander 1000 € au conseil municipal pour pouvoir terminer l’année. Ce qui n’a pas posé de problème, car nous sommes complémentaire du LSS en se situant en amont ». 

    Avec ces aides, le Secours Catholique participe à la campagne sur le logement lancée voilà 3 ans dans les Hauts de Seine. Elle s’est traduite par la création d’une permanence DALO  pour notre secteur à Châtillon. « Nous avons eu 6 ou 7 attributions DALO à Vanves pour des familles suivies par le Secours Catholique » indique t-il. « Par les loyers à bail glissant n’ont pas marché, notre association se portant garant du loyer devant être payé par le locataire. Il est toujours difficile de trouver et de décider les propriétaires. Nous gérons 2 appartements à Vanves l’un loué à la mairie dans le parc social public, l’autre à un bailleur privé que nous sous-louons à des personnes qui peuvent y rester 1 ou 2 an le temps de trouver un  emploi ou un autre logement. Nous pourrions en avoir un troisiéme bientôt dans un petit immeuble de la rue J.Bleuzen »

  • LES RENDEZ VOUS DE VANVES D’UNE SEMAINE SPORTIVE, SOLIDAIRE ET CULTURELLE

     

    Ce week-end a bien sûr été marqué par ces Journées de Musiques Ancienne organisées par l’Association Tourmaline avec ce salon des Luthiers à la Palestre qui regroupait plus de 100 exposants (luthiers, éditeurs, et acteurs du monde des musiques anciennes). Beaucoup d’élus et de vanvées s’y sont rendus par curiosité et n’ont pas été déçus. Et ses concerts se sont déroulés au cœur de la ville comme ce brunch musical à la crêperie La Girafe Dimanche Matin puisqu’elle est ouverte dorénavant chaque Dimanche de 11H à 17H.    

    Pour sa dernière journée d’activité dans son petit salon de coiffure de la place de Lattre de Tassigny, samedi,  Henri a coiffé une vingtaine de clients (jusqu’à 21H) qui pour certains, ont laissé couler une petite larme de le voir partir à la retraite, et d’autres lui ont fait des cadeaux pour le remercier. Bernard Gauducheau, maire et Antonio Dos Santos la tête de la liste PS qui s’est fait coiffé par lui, notamment lorsqu’il était directeur du Rosier Rouge, sont venus le saluer et lui souhaiter bonne retraite. La pré-campagne électorale municipale a été plutôt calme ce week-end sauf en interne. La permanence de campagne de la liste UDI/UMP a commencé à s’organiser, et à recevoir ses premiers visiteurs, après son inauguration de mardi dernier, les élus et les militants UDI/UMP ayant commencé à se répatir les heures de présence. Au PS, l’heure était aux réunions internes pour constituer la liste qui sera arrêtée et avalisée démocratiquement par la section PS dans quelques temps. Cette semaine sera marquée par l’assemblée citoyenne organisée par le Front de Gauche/PC à l’école Max Fourestier Jeudi soir.

     

    Le même soir, le maire tiendra sa première réunion publique de quartier du dernier semestre 2013, et le « Challenge Club » qui réunit des chefs d’entreprises d’Issy et de Vanves, tiendra sa première réunion à Vanves à l’Espace Giner où une rencontre est prévue avec les responsables isséens et vanvéens de  la JCE (Jeune Chambre Economique) de GPSO sur le théme de la formation professionnelle. Trouvailles, ce célébre dépôt-vente au carrefour des rues Sadi Carnot et Marcel Martinie fermera ses portes définitivement samedi soir, après 33 ans de présence à Vanves. Anonio Presa s’installera dans un magasin à Gentilly qui lui appartient pour liquider ce qui restera de son stock. Ainsi l’un des plus vieux commerçant de Vanves partira puisqu’il s’était installé voilà 33 ans, suivi ou devancé de peu  par le Relais de Vanvres que Luc Arias a racheté en 1981,  et par la librairie du Lycée, où M.Suire s’était installé en Mars 1983 voilà 30 ans. Là aussi, ce sera une page qui se tournera, puisque ce bâtiment est destiné à devenir l’un des espaces de co-working de GPSO

     

    Mardi 26 Novembre : Culture

    A 19H30 à l’Hôtel de Ville : 3éme séance de projection du diaporama « Vanves d’hier et d’aujourd’hui » réalisé par le Conseil des seniors

    A 20H30 au théâtre Le Vanves (jusqu'à 30 Nov.) : « Nous sommes seuls maintenant » une création collective du Collectif In Vitro, dirigée par Julie Deliquet. C’est le dernier  volet du tryptique « des années 70 à nos Jours » qui sera présenté samedi 30 Novembre à 18H30 avec « La Noce » de Bertolt Brecht (18H30) et « derniers remords avant l’oubli » de Jean Luc Lagarce (20H). Cette création est une grande pièce chorale en forme de portrait de famille, le tableau d’une époque pétrie de liberté et de contradictions

    Jeudi 28 Novembre : Réunion publique

    A 19H30 à l’école Marceau : réunion publique de quartier du Plateau du maire. C’est la première des 3 dernières réunions publiques de quartier semestrielles de sa mandature et avant les élections de Mars 2014. Il devrait sûrement y faire allusiion comme il l’avait expliqué en Novembre 2007 : «  Elle a un goût particulier, parce que c’est la dernière avant les élections. J’ai tenu parole en terme de démocratie participative avec ses réunions semestrielles et d’autres sur des sujets précis. Et c’est très agréable car je préfère rencontrer les vanvéens que rester dans mon bureau. L’idéal serait de passer tout mon temps dehors. Mais il faut être en mairie pour faire avancer les choses ».

    A 20H à l’école Max Fourestier : Assemblée citoyenne du Fdeg/PC pour faire « le bilan des 5 années de la drooite et de ses insuffisances. Elle est le moment de réfléchir ensemble et de s’interroger sur ce que nous voulons pour Vanves. Dans pans entier de la vie à Vanves sont à repenser, et nous vous proposons quelques thémes de débat » indique Claudine Charfe conseilllère municipale Fdeg/PC.   

    Vendredi 29 Novembre : Artistes et Sportifs

    A partir de 17H : Collecte pour la banque alimentaire aux supermarchés carrefour Market, Intermarché et Franprix

    A 18H30 à la Palestre : Vernissage du 2éme salon d’Arts Plastiques de Vanves qui se déroulera jusqu’au 1er Décembre couplé avec une opération portes ouvertes dans les ateliers d’artistes disséminés dans la ville

    A 19H30  à Panopée : Assemblée générale du Stade de Vanves présidée par Bruno Chauvet

    Samedi 30 Novembre : Collecte pour la banque alimentaire

    A partir de 9H : Collecte pour la banque alimentaire aux supermarché carrefour Market, Intermarché et Franprix géré par un collectif de Vanves pour la collecte alimentaire qui regroupe le Secours Catholique qui en est le moteur depuis 15/16 ans, Saint Vincent de Paul et la Croix Rouge qui fournissent des bénévoles, avec le CCAS qui fournit les moyens logistiques. 150 bénévoles devraient être mobilisés pour collecter, trier dans un centre de tri situé au garage municipal, mettre dans des bacs les denrées et stocker dans un local provisoire de la rue A.Briand. « On a besoin de camions fournis par la mairie avec des tréteaux, des affiches, des sacs, et surtout de gros bras costauds pour porter les bacs, aider à la manutention, car une collecte fait entre 9 et 10 tonnes de denrées, soit 500 bacs et quelques dizaines de cartons » indique Bernard Gallicher. « Avant que l’on reprenne cette organisation, c’était Geneviéve Tilliez et Jean Bredin qui s’en occupait avec quelques uns sans disposer beaucoup de moyens, sans bacs en plastiques, utilisant leurs véhicules pour transporter alors les 2 à 3,5 tonnes de denrées colectées sur une journée ou une journée et demi. Nous avons repris cela avec une demi-douzaine de couples qui se sont organisés pour récupérer des bacs gratuits ou pas trop chers, au début ». Vanves se trouve dans le groupe de tête pour les kilos de denrées récupérés  

    A 11H rues Dardenne, Marcel Martinie, Pasteur,Marcel Yo,  Murillo : Inauguration des travaux de rénovation réalmisé par GPSO en présence de PC Baguet, président de GPSO, François Kosciusko-Morizet Vice Président GPSO Chargé de la Voirie, Bernard Gauducheau, maire de vanves, Isabelle Debré, sénateur

    A 14H à la paroisse Saint Luc : Journée d’entraide et d’amitié

    Dimanche 1er Décembre : Solidarité

    A 8H30 au Pavillon des Sports (PMS A.Roche) : La section Boules Lyonnaises du Stade de Vanves accueille l’AG du CBD 92 qui regroupe tous les clubs des Hauts de Seine

    DE 9H à 19H à l’Espace Latapie : Vente exceptionnelle  (de vêtements, de jouets et d’accessoires) au profit de l’association « l’enfant bleu- enfance maltraitée ».  Une association pour laquelle Isabelle Debré, sénateur des Hauts de Seine, s’est énormément mobilisée

    De 9H à 13H : Collecte pour la banque alimentaire aux supermarchés carrefour Market, Intermarché et Franprix.

    A 12H45 sur la Seine : Déjeuner croisiére musicale organisée par l’amicale des Pieds Noirs de Vanves

    A 16H au prieuré Sainte Bathilde (Bénédictines de vanves) : Concert de musique lyrique donné par Stephanie Revillon soprano et Thomas Stasyk au piano pour financer le projet « En direction du Monde »organisé par HandDirection Monde « Ce projet est né d’une idée folle avec mon amie qui est une professionnelle de l’handicap. Nous avons constaté que  si l’handicap est connu en France, ce n’est pas le cas à l’international et qu’il y a sûrement des choses à aller apprendre ailleurs, y compris dans des pays en voie de développement. Le but est vraiment  d’aller le voir le handicap ailleurs avec des personnes handicapés et valides, pour échanger au maximum. Nous partirons en trinôme, handicapé et valide,  avec Corinne, une argothérapeute qui a lancé le projet avec nous » expliquait Guillaumer Benhamou, résident de Simon de Cyréne au Blog.  « Les étapes sont encours de construction, en fonction des relais associatif que nous avons sur place, dans les pays. De tour du monde devrait durer 9 mois, avec 9 étapes d’un mois dans chaque pays : Canada, Argentine, peut être Chili, un pays d’Asie non encore déterminé, l’Afrique au Sénégal ou au Togo. On pourra nous suivre sur le site internet Handirectiondumonde.com »