Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • GRAND PARIS EXPRESS A VANVES : « CIRCULEZ, N’Y A VOIR, NI A DIRE, NI A PROPOSER ! »

    Voilà quelques jours, le Blog Vanves Au Quotidien faisait d’un CESEV en panne et de la démission de l’ensemble des membres de la commission Espaces Publics pour ne pas cautionner ce simulacre de concertation. Elle n’avait pas pu avoir accès à des éléments d’informations pour travailler à un avis sur les déplacements à Vanves autour de l’implantation de la nouvelle gare du Grand Paris Express. Elle n’avait pas pu avoir communication d’informations dont disposaient les élus de Vanves et le premier d’entre eux (sur la photo entre Philippe Yvin, président du directoire de la SGP et Isabelle Rivière responsables des relations institutionnelles de la SGP dans le 92 lors du lancement du Chantier le 4 Juin 2016) )  puisqu’il siége au STIF (syndicat des Transports d’Ile de France) et préside le Comité stratégique de la SGP (Société du Grand Paris)  et qu’ils n’ont pas  communiqué aux  membres du CESEV qui travaillaient sur ce thème, dans les commissions « Espaces Publics » et « Développement Durable et solidarités ». C’est d’autant plus malheureux que ce thème des gares du Grand Paris Express fait actuellement l’objet de multiples réflexions et travaux très enrichissants et très intéressantes. La façon dont ont été traitée les membres de ces commission donne vraiment l’impression de vouloir rester entre élus, spécialistes – comme au bon vieux temps de la politique d'antan - au lieu d’associer les citoyen qui en seront les premiers utilisateurs…En tous les cas à Vanves. Vivement que cela change.

    Un thème qui a fait l’objet d’un séminaire organisé par le STIF et la SGP à la Philarmonie de Paris le  21 Juin dernier en présence   de nombreux élus franciliens et urbanistes sur le thème «Nouvelles gares d’Île-de-France : intermodalité et espace(s) public(s) à l’heure du Grand Paris Express». Cette matinée d’échanges a porté sur l’aménagement des espaces publics autour des gares du nouveau métro et l’anticipation des usages en matière de mobilités. «Ces gares doivent devenir de véritables lieux de vie où on doit pouvoir s’y rendre à pied, à vélo, en voiture, en bus… » expliquait V.Pécresse (LR) président de la Région et du STIF. « Ces gares sont des lieux dont leur environnement va vivre un renouvellement urbain avec les maires et de la mobilité en ré-ordonnant la fonctionnalité des transports » expliquait le président du Comité de Surveillance de la SGP qui justement finance des études locales autour de ces gares visant à définir des programmes d’intervention sur les espaces publics situés autour de chaque gare.

    L’objectif est d’offrir aux usagers des conditions d’accès et de correspondance sûres, efficaces et confortables, dès la mise en service du nouveau métro, entre 2022 et 2030. La SGP a engagé, en lien avec ses partenaires, une démarche sur l’intermodalité et les espaces publics à l’échelle du GPE (Grand Paris Express), appelée «Atelier des places du Grand Paris». Elle  étudie les besoins actuels et futurs des voyageurs, ainsi que les nouvelles mobilités et les nouvelles méthodes de composition des espaces publics.  Elle permettra d’apporter des propositions et des prescriptions à l’attention des partenaires, concepteurs des futurs pôles. La SGP veut que les 68 futures places du Grand Paris Express  anticipent les usages futurs, notamment la révolution des mobilités électriques et numériques mais aussi l’émergence des véhicules autonomes.

    Mais ce n’est pas tout, le STIF a initié de son côté, une démarche « mobilité de demain » pour inventer les gares de demain plus serviciels et confortables, intermodale avec bus, navette autonome, co-voiturage, vélo, parcs relais… qui a donné lieu à un document de 58 pages « les nouvelles gares d’Ile de France : Multimodalités et services de demain » où sont  présentés quatre  types de gares : la gare en coeur d’agglomération où il faut adapter la ville aux nouvelles mobilités. La gare en petite couronne où elle doit répondre à la demande de services commerciaux et de mobilités. La gare en grande couronne qui doit être une vitrine de l’offre multimodale. La gare «en bout de ligne» avec des espaces modulables  

    Parallèlement aux travaux de l’Atelier des places du Grand Paris et des comités de pôles, le STIF et la SGP ont  décidé de lancer un appel à projets innovants « pour de nouvelles mobilités actives, électriques et numériques » chaque année d’ici 2030 qui donnera lieu  à 5 ou 6 expérimentations par an.

  • PASSAGE DE TEMOIN AU FOYER D’ACCEUIL DE LA PAROISSE SAINT FRANCOIS DE VANVES

    La famille Choutet avec François-Xavier, Lucie, Armand,Théophile, Thibault et Louise ont passé le relais à la famille Jean Michel, Charlotte , Marin et Aliénor qui s’installeront à la Rentrée dans ce pavillon où se sont succédé 7 couples avec leurs enfants. Revient alors en écho, les propos de Denis Tournier, qui avec son épouse et leurs enfants, a été le premier foyer d’accueil voilà aussi 30 ans : « Une nuit, j’ai eu envie de laisser allumer la croix à l’extérieur de l’Eglise, pour que les gens du quartier qui rentrent tard, la voient… Une présence d’eglise c’est d’abord une présence de vie, qui anime un lieu, y attire simplement parce qu’elle ne le laisse pas s’endormir au milieu de la cité » témoignait il.

    « C’est une invention du diocése des Hauts de Seine » a rappelé le pére curé Bertrand Auville, bien pratique à Vanves qui a accueilli le premier foyer d’accueil des Hauts de  Seine en 1986. Comme  les prêtres vivent à la maison paroissiale Saint Remy, cette maison était libre et du coup, elle a été destinée à ces foyers d’accueil  où se sont succédés Denis et Véronique Tournier (1986 - 1992), Philippe et Catherine Rieu (1992 – 1998), Julien et Marie de Nomazy (1998 - 2002), Sébastien et Elisabeth Dardare (2002 – 2005), André et Peggy Labbat (2005 – 2009), Frédéric et Clémence Néouze (2009 – 2013), Lucie et François Xavier Choutet (2013-2017).

    Une petite fête a été organisée par les paroissiens dimanche après une messe d’action de grâce pour remercier ce couple de ces 4 belles années de mission passées dans cette paroisse et qu’ils ont couvert de cadeau. Ce couple les a rappelée à travers des objets : un 4x4 miniature pour ses 156 repas 4x4 aux compositions insolites pour susciter les échanges et les rencontres, un pyjama pour rappeler ce moment de prière en petit groupe au moment de fermer l’église  le soir avant de se coucher, ce pain pour les repas tirés du sac, ce verre aux armes de St François pour des verres de l’amitié à pratiquement chaque sortie de messe etc….  et plein d’anedoctes avec cette personne persuadé que c’était la famille du curé qui était logé là.

    « Le christ nous a fait grandir dans la foi en voyant le dévouement impressionnant de tant de personnes engagées dans de multiples services petits et grands pour la paroisse » ont-ils écrit dans la feuille paroissiale. Ils ne quittent pas Vanves car ils déménageront du côté du lycée Michelet, rue Jullien. « C’est avec une grande joie que nous envisageons notre rentrée prochaine comme foyer d’accueil à Saint François,  de découvrir une nouvelle communauté paroissiale, de savoir que la mission à Saint François se caractérise par son attention à la convivialité et aux liens entre paroissiens » ont écris Jean Michel qui est ingénieur et fou d’aviation, et Charlotte professeur de lettres et chanteuse

  • LES RENDEZ-VOUS DE VANVES D’UNE SEMAINE DELIBERATIVE ET DECISIONNELLE

    Vanves n’a plus aucune permanence politique, le PS ayant déménagé et libéré la sienne la semaine passé. A croire que c’est le nettoyage d’été (et non du printemps) après les changements intervenus dans le paysage politique français et vanvéen. Antonio Dos Santos a envoyé sa lettre démission du poste de secrétaire de section PS  de Vanves au secrétaire Fédéral du PS 92. Gabriel Attal (REM) a vécu un week-end studieux à l’hôtel de Lassay avec le séminaire des candidats de la République en Marche entrecoupé par l’inauguration des courts de tennis en durs samedi après midi  alors que s’était tenu le comité directeur du Stade de Vanves suivi du déjeuner des bénévoles. Dimanche, les paroissiens de Saint François  remerciaient François Xavier et Lucile Choutet avec leurs 4 enfants, Armand, Théophile, Thibault et Louise pour ses 4 années passées dans ce pavillon comme foyer d’accueil sur lequel Le Blog reviendra, en présence du curé Bertrand d’Auvile, du maire Bernard Gauducheau (sur la photo)

    Mais déjà commençait à se faire sentir dans les discussions lors de ces réunions et rassemblements, un avant-goût de vacances d’été même si ce ne sera pas le cas pour nos deux parlementaires vanvéens qui vont siéger jusqu’à la mi Août, et dés Mardi pour Gabriel Attal (REM) qui est en train de constituer son équipe (d’assistants parlementaires)  autour de lui - il devrait siéger dans la commission chargée de suivre les questions d'éducation et jeunesse - alors que les militants vanvéens  de la République en Marche vont tenir leur première réunion Mercredi prochain pour s’organiser en vue du congrés fondateur du 8 Juillet prochain. Cette semaine sera très délibérative ou décisionnelle avec un Conseil d’Administration du STIF qui augmentera le Pass Navigo, un conseil départemental des  Hauts de Seine qui devrait accélérer la fusion avec les Yvelines  et deux conseils municipaux en un

    Mercredi 28 Juin

    A 9H30 au siége du Stif à Paris : Bernard Gauducheau participe au conseil d’administration du syndicat des Transports d’Ile de France qui augmentera une nouvelle fois le Pass Navigo

    Jeudi 29 Juin

    A 18H30 à l’îlot du Métro : Inauguration du passage des Reflets par Bernard Gauducheau, Pierre Christophe Baguet président de GPSO et Michel Dessolain Directeur Général de Viparis 

    Vendredi 30 Juin

    A 9H30 au Conseil Départemental des Hauts de Seine : Isabelle Debré participe à une séance plénière importante au cours de laquelle  sera voté le compte administratif et le budget supplémentaire, demandé au gouvernement la fusion des CD78/92, et auditionné le préfet des Haut de Seine 

    A 18H30 à l’hôtel de Ville : Conseil municipal extraordinaire pour élire les délégués suppléant pour l’élection sénatoriale prévu en Septembre suivi du conseil municipal avec15 Délibérations inscrites à l’ordre du jour dont une motion de soutient aux JO de 2024 à Paris