Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • A VANVES, L’UNC REND HOMMAGE AU GENERAL ROLAND GLAVANY, RESISTANT, PILOTE D’ESSAI DE DASSAULT ET HUMANISTE

    L’UNC (Union Anciens Combattants) de Vanves par la voix de son président Paul  Guillaud a rendu hommage au Général Roland Glavany décédé en début de semaine en mettant ce lien avec cet article de « Lignes de Défense » consacré à ce pilote d’essai de Marcel Dassault : « Une étoile de plus au firmament : le pilote d’Essai Roland Glavany est mort » - http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/01/16/une-etoile-de-plus-au-firmamemnt-roland-glavany-est-mort-17464.html - et qui fait référence à ce livre de mémoire passionnant « Du bataillon de choc au Mirage » (Edt Pierre de Taillac) écrit avec son camarade journaliste  et historien de l’aéronautique Bernard Bombeau, préfacé par Serge Dassault.

    Tout le monde va rappeler que le pére du vanvéen Michel (à droite sur la photo avec son pére au centre et un élu isséen) , du ministre Jean, et du médecin Alain (décédé) que beaucoup de vanvéens ont connu,  a participé à deux guerres à terre, qu’il a repoussé les limites techniques, dans le ciel : Comme le rappelle son autobiographie, Roland Glavany, breveté pilote en 1942, avait choisi de combattre au sein du 1er bataillon de Choc, formé en Afrique du nord après le débarquement allié. Blessé à plusieurs reprises, il avait participé à la libération de la France, commençant par celle de la Corse, en septembre 1943. Après-guerre, il sert d'abord au CEV, puis comme chef pilote chez Dassault. On gardera de lui l'image du pilote du démonstrateur Mirage IIIA, qui ouvrit les portes de Mach 2 à la France, puis du Mirage IVA

    Mais comme l’a noté l’un des témoignages apportés sur ce site, Roland Glavany a été un retraité au grand cœur. Beaucoup d’isséens illustres comme André Santini qui lui a rendu hommage ou Jean Marie Gouzel lorsqu'il était chargé des affaires sociales, mais surtout inconnus, ont profité de ces bienfaits prodigués au sein de la société Saint Vincent de Paul dont il a présidé les destinées à Issy  les Moulineaux et dans le département des Hauts de seine, en étant à l’origine, avec la municipalité et d’autres associations, de la création de libre service social devenu intercommunal avec Vanves, d’un foyer d’hébergement pour familles et hommes seuls du coté du quartier de la Ferme (Centre AU 92), du centre Elice ouvert par la ville d’Issy les Moulineaux, s’occupant lui-même quotidiennement de l’accompagnement de jeunes et de familles pour les sortir d’affaire inlassablement jusqu’à ce que les effets de l’âge l’en empêche  …Sans compter ses engagements au sein des associations, comme  Les Ailes Brisées, le Souvenir Français….

  • LA PHOTO DU JOUR A VANVES : SPEED DATING AVEC LES NOUVEAUX VANVEEENS

    Soirée traditionnelle d’accueil des nouveaux habitants mardi soir à La Palestre à la veille du Grand Froid qui commençait à s’abattre sur Vanves rendant les rues dessertes. Plus de 180 nouveaux vanvéens étaient venus en famille passer une soirée avec l’ensemble des élus à quelques exceptions prés, opposition comprise.  Occasion pour Bernard Gauducheau de célébrer cet « esprit village » qui est propre à Vanves, où l’on peut rencontrer son maire dans la rue, car à Vanves, c’est tellement petit qu’on s’y déplace à pied. Une ville à l’échelle humaine qui se développe et devrait atteindre les 30 000 habitants à l’horizon 2020. Deux films ont été projetés, l’un sur Vanves, l’autre sur la gare du Grand Paris Express avant trois quart de speed dating avec les adjoints, le maire n’ayant plus un tambourin, mais un véritable gong, pour les faire changer de table au bout de 3 mn. Et le pot qui suit,  permet de continuer les échanges.

  • LA PHOTO DU JOUR A VANVES : Autour de cherisos flambés, le débat TV de la primaire à gauche

    Les socialistes vanvéens se sont  retrouvés à quelques uns en fin d’après midi au restaurant Le Gaulois dimanche  pour regarder ensemble autour de deux cherisos flambé, le second  débat entre les 7 postulants  à la primaire de la gauche. Ils l’ont trouvé plus passionnant que le premier avec des échanges plus intéressants.

    « Lors de ce deuxième débat des primaires citoyennes, les concurrents paraissaient tous globalement plus à l'aise. Sur plusieurs sujets, et généralement sur les valeurs de référence, un socle commun était assez partagé. Naturellement, ils en ont profité pour marquer davantage leurs différences qu'au premier tour, donnant hélas une impression de « tout sauf un » comme ce fut le cas lors des primaires de droite. Certaines propositions entendues, aussi  séduisantes soient-elles, comme certaines critiques formulés sur les actions du quinquennat, ne manqueront pas de troubler beaucoup. Les prochains débats, s'ils gardent le même niveau, clarifieront certainement les choses. Si cela participe de la clarification de la ligne politique des partis de la Belle Alliance Populaire, c'est surtout de l'intérêt de la France et des citoyens qu'il y a lieu de s'occuper à l'occasion d'une échéance majeure comme l'élection présidentielle. Les concurrents ne sauraient pas l'oublier, les électeurs  eux s'en souviendront.Sentiments pour l'instant partagés parmi les militants qui regardaient ensemble le débat dimanche » comme ntait Antonio Dos Santos, secrétaire de la section PS de Vanves en ajoutant bien sûr. « En attendant, les citoyens pourront voter dans les 3 bureaux de vote vanvéens, comme indiqué sur le site www.ps-vanves.com ».