Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

suppression de classe

  • SEATING DES PARENTS DE L’ECOLE DU PARC DE VANVES CONTRE LA SUPPRESSION D’UNE CLASSE

    Les parents d’éléves ont réagis à l’annonce d’une suppression d’une classe à l’école élémentaire du Parc à la Rentrée 2014, en envoyant  des courriers des différentes autorités départementales compétences jusqu’au ministre de l’éducation nationale soutenus par le maire de Vanves, mais sans être entendu jusqu’à présent. C’est pourquoi, ils organisent demain matin à 8H30 devant l’école du parc un seating à l’appel de deux associations de parents d’élèves (API et FCPE). Cette école avait déjà connu une telle agitation pour les mêmes raisons en 2013 et en 1993.

    Les parents d’élèves se sont donc mobilisés pour prévenir l’inspecteur de  circonscription académique et le directeur départemental académique  que les chiffres sur lesquels ils se basaient, à savoir 300 élèves à la Rentrée 2014, étaient faux. Le maire a fait un courrier à la fois au Ministre de l’Education Nationale et à l’Inspecteur d’Académie en insistant sur le fait que ses chiffres ne sont pas bons. La directrice a fait de même vis-à-vis du ministre, de l’inspecteur de circonscription de Vanves-Malakoff, puis l’inspecteur d’académie à Nanterre en insistant sur deux points : Les effectifs qui étaient de 316 élèves à la Rentrée 2013 sont à ce jour à 328 « toutes inscriptions enregistrées au fur et à mesure dans « Base Eléves » et donc vérifiables ». Ses prévisions  d’effectifs sont largement supérieur  (325) à celles prévues par l’administration (300), cinq mois avant la Rentrée.  Sans résultats.  

    « On ne sait pas comment ils arrivent à ce chiffre surprenant de 300 élèves. Les bons chiffres seraient plutôt 330 élèves et même 333 avec les dérogations, parce qu’on le sait au niveau des inscriptions qui sont faites et ont été validés par la mairie, avec des dérogations. La mairie comme la directrice confirment ce chiffre de 333 » indique Christelle Campion, tête de liste API à l’école élémentaire du Parc qui insiste sur les effets des constructions neuves, notamment tout le long de l’axe constitué par la rue Aristide Briand,  dans lesquelles s’installent de nouvelles familles dans ce secteur couvert par cette école. Elle se traduit déjà par de nombreux enfants dans la maternelle du Parc : « Et nous allons voir arriver en élémentaire, aux Rentrées 2015 et 2016,  les enfants qui sont en petite section de Maternelle et sont trés nombreux – 61 en CP en 2015 et 70 en CP en 2016 selon la directrice -  ce qui impliquera une ré-ouverture obligatoire de la classe supprimée. Ce qui est malheureux dans cette affaire, c’est qu’ils attendent que les classes soient surchargées pour ré-ouvrir »

    Les parents d’élèves ne savent pas quelle classe sera concernée. Mais cette suppression entrainera la fermeture de la 13éme classe, et une réorganisation sur 12 classes, avec pour la direction de cette école une réduction du temps de décharge de 100 à 50% et donc d’un poste et demi concernés, ce qui ne va pas faciliter le travail de cette directrice d’école (depuis 23 ans) et de l’équipe pédagogique qui a vu sa charge de travail croître d’année en année : apprentissage des langues étrangères, des TICE, aides individualisées, stages de remise à niveau, mise en place des PAI, PPRE, PPS, PPMS, des livrets d’évaluation, des livrets de compétences, des conseils écoles/colléges… « Nos missions sont de plus en plus nombreuses et nos classes de plus en plus hétérogénes par la diversité des élèves (handicaps, difficultés…). Il n’est nul besoin de vous expliquer qu’une école, c’est aussi un lieu humanisé, ouvert à la concertation, à l’écoute, et à la prévention. Si avec 13 classes, le temps plein de la direction est parfaitement insuffisant pour animer, gérer, dialoguer…imaginez l’impact avec un mi-temps, l’année de la mise en place de la réforme des rythmes ! » a-t-elle écrit à ses supérieurs hiérarchiques en rappelant qu’elle a déjà vécue cette situation  trois fois, avec ré-ouverture du poste dés le lendemain de la Rentrée. « J’avoue ne pouvoir envisager de revivre cette « désorganisation » annoncée une fois de plus, et ce, lors de la dernière année de ma vie professionnelle » conclut elle.  

    « Il y a eu le même problème voilà 2 ans : Ils ont dû faire un comptage des élèves le jour de la Rentrée 2012 et ont ré-ouvert la classe supprimée car il y avait plus d’enfants que prévu. La directrice avait  dû prévoir deux  organisations d’écoles avec 12 classes et avec 13 classes. Nous  risquons de connaître le même scénario en Septembre prochain » indiquent Christelle Campion (API) et Isabelle Gil-Michallon (FCPE). « Nous aurons ainsi d’avoir 12 classes surchargées avec une moyenne de 28 élèves par classes (27,33), alors qu’ils sont 25 par classes actuellement » expliquent elles en rappelant « qu’à partir du moment où on dépasse les 330 élèves, il n’y a plus de fermetures possibles ». Le maire s’étonne même de cette fermeture au regard des autres écoles élémentaires vanvéennes, en constatant que deux autres établissements ont une moyenne d’élèves par classe inférieure à celle de l’école du Parc. Mais ils n’ont rien voulu savoir…pour l’instant. « Nous avons fait un courrier  signé par 436 parents envoyés à Nanterre où on a demandé une audience sans nouvelle jusqu’à présent. En voyant que rien ne se passe, on a refait un courrier officiel à la directrice pour faire un peu plus pression, montrer notre présence. Et du coup, nous allons faire un seating Jeudi matin à l’école avec le plus de parents possibles » annonçaient elles voilà quelques jours.