Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

semaine des 4 jours

  • LE CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES VOTE LE RETOUR A LA SEMAINE DE 4 JOURS POUR LES ECOLES

    Le retour à la semaine de 4 jours pour les rythmes scolaires a été voté par le Conseil Municipal mercredi soir. Parents (à 58,8%)  et animateurs  (73,9%) s’étaient prononcés pour un retour aux 4 jours, l’inspectrice de la circonscription académique de Vanves/Malakoff ayant refusé que les enseignants se prononcent, après une consultation organisée cet automne (du 16 Octobre au 6 Novembre)  par la ville. Mais ils se sont prononcés lors de conseils d’écoles dont 8 sur 9 se ont votés en faveur d’un retour aux quatre jours. Des résultats présentés lors du Comité de pilotage (COPIL) du PEDT (Projet Educatif du Territoire) de la ville de Vanves du 16 Novembre dont les membres ont proposé collectivement qu’une demande de dérogation soit adressée à la DASEN (Direction Académique des Services de l’Education Nationale) des Hauts de Seine pour la Rentrée scolaire de 2018 

    Valérie Mathey  (PS)a fait état de la surprise des élus socialistes lorsqu’ils ont découvert cette consultation en ayant quelques interrogations notamment sur la formulation orientée des questions, et la méthode de concertation, en faisant remarquer qu’un  rapport sénatorial demande le maintien de ces  nouveaux rythmes scolaires. «Le ministre de l’Education nationale, dés son arrivée a souhaité donner plus de liberté aux établissements en leur donnant la possibilité de revenir à l’ancien systéme. Le temps de la concertation a eu lieu, les familles ont été consultés dans les mêmes conditions que voilà 3 ans. La quasi-totalité ont voté pour ce retour aux 4 Jours. Et cela va dans le sens de nos administrés » a constaté Jean Cyril Le Goff (LRM). « Ce renoncement et ce retour aux 4 jours ne vont pas dans l’intérêt des enfants, ni la promotion de l’investissement des parents à l’école » a constaté Guillaume Moucheroud (EELV). Boris Amoroz (FG/PC) a fait partager son sentiment d’un immense gâchis : « On a assisté à une manœuvre auxquelles les communes ont fait comme elles ont pu ! »

    Arguments réfutés par la majorité qui a rappelé « qu’on a appliqué le droit à changer donné par un décret, qu’on a annoncé prendre le temps de consulter, que la question était simple – souhaitez-vous le retour à une semaine de 4 jours ?– et qu’on a laissé la choix aux parents » comme l’a expliqué Xavière Martin, maire adjointe (Ecoles) « Personne n’avait rien demandé. Mais cette réforme a été imposé sans grande concertation. On ne l’a pas vécu de gaieté de cœur. Les familles ont de bonnes raisons de revenir à l’ancien système pour l’équilibre de leur enfant » a ajoué le maire de Vanves. « Et on ne touchera pas au dispositif d’accueil mis en place le matin et le soir ! » a indiqué Erwan Marin,  municipal délégué aux activités péri-scolaires en reconnaissant que ces nouveaux rythmes scolaires ont permis un meilleur professionnalisme des animateurs, et mettre en place un dispositif de concertation avec le COPIL et le PEDT qui perdurera