Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

personnel communal

  • LES RENDEZ VOUS DE LA SEMAINE A VANVES

    La nouvelle boucherie du Centre Ancien-Saint Remy est ouverte depuis Vendredi  entre Bio c’est Bon et le Maryland, complétant ainsi la charcuterie et le boulanger dans cette rue de la République où le commerce reprend vie, comme par le passé. Pendant ce tremps là, Gabriel Attal, secrétaite d’Etat à la Jeunesse lançait son Service National Universel très critiqué dans les mondes militaires et d’anciens combattants. Le Stade de Vanves a organisé sa course des  enfants samedi matin très courue malgré le froid et la menace de neige, les terrains de foot étant blanchi par le froid tout comme le toit du gymnase A.Roche où furent distribués, chocolat, galettes, friandises. Et dimanche, prés de 900 vanvéens ont participé au banquet du nouvel an des seniors qui ont finalement déserté les restaurants vanvéens habituellement occupé par les repas de familles.  

    Lundi 21 janvier

    A 14H30 au Conseil Départemental des Hauts de Seine : I.Debré participe à la commission permanente

     Vendredi 25 janvier 2019

    A 19h à La Palestre : Soirée du Personnel Communal

    Samedi 26 janvier

    A 18H30 à la Treille d’Hypatie : Vernissage de l’exposition de photographies et gravures de Fabienne Soubrenie qui dédicacera   son livre « Réflexions sur la vie »

    Dimanche 27 janvier 2019

    A 11H au monastèreSaint Bathilde : Assemblée Générale des Amis des Monastères à Travers le Monde (AMTM)

    A 11h au Square de l’Insurrection : Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste

  • EGALITE FEMMES ET HOMMES A VANVES : PAS DE PARTICULARITES EXCEPTIONNELLES

    Le rapport annuel sur la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes a été présenté au conseil municipal du 14 Février dernier par Marie France Mugnier, adjointe au maire chargée de l'administration, pour la 3éme fois, avec des statistiques probantes sur les collaborateurs de la ville.

    Elle n’a pas de particularités différentes de la fonction publique locale (FPL)/ Ainsi le nombre de femmes (68%) est un peu plus élévé proportionnellement en comparaison avec les chiffres de la FPL (61%) conformément avec ses missions petite enfance. A la direction générale et au niveau des chefs de services le rapport est de 12 femmes et 7 hommes, parmi les non titulaires, il est de 66% de F et 34% d’H. Dans les services : 32,6% de F et 0,5% d’hommes dans le sanitaire et sociale, 11,7% de F et 21,8 de H dans l’animation, 1,2% de F  et 6,7 de H dans le sport, 30,7% de F et 49% de H dans les services techniques, 21,7 de F et 18, % d’H dans l’administration.

    Par catégorie, l’évolution est stable avec 59% d’H et 41% De F en catégorie A, sachant que le différentiel de salaire de 10,7% (2648 € pour les H et 2364 € pour les F) ; 64% de H et 436% de F en catégorie B avec un différentiel de salaire de 14,5% (1820€ pour les H et 1557 € pour les F)  et 70% de H et 30% de F en catégorie C avec un différentiel de salaire de 0,5% ( 1459 € pour les H Et 1451 € pour les F).

    La ville a opéré 31 recrutements en 2017 dont 80,6% de femmes (25) et 19,4% d’hommes (5). Ce rapport montre que 15% de femmes travaillent en temps partiel contre 2% pour les hommes. Enfin la ville a enregistré 12 069 jours de congés maladies dont 8 757 pour les F et 3 322 pour les H, 65%% des F étant en arrêt maladie au moins1 fois, 39,4% de H et qui ont concerné 331 agents dont 255 F et 76 H.  

    La ville a adopté une démarche active pour accompagner les femmes dans leur évolution professionnelle, avec un nombre important de jours de formation pour les femmes de catégorie C, notamment par le biais de la VAE. D’ailleurs des actions en lien avec la formation et la sensibilisation des personnels à l’égalité F/H ont été menée tout au long de l’année 2017 grâce notamment auu CNPFT (Centre de Formation de la fonction publique territoriale. Des actions de sensibilisation permettent de prévenir les préjugés sur les rôles masculins ou féminins stéréotypés.  La ville participe à des réseaux « Egalité F/H » comme l’association des Maires du 92 ou la Charte Européenne pour l’égalité entre F et H, et des échanges de bonnes pratiques entre collectivités afin de proposer des actions complémentaires.

    Dans leurs commentaires, Jean Cyril Le Goff (LREM) a noté que « ce rapport était plus riche qu’en 2017 », et Boris Amoroz (FG/PC) a noté « qu’il y a un renforcement des H en catégorie A et des femmes en catégorie C, et le comparatif des rémunérations montre un différentiel de salaire important » en demandant « quel est le plan de la mairie pour remédier à cela ? ».  

  • BUDGET 2016 DE VANVES A LA LOUPE : POUR L’OPPOSITION, IL FAUT RECENTRER LES DEPENSES SUR LES ACTIONS PRIORITAIRES

    Le Blog revient sur le budget 2016 de Vanves qui a été voté la semaine dernière par le conseil municipal. Rappelons qu’il se monte à 41,50 M€ en fonctionnement et à 11,67 M€ en investissement. Pour les socialistes, il est nécessaire de revoir en profondeur les choix de la majorité municipale.

    « Ces 4 dernières années nous n’avons cessé de faire part de la nécessité de recentrer les dépenses sur les actions prioritaires dévolues aux communes que sont l’éducation, la jeunesse et l’action sociale et de la nécessité de diminuer certains secteurs de dépenses non prioritaires à nos yeux comme la communication(en diminuant notamment le nombre de pages du « Vanves Infos », le protocole (en fusionnant certaines cérémonies) et la culture (en diminuant le nombre de représentations du Festival Artdanthé). Vous avez finalement jugé ces propositions dignes d’intérêts puisque l’an dernier et cette année vous avez supprimé le numéro du « Vanves Infos » de février en le fusionnant avec celui de janvier (en plus du numéro déjà fusionné de juillet-août), vous avez revu l’organisation de certaines cérémonies et réduit le nombre de spectacles d’Artdanthé.Vous affirmez que nos propositions ne sont pas assez constructives et détaillées ? Pourtant, il vous arrive de vous en inspirer largement. Au moment où notre pays a plus que jamais besoin de rassemblement, et où la population rejette les clivages artificiels et les postures politiciennes, pourquoi ne pas l’assumer ? » a demandé Anne Laure Mondon, président du groupe PS lors du débat budgétaire en faisant quelques propositions avec Jean Cyril Le Goff, qui leur sembleraient judicieuses de mettre en place pour faire face à la situation de manière pérenne.

    Pourquoi les espaces verts, compétence appartenant depuis plusieurs années à GPSO, ne sont pas tous transférés à l’EPT ? En 2016 leur coût représente ainsi 24 120 € en fonctionnement et 25 000 € en investissement. Pour équilibrer le budget de la petite enfance il faudrait introduire davantage de mixité dans la politique sociale et que les bénéficiaires soient plus représentatifs de la sociologie de la Ville. Concernant le Pôle Intergénérationnel certaines actions semblent faire doublon avec d’autres services : « Celles-ci pourraient certainement être rattachées aux actions déjà existantes dans le domaine de l’Action sociale ou au Phare ». Ils se sont étonnés que 4000 € de recettes liées aux prestations de service de transports, aient été budgeté , alors qu’elle a été supprimée en 2015

    Ils se sont inquiétés de savoir si le soutien scolaire est considéré comme un atelier à l’ESCAL puisqu’il a été décidé de supprimer tout atelier non complet à partir de la Rentrée : « Combien de jeunes par atelier faut il pour qu’il soit complet ? ». Ils ont interrogé le maire sur l’urgence de transformer les courts de tennis en terre battue (3 et 4 ) pour un coût estimé à 153 500 € ? Il faudrait également revoir la politique culturelle à leurs yeux : « En maintenant des spectacles d’Ardanthé mais en proposant également des spectacles plus « grand public » et diversifiés afin d’avoir davantage de spectateurs (100 seulement par représentatioin, en moyenne) et par conséquent de recettes ». Par ailleurs, pratiquer des prix plus justes permettrait de meilleurs taux de remplissage. La programmation du cinéma pourrait elle aussi être optimisée, en effet sur la saison 2014-2015 la moyenne des spectateurs sur une séance était de 39.

    « Quant au « Vanves Infos » sa parution tous les 2 mois, soit 6 numéros au lieu de 10 actuellement, ne priveraient pas les Vanvéens d’un lien avec la vie de leur Ville, qui plus alors qu’il existe une Newsletter hebdomadaire très complète qui apporte les dernières informations au plus près des évènements et actualités ! ». Enfin, il faudrait penser à revoir le budget du contrat de prestation du DJ pour la réception du personnel communal quii d’après un rapide Benchmark, est surévalué du double du coût réel (entre 500 et 700 € pour une soiurée au lieu de 1350 €). « Avec l’économie réalisée, vous pourriez organiser sans priblème un goûter en mairie ou financer une séance cinéma pour l’arbre de Noël des enfants du personnel »