Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

section licra de vanves

  • INAUGURATION DE L’ARBRE DE LA PAIX AU SQUARE DU METRO A VANVES A L’INITIATIVE DE LA LICRA

    Les vanvéens étaient venus  nombreux, malgré une pluie entêtante, pour assister, Dimanche dernier, à l’inauguration tant attendue  de cet arbre de la Paix grâce à la volonté de la présidente et des militants de la LICRA de Vanves, dans le square (du 11 Novembre) à l’entrée du métro.  Après les remerciements d‘usage, le Maire de Vanves a ouvert la cérémonie en rappelant que « 2017 marque les 90 ans de la LICRA fondée en 1927 par Bernard Lecache. Depuis, la LICRA mène inlassablement un combat contre le racisme et l’antisémitisme, prône les valeurs de tolérance, de respect d’Autrui et de Paix. Quelles que soient nos croyances, nos opinions et nos origines, nous sommes aujourd’hui réunis pour partager ce combat. Poursuivons notre lutte contre la haine, soyons dignes du symbole que représente cet Arbre de la Paix et fidèles à l’unité et à l’indivisibilité de notre République »

    « Célébrer la Paix dans un monde de violence comme celui dans lequel nous vivons aujourd’hui peut sembler, une utopie... Mais nous Citoyens de Vanves, Croyants et non Croyants relevons le défi avec le ferme espoir que cet évènement ouvrira la voie à d’autres actions en faveur de la Paix. Cet arbre, enraciné dans notre sol à l’entrée de la ville, restera longtemps le vivant témoin de notre volonté de vivre ensemble, dans le respect de nos différences et le partage de nos espérances, pour notre avenir et celui de nos enfants. Formons le voeu que notre entente survive et s’épanouisse comme s’épanouira l’Arbre de la Paix, à l’abri des vicissitudes du temps, des conflits et des tempêtes » a déclaré ensuite Monique Abecassis, présidente de la section LICRA de Vanves qui a bien sûr remercié la municipalité et le PHARE pour leur participation active à cet événement. Ensuite  deux émouvantes et magnifiques chansons ont été interprêté : « La Croix, l’Etoile et le Croissant » par Frida Boccara  et  «  l’Envie d’Aimer » par Daniel Lévy. Fatima Chbibane - Bennaçar,  enseignante et poétesse connue pour son animation des cafés littéraires, a lu un de ses poèmes intitulé « Paix »…Paix, Pax, Peace, As-Salam, Shalom… Après quelques pelletées de terre au pied de l’Arbre, la plaque qui rappelle une phrase du poème d’Aragon « La Rose et le Réséda » a été dévoilée : « Celui qui croyait au ciel, celui qui n’y croyait pas » suivi de la mention « Ensemble pour la Paix » 

  • ASSEMBLEE GENERALE DE LA LICRA VANVES : «Les statistiques montrent une diminution des actes racistes et antisémites, alors que le ressenti est différent »

    L’assemblée générale de la LICRA de Vanves, comme ce fut las pour la 33éme fois, s’est déroulé  le 27 Novembre dernier, en présence du député Gabriel Attal (LRM)  et a été l’occasion de faire le point sur l’état de des lieux du racisme et de l’antisémitisme en France et à Vanves qui a été aussi touché par un tel acte, comme l’a indiqué Monique Abecassis, son infatigable présidente

    « A Vanves le 12 juillet une famille a reçu des lettres d’injures violentes à caractère antisémite entourées de croix gammées. La famille a porté plainte à la police et grâce à cette plainte on a pu obtenir la vidéo de surveillance de l’immeuble qui montre parfaitement l’auteur des lettres. La commission juridique de la LICRA informée par mes soins a conseillé à la famille de déposer plainte auprès du Procureur de la République du tribunal de grande instance de Nanterre. La famille n’ayant pas suivi nos conseils, c’est donc le tribunal de police qui a réglé l’affaire. Suite à l’aveu des faits,  le mis en cause a été laissé libre et tout s’est conclu par une mise sous curatelle renforcée de l’individu qui a ainsi évité les circonstances aggravantes prévues par la loi dans le contexte du racisme et de l’antisémitisme soit : une peine d’emprisonnement, peut être  avec sursis et jusqu’à 75000 euros d’amende.(  il est à  remarquer que bien trop souvent  nous avons affaire à des personnes considérées comme  déséquilibrées, malades mentales, irresponsables, ce qui  leur permet  la plupart du temps d’échapper à la justice.)» a indiqué Monique Abecassis qui a fait part de l’état des lieux du racisme et de l’antisémitisme en France à travers le rapport du CNCDH (commission nationale consultative des Droits de l’Homme) qui reprend des chiffres délivrés par les ministères de l’Intérieur et de la Justice.

    «Selon les statistiques, il semblerait qu’en 2016 ces actes aient diminué de 60%. 182 actes anti musulmans ont été enregistrés soit 57,6% de moins qu’en 2015 où une nette recrudescence avait été constatée à la suite  des attentats de Janvier et de Novembre. 335 actes antisémites ont été enregistrés en 2016 contre 808 en 2015. Comme vous pouvez le remarquer les actes antisémites restent 2 fois plus élevés que les actes anti musulmans (malgré les attentats  djihadistes). Et la nature de ces actes est de plus en plus grave. Récemment, une personne connue à Vanves dont je tairais le nom me disait que parler de racisme et d’antisémitisme était aujourd’hui un phénomène de mode… ». Elle a ainsi rappelé quelques faits : la tombe de Ilan Halimi vandalisée une 2ème fois à Bagneux le 1er nov, l’affaire Sarah Halimi en avril 2017 battue et défenestrée par un voisin aux cris de  « Allah ouakbar », puis la séquestration d’une famille braquée, agressée et détroussée à leur domicile de Livry Gargan en septembre toujours au même prétexte. « On peut dire que les 10 dernières années ont été ponctuées d’évènements qui traceraient plutôt une courbe ascendante d’un nouvel antisémitisme  virulent, et il faut le dire, sous fond d’islamisme.( Ne craignons pas de mettre des mots sur une réalité) ».

    «Les statistiques montrent une diminution, alors que le ressenti est différent » a constaté Gabriel Attal, dépité LRM de Vanves-Issy, en citant la stéle d’Halimi encore été souillée. – « Je soutiens la maire de Bagneux de laréinstaller là où elle était » - la défenestration d’une femme « parce que juive ». Mais il a surtout relévé que les actes racistes et antisémites se sont déplacés sur Internet et les réseaux sociaux. «Cela doit être l’objet de tous les combats. Un nouveau plan va être arrêté pour luttrercontre cela. Facebook, tweeter doivent être responsables des propos tenus sur leur réseau. Et un député doit participer à cette action » 

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE DES CHANTIERS : A.BRIAND, GRAND PARIS, SDRIF

    Quel week-end contrasté. Un samedi pluvieux pendant lequel la braderie pour Bout’choux a fait un tabac à la Palestre : 40 inscrits et des tas de visiteurs et acheteurs. « On a fait affaire ! » reconnaissait un pére de famille et supporter du PSG qui n’a pas pu voir en direct le match contre Rennes en fin d’après-midi, sauf quelques minutes à la fin  de la première mi-temps. « L’idée est venue lors d’une réunion. Une enquête auprès des méres de familles a montrée que l’idée était bonne. D’autant plus que les vêtements chez les bout’chous ne durent pas longtemps » expliquait Bernard Ollivier Président du Syndicat d’Initiative organisateur de cette manifestation qui sera ré-édité. Un dimanche plus ensoleillée qui a fait réagir quelques uns des clients du Tout Va Mieux à l’heure du café ou de l’apéritif avec tous ces vanvéens sur la place de la République à la sortie de la messe : « C’est rare de voir cela » ailleurs » reconnaissait l’un d’entre eux attaché à la dimension humaine de notre commune, en confiant qu’il avait plutôt préféré vivre en province, lorsqu’il s’était installé à Vanves. Il a changé d’avis depuis. L’après-midi, la place était rempli de jeunes avec des parents autour du manége, et quelques militants UDI qui déjeunaient très tardivement après leur congrés constitutif à la Mutualité      

     

    Lundi 22 Octobre 2012

    A l’Hotel de Ville : AG de la LICRA de Vanves présidée par Monique Abecassis

    Mardi 23 Octobre 2012

    A 19H30 à l’ex-école maternelle provisoire rue A.Briand : réunion du comité de suivi d’Aristide Briand, instance de concertation inédite rassemblant des sentinelles, c'est-à-dire des citoyens volontaires qui résident à proximité des chantiers en cours, des élus, des responsables de services municipaux sous la responsabilité d’un coordinateur chargé des relations et du suivi des actions en directions des entreprises et des promoteurs.

    A 20H à Malakoff : Débat public organisé par Paris Métropole sur « Demain ? Quel Grand Paris ». Ce syndicat d’études qui regroupe 202 collectivités de l’agglomération parisienne dont Vanves où s’est tenue sa réunion constitutive en 2004, a entamé un processus de réflexion-proposition sur la gouvernance de la métropole-capitale, car son évolution est inscrite à l’agenda des prochains mois avec l’acte III de la décentralisation. Le film qui ouvrira cette réunion réalisé à partir d’interviews de franciliens montrera que l’organisation du Grand Paris n’est pas adaptée aux défis de notre époque.  « Il s’agit donc d’imaginer ensemble les évolutions nécessaires. Et ce débat public – organisé à travers plusieurs réunions publiques – constitue une étape capitale dans le processus démocratique d’évolution de notre métropole. Sa réussite repose sur la mobilisation effective du plus grand nombre de citoyen »

    Mercredi  24 octobre 2012 :

    A 14H30 au Conseil Régional :Bernard Gauducheau participe à une séance plénière exceptionnelle consacrée au Schéma Directeur de la Région Ile-de-France (SDRIF). Les maires comme lui sont très concernés, car le SDRIF qui est devenu prescriptif,  trace un cadre pour tous les PLU qui devront être révisé et définit des zones de constructions de logements mais aussi d’équipements, d’aménagements d’espaces verts…. Jean Paul Huchon s’est voulu rassurant en expliquant  que « le Sdrif ne prétend pas dessiner chaque pâté de maison dans plus de 1200 communes mais il peut fixer l'urbanisation « à cent mètres près pour les vingt ans à venir ». Tout en ajoutant que « les élus locaux auront à décliner le SDRIF en acte sur le terrain, tout en restant maître de leurs permis de construire, mais avec leurs contraintes (zones inondables, boisées…) ».

    Jeudi 25 Octobre 2012

    A 9H30 au conseil Régional : Poursuite du débat sur le SDRIF

    A 20H au restaurant Les Platanes : La section UMP de vanves organise une soirée « Moules-Frites » pour regarder sur France 2 le débat fillon-Copé

    Samedi 27 Octobre 2012

    A 20H au gymnase Bec (Meudon La Forêt) : Match de handball Vanves-Gravelines