Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

leds

  • GRAND PARIS SEINE OUEST (GPSO) ET VANVES REDUISENT LEUR CONSOMMATION ELECTRIQUE

    Voilà quelques jours le blog faisait de l’initiative prise par la Ville de Paris pour réduire sa consommation d’électricité  pour  prévenir d’éventuelles coupures sur le territoire national, qui pourraient impacter les particuliers ou les professionnels, lors de cette vague de grand froid qui commence à prendre fin.  Tout en s’étonnant que de grands établissements comme le parc des expositions à Vanves ne donnaient pas aussi l’exemple« Les collectivités territoriales ont un rôle fondamental à jouer dans les enjeux du réchauffement climatique, de la qualité de l’air et des économies d’énergie. Ainsi, pour réduire les appels de puissance sur le réseau électrique national à cause de la longue période de grand froid, nous avons pris des décisions immédiates pour réduire la consommation électrique sur l’espace public et dans les bâtiments publics » indiquait Pierre Christophe Baguet président de GPSO (Grand Paris Seine Ouest) qui a aussi montré l’exemple en la matière ces derniers jours 

    Dans le cadre du Partenariat public privé (PPP), GPSO a demandé à Bouygues Energies Services de mettre en place une télégestion c'est-à-dire un  pilotage quasi en temps réel de la gradation électrique dans l’ensemble des villes dont Vanves de cette interco, comme c’est le cas à Boulogne et à Sévres : « Si une baisse de 20 % était déjà effective de 23h à 6h, cette plage horaire a été allongée : baisse de 20 % dès l'allumage, puis baisse de 40 % à partir de 22h, puis baisse de 20 % au-delà de 6h. Ce qui  représente une réduction nocturne totale de 35 % et une économie de 2 820,40 KWh/jour,  soit l’équivalent de l’énergie consommée chaque jour par une centaine de logements » indiquait un communiqué de GPSO qui a d’ailleurs montré l’exemple. Dans la semaine du 16 janvier, la température a été abaissée d’un degré dans les bureaux de son  siége à Meudon, au bord de la Seine et de la VRGS. Il a même été demandé aux collaborateurs de limiter les envois de  courriels collectifs, particulièrement voraces en énergie.  

    Mais ce n’est pas tout car les élus deGPSO  ont inscrit la réduction des consommations énergétiques dans le Plan climat énergie territorial élaboré et voté en 2011. Dans ce cadre là, ils ont mis en oeuvre deux plans de rénovation de l’éclairage public afin de réduire la  consommation énergétique de 30-35 % , la pollution lumineuse, les coûts de fonctionnement et de maintenance,  et optimiser le service grâce à la télégestion. A Chaville, Issy-les-Moulineaux, Meudon, Vanves et Ville-d’Avray, un schéma directeur  de l’éclairage public, d’un budget d’investissement annuel de 2,4 M€, est suivi depuis 2010 : 2 436 points lumineux ont déjà été renouvelés, soit 25 % du patrimoine, et une baisse de 25 % de la consommation énergétique est observée . A Vanves, il s’agissait notamment dernièrement des rues  Marcelin Berthelot et  Victor Hugo, du carrefour du 19 Mars 1962   où les points lumineux rénovés sont équipés de LED, dont la consommation est quatre fois inférieure à une ampoule classique

    Le budget consacré aux illuminations  de Noël a été divisé  par deux sur les exercices 2015-2016, soit 996 300 € /an (contre 1 536 450 € en 2014), en faisant appel aux leds. Cette  réduction se traduit par une consommation énergétique également divisée par deux. Enfin, GPSO propose aux particuliers deux subventions pour l’installation d’équipements à énergie renouvelable ou l’isolation des toitures. Plus de 128 715 € ont été attribués depuis 2010.

  • UN FRANPRIX RELOCKE MANDARINE A VANVES

    En revenant de vacances, les habitués du Franprix du Centre Ancien ne reconnaissent plus leur supérette où tout a été réagencé et mis au goût du jour, selon le concept « Mandarine », déployé depuis le mois de mars 2015. « Pour se relancer, Franprix n'a cessé de tester des nouvelles identités et de nouveaux concepts ces dernières années. Mais ce travail est terminé depuis  deux ans. L'enseigne de proximité urbaine du groupe Casino s’est mis, depuis 2015, à déployer massivement « mandarine », son concept le plus abouti qui intègre toutes les idées testées in situ, et doit redonner une vocation d'épicier à Franprix Il devrait lui permettre de reprendre de la distance avec les concurrents, Carrefour City, A2Pas et consorts, qui ont mis les bouchées doubles pour conquérir la Région capitale. ».

    Il se distingue par l’utilisation massive des couleurs vives (à Vanves le orange, mais d'autres coloris sont disponibles comme le rouge) et du gris, la signalétique et le tablier que porte désormais tous les employés. 57% du parc aura adopté la nouvelle enseigne, soit 453 magasins d'ici la fin de l'année pour une harmonisation complète des 860 magasins en 2017.

    A Vanves les travaux se sont déroulés entre le 25 Juillet et le 11 Août.   Et le résultat est étonnant avec des espaces plus ouverts, des allées plus larges, un sol en plastique pour limiter le bruit,  des armoires réfrigérées qui permettent de contenir et préserver la fraîcheur des produits, avec plus de produits (+ 15 à 20%) , bien sûr, frais surtout provenant de Rungis,  dont une gamme plus élargie de snacking,  tout comme l’offre apéritf, avec une rotisserie et une machine à jus,  un nouvel éclairage plus lumineux qui éblouie même certains retraités, mais qui est soucieux des économies d’énergies grâce à des leds, trois caisses tapis dont une panier pour les livraisons placées à gauche de l’entrée.

    « Nous voulons transformer la proximité géographique en proximité relationnelle et faire de nos magasins un vrai lieu de vie.  Nos employés reçoivent une formation spécifique en ce sens dans notre « académie mandarine », qui renforce le sens de l’accueil client » explique t-on à la direction de Franprix qui annonce des progressions de 20% en moyenne du chiffre d’affaire des magasins convertis au concept mandarine. Beaucoup de Vanvéens viennent découvrir par curiosité les résultats de ce lifting. Mais ils ne sont pas au bout de leur surprise car il se pourrait bien qu’il s’équipe de manges debout, tables et chaises le cas échéant sur le trottoir.