Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jacques chirac

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE DE CONTACTS

    Evidemment ce début de semaine est marquée par cette journée de deuil et d’hommage national à Jacques Chirac, avec les drapeaux en berne à Vanves comme dans toutes les communes de France, une minute de silence obserfvée par toutes les administrations à 15H et une évocation de ce 5é Président de la République de la Ve dans les établissements scolaires.  «La République est en deuil. Nous perdons un humaniste, un Gaulliste, un homme passionné de la France, des Françaises et des Français, et un Européen convaincu » a écrit sur son site Bernard Gauducheau à l’annonce de son décés

    La semaine dernière, dans le cadre des  subventions de fonctionnement accordée pour l’année 2019 pour la prévention socioéducative en faveur des jeunes, la commision permanente du Conseil départemental des Hauts de Seine, dans laquelle siége Isabelle Debré, a allouée le 23 Septembre, des subventions de fonctionnement d’un montant total de 853 730 € à 2 associations et 3 communes pour leur action de prévention socio-éducative dont la ville de Vanves qui a reçue 121 320 €.

    L’événement de la semaine à Vanves fut la cérémonie d’accueil dans la nationalité française de nouveaux citoyens français vanvéens à l’hôtel de ville le 27 Septembre  en salle Henry Darien. «Cette célébration est importante et symbolique pour chacune et chacun d’entre eux. Elle revêt un caractère particulier pour nous aussi, car elle nous permet de réfléchir, ensemble, à leur démarche courageuse et à ce qui cimente notre communauté nationale» a déclaré le maire de Vanves

    Les résultats sportifs du week-end ne furent pas brillants tant pour Expograph Vanves battu par 3 à 2 par l’équipe du Conseil Général du 92 en présence d’Isabelle Debré Vice présidente de cete assemblée dépatementale et de Bernard Gauducheau maire de Vanves, que pour l’équipe Vanves GPSO Basket battue de 12 points, ce qui est honorable face à l’équipe du Havre (74-88)

    Lundi 30  Septembre

    A 19H45 à l’école Marceau : Réunion publique de LR dans le cadre de sa campagne interne pour élire son président

    Mercedi 2 Octobre

    A 14H et 15H45  au parc F.Pic : Balade organisée par la ville avec un  expert pour découvrir comment les agents communaux  entretiennent les arbres et les protègent au quotidien.

    Jeudi 3 Octobre :

    A 19H30 à la Piscine (salle des Cinéastes) : Comité Directeur du Stade de Vanves

    Vendredi 4 Octobre

    A 19H à Saint François : Fête de Saint François d’Assise avec messe suivi d’un repas partagé

    Samedi 5 Octobre

    A 11H à l’école Larmeroux : Trocolives organisé par le conseil de Quartier des Hauts de Vanves : Un troc de livres

    Dianche 6 Octobre

    A 11H15 à Saint Remy et à 18H à Saint Français: Messe des curieux suivi d’un apéritif, où les paoissiens son invités à se faire accompagner par un des leurs proches : «Enlevons le défi ! Il nous reste une semaine pour l’inviter à vousaccompagner à la messe ! »

  • L’HOMMAGE POPULAIRE A VANVES ET AUX INVALIDES A CHIRAC

    Des chiraquiens de la première heure comme des militants LR de Vanves et de la circonscritpion sont  allés signer le cahier de doléances à l’Elysée ou iront s’incliner devant la dépouille du cinquiéme président de la Ve République aux Invalides cet après-midi. Dans leurs témoignages remontent souvent cette phrase : «Ce furent les plus belles années de ma jeunesse, de militantisme» avec des nombreux souvenirs qui remontent à la surface et qui se sont pasés proche de Vanves. Des vanvéens ont réagis sur les réseaux sociaux comme Paul Guillaud, président de l’UNC (sur la photo avec J.Chirac à l’Arc de Triomphe), mais silence radio du côté des Républicains vanvéens, sauf Isabelle Debré

    Beaucoup se souviennent de la création du RPR à côté, au parc des expositions de la porte de Versailles le 5 Décembre 1976, auxquels ont assistés des vanvéens et des isséens, dépités que la presse du lendemain n’en parle pas. Tout simplement parce les CRS avaient été envoyés  par Giscard et Poniatowski pour briser un piquet de gréve au Parisien, provoquant inévitablement la non parution de tous les journaux lelendemain. Mais Certains avaient été à Egletons peu de temps auparavant : « Le 3 octobre 1976, à Egletons en Corrèze, Jacques Chirac avait lancé un appel à la mobilisation à tous les Français contre « la coalition socialo-communiste » et « les dangers du collectivisme » du Programme commun et y avait annoncé le lancement d’un vaste mouvement populaire » fondé sur les valeurs essentielles du gaullisme. Ce discours fut l’acte de naissance du Rassemblement pour la République (RPR) qui sera créé officiellement le 5 décembre 1976. Un grand car plus que totalement rempli de militants gaullistes d’Issy-les-Moulineaux, de Vanves et de Meudon avait été affrété pour effectuer ce voyage de près de 24 heures. Une ambiance où l’enthousiasme n’avait d’égal que la foi en un avenir heureux pour la France. Tous ceux qui ont participé à ce « baptême » s’en souviennent encore 43 ans après » témoigne Jean Marc Szmaragd, conseiller municipal d’Issy les Moulineaux. Tous se souviennent aussi de cette journée du 6 Décembre 1978 à Colombey les deux Eglises envahi par le brouilllard où  ils avaient appris  l’accident de voiture arrivé à J.Chirac  en Corréze. A L’époque pas de chaînes d’infos continu, ni de France Info, pas de portables. Du coup, ils essayaient d’avoir des renseignements chez les commerçants, inquiets pour leur président du RPR, et d’écouter une radio. 

    Et bien sûr de ce 7 Mai 1995, où il était élu président de la République. Rares étaient ceux qui l’avaient soutenus pourtant, préférant Balladur dans ce département. Mais des pommes avaient été distribués sur le marché pendant la campagne. Une joie vite oubliée puisqu’un mois plus tard, la majorité RPR/UDI perdait de 2 voix la mairie remporté par les socialistes

  • A VANVES COMME AILLEURS, ON A TOUS QUELQUES CHOSES A RACONTER DE JACQUES CHIRAC

    Evidemment que tous les vanvéens comme tous les français ont eu une pensée émue pour Jacques Chirac en apprenant son décès hier vers midi. Les hommages individuels pleuvent des plus illustres aux plus modestes français, en passant par ses militants et élus gaullistes, et du RPR, notamment vanvéens, qui ont passé les plus belles années de leur militantisme et de leurs campagnes électorales qu’il a conduite

    L’auteur de ce blog a eu la chance de le côtoyer lorsqu’il était maire de Paris, notamment lorsqu’il s’est donné à fonds à Paris durant son premier mandat (1977-1983 avant de s‘occuper de présidentielles, comme jeune journaliste (notamment au Quotidien de Paris), impressionné par cette bête politique, et sa chaleur humaine. Il aimait avoir autour de lui, des visages (de journalistes) qu’il connaissait, suivant les affaires de Paris, prêt à leur faire des confidences. Quelquefois, dans un salon de l’hôtel de ville de Paris, où l’on attendait, on le voyait arriver à grand pas, fondre sur nous, nous entraîner devant le buffet « entourez moi et posez moi des questions » et s’enfourner discrétement à l’abri des regards et à tout vitesse des petits fours, avant de repartir vers l’assistance qui l’attendait pour la remise d’une médaille ou une réception. Ou ce déjeuner à la Manufacture à Issy les Moulineaux, où étaient présents quelques journalistes, pour parler avec André Santini de dossiers parisiens/isséens, et qui l’incitait à raconter les dernières blagues – Il avait déjà eu le prix de l’humour politique. Dans le XVe lors d’une campagne municipale, on n’arrivait pas le suivre, entraînant difficilement alors Edouard Balladur et Philippe Goujoin, derrière lui, pour saluer un à un tous les commerçants, zizaguant d’un trottoir à l’autre, et terminer dans une brasserie du carrefour de la Conventin, avec une bière.  Pareille lors d’une visite au petit matin aux halles de Rungis en terminant par une tête de veau à 8H.

    Tout le monde, même ses adversaires, lui ont rendu hommage. « Tous reconnaissent un homme d’état qui aimait profondément la France et les français doté d’un carisme exceptionnel. Une page de l’histoire de France est tournée » réagissait sobrement Isabelle Debré, vice présidente LR du Conseil Départemental des Hauts de Seine qui faisait part de sa grande tristesse. Elle se souvient qu’à peine élu Président de la République  en 1995,  avant même d’aller fêter son élection, Jaques Chirac  était venu rue Jacob à Paris saluer Michel Debré. «Très grande tristesse à l'annonce du décès de Jacques Chirac. Membre de son gouvernement entre 1986 et 1988, je garde en souvenir l'image d'un grand homme d'État. Il avait une profonde et sincère ambition pour la France» tweetait André Santini maire d’Issy les MOulineaux.   "Il y a des moments et des personnalités qui marquent nos vies. Hommge à ce grand Homme qui nous quitte Monsieur Jacques Chirac" tweetait Florence Provendier Députée LREM