Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

charlie hebdo

  • AG DE LA SECTION UNC (UNION NATIONALE DES COMBATTANTS) DE VANVES : LENDEMAINS AMERS POUR LES COMBATTANTS D’AUJOURD’HUI APRES LES ATTENTATS

    Avec les cérémonies patriotiques, l’assemblée générale de l’UNC Vanves-Malakoff est un des temps forts du monde combattant vanvéen, d’autant plus lorsque l’ensemble des associations sœurs sont présentes, comme la FNACA notamment, comme l’ont constaté Marie Françoise Goloubtzoff, maire adjoint chargée des anciens combattants et Michel Judde président du CLAP (Comité Local des Associations Patriotiques). C’était le cas dimanche pour la 91éme assemblée générale cette 71éme section UNC sous la présidence de Paul Guillaud, avec Bernard Gaucheau (UDI), maire, Isabelle Debré (UMP) Vice Présidente du sénat, Guy Janvier (UDI) conseiller général.

    En dehors de l’aspect formel d’une telle assemblée générale, elle a été marquée par une quasi conférence  historique du président Guillaud racontant la première année de la guerre 1914-18 sur le front et à l’arrière, à Vanves, grâce aux recherches du secrétaire de la section dont le fruit parait régulièrement sur ce blog à l’occasion du centenaire de ce conflit. Mais c’étaient surtout les événements de ce début d’année qui étaient dans tous les esprits : « Aucun mot ne peut décrire les horreurs dont des « humains » peuvent être capables, plutôt « inhumains »… »Les attentats qui ont frappé le journal « Charlie Hebdo », la commune de Montrouge et l’épicerie Casher nous laissent sans voix. Ces massacres préparés et perpétués de sang froid nous horrifient. La France a toujours permis à chacun d’entre nous de croire à toute philosophie, ou de pratiquer toute religion qui semble le mieux correspondre à la pensée de chacun. Rien ne peut justifier de tuer pour des pensées…Durant quelques jours, nous avons tous été « Charlie » a expliqué Paul Guillaud  en s’inclinant devant la douleur de familles durement touchées, détruites avec des enfants orphelins. Mais il s’est interrogé : « certains avancent qu’ils se sont sentis plus « fier d‘être français «  après les défilés et marches du 11 Janvier »… »Mais cela signifie que beaucoup ont été auparavant « moins fier d’être français » Quelle tristesse ! Personnellement j’ai toujours été fier d’être français ! » a-t-il confié.

    « Hommages et actes de reconnaissances étaient nécessaire » a-t-il reconnu mais en rappelant que plus de 555 soldats sont morts dans différentes théâtres d’opérations extérieurs (Mali, Irak, Côte d’Ivoire, Afghanistan, Yougoslavie, Tchad, Liban). « Il n’y a aura jamais 3 millions de Français qui défilent pour eux dans les rues,  et certains de ceux qui  défilaient le 11 Janvier, demandaient même la suppression du défilé du 14 Juillet. Et qu’on ne nous réponde pas qu’eux, ces militaires, c’est normal, c’est leur métier, ils ont signé pour…. Les journalistes de Charlie Hebdo sont morts parce qu’ils défendaient des valeurs qu’ils pensaient justes. Les militaires français qui tombent dans l’anonymat le plus complet, voire dans le mépris de ceux qui sont inconsolables pour Charlie Hebdo, le font aussi et depuis longtemps. Le mardi 3 Février à 8H du matin, on pouvait compter sur les doigts de la main, le « civils »présents qui s’étaient déplacés pour un hommage aux 9 aviateurs décédés en Espagne » a-t-il constaté alors qu’il est présent à chaque hommage de la nation aux soldats tombés en opération extérieur sur le pont des Invalides avec d’autres anciens combattants et civils

    Nos soldats sont, avec les Policiers, et les gendarmes, les vrais garants de notre liberté d’expression ». « Le soldat  n'est pas un homme de violence. Il porte les armes et risque sa vie  pour des fautes qui ne sont pas les siennes ! Respectons les........surtout en ces moments ou des conflits importants sont en cours dans l’ensemble du monde et que, pour de nombreux d’entre eux, des soldats français, d’active et de réserve, sont engagés et se battent pour la sécurité internationale, le maintien de la paix ou la sauvegarde de nos ressortissants » a-t-il conclu.. Michel Judde a insisté sur le mot «vigiiance » en ces moments! « La situation actuelle montre que notre pays ne l’est pas assez. D’autant que nous avons les moyens de prévoir et de riposter » a t-il expliqué en expert en parlant des risques technologiques et électroniques avec des engins qui paraissent ainsi anodins comme les drones ou les canons lasers. Isabelle Debré a insisté sur le mot « résistance » face à ses attentats, » en se serrant les coudes », mais aussi  « en éduquant les jeunes qui n’ont plus de repères, mais aussi les parents » a-t-elle ajoutée. « Il faut vivre avec son temps ! Un certain nombre de nos faiblesses sont dues à notre difficulté de nous adapter » a indiqué le maire en étant conscient « qu’on ne peut pas agir au-delà de  nos limites vanvéennes, mais on peut agir au sein de notre communauté vanvéenne, en étant vigilant ».     

  • JOURS D'APRES L'ATTENTAT CONTRE CHARLIE HEBDO : LA VIE CONTINUE A VANVES

    NOUVEAUX VANVEENS : « Soirée traditionnelle qui se veut détendue et conviviale pour avoir un aperçu de Vanves. Elle nous permet d’aller vers vous. La ville de Vanves est une véritable communauté humaine, avec des élus proches des vanvéens » a déclaré d’emblée Bernard Gauducheau, maire de vanves,  en accueillant les nouveaux vanvéens arrivés en 2014 à la Palestre lundi soir, avec l’ensemble de la Municipalité et du conseil municipal, Isabelle Debré, vice présidente UMP du sénat, Guy Janvier conseiller Général PS de Vanves, tous les deux candidats aux élections départementales de Mars 2015 qui ont échangés quelques mots. Quelques changements sont intervenus pour cette soirée, puisqu’il n’y a pas eu, pour la première fois depuis 2002, de vanvéens fait citoyens d’honneurs : il parait que c’est reporté en Novembre lors de la remise des Médailles du Travail.  Par contre les nouveaux vanvéens ont eu droit à un trop long discours du maire  (35 mn) suivi d’un film sur la ville qui en ont fait partir quelques uns, avant le speed dating qui leur a permis d’avoir de courts échanges de 3 mn avec les maires adjoints, immortalisé par le Parisien de Mercredi avec une photo où l’on voit le maire jouer du tambourin pour annoncer les changements de tables, pour les maires adjoints.  Bernard Gauducheau a vanté les mérites de Vanves « l’une des plus belles villes d’Ile de France, de la petite couronne, qui a tendance à grandir avec beaucoup de familles parisiennes qui ont découvert qu’on peyut y vivre aussi bien qu’à Paris ». Et de son équipe : « On essaie de travailler en professionnel, car on n’est pas des amateurs ». Tout en se voulant rassurant pour l’avenir : « C’est pourquoi, on devrait s’en sortir par rapport à d’autres collectivités «  alors que « on est obligé de faire des efforts face à la crise et à l’Etat qui ponctionne de façon très douloureuse les collectivités locales, en n’ayant pas recours à la fiscalité locale »

    RELIQUES : L’un des premiers temps forts de la présence des reliques de Sainte Thérése à Vanves, a été la procession organisée entre les églises Saint François et Saint Remy, mardi en début de soirée. Elles ont été portées sur les épaules de plusieurs hommes qui se sont relayés, entre les enfants de chœurs/servants de messe dont l’un portait une grande croix tout devant, les chevaliers du Saint sépulcre avec leurs capes ou leurs brassards, gardien des lieux saints qui ont organisé cette procession et la sécurité des reliques, et les prêtres dont le pére Vincent Hauttecoeur qui récitait des prières avec, dernière,  des paroissiens (entre 80 et 100), chacun avec une bougie à la main. Un événement très rare à Vanves, du jamais vu depuis la Libération, parait il, selon certains anciens vanvéens, qui pouvait être mal interprêté par d’autres faisant une comparaison avec ce qui passe autour de Notre Dame du Chardonnet à Paris, alors que beaucoup pensait plutôt  à ces processions organisées à Lisieux et même à Lourdes. Il est vrai que sur la vénération des reliques des saints, les avis des catholiques et des paroissiens vanvéens sont très partagés comme partout ailleurs. Mais chacun  se respecte. L’église Saint Remy était remplie comme pour les grandes occasions, pour une messe et une veillée de prières, avec tous ceux qui souhaitaient prier Marie Thérése pour de multiples raisons, avec beaucoup de personnes venues de l'extérieur. Elles ont rejoint, depuis hier soir, le monastére Saint bathilde où les bénédictines ont organisé une conférence sur la spiritualité carmélite, avec le pére Sylvain Larmerand, chapelain au sanctuaire qui surtout parlé de Sainte Thérése : "Il y a un mystère Thérése. 100 ans après sa mort, elle a été faite Docteur de l'Eglise. Elle nous apprend ce que le Seigneur lui a fait comprendre"

    GALETTE PS : Finalement, la section PS de Vanves aura été la seule formation politique locale à organiser sa galette des rois à Vanves en ce mois de Janvier 2015, mardi soir à l’école Max Fourestier, avec militants, sympathisants : « 2014 a été l’année d’un certtain nombre de déceptions. On n’a pas gagné la mairie. On aurait aimé être aux affaires. Un certain nombre de choses qu’on a proposé, vont être mise en place, alors qu’on nous avait expliqué qu’ellles couteraient cher lors de la campagne. Mais nous avons, en perspective les élections départementales et régionales » a déclaré Antonio Dos Santos, Secrétaire de section, entouré d’Anne  Laure Mondon, Gabriel Attal, Valérie Mathey et Guy Janvier qui est revenu sur ces échéances électorales : « On va démarrer une campagne courte. Mon objectif est de faire le meilleur score au 1er tour comme ce fut le cas aux deux précédentes élections ». Philippe Kaltenbach sénateur des Hauts de Seine a reconnu que « 2014 n’a pas été facile pour les socialistes. Mais en 2015, nous allons nous concentrer sur les cantonales en renforçant les socialistes à Vanves et à Clamart ».

    CHARLIE : « Le Président de la République a dit que l’esprit du 11 Janvier doit inspirer dans la durée » a indiqué Anne Laure Mondon lors de la gatte des rois du PS où chacun a bien sûr fait référence à ces événements tragiques  mais avec les mêmes références à ce qui est inscrits au fronton des maires : « Liberté, Egalité, Fraternité » en y ajoutant « solidarité » et « laicité ». « C’est au fronton de nos mairies. On y est tous attaché. C’est grâce à ces valeurs que l’on peut construire la paix » selon Guy Janvier. « Il faut retenir ce sursaut républicain, ce qui peut faire espérer que les combats (politiques)  se feront avec des propos plus mesurés et modérés en 2015 » a expliqué Antonio Dos santos.    

    RUGBY A XV : Les Servals de Vanves/Malakoff  jouaient samedi dernier au stade polygone de Vincennes leur premier match de phase finale. « Nous avons gagné par 31-0 face à l’équipe du XV de la crampe en marquant 5 essais et en étant particulièrement appliqués en défense. L’équipe progresse.  Les Servals s’affirment ainsi comme l’un des favoris de la 5ème division du challenge Ile de France FFSE » indique Laurent Cazenave-Lacroutz qui annonce leur prochain match le samedi 24 janvier à Villeneuve St Georges. Il regrette que le projet d’installation de poteaux (type foot américain) n’ait pas pu aboutir, mais « une nouvelle demande a été formulée tendant à l’installation de poteaux de rugby démontables (projet qui serait facilitée par la réfection de la pelouse du stade d’honneur). En attendant l’hypothétique installation de ces poteaux, les Servals pourraient possiblement être amenés à se déplacer sur la ville de Malakoff pour y bénéficier des installations de l’intercommunalité à savoir le stade de rugby de Bagneux ».

  • RETOUR SUR DES EVENEMENTS MARQUANTS DE CE WEEK-END A VANVES

    Une semaine après la grande Marche Républicaine du 11 Janvier dernier, les événements étaient encore très vivace dans tous les esprits et les conversations que pouvaient avoir les vanvéens. Sur le front des marchands de journaux, ils avaient encore samedi matin des clients dés 6H du matin qui frappaient à la porte de leurs magasins à Vanves, comme l’a constaté. Daniel Suire prés du lycée et du terminus du bus 58. Mais cette fois, il disposait d’une centaine de numéro qui sont vite partis. « J’ai pu avoir un aperçu de la nature humaine, avec ses bons et ses mauvais côtés » expliquait il en choyant ses habituels clients. Un de ses collègues qui n’avait pas  assez de « Charle Hebdo », comme lui,  a même tenté de lui en acheter cinq. Il n’en  revenait pas.  Mais il ne lui restait plus aucuns journaux le soir, les vanvéens s’étant précipité sur la presse pour s’informer sur les événements bien sûr.   

    SAINT REMY : La venue d’un évêque  dans une paroisse est toujours  un événement important au niveau local. D’autant plus que Mgr Michel Aupetit est venu ce 18 Janvier 2015 pour fêter le patron de cette paroisse de Saint Remy avec plus de 200 fidéles vanvéens, dont le maire de vanves et quelques représentants de la municipalité. Il a ouvert cette grande messe en faisant une allusion à ces fresques dans l’église, avec d’un côté, le résumé de la vie de Saint remi, et de l’autre celle de Sainte Geneviéve, patronne des Hauts de seine, ainsi qu’à l’actualité en rappelant que « tous deux avaient dû faire à une période difficile ». Tout en reconnaissant que « Saint Remi a essayé d’être un artisan de paix  par la prière comme Sainte Geneviève. Exemples que nous honorons ! ». Vincent Hauttecoeur qui concélébrait la messe avec lui, accompagnés des prêtres Charles Koné et Antyoine Bouleau et séminaristes, lui a remis les résultats d’un sondage effectué durant les fêtes auprès des paroissiens  afin de dresser le profil du paroissien vanvéen type : Une femme confirmée, pratiquante et enseignante, âgée de 36-45 ans, avec 3 enfants, venant à la messe tous les dimanches, donnant au denier du culte. Mgr Aupetit a longuement salué les paroissiens à la sortie de la messe et discuté avec eux lors d’un pot amical.   

    GALETTES : Les galettes des Rois se multiplient mais ne se ressemblent pas, tout en ayant un caractère convivial et amical comme c’est souvent le cas dans cette ville qui a su préserver un certain art de vivre constatait encore récemment le Blog. C’était le cas au Relais de Vanvres, Samedi dernier en fin d’après midi, comme chaque année, où le patron Luc Arias avec Brigitte sa femme, avaient  invité ses clients les plus fidéle. Avec galette des rois, féve, couronne, champagne, mais aussi des cadeaux distribués à tous les invités grâce à un chiffre surprise : des parfums, des bougies, des calendriers chinois même…Mais aussi à la permanence UMP de la rue Michel Ange à l’heure du déjeuner, où Isabelle Debré, vice présidente du Sénat,  a partagée la galette avec quelques élus et militants au lendemain de son investiture par l’UMP 92  comme candidate avec Jean Didier Berger sur le canton de Clamart/Vanves.  Sa seule crainte est une  abstention forte en Mars prochain à cause d’une élection qui peut paraître compliqué et incompréhensible  aux yeux du simple citoyen : Il va voter pour deux conseillers départementaux avec leurs remplaçants dans un nouveau canton redécoupé et agrandit dans ce ces là à deux villes (Vanves et Clamart).

    FOOTBALL : Après la trêve de fin d'année,  reprise du championnat d'excellence avec la dernière journée des matchs aller dimanche après midi. Une victoire  était impérative dans ce championnat très serré. Et Vanves l'a emporté 2 à 0 contre Nanterre. « Première mi-temps équilibrée puis nous avons pris le dessus en seconde. Terrain difficile, car trop utilisé » commente Jean Claude vignal, président de la Section football du stade de Vanves. « Nous espérons, dans le cadre des travaux prévus à la fin de saison concernant la tribune et les vestiaires, que nous pourrons avoir un terrain synthétique ce qui compléterait le formidable projet élaboré par la municipalité ».

    EXPOGRAPH : « En cette après- midi ensoleillée, mais froide,  Expograph a du se contenter du match nul, à l'extérieur certes, mais devant un adversaire qui visiblement,  jouait pour ne pas perdre.!  La première mi-temps peut être donnée à l'avantage de nos adversaires, beaucoup plus agressifs qui ouvrent le score sur un penalty couperet. 0/1 ! Ce coup du sort réveille enfin les troupes vanveennes, amorphes pendant 20 mn et suite à un débordement sur la droite de Bassem et un centre au cordeau, Sully se jette pour glisser du bout du pied le ballon au fond des filets du gardien adverse.1/1 score logique à la mi-temps » raconte Jean Royer son coach. « La 2ème mi-temps voit enfin le rouleau compresseur Expograph se mettre en marche, et les spectateurs assistent à une attaque/défense incessante, avec 4 actions franches dont 2 duels entre Keevin et le gardien adverse qui tourne à l'avantage du gardien. Bref, malchance ou maladresse, c'est une journée  « sans » comme le pensent René Jeandonnet et Jean Royer. « Au coup de sifflet final, tous les joueurs enragent devant ce match nul, synonyme pour eux de défaite..! Ils se promettent de reprendre leur marche à 4 points dès la semaine prochaine, en recevant Raymond Poincare à Vanves (coup d'envoi à 16h30). Cette révolte, à la fin du match, montre que Tous ont envie et en veulent toujours plus. Expograph est sur le bon chemin, il faut continuer ainsi avec travail, rigueur et ce qui fait notre force cette année : le Respect de Tous ».