Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cercle des cents

  • UN WEEK-END TRES ASSOCIATIF A VANVES

    Comme l’a titré le Parisien, hier, c’est le week-end des forums d’associations. Vanves n’y échappe pas dimanche au parc F.Pic, précédé aujourd’hui de la célèbre braderie toujours au parc F.Pic

    SAMEDI : LA GRANDE BRADERIE

    27 ans déjà que cette grade braderie est devenue un événement incontournable, organisée maintenant par le syndicat d’initiative, réunissant toujours plus de 400 participants. Elle avait été été créée en 1991 par l' association « Le Cercle des Cents » animée alors par le couple Pottier, Patrick et Claudine,  avec Jean Louis Lelarge, ancien maire adjoint chargé des animations et Paul Philippart, alors journaliste à Vanves Infos. A l'époque, l'idée leur est venue tout simplement : « Pourquoi ne pas organiser une braderie dans le parc F.Pic  - parce que cela devenait à la mode - le samedi, à la veille du forum des associations et utiliser  ainsi des stands qui restaient inoccupés ce jour là alors qu'ils avaient été installé dés le vendredi  ».  En réservant bien sûr ses stands uniquement aux vanvéens et aux amateurs. Pas de brocanteurs professionnels, ni de meubles.

     Au départ sceptique, les autorités municipales ont donnée le feu vert. Et ce fut le début d'une grande aventure qui a connu un grand succès au fil des années car elle se déroulait dans le parc F.Pic, cadre magique. Des animations se sont ajoutées au fil des années avec une grande structure gonflable, des promenades en poneys, un mini circuit auto pour enfants en 1996  et même des collectionneurs de Simca en 1994. Le Cercle des Cents avait sû en faire non seulement une braderie, mais une fête grâce aux animations, à un certain état d'esprit et surtout une ambiance conviviale. Il est vrai que tout le monde venait même s'il n'avait rien à vendre ou à acheter, histoire de passer un bon moment surtout lorsque le soleil était de la partie. Ce sera encore le cas aujourd’hui, avec maintenant le syndicat d’initiative comme chef d’orchestre, et de nouvelles animations dans l’air du temps : Une bourse aux vélos, un recyclage de matèriel informatique.

    DIMANCHE : LE FORUM DES ASSOCIATIONS

    Plus d’une centaine d’associations sont attendues demain pour ce 41éme forum des associations  au parc Pic toujours sur cette grande pelouse centrale pour les activités culturelles, et depuis quelques années sur la pelouse de l’entrée pour les associations sociales, humanitaires, caritatives, patriotiques, écologistes…   avec toujours des démonstrations de sport, danse,chanson, arts du cirque…, des ateliers de lecture, un espace d’arts plastiques, des initiation au secourisme… Le stade de Vanves fait bande à part au parc municipal des Sports André Roche avec un village des sections installé sur les terrains de boules lyonnaises, ce qui n’empêchera pas quelques démonstrations sportives mais dans le parc F.pic.

    A l’occasion de ce forum des associations 2018, les Ateliers d’Expression qui ont eu 40 ans le 18 Novembre 2017, et l’ont célébré à la Palestre le 23 Juin dernier, seront bien présents avec leur stand, mais surtout  avec une exposition constituée de plusieurs panneaux qui racontent l’histoire de cette association fondée par Michel Latapie. Ils avaient été accrochés entre le 31 Août et ce week-end sur les grille du square François Mitterrand. Ils le sont sur celles du parc F.pic jusqu’au 30 Septembre et le seront sur celles du square Jarrousse du 1er au 14 Octobre prochain. Les vanvéens pourront découvrir tout un pan d’une vie associative de Vanves dynamique à travers cette association qui a marqué des générations de vanvéens, tout comme d’autres parmi les plus anciennes, présentes à ce forum : Le CIV (Ciné Images Vanves), le CAD (Club Amitiés Détente), Les Amis des arts,  le Stade de Vanves, l’Amicale des anciens élèves du lycée Michelet

  • 25 ANS DE BRADERIE A VANVES MAIS POUR LA PREMIERE FOIS SOUS HAUTE SURVEILLANCE

    Prés  de 400 vanvéens sont attendus parmi les participants à la braderie de Vanves qui célèbre ses 25 ans  aujourd’hui toujours au parc Frédéric Pic  et toujours à la veille du forum des associations, mais sous haute protection, à cause de l’Etat d’Urgence, les accès étant particulièrement surveillés.

    Elle a été créée en 1991 par l' association « Le Cercle des Cents » animée alors par le couple Pottier, Patrick et Claudine (sur la photo interviewée par France 3 Paris Ile de France),  avec Jean Louis Lelarge, ancien maire adjoint chargé des animations et Paul Philippart, alors journaliste à Vanves Infos. A l'époque, l'idée leur est venue tout simplement : « Pourquoi ne pas organiser une braderie dans le parc F.Pic  - parce que cela devenait à la mode - le samedi, à la veille du forum des associations et utiliser  ainsi des stands qui restaient inoccupés ce jour là alors qu'ils avaient été installé dés le vendredi  ».  En réservant bien sûr ses stands uniquement aux vanvéens et aux amateurs. Pas de brocanteurs professionnels, ni de meubles.

    Au départ sceptique, les autorités municipales ont donnée leur feu vert. Et ce fut le début d'une grande aventure qui a connu un grand succès au fil des années car elle se déroulait dans le parc F.Pic, cadre magique. Des animations se sont ajoutées au fil des années avec une grande structure gonflable, des promenades en poneys, un mini circuit auto pour enfants en 1996  et même des collectionneurs de Simca en 1994. L'un des animateurs du Simca Club France qui était en même temps, le patron du café de la Gare avait proposé ce jour là de faire défiler dans la ville des Simca de collections qui étaient alors garées devant le parc. Enfin, cette braderie a même eu le droit à un reportage de France 3 Paris Ile de France  qui était passé avec la  chanson de Gilbert Bécaud : « Au magasin d'Antiquité ».

    Aujourd'hui encore, lorsque les vanvéens parlent de braderie, certains pensent tout de suite à Claudine Pottier qui a été le grand maître d'oeuvre de ce rendez-vous. Le Cercle des Cents avait sû en faire non seulement une braderie, mais une fête grâce aux animations, à un certain état d'esprit et surtout une  ambiance conviviale. Il est vrai que tout le monde venait même s'il n'avait rien à vendre ou à acheter, histoire de passer un bon moment surtout lorsque le soleil était de la partie. Ce sera encore le cas 25 ans après sa création, mais avec maintenant le syndicat d’initiative comme chef d’orchestre.

  • L'UN DES PLUS ANCIEN AGENT COMMUNAL DE VANVES, GENEREUX ET PLEIN DE BONHOMIE, PART CE SOIR A LA RETRAITE : PATRICK POTTIER

    Patrick Pottier, gardien de l’école Marceau part à la retraite avec cette fin d’année scolaire. Il devrait y avoir  beaucoup de monde ce soir dans ce préau de l’école avec son épouse la Baronne, Eric, Frank, Valérie leurs enfants, les amis et fidèles avec des élus, des agents communaux comme lui, des directeurs et des professeurs d’écoles, peut être des élèves pour une fête familiale et conviviale. Vous rendez-vous compte, l’un des plus anciens agents communaux, en tous les cas gardien d’école,  part à la retraite après avoir travaillé sous 4 maires, de nombreux DGS, sans compter les directeurs (5 au total) et enseignants de l’école  Marceau et surtout tous ces écoliers, 900 au total. C’est aussi une mémoire de la ville, qui s’en va vivre dans l’Yonne, au même titre que les Grivillers, Sauvin, Bienfait parti à la retraite mais aussi Olivia, Evelyne, Valérie, Sylvie, Florence,  Pascal, Eric, Boule etc….qui sont encore présents à la mairi 

    « Je suis arrivé à la mairie grâce à Iréne Chiesa, alors maire adjoint chargé du personnel communal, alors que Gérard Orillard était maire, et Serge Beauville secrétaire général de Mairie (les DGS n’existaient pas encore). Et je me suis retrouvé tout de suite gardien d’école à Marceau. Je remplaçais le couple Spideri qui était à ce poste depuis l’ouverture de l’école en 1974/75 » se rappelle t-il. Avec quelques infidélités durant ces 30 ans, son épouse le remplaçant alors à la loge de gardien : Il a ainsi été pendant un an gardien du parc F.Pic, a assuré la sécurité à l’entrée du Centre Administratif après les premiers attentats à Paris, et même la protection jour et nuit du char qui a porté le cercueil du Général de Gaulle à Colombey le jour de ce funérailles, exposé devant l’hôtel de ville, à l’occasion d’une grande exposition célébrant les 100 ans de sa naissance à l’automne 1990.  Il a même été chassé de sa loge, à cause d’un incendie accidentel (courcicuit) et éloigné pendant presque un an tout en assurant le gardiennage de l’école.

    « Pendant ses 30 ans, j’ai vu passer 5 directeurs d’écoles, 900 enfants  qui ont fait toute leur scolarité (6 ans) et que j’ai revu comme parent maintenant accompagner leurs enfants. J’ai  vu ce quartier énormément changer,  avec ce  square  du Général de Gaulle aménagé à la place des écuries pour les chevaux d’Hachette et le café d’Annie Thoine. Et j’en ai vu des hommes politiques invités par nos élus pour des réunions dans ce préau qu’ils apprécient tous, Nicolas Sarkozy qui est venu deux fois, précédé des démineurs lorsqu’il était ministre de l’intérieur,  Charles Pasqua bien sûr qui était là à l’inauguration de ce square, Jean Pierre Soisson alors député maire d’Auxerre (pas loin de  Coulangeron où je vais m’installer) » se souvient il.

    Mais ce dont tout le monde gardera comme souvenir, c’est son accueil, sa bonhomie, sa gentillesse, sa gaieté et sa joie de vivre, sa générosité  qui fait que son appartement était tout le temps ouvert, au grand dam de la baronne qui souhaitait, à un certain moment, retrouver sa tranquillité, diner calmement. A ces petits cafés pris après déjeuner, avant de retrouver le bureau, ses repas à l’heure du déjeuner où chacun apportait quelque chose… Didier Morin  tout comme Serge Beauville se souvenant bien où trouver certains chefs de services lorsqu’il y avait urgence. Mais à cette époque, le travail était  fait ! Dans la convivialité, ce qui s’est un peu perdu. Et cela ne veut pas dire que c’était mal fait, bien au contraire !  Avec des extras sans demander des heures supplémentaires. « Mais tout cela est fini ! Les mentalités ont changé ! » constate t-il. Et ces après-midi crêpes les jours d’élections où beaucoup d’élus passaient à la loge.. L’un d’entre eux  s’est mal terminé, ce fameux 18 Juin 1995 : Il s’était cassé le pied, mais était allé voter quand même. Et Didier Morin avait été battu de deux voix aux élections municipales par Guy Janvier. Sans parler de ses problèmes de cœur…non pas avec sa femme…qui battait la chamade et ont inquiété tous ces fidèles amis.  

    L’une des preuves de tout cela, ce fut cette période où Vanves organisait des carnavals, tout le monde était mobilisé jusqu’au gardien de l’école Marceau, son épouse travaillant avec le maire adjoint Jean Louis Lelarge, au service Animation. Ils ont même créé le cercle des Cents qui a été à l’origine de la braderie au parc F.Pic qui a été repris le Syndicat d’Initiative en 2001 parce qu’il devenait trop lourd à organiser, organisé la nuit de la belote pendant les « 24H en boule » de la section boules lyonnaises du stade de Vanves pour le téléthon. Tous ces souvenirs vont remonter dans la mémoire des vanvéens présents ce soir à Marceau et dont le rappel rend hommage à tous ces communaux qui travaillent pour la ville, et qui, à l’époque, participaient à l’animation de la commune au même titre que les associations et les citoyens vanvéens, parce qu’on reconnaissait leurs efforts et on les respectait leur contribution au bien être de la commune. C’est pourquoi, ce soir, il y aura beaucoup de vanvéens qui viendront le remercier pour ces bons moments passés grâce à lui, et peut être les continuer du côté de l'Yonne..