Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

banquet des seniors

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    VOEUX: La séquence « vœux » a pris fin avec le banquet des seniors hier à Villejuif. Elle avait commencé avec le personnel communal à la Palestre le 15 Janvier à laquelle n’avait pas été convié Isabelle Debré, ex-1ére maire adjointe et conseillère départementale de Vanves qui, du coup, a fait le tour des services de la mairie pour souhaiter la bonne année aux agents communaux. Le 18 janvier, toujours à la Palestre, c’était au tour des nouveaux vanvéens d’être invité pour une soirée Speed-dating à laquelle 160 personnes ont répondu présent. Ils ont été invités à une visite de la ville le 6 Février prochain organisée par le Syndicat d’Initiative

    BANQUET : Le banquet des seniors s’est déroulé à Villejuif au restaurant Les Essetières…Plus de 850 seniors ont été accueillis avec un coktail Ambiance (Gin, liqueur d’abricot, citron presé et pétillant, trait de grenadine) accompagné d'une petite guiche fermière au poulet, une chouquette comté, une profiterole homardine) dans cette grande salle d’un seul tenant. Ils ont eu droit à un petit discours du maie qui est revenu sur les événements de 2015 qui ont marqué la France (les attentats) et bien sûr Vanves (installation d’Hachette Livre, Ouverture du nouveau conservatoire et du SQUARE rue Murillo) en insistant sur le Vivre Ensemble, d’où le maintien de ce rendez-vous festif malgré les contraintes budgétaires. L’ensemble des convives ont pu apprécier un excellent repas composé d’une assiette promenade gustative « terre et mer » constitué d’un Baron de saumon gravelax, mousseline Yuzu (Japon), d’une charlottine de brochet mousseline fines herbe et d’un triangle de foie gras de canard cuit tradition, ouis d’un émincé de noisette de cerf aux saveurs des sous bois avec pommes fruits et sa gelée de groseille, avec pomme de terre céleri. Enfin une assiette de salade ave sa trilogie de fromages(Ste Maure de Touraine, Brie de Meaux et Comté) une assiette gourmande (diplomate chocolat et sa créme anglaise, framboisier et son coulis, mini tarte tatin tiéde)… arrosé d’un Chardonnay et d’un Chinon. 4 Vanvéens ont été mis à l’honneur avec les deux doyens de 92 et 96 ans,  et le couple Poupolt qui ont célébré leurs noces de Diamant, c'est-à-dire 60 ans de mariage le 7 Janvier dernier. Ils avaient été marié par René Plazanet. Ce banquet s’est poursivi dans une ambiance « lido » avec danseuses à plume et orchestre.

    MAIRES ADJOINTS : La réunion de majorité de Mercredi dernier a permis d’avancer dans la redistribution des postes de maires adjoints et de conseillers municipaux délégués. Les écoles et la jeunesse seraient repris finalement par Xavière Martin (UDI), Erwan Martin (UDI) restant finalement conseiller municipal chargé du périscolaire, pour des raisons professionnelles. Xavier Lemaire (UDI) pourrait hériter du poste d’Alain Toubiana (UDI) au commerce et à l’emploi en devenant (enfin) maire adjoint. Et il aura fort à faire car après la fermeture de la dernière mercerie de Vanves le 30 Décembre, notre commune s’apprête à ne plus avoir aucun vendeurs de journaux à partir du printemps 2016 avec le départ de M.Suire à la retraite, qui tient la boutique à coté du terminus de la ligne 58 et du lycée Michelet, sa collègue de la rue A.Fratacci tenant sa boutique d’une manière épisodique, quand bon lui semble. Il devrait être secondé par un conseiller municipal délégué qui habite le Plateau et connaît bien le monde des Services. Mais il n’y aura pas de remplaçant à Delphine Roy (LR) démissionné à la Rentrée 2016. Tout simplement parce que le maire a toujours souhaité nommer Delphine Bourg (LR). Mais il n’en est pas question pour les Républicains pour des raisons de moralité politique parce que Vanves n’est pas Puteaux, ni Levallois avec les familles Ceccaldi et Balkany. A tel point que le pacifique 1er Adjoint Bertrand Voisine a tapé du poing sur la table, quite à ce que les Républicains n'aient pas lde poste de maire adjoint.

    DROITISATION : Alors que la droite Républicaine à travers le mouvement LR animée à Vanves par Isabelle Debré est plutôt de tenance « gaullisme social », l’UDI vanvéene a tendance à se droitiser, peut être sous la pression de certains souverainises, ex-RPF de Charles Pasqua lorsqu’on ne remonte pas plus loin, du temps de l’UDR : « Les souverainistes prennent le pouvoir ! » se serait même exclamé en réunion de majorité un centriste pur sucre ! Une nouvelle preuve aurait été donnée par finalement la décision, enfin, d’armer la police municipale d’ici la fin de l’année. Un débat qui dure depuis les attentats de Janvier 2015 et remporté finalement par Marie Françoise Goloubtzoff sur Pascal Vertanessian. « Rien que de normal quand on se souvient que le maire fut membre du parti rèpublicain d’Alain Griotteray et de Michel Poniatowski qui n'avaient rien de centriste » constatait de soir là, un élu Républicain.

     

  • VANVES A LA RECHERCHE D’ECONOMIES PAR TOUS LES MOYENS EN CE DEBUT D’ANNEE 2015

    Le Conseil Municipal de ce soir va tenir son débat d’orientation budgétaire qui va l’entraîner jusqu’en Mars avec le vote du budget primitif. A un moment où  la situation financière des collectivités territoriales n’est pas brillante,  avec le gel des dotations de l’Etat, la péréquation qui se renforce, surtout en Ile de France et dans les Hauts de Seine, l’augmentation des salaires d’une catégorie de personnel communal décidé par l’Etat, sans parler du coût des nouveaux rythmes scolaires…qui vont les amener à faire des économies drastiques comme ne l’a pas caché le maire de Vanves dans une interview parue sur le site Internet de la Ville.  Ainsi pour une ville comme Vanves, il lui en coûte 421 000 € pour la péréquations, soit 2,31 points d’impôts en plus, 300 000 € pour les rythmes scolaires, soit 2 points d’impôts en plus « et on s’en sort bien grâce au système choisi » selon le maire, sans parler de la DGF  ( - 765 000 €) et  la revalorisation des salaires des agents imposés par l’Etat, soit au total 10 à 13 points d’impôts en plus

    Mais il n’est pas question, pour l’instant, d’augmenter les impôts. Elles ont fait l’objet de nombreuses réunions entre les élus et les hauts fonctionnaires de la ville comme dans de nombreuses communes, pour régler une équation difficile : Comment combler le trou provoqué par ces décisions gouvernementales sans augmenter les impôts, ni les tarifs des services publics municipaux ? Les idées n’ont pas manqués  avec quelques réflexions intéressantes : Limiter les frais de communication en réduisant la parution de Vanves Infos à 10 numéros au lieu de 11 avec 2 numéros sur 2 Mois (Juillet/Août et Janvier/Février) pour commencer, certains ayant proposé de le rendre trimestriel ou de réduire l’équipe du service communication. Limiter les frais de réception en commençant par la soirée du personnel communal qui s’est limité à un coktail à la Palestre, puis peut être en demandant une contribution pour  le repas du nouvel an aux seniors qui le peuvent et en remontant progressivement l’âge à 65 ans au lieu de 60 pour y être invités. Supprimer les galettes des conseils de quartier qui marquaient généralement le mois de Janvier, comme ce fut le cas pour la première fois depuis 1996. Supprimer le feu d’artifice du 14 Juillet. Baisser les subventions aux associations et à certaines manifestations culturelles comme notamment le Festival Artdanthé, d’autant plus qu’il touche peu de vanvéens et qu’il pourrait être ramené à 2 semaines au lieu de 4 mois. Faire payer la navette qui est gratuite pour l’instant,  ce qui ne devrait pas être compliqué si son fonctionnement est assurée par la RATP, projet qui est dans les cartons à l’initiative de GPSO, puisque la plupart de ses utilisateurs, à quelques exceptions prés, ont une carte Navigo (bientôt à tarif unique) ou une carte améthyste. Le petit personnel communal devrait même contribuer aux économies, surtout pour ceux qui bénéficient d’un logement (de fonction) comme les gardiens d’écoles qui devraient dorénavant payer un loyer et les charges de leur logement, alors que ce n’était pas le cas jusqu’à présent à cause des astreintes. Ce qui commence à faire réagir dans le landerneau communal. Certains chantiers devront être étalé dans le temps pour certains, ou reportés pour d’autres moins urgents, comme la halle des sports prévue sur le terrain de la rue Diderot…qui pourrait être réalisée lors du prochain mandat, avec la couverture des tennis.

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    REFUS : Vanves comme les Hauts de Seine n’ont pas connu, ni vécu d’incidents particuliers au lendemain de l’attentat du 7 Janvier à Charlie Hebdo lors de la minute de silence organisé dans l’ensemble des établissements scolaires. Un moment très émouvant . Ils se sont comportés avec beaucoup de dignité. Je les ai trouvé remarquable individuellement et collectivement » constatait dans ce ce blog le proviseur du lycée Michelet. « Il n’y a pas eu beaucoup d’incidents, seulement une vingtaine, notamment à Gennevilliers » constatait la semaine dernière le Préfet des Hauts de seine devant quelques journalistes. Et pourtant à Vanves, le directeur de l’école élémentaire Max Fourestier en accord avec le responsable du centre de loisirs de son école élémetaire, aurait refusé d’observer la minute de silence, contrairement à l’ensemble de ses collègues des autres écoles vanvéennes, selon une rumeur de plus en plus insistante.

    TROPHEE DU BICENTENAIRE  : La 18 édition du trophée du Bicentenaire s’est déroulé ce week-end et a rassemblé plus d’une soixantaine de passionnés des jeux de stratégies, dont 2 belges, 4 finlandais, 1 luxembourgeois. Elle est  organisée par Frédéric Bey, passionné par les batailles napoléoniennes, féru de jeux de guerres et de stratégies. Pour cet avant dernier rendez-vous, puisque le trophée du bicentenaire est décalé d’un an,  le théme en était la campagne de France menée durant la semaine de gloire en Février 1814 où Napoléon a remporté 4 victoires en 6 jours. Deux d’entre elles étaient le théme de ce week-end : Vauchamps et Montmirail à raison de 6 parties de 2H chacune. Tous ces passionnés vous expliquent qu’ils sont tombés là dedans après avoir joué aux  petits soldats lorsqu’ils étaient enfants, comme Jean Luc le vainqueur de la 17éme édiion en 2014. « J’ai commencé par les jeux de rôles entre 14 et 18 ans, puis les jeux d’histoire, et je participe aux Trophées depuis 14 ans ». Laurent a retrouvé un ami perdu de vu depuis 20 ans « qui m’avait donné son premier jeu de War Games. J’ai participé aux Championnats de France de War Games. Et lorsqu’ils ont été abandonnés, Frédéric Bey lançait son trophée du Bicentenaire auquel je me suis tout de suite, intéressé » raconte Patrick. « C’est mon professeur d’histoire qui nous a inculqué cette passion en nous expliquant dans le détail la stratégie de Napoléon » ajoute Laurent qui vient depuis le début. Un vanvéen a commencé à l’âge de 11 ans lorsqu’il était collégien à Michelet qui est aujourd’hui à la 16éme place du classement général  qui cumule les résultats de toutes les trophées auxquels ses passionnés ont participé : Remi Carton en est à son 12éme en ayant été 2 fois classé « le  meilleur jeune » du trophée et une fois battu un vainqueur : « C’est Fred qui m’a fait connaitre les jeux de stratégie et incité à participer à ce trophée. Et j’aime l’histoire militaire et les jeux » confiait il hier en fin d’après midi lors de la remise des prix en présence d’André Santini, Bernard Gauducheau et Isabelle Debré.  Avec Frédéric Bey, ils tiendront le serment fait lorsque ce trophée a été lancé en 1996  d’aller jusqu’au bout, c'est-à-dire la bataille Waterloo en 2016. D’ailleurs Frédéric Bey devrait assister le 18 Juin prochain à sa reconstitution sur les lieux même de cette bataille.

    BANQUET DES SENIORS : Changemennt de décor pour le banquet des Seniors qui s’est déroulé hier, non pas au Pavillon Dauphine depuis que son patron a changé, mais aux Esselières à Villejuif dans un restaurant très désign, «  style Beaubourg », les 850 vanvéens étant rassemblés dans une très grande salle au lieu de trois. Ce banquet a commencé par un apéritif avec de petits fours chauds qui ont été très apprécié, puis au menu, foie gras, pintade en sauce avec pavé de gratin dauphinois, 3 fromages et 3 petits gâteaux… Autre changement : Pas de disc jokey, mais un véritable orchestre avec sa chanteuse e ses deux danseuses style Lido qui ont été très apprécié. Même la doyenne Marie Thérése Duchemin, 98 ans, a dansée avec le maire Bernard Gauducheau , après la remise d’ungrand bouquet. Un maire qui a fait un discours très court, entouré par Isabelle Debré, Françoise Djian, Xavière Martin, Patrica Kaazan, maires adjoints avec Guy Janvier, Jean Cyril Le Goff et Gabriel Attal. Occasion d’insister sur la convivialité et la solidarité en ces temps difficiles. Beaucoup de convives, inquierts au départ par ce changement, sont repartis enchantés, à entendre les commentaires.    

    EXPOGRAH VANVES : « Une défaite,totalement justifiée,sur un terrain difficile, un second du championnat complètement dépassé, face au dernier, qui a joué en leader avec l'envie, l'agressivité dans le bon sens du terme. A l'arrivée, 2/1 pour l'hôpital Raymond Poincare, une victoire qui envoie l'As Expograph, à l'hôpital …Poincaré, bien sur, pour panser ses plaies, pendant une semaine, avant d'aller affronter le grand RCPH Le Havre samedi prochain, en championnat de France » commente Jean Royer après ce match de samedi sur le terrain vanvéen. « Nous savons tous que, d'une semaine à l''autre, le football n'est pas une science exacte, alors pensons nos plaies, en suivant l'exemple de l'hôpital Poincare, bien sur, et acceptons le sérum de la victoire, en goutte à goutte, pour cette semaine d'hospitalisation ! Et la greffe prendra.! Une consolation,maigre quand mëme : les 4 premiers du championnat de DH ont perdu.! Un nouveau championnat commence ! »

    STADE DE VANVES : Premier match retour en championnat d'excellence départemental football. « Déplacement difficile chez le premier ( Antony ) invaincu  sur ses terres. En fin de première mi-temps but contre notre camp, après un début de match à notre avantage. En seconde période, Vanves fait le forcing afin de revenir au score. Antony gère la situation. Le match se termine sur le score de 1 à 0. Il va falloir batailler pour rester en excellence » indique Jean Claude Vignal président de la section football. .