Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vile de vanves - Page 3

  • INCENDIE A VANVES

    Les vanvéens ont pu apercevoir depuis presque 13H que la fumée noire s’échappait (de loin) du Plateau et du parc des expositions. Il s’agirait d’un incendie d’un dépôt de pneus situé avenue Pasteur, face au Square Jarrousse, qui dégage une fumée très noire et très toxique. Les pompiers sont bien évidemment sur place, ainsi que des représentants de la municipalité

  • REUNION PUBLIQUE SUR LA FIBRE A VANVES : Les vanvéens à la recherche de tuyaux sur une technologie prometteuse

    Beaucoup de vanvéens s’étaient déplacés lundi soir pour la réunion publique sur le déploiement de la fibre optique sur la commune, remplissant au trois-quart la salle des fêtes Henri Darien. Les responsables de Sequalum, société créée par numéricâble, SFR et Effiage, chargée par le département de réaliser et d'exploiter ce réseau THD Seine, et des fournisseurs d’accés Internet (FAI), Orange et SFR étaient présents. « Les gens qui ne sont pas des professionnels, ont besoin de s’y retrouver, de  comprendre, parce qu’il y a beaucoup de partenaires et d’intervenants. L’objectif de cette réunion est d’être pratique et de comprendre » a déclaré le maire de Vanves entouré de ses responsables et du conseiller municipal délégué aux NTCIS.

     

    Le représentant de Sequalum a présenté les enjeux du THD (Très Haut Débit), du réseau THD Seine – un réseau neutre, passif, mutualisé que le Blog a présenté le week-end dernier – avec ses 872 900 prises prévues dans les 36 000 communes à équiper sans aucune distinction. « Notre mission est de déployer et d’apporter la fibre, et permettre aux opérateurs de proposer leurs offres ». Il a parlé de l’architecture de la fibre dans l’habitat : « Pour les immeubles, on ne peut pas intervenir en tant qu’opérateur sans l’autorisation du syndic, sans avoir le feu vert de l’assemblée générale et la signature d’une convention » a-t-il expliqué en précisant que moins de la moitié des immeubles vanvéens (49%) avait décidé de connectés les colonnes techniques montantes pour arriver au palier de chaque logement, ce qui représente 3300 logements sur les 45 400 vanvéens « Le raccordement ne sera effectué que si le résident le décide, par le  FAI dont il aura retenu l’offre, à la condition bien sûr qu’il ait déployé son réseau ».

     

    Cette présentation a suscitée les premières questions sur les petites copropriétés, sur les pavillons, notamment lorsque plusieurs sont regroupés dans une rue privée (ou villa) comme il en existe plusieurs à Vanves – Ils seront  raccordés à la fibre grâce à un PM (Point Mutualisation) après accord ou autorisation de tous les riverains concernés – sur le coût – « cela dépend de l’offre commerciale faîte par les FAI » - sachant que ces FAI pratiquent les mêmes tarifs d’abonnements. Les participants en ont eu la preuve lors de la présentation faîte par Orange qui propose son offre via son réseau et SFR ou sur leurs stands installés danns le hall de l’hôtel de ville. Sachant que SFR et Boyugues  ont signés des partenariats avec Sequalum et Orange pour utiliser leurs réseaux.  

     

    Un participant à cette réunion n’a pas manqué de poser une question sur le réseau câble installé à Vanves au milieu des années 1990 : « Sequalum déploit son réseau à côté de ce réseau câblé géré maintenant par Numéricâble » a indiqué le représentant de Sequalum qui n’a pas caché être en concurrence avec cet opérateur, « car nous proposons une solution fibre à 100% de bout en bout ». Il faut rappeler que le Plateau avait été l’un des premiers quartiers de Vanves et de France avec d’autres situés notamment autour de la Défense, à être câblé aux frais de TDF qui avait alors le monopole de la réception TV. Tout simplement parce que certains secteurs, constitués de pavillons et de petites résidences, étaient victime de zones d’ombres crées  par les IGH (Immeubles de grande Hauteur) et les tours qui empêchaient de recevoir les signaux hertziens de la TV du principal émetteur, la Tour Eiffel pour Vanves.      

     

    « Le plus important dans ce déploiement de la fibre dans notre habitat est de bien expliquer à leurs habitants les usages qu’elle permettra et de ne pas trop insister sur la technique, pour justement faciliter la décision : le confort de navigation sur Internet, grâce à une fibre à 100 Mbits,  des services beaucoup plus importants, TV  en haute définition, possiblité de regarder la TV sur plusieurs écrans, la domotique.  On dit toujours que la technologie est en avance sur les usages parce que l’on sait que cela nous ouvre un vaste champ d’application, et on va voir arriver de très belles choses dans les prochaines années » confiait un spécialiste dans la salle, à la fin de la réunion.  

  • LA SAGA DE L’EQUIPE DE FOOTBALL EXPOGRAPH VANVES – 2éme mi-temps : « Une première saison d’enfer, et une seconde pleine de promesses !»

    La dernière saison (2011/12) a été extraordinaire pour Expograph Vanves  puisqu’elle s’est terminée en Juin 2012 par un titre de champion de France. « Pour une première saison sous les couleurs d’expograph, c’était quelque chose d’exceptionnel. Et en plus on terminait 1er du championnat d’Ile de France devant Orange (ex-CENT) avec 6 points d’avance. Nous étions devenu les redoutables à battre en permanence » indique Jean Royer, ptrésident de ce club,  en reconnaissant que « cette saison, nous avons un petit peu plus de mal parce que nous sommes attendus par tout le monde. Mais nous sommes en train de monter en puissance. J’ai bon espoir »

     

    Expograph Vanves était tout nouveau dans ce championnat d’entreprise au début de sa premiére saison 2011/12, qui est divisé en deux parties : le championnat de France et le championnat d’Ile de France avec les mêmes équipes qui se rencontrent, mais à la condition que l’année précédente, elles aient terminée dans les quatre premières de leur championnat. « Il fallait absolument que la Poste finisse 4éme dans le championnat d’Ile de France pour qu’Expograph Vanves reprenne le flambeau, et puisse disputer ses matchs en championnat de France. Nous avons terminé 4éme voilà deux ans, et validé ainsi notre bon pour le championnat de France. On s’était qualifié pour le Championnat National  2 (CN2)  puisqu’il y a deux divisions de championnat de France, CN1 et CN2 » indique Jean Royer.

     

    Ainsi, Expograph Vanves est en  Ile de France, dans la plus haute division (division d’honneur) et rencontre des équipes comme Banque de France, Orange, HSBC, « car il y a beaucoup de banques dans ce championnat d’entreprise », Métro (RATP) qui a un club entreprise de haut niveau. « Nos adversaires les plus redoutales sont Orange, mon ancien club du CNET, présidé aujourd’hui par Michel Dielemann, président depuis plus de 20 ans de cette équipe qui ne s’attendait pas à avoir un petit poucet, et notamment avec Jean Royer et René Jeandonnet à la tête, lui chiper le titre de champion d’Ile de France l’année dernière. On a joué un bon tour à toutes les grosses écuries comme la BNP… » raconte t-il  « Personne ne nous attendait. Le premier match en championnat d’Ile de France a été perdu 5 à 0. Mais l’équipe n’était pas prête. Il fallait que l’amalgame se fasse. Ce 5-0 nous a rendu service, puisqu’après, les adversaires se sont moins méfiés, se disant que même s’ils ont repris la Poste, cela n’ira pas loin. Et  à partir du 15 Octobre 2011, on s’est mis à gagner et on a eu une suite de 26 machs sans défaite qui nous a emmené vers ce succés ».

     

    Du coup, cette équipe est parti, au début de cette seconde saison 2012/13,  allégremment la fleur au fusil,  avec un premier match nul à Vanves contre Marinagne qui était l’une des grosses écuries. « Cette nouvelle saison est plus chaotique car tout le monde nous attendait au tournant, bien que l’on ait commencé par 3 matchs et 3 victoires, avec un petit accrochage à l’extérieur, puis  on s’est un petit peu liquiéfé, on a cherché à savoir pourquoi. Je pense que c’était de l’autosuffisance, les joueurs étant encore avec la tête dans les étoiles « champion de France » bien qu’on leur ait dit avec Jeandonnet qu’une saison n’était jamais pareil. Cela a été difficile de renouer avec le succés. C’est revenu ! » continue t-il  de raconter  en ne cachant pas que « nous visons, à minima, d’être parmi les 16 meilleurs France, ce qui est fait puisque nous sommes en  poule finale. Maintenant, comme nous sommes en train de monter en pression, c’est de finir dans les deux premiers de la poule pour être en quart de finale du championnat de France, donc dans les 8 meilleurs français toute division confondue. Ce sera alors encore au dessus de l’année dernière. Après c’est sur match direct, advienne que pourra !. Mais l’objectif est là d’être dans les 4 premiers du championnat d’Ile de France  pour pouvoir re-disputer le championnat de France l’année d’après et être le plus haut possible »

     

    Mais ce n’est pas tout car Jean Royer fait une confidence pleine de promesses : « J’avouerai que la chance m’a fait rencontrer David Remisse qui était encore tout récemment l’entraîneur de l’équipe de 1ére Division d’Issy les Moulineaux féminine que j’avais soigné dans mon centre et que j’avais eu dans mon club. Je lui avais dit « le jour où tu as besoin d’une main tendue, je saurais te répondre ». Il m’a appelé le matin même, et le lendemain midi, il était avec moi pour venir voir les joueurs et depuis il a signé chez nous à Expograph Vanves, chose exceptionnnel. Beaucoup se demande comment nous avons fait venir un joueur comme lui. Par pure amitié seulement ! C’est un entraîneur hyper compétent qui a le DEPS (ce qui correspond au BE2 d’entraîneur), c'est-à-dire qu’il peut entraîner jusqu’au niveau national. Pour Expograph, c’est quelque chose d’exceptionnel ».

     

    A SUIVRE mardi prochain – 3éme mi temps : « Les projets d’Expograph Vanves »