Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vanves - Page 4

  • ELECTIONS LEGISLATIVES A VANVES : 10 ANS DE SACERDOCE, 10 ANS DE COMBATS LEGISLATIFS, 10 ANS DE TROPHEES

    Après une soirée très politique jeudi à soir qui a vu les deux candidats tenir leur réunion publique à la même heure mais dans deux écoles differentes, vendredi sera consacré aux sports et à la Soirée des Trophées qui ouvrira une parenthése sportive bienvenue jusqu’à la veille du deuxiéme tour. Cette soirée qui se déroulera dans la grande salle Palestre située dans l’îlot Cabourg  sera précédé de la retransmission du match France-Ukraine à 18H sur écran géant. A 20H/20H15, Bernard Gauducheau entouré  Nathalie lamoureux marraine de Vanves en Sport 2012 et  Léonore Perrus, invitée d’honneur et championne de France de Sabre remettra 3 Médailles de la jeunesse et des sports à Eric Bœuf (Bronze) dirigeant des sections Pétanque et Boules Lyonnaises, Michel Dingreville (or) fondateur de la section Pétanque et Michéle Rigaud (Or) de la section Tennis – et des trophées à 22 stadistes : Elisa Pineau (Athlétisme), Sébastien Vertus et Sylvain Mousseau (Basket), Nicolas Depreux, Stéphane Engel et Joel Bertin (Boules Lyonnaises), Léo Weymiens et Ariane Delahaye (Escrime), Jean Pierre Bouder et Axel Blamoutier (football), Léa Mu, Inés Dobosz, Romane Brosseau, Julie Laval, Appolline de Vaulchier et Anna Raffet (GRS), Elise Clément et Isabelle Albarao (Handball), ArielleGenton et Julien Contant (Tennis), Mohamed Sally (Tennis de table) .

     

    Mais hier soir, c’est la célébration de l’anniversaire  d’une vocation qui a rassemblée le plus de vanvéens, plus de 300 d’entre eux ayant rempli l’église Saint Remy en début de soirée pour la messe d’action de grâce pour les 10 ans de sacerdoce de l’abbé Vincent Hauttecoeur, curé de Vanves, les deux candidats EELV/PS et UMP/NC ayant fait jeu égale avec plus de 200 participants dans des préaux d’écoles.  

     

    VINCENT HAUTTECOEUR : « Un prêtre s’use si on ne n’en sert pas ! »

     

    Ainsi beaucoup de vanvéens ont  participé à cette célébration dans l’église Saint Remy où beaucoup de prêtres étaient présents avec la famille et les amis de l’abbé Vincent Hautecoeur qui les accueilli par ses mots : « Jubilé de joie, c’est moi qui est aussi dans l’action de grâce. Nous sommes chacun des pierres qui cnstruisent un homme » . Il avait choisi parmi les lectures, ce très beau texte tiré du premier livre de Samuel (3,3b-10.19) qui résume tout comme il s’en est expliqué lors de son homélie : « L’histoire de Samuel me fait penser à cettains d’entre vous qui ont eu des réveils non désirés. Mais c’est une belle image de la vocation de Samuel. Il dort et le seigneur l’éveille. Avec la réponse de Samuel, est né cet appel. Il a eu besoin d’Eli. Il a su répondre et cela l’a engagé toute une vie : « Parle, ton serviteur d’écoute » pour faire comprendre que Samuel l’écoute. Il fallait le temps de se mettre à l’écoute pour prendre la mesure de son écoute… Après avoir rencontré le Christ, les disciples parleront en son nom ! »  a-t-il commenté avant que cette homélie prenne un tour plus personnel  en parlant de la bienheureuse mission du prêtre.

     

    « C’est un homme appelé, un homme choisi par le Christ pour servir le Christ. On est définitivement sûr d’être prêtre et d’avoir la vocation lors de l’ordination. Beaucoup m’ont aidé, mes parents par leur exemple, les prêtres de la famille, qui ont éveillé cet appel à Dieu, qui l’ont fait grandir en l’accueillant en paroisse, qui lui ont fait confiance, les prêtres du Séminaire, les amis du Scoutisme et la paroisse. Tous ont été pour moi des « Eli » du temps moderne qui ont permis de répondre à cet appel et d’être prêtre. Et le prêtre redécouvre tous les jours les raisons de son appel. Soutenu par ses fréres et sa foi, il se met en route, partage sa foi d’être aîmé de Dieu. C’est cette extraordinaire mission d’évangélisation qui le pousse à aller au devant des autres sur les plages de Bretagne pour parler de la foi et de ce qui a changé dans sa vie. Avec le Christ, on est prêt à faire beaucoup de chose qu’on n’aurait pas fait de manière naturelle. Le prêtre est aussi un homme donné, le premier à se donner pour que tous puissent se donner avec lui. Le prêtre vit son activité avec le Christ de cœur à cœur » a-t-il conclu en citant cette phrase qu’il apprécie : « Un prêtre s’use si on ne s’en sert pas ! ». Tous les participants ont reçu à la fin de cette messe d’action de grâce une image de Saint Vincent de Sarragosse avec cette phrase : « Soyez toujours dans la joie et ne vous inquietez de rien ! » et ce commentaire de Vincent Hauttecoueur : « Plus de joie à donner qu’à recevoir ! »

     

    CHEZ LUCILE SCHMID : « Votez lucide, votez Lucile ! »

     

    Pendant ce temps là, la gauche plurielle vanvéenne et isséenne se retrouvait dans le préau de l’école Marceau : « Ce préau est bien remplit. Et quand on le remplit bien, cela augure de bons résultats » a déclaré Guy Janvier, conseiller général PS dans ses mots d’accueil avant de rendre hommage à Lucile Schmid (EELV) : « 10 ans de combat, de fidelité à Vanves ! Et tu n’as jamais failli ». Lysiane Alézard candidate du Fdeg était présente  - « Vous voyez, on est là quand il s’agit de rassembbler la Gauche » - avec beaucoup de militants vanvéens, mais pas de Laurent Pieuchot, le dissident PS. Par contre des soutiens extérieurs avec André Gattolin, sénateur EELV du 92, Yves Contassot, adjoint au Maire de Paris EELV dans l’assistance. « André Santini s’approprie des projets déjà engagé à Vanves et qui neconcerne pas le rôle du député. Il ne s’agira pas de défendre une créche, un libre service social, un conservatoire… mais de défendre une politique sociale, une politique culturelle » a déclaré Anne Laure Mondon présidente du groupe PS au Conseil municipal en référence au dernier tract d’André Santini et de Françoise Saimpert  « Notre engagement pour Vanves » en concluant : « On ne veut pas qu’André Santini considére la circonscription comme une chasse gardée » - « Surtout pas ! » a surenchérit Daniel Cohn Bendit. Mais le dernier slogan de campagne restera celui de Philippe Berrée, suppléant PS de Lucile Schmid : « Dimanche, soyez lucide, votez Lucile ! ».  Dany a rappelé de son côté qu’il avait grandi tout prés, à l’école primaire de Billancourt. « C’est la 4éme fois que je viens soutenir Lucile parce que je veux que cela marche !  Je renviens en 2012 ! Santini vous l’avez assez vu ! On, l’a assez entendu ! » s’est il exclamé en expliquant pourquoi il souhaite une majorité socialiste-écologiste à l’assembléé Nationale, pourquoi la France ne connait plus ce qu’est un véritable débat parlementaire. Christiane Taubira, garde des  Sceaux annoncé pour cette réunion, devrait être sur le marché de la mairie d’Issy les Moulineaux à 17H30 aujourd’hui avec Lucile Schmid.

     

    CHEZ ANDRE SANTINI : «Qu’arriverait il si demain la candidate en face prenait ma place ! » 

     

    « Notre campagne a été portée par une bonne dynamique ! » constatait pendant ce temps là André Santini (NC) à l’école Larmeroux aux côtés de Roselyne Bachelot (UMP), Isabelle Debré (UMP), Françoise Saimpert (UMP) et des élus UMP et NC de Vanves, Issy les Moulineaux et Meudon. « Lucile Schmid m’a accusée de faire du raccolage alors que j’aime bien rencontrer et parler avec les gens, les écouter. Elle s’est présentée en 2002, en 2007,  elle revient en 2012 et elle a un peu verdie. Les socialistes qui en sont lassés, ont refusé de la soutenir » expliquait il en donnant la raison de son choix de Vanves pour sa dernière réunion publique. « Parce que c’est une ville qui éclot. Votre bilan parle pour nous à Vanves : Conservatoire, ilôt Cabourg…C’est une ville qui repart maintenant dont j’ai soutenu de beaux projets : place de la République, Libre Service Social, créche de ka rue de Châtillon, future gare de Grand Paris Express…Qu’arriverait il si demain la candidate en face prenait ma place ? Que n’avons-nous déjà fait pour nos villes et notre circonscription ! Les égarements du nouveau gouvernement nous troublent ! Nous vous protégreons »a-t-il conclu en présentant Roselyne Bachelot et en rappelant qu’elle était venue 3 fois de suite à Issy les Moulineaux en tant que ministre.

     

    « Quand mon ami Isabelle Debré m’a demandé de venir, j’ai accepté pour elle, une sénatrice remarquable. On s’est battu sur les questions de bio éthique, sociales en ayant le souci de nous comprendre lorsqu’on n’était pas d’accord pour faire avancer lers choses. Avec André, derrière ce côté jovial, c’est quelqu’un de très pudique, qui a un cœur énorme, un attachement profond  vis à vis des plus fragiles. Et je voyais la fierté lorsqu’il me faisauit visiter cet hôpital avec son pôle gérioatrique et son unité Alzheimer, cette maison de retraites (à Corentin Celton). C’est un formidable déchiffreur de solutions sociales. Et le choix de sa suppléante est révélateur » a-t-elle déclaré avec unn peu mot pour les centristes présents (car certains élus centristes vanvéens avaient préféré le dîner spectacle de l’Amandine) « Après les aléas des élections présidentielles, il va falloir que l’on se retrouve ! ». Et de continuer sur le théme du changement, de la crise, de la mondialisation, du président au G8  qui a joué « le ravi de la créche »,  du nouveau gouvernement…

  • VANVES ET LES ELECTIONS LEGISLATIVES : A J-4 LES DEUX FINALISTES CHOISISSENT VANVES POUR CONCLURE LEUR CAMPAGNE

    Les deux candidats restés en liste pour le second tour ont choisis Vanves pour leur dernières réunion publique ce soir à la même heure,  ce qui exceptionnel dans l'histoire des éléctions législatives dans cette circonscription : Lucile Schmid à Marceau à 20H avec Danier Cohn Bendit et Christiane Taubira, ministre de la Justice, André Santini à Larmeroux à 20H30 avec Roselyne Bachelot et l’ensemble des maires de GPSO.

     

    UNE INAUGURATION AU FIL DE L’EAU

    André Santini et Lucile Schmid étaient présents à l’inauguration des travaux des rues du Docteur Arnaud, Gresset et Mansart Mardi en fin d’après midi. Mais ils se sont ignorés alors qu’ils étaient sous la même tente. Il pleuvait ce qui était tout à fait d’actualité pour cette inauguration de travaux dont l’un des principaux objectifs était de lutter contre les inondations dont était victime ce quartier au fond d’un vallon où venaient s’engorger les eaux de Clamart, Malakoff, Issy les Moulineaux….les jours de grand orage.  « Les habitants de ce quartier se considéraient comme laissés pour compte, jusqu’au jour où la ville a engagé des travaux » comme l’a raconté Bernard Gauducheau, maire de Vanves. Avec l’aide du Conseil général et de GPSO pour l’aménagement d’un bassin de rétention de 455 m3 (1,3 M€) « qui a été efficace  puisqu’il n’a pas été en sur capacité lors de pluies importantes depuis 2010 ». Et du SIPPEREC pour l’enfouissement des réseaux  (610 m2 de câbles ) qui a permis de requalifier ses rues au niveau de l’éclairage (avec 19 nouveaux candélabres économisant 30% d’énergie), mise en accessibilité des trottoirs, remplacement des arbres (maladesà) par des essences diversifiés, réfection de la voirie (700 000 € dont 320 000 supportés par la ville pour l’ensemble des travaux ). « On a tenu à marquer le coup, à rappeler ce qui a été réalisé » a tenu à dire le Maire en indiquant que 2,6 M€ avaient été ainsi consacrés à tous ces travaux. « D’autant plus que ce sont des travaux importants, qui embêtent tout le monde, qui ne voient pas et qui coûtent chers » a surenchérit André Santini en parlant « d’exemple de bonne gestion » avant d’aller couper avec les élus le ruban tricore sous les parapluies.

     

     

    LA REPONSE DE LUCILE SCHMID (EELV) SUR LE MAL LOGEMENT

    Lucile Schmid est l’une des rares candidates à avoir répondu au questionnaire du collectif « campagne Logement 92 » Vanves (sous réserve) en indiquant qu’elle partage  leur constat : « Cette circonscription bien qu'elle se caractérise par un niveau et une qualité de vie élevée est touchée par l'ensemble des problèmes liés aujourd'hui à la pénurie de logements en France: délais compris entre 7 et 10 ans pour accéder au logement social, absence de logements accessibles aux jeunes et aux ménages disposant d'un revenu « normal », priorité donnée à la construction de logements de haut standing avec pour conséquence centrale la diminution de la mixité sociale » lui écrit elle en ajoutant « qu’à Vanves,  la mixité sociale est inscrite dans la ville, davantage que dans de nombreuses communes des Hauts-de-Seine. Elle doit être préservée et encouragée ».

    Elle appporte ensuitre des réponses sur leurs questions concrétes : Tout d’abord sur la construction de logements sociaux : «la proposition de Thierry Repentin de faire en sorte que l'Etat puisse mettre à disposition des communes le foncier public pour la construction de logements nous semble aller dans le bon sens. Nous devons à la fois relancer la construction et accroître les sanctions dans le cadre de la loi SRU. La relance de la construction passera par la détermination gouvernementale et la capacité à faire partager à l'ensemble des acteurs concernés (Etat, collectivités locales, entreprises, organismes HLM, organismes de financement) le même objectif : combler une pénurie qui dure depuis plus de 20 ans ».

    Ensuite sur la maîtrise des coûts de l'immobilier, à la construction comme à la location : «  La priorité donnée à la construction de logements sociaux et son inscription plus contraignant dans la loi est une première réponse. L'encadrement des loyers dans le secteur privé est son corollaire. Il reste à définir de nouveaux modes d'encadrement de la promotion immobilière et à utiliser pour les collectivités locales de manière plus active leur droit de préemption. Dans cette circonscription une évaluation précise de l'évolution de la construction immobilière sur la dernière décennie (logements sociaux et autres) et de l'évolution des prix serait un outil important pour évaluer concrètement la situation de notre territoire ».

     

    L’INTERVIEW D’ANDRE SANTINI AU JDD.FR

    « Malgré les augures journalistiques, je suis encore devant. Le Phoenix est de retour. Les gens ont bien trié leur vote entre celui pour la présidentielle et celui pour les législatives, où ils se sentaient davantage par les gens qu’ils connaissaient » explique André Santini dans une inteview à jdd.fr, tout en ajoutant : « Mais l’abstention record est quand même inquiétante pour les élus. Nos concitoyens s’inquiétent de leur capacité à agir, à les protéger face à cette crise qui revient, face aux impôts dont la hausse est programmée.Donc, ils ont préféré voter local et comme je suis assez bien implanté, car je crois que je passe pour quelqu’un qui travaile, cela s’est bien passé ». Il reconnait que « le porte à porte » a été révélateur. Beaucoup de gens nous disaient avoir voté contre Nicolas Sarkozy, mais qu’ils voteraient pour André santini ». Ce dont il n’était pas très sûr au lendemain du 2éme tour des Présidentielles.

    Evidemment, il n’a pas levé le pied, comme il l’explique, depuis dimanche dernier, saluant cette campagne menée avec tous ceux qui l’entourent et qui ne n’ont pas levé le pied pour cette dernière ligne droite, se réjouissant du soutien du Modem malgré les démenties de la candidate Fabiene Gambiez qui oublie peut être qu’il y a un maire Modem à GPSO avec l’ex-sénateur Denis Badré. Enfin, il est persuadé « qu’il faut qu’il y ait à l’assemblée Nationale des voix fortes et des élus expérimentés qui connaissent les problèmes quotidiens pour s’opposer aux dérives partisanes. Moi, j’ai dit aux gens : « Si vous votez pour moi, je vous protégerais ».

  • ELECTIONS LEGISLATIVES A VANVES : LENDEMAIN DE 1ER TOUR

     « Alors qu’une bonne partie de la presse, des observateurs parlaient du déclin de la Sarkozie, de sa remise en cause, de  son effondrement, après l’échec de Nicolas Sarkozy aux présidentielles, et donc d’une très forte poussée à gauche, avec l’essentiel des siéges de l’UMP menacé, on n’a pas du tout assisté à cela. Mais plutôt à un rééquilibrage par rapport à 2007.  Au contraire, même par rapport à des scores de F.Hollande aux présidentielles dans un certain nombre de circonscription, il y a un ré-équilibrage très net en faveur de nos candidats, du fait de l’implantation, l’équation personnelle, que ce soit chez André Santini, Patrick Devedjian, Philippe Pemezec. Nous avons pratiquement partout des candidats sortants qui sont en situation de l’emporter » constatait t-on dimanche soir au Conseil Général des Hauts de Seine du côté de l’UMP et du NC. André Santini, Bernard Gauducheau, Isabelle debré, Françoise Saimpert avaient fait le déplacement avec quelques élus et militants

     

    « ON VA VOIR S’ILS REUSSISSENT A S’ENTENDRE ! »

    André Santini qui est arrivé en tête dans la 11éme circonscription, avec 44,01%  devant Lucile Schmid candidate PS-EELV, qui recueillait 23,71% des voix, en battant  Laurent Pieuchot, dissident (15,01%) reconnaissait qu’il revenait de loin : « Nous étions donné perdant. Pendant un mois on avait tous les chiffres contre nous. On disait Santini menacé, usé…. On a fait une belle et vrai campagne avec du porte à porte, des réunions avec les arméniens, les ultra marins, des cafés politiques, des déjeuners thématiques ! Et on a bénéficié de la division de la gauche. Le personnage Santini est encore exportable »  confiait le député maire d’Issy les Moulineaux à des journalistes. « Jean Christophe Fromantin (Maire de Neuilly) parle de vent nouveau ! Mais à part lui, qui est le vent nouveau » s’interrogeait il en pensant déjà à sa campagne de 2éme tour  - en faisant venir à Vanves soit Jean Pierre Raffarin, soit Alain Juppé, à Larmeroux Jeudi soir - et à une gauche divisée  « On va voir s'ils réussissent à s'entendre. Mais ils se haïssent » concluait il.

     

    « Les commentateurs avaient annoncé que la droite dans son ensemble, perdrait 5 circonscription. Et bien, on n’est pas partit pour cela. Loin de là ! » ajoutait de son côté Patrick Devedjian dans une courte intervention. «  Claude Guéant est bien placé au second tour à Boulogne parce que les électeurs même s’ils sont pris un peu au dépourvu, n’aiment pas que l’on se maintienne lorsqu’on est derrière et que l’on défend les mêmes idées.  André Santini est parti pour la gloire comme d’habitude. Patrick Ollier (député mairede Rueil) n’a aucunes difficultés, Jacques Kossowski (député maire de Courbevoie) non plus.  Dans la 12éme le scrutin et un peu serré d’après les résultats, mais Philippe Pemezec est en tête et c’est tout à fait jouable. Chez moi, j’ai fait 40% et mon adversaire de gauche 29%. Avec 11 points d’avance, je pense avoir la dynamique et il n’aura pas de bon report à gauche connaissant la division à gauche sur ce parachuté chevénementiste. Pour JJ Guillet (député de Meudon/Sévres) cela ne fait pas de difficulté même si son score est un peu décevant. Je regrette que l’influence de Christian Dupuy sur Suresnes où il y a un formidable score (44%) ne contamine pas davantage Nanterre où le score n’est pas ce qu’il mérite. A Asnières, ce sera un petit peu plus difficile ».

     

    « NOUS ALLONS ANIMER L’ESPACE PUBLIC ! »

    « Les scores  d’André Santini qui est toujours candidat unique de la droite, et de la gauche sont  exactement semblables : Autour de 44%. Donc l’élection est ouverte pour Dimanche » constatait  de son côté Lucile Schmid (EELV/PS) qui était resté à Vanves Dimanche soir,   confiante dans le report des voix du dissident  Laurent Pieuchot (15,01%), du FdeG Lysiane Alezard (5,31%). « J’ai vu Laurent Pieuchot Dimanche. On a toujours eu le principe entre nous qu’il y aurait un désistement républicain. Il n’y a pas de problème sur le désistement avec lui et Lysiane Alézard! ». A ses yeux, « la circonscription est assez constrastée, c’est à dire qu’on voit bien qu’à Issy les Moulineaux, André Santini a fait le plein des voix. En revanche à Vanves, la gauche est trés lagement en tête. C’est l’indication que la victoire pour nous Dimanche viendra de deux choses : une bonne dynamique de gauche par rapport aux électeurs qui se sont déjà exprimés et une mobilisation supplémentaire puisque comme dans toute la France, il y a eu une abstention très forte » ajoutait elle

     

    Et de faire l’addition sur Vanves : Santini =  36,51%. Schmid+Pieuchot+Alézard = 47,05%. « Le jeu avec André Santini est plus qu’équilibrée, et la gauche est largement en tête. C’est une évolution que l’on avait déjà ressentie aux présidentielles, et qui est confirmé par le 1er tour des législatives. C’est une évolution qui a été rendu possible par le fait de travailler main dans la main entre écologistes et socialistes. C’est le résultat d’une alliance de terrain avec un travail qui a été fait au quotidien et très intensivement, sans arrière pensée avec une vraie capacitédede générosité, de part et d’autre. Je retiens que la générosité existe en politique » explique t-elle en annonçant que cette semaine « nous allons animer l’espace publique parce qu’au fond notre victoire est possible si on montre ce qu’est la démocratie ». Daniel Cohn Bendit devrait  revenir mais  à Vanves à l’école Marceau (peut être Jeudi)  et Christiane Tauibura, ministre ded la Justice viendra sûrement à Issy les Moulineaux.