Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

usa - Page 3

  • CARNET DE BORD D’UN JEUNE VANVEEN, STEPHANE LANCELOT, A MIAMI…ALORS QUE LES USA S’APPRETENT A RECEVOIR…FRANCOIS HOLLANDE

    Jeune étudiant vanvéen en science de l’information et de la communication, Stephane Lancelot  séjourne actuellement aux USA et poursuit ses études l’Université Internationale de Floride (Floridia International University). Il en profite pour nous raconter  ce qu’il vit là bas mais aussi de la façon dont les événements internationaux ou nationaux sont perçus outre-atlantique. Avec la visite de François Hollande aux USA qui débute aujourd’hui jusqu’au 12 Février c’était l’occasion de lui demander comment les médias américains ont parlé de ses affaires de cœur  

    Après deux semaines passées à Vanves pour me ressourcer (par cela j’entends bien manger, revoir famille et amis), je suis reparti pour Miami le 29 décembre. Au programme : nouvel an, nouvelles rencontres, nouvelles matières, et  reprise des cours en douceur. Après un mois déjà, je suis satisfait du choix de mes matières. Surtout, ce que j’apprécie ici c’est la façon d’enseigner. Je revois certaines notions déjà abordées en France. Cependant, il y a une énorme différence, mes professeurs me les rendent nettement plus intéressantes en sortant du cadre traditionnel du cours magistral, même quand nous sommes plus de cent élèves. L’interaction entre élèves et professeurs est ici très forte. J’apprécie cela. 

    J’aimerais maintenant aborder deux sujets d’actualité. Français et donc gentleman (en tout cas c’est que les gens pensent ici) je vais faire honneur aux dames et commencer par le trio Gayet-Trierweiler-Hollande. Bien entendu, les médias n’en ont pas autant parlé ici qu’en France. Néanmoins, j’ai lu plusieurs articles à ce sujet. Une interrogation revenait à chaque fois : comment se fait-il que la presse française en fasse « si peu » à ce sujet ? Effectivement, rien à voir avec le traitement de l’affaire Clinton-Levinsky. Quant aux étudiants, quand je leur ai parlé de cette affaire, peu semblaient au courant.

    Enfin, parlons de l’évènement sportif numéro un ici : le Superbowl. Je n’avais jamais eu le courage de regarder celui-ci mais cette année j’ai fait l’effort. Nous étions une vingtaine d’étudiants regroupés devant un grand écran dans l’un des lounges du campus. Pizza, « wings » de poulet, sodas, et bières pour nous accompagner.  Ce que je peux dire c’est que c’est très looooooooong. Heureusement qu’il y avait à manger, à boire et que les  pubs diffusées lors des (très nombreuses) coupures valent le coup d’œil…

  • CARNET DE BORD A MIAMI (USA) D’UN JEUNE DE VANVES, STEPHANE LANCELOT : VOYAGES ET TRADITION

    Jeune étudiant vanvéen en science de l’information et de la communication, Stephane Lancelot  séjourne actuellement aux USA et poursuit ses études l’Université Internationale de Floride (Floridia International University). Il en profite pour nous raconter  ce qu’il vit là bas mais aussi de la façon dont les événements internationaux ou nationaux sont perçus outre-atlantique. Il vient de nous donner de ses nouvelles « après un  mois qui a été pour le moins chargé ».

     

    Fin octobre, j’ai accompli l’un de mes rêves en assistant à l’ouverture de la saison NBA, opposant Miami (double champion en titre) aux Chicago Bulls. Habitué des salles de basket (finales de coupe de France, matches de Pro A, N1, N2, NBA Europe Live Tour et Jeux Olympiques) j’ai tout de même été bluffé par la qualité du show. Un hymne américain chanté par une gamine d’à peine 10 ans à la voix impressionnante, un match de très bonne qualité avec du suspens. J’en suis ressorti tout heureux. Une poignée de jours après, Halloween. Absolument rien à voir avec la France, c’est une vraie tradition ici. Nous passerons, mes amis et moi plus de trois heures dans un magasin de costumes blindé. La diversité des costumes disponibles est impressionnante.  Le soir, c’est une vraie fête qui nous attend avec des quartiers entiers bloqués par les gens déguisés.

     

    Vinrent ensuite les voyages : On commence par New York avec trois amis. Changement de climat assez brutal, cinq degrés en moyenne et beaucoup de vent. Ça change de Miami ! Qu’importe, je suis à New York, une ville que j’ai, certes, eu la chance de visiter à deux reprises déjà mais dont je ne me lasserai jamais. Des heures de marches et deux mille photos plus tard, nous rentrons émerveillés sur Miami.  Un jour de repos avant le départ pour un week-end entre amis à Las Vegas. Je ne développerai pas trop ici ce court séjour à Sin City. « What happens in Vegas stays in Vegas… » dit-on. Pour les non anglophones « Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas ». Sachez juste que je suis le seul (sur sept garçons) à être ressorti des casinos avec plus d’argent que je n’en avais dépensé. C’est assez rare pour être noté et je n’en suis pas peu fier ! Gain total : 390$, de quoi mettre du beurre dans les épinards.

     

    Ici, ça me permet juste de mieux manger. Parce qu’il faut le dire, les USA c’est beau, ça fait rêver tout ça tout ça… Mais qu’est-ce qu’on y mange mal. Je paierais cher pour déguster un œuf mayo chez mon ami Luc du Relais de Vanvres ! Le week-end d’après, direction soleil avec une croisière pour les Bahamas. Une embarcation immense avec jacuzzis, restaurants, terrains de sport, casino, bars, boutiques de luxe. Un week-end bien sympathique entre amis avec un temps radieux et de magnifiques paysages.

     

    Et les études dans tout ça ? Fort heureusement, grâce à Internet il m’a été possible de voyager tout en suivant les cours. Tous les professeurs mettent à disposition leurs documents sur leur site internet. Cela s’est avéré très utile dans mon cas. Après toutes ces aventures, retour à la normale. Enfin avant le vrai retour à la normale et l’ultime sprint pour les finals (les examens de fin de semestre) s’est tenu le Thanksgiving break. Nous avons célébré  Thanksgiving entre copain autour d’une bonne dinde. Il est maintenant temps de bosser dur pour valider mes matières et ainsi passer de bonnes fêtes !

    A bientôt !

     

    Stephane Lancelot

  • CARNET DE BORD D’UN JEUNE VANVEEN, STEPHANE LANCELOT, A MIAMI : « REPRISE DE SERVICE »

    Jeune étudiant vanvéen en science de l’information et de la communication, Stephane Lancelot  séjourne actuellement aux USA et poursuit ses études l’Université Internationale de Floride (Floridia International University). Il en profite pour nous raconter  ce qu’il vit là bas mais aussi de la façon dont les événements internationaux ou nationaux sont perçus outre-atlantique. « Après des débuts en douceur, me voilà pleinement dans le bain. Révisions et examens sont arrivés, d’où cette période d’inactivité sur le blog. Je profite d’une semaine relativement calme pour continuer le récit de ma nouvelle vie aux Etats-Unis.

     

    Les examens justement, parlons-en. Alors qu’en France, les enseignants sont plutôt opposés aux examens au format  QCM, ici, leurs confrères en sont friands. Tous mes tests, excepté un, ont été des QCM. Je ne suis pas le seul puisque tous les étudiants avec lesquels je discute sont dans le même cas : l’essentiel de leurs évaluations se fait sous forme de QCM/Quizz.

    A titre personnel, je trouve cela un peu dommage car il me semble que ça n’incite pas les étudiants à réfléchir mais plutôt à apprendre « bêtement » par cœur. Après, cela n’empêche pas les élèves les plus consciencieux d’approfondir.
    Pour l’instant, sans avoir particulièrement brillé, je m’en suis plutôt pas mal sorti. Soyons prudents, et attendons la suite des évènements avant de s’enflammer.

     

    Maintenant que je suis installé depuis près de deux mois, je peux un peu vous parler de l’actualité ici. Malheureusement, les infos concernant la France se font rares. Je pense que cela est dû à l’actualité nationale très chargée du moment.

    En effet, entre la situation en Syrie, le feuilleton NSA/Edward Snowden et le tout récent  « Shutdown », les médias ont d’autres chats à fouetter que l’actualité de notre beau pays. Je ferai un nouveau point sur le traitement de l’actualité française par les médias américains dans un prochain post.

     

    Sinon, il y a une chose que j’ai remarquée dès mon arrivée ici. J’ai préféré attendre un peu avant de vous en parler, afin de voir si cela se confirmait. Ce fût le cas.

    Onze ans après les attentats du 11 septembre (ou « 9/11 » comme les américains le désignent), le traumatisme est encore vif. Il ne se passe pas une semaine sans qu’une allusion n’y soit faite dans l’un de mes cours. Souvent, il s’agit même d’un exemple choisi par le professeur pour illustrer tel ou tel propos.

     

    Enfin, j’essaie toujours de profiter un peu également. Je dois avouer que bronzer à South Beach à la mi-octobre est particulièrement plaisant, encore plus quand on pense aux copains restés à Vanves…