Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

robert badinter - Page 2

  • SENATORIALES : LES SOCIALISTES DE VANVES SE PRONONCENT POUR BUCHET… ET DONNENT RAISON A SEGOLENE !

    Un vote internet était organisé dans les sections socialistes des Hauts de Seine hier soir pour désigner leurs candidats aux sénatoriales et surtout lerur tête de liste :

    A Vanves Pascal Buchet a recueillit 39% des voix, Pierre Gaborit  30,4% et Aïcha Moutaoukil 30,4%. Ce qui prouve que cette section était très partagée.

    Au niveau départemental, Pascal Buchet a fait 48,59%, Pierre Gaboritr 28,89% et Aïcha Moutaioukil 22,47%. Ainsi il devrait y avoir un second tour ce soir entre 17H et 22H

     

    Guy Janvier qui était candidat a finalement retiré sa candidature pour respecter l’une des régles que les militants du PS ont ratifié lors d’un vote similaire : le non cumul d’un mandat parlementaire avec un mandat exécutif (maire, président d’un Conseil Général). A noter tout de même qu’il remplissait ses conditions, alors que Pascal Buchet est maire de Fontenay aux Roses. Il est vrai qu’il avait annoncé au cas il serait élu en Septembre 2011, il quitterait sa fonction de maire. Mais comme rien n’est simple, le sortant qui ne se représente pas, Robert Badinter, soutenait Pierre Gaborit, qui a été élu de Boulogne et qui est connu en  dehors des cercles socialistes car il est avocat et a défendu certains recours déposés par les associations de défense de l’environnement, notamment contre la Fondation Hamon – qui fait beaucoup parler d’elle – sur l’Ile Saint Germain à Issy les Moulineaux  

    Par un second vote, les socialistes vanvéens se sont prononcés plus de 70% pour le texte sur « l’égalité réelle » c'est-à-dire le fameux texte de Benoït Hamon qui a fait beaucoup parlé de lui et divisé les socialistes.

     

    Et Ségoléne Royal dans tout cela ? Et bien, les socialistes vanvéens ne sont pas du tout perturbés comme le laissent à pensrr les médias : « C’est légitime. Une femme qui a presque gagnée ne va pas lâcher. Et tant qu’elle sollicite les suffrages des militants. Nous ne sommes pas étonnés. C’est presque obligée qu’ele y aille pour ce qu’elle a fait. Et elle n’a pas bénéficiée de tous les appuis la première fois. C’est peut être une façon de dire que les français s’étaient trompés la première fois. En tous c’est un signe démocratique dans un parti ». Voilà en tous les cas, comment les quelques militants présents hier soir à la permanence PS du 81 Sadi Carnot réagissaient. « Il y avait certes un pacte de non agression. Mais DKS est exilé à New York. Et le silence de Martine nous chagrine ! ».