Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bernard gauducheau - Page 3

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    MAIRES ADJOINTS : Comme l’avait annoncé le Blog Vanves Au quoditien, Xavier Lemaire (sur la photo avec le maire à droite de Daniel Roche) a bien élu hier soir en conseil municipal (par 28 voix pour et 7 B&N) comme maire adjoint chargé du commerce, du développement économique et de l’emploi. Il sera le 11éme maire adjoint, puisque dorénavant la municipalité ne compte plus que 11 maires adjoints sur 13 initialement, ce qui permettra de faire une économoie de 25 000 €. « Nous sommes satisfait de cette économie qui permettra de financer le feu d’artifice » n’a pas manqué de noter Jean Cyril Le goff (PS) qui lui a demandé les changements de délégation, notamment pour les écoles et le quartier du Plateau puisque les eux autres ont pour président un maire adjoint. Le maire a indiqué que Xavière Martin (sur la photo avec le maire) remplace Jeremy Coste aux Ecoles, Erwan Martin ayant assuré l’intérim jusqu’à ce jour en ayant remarquablement menée le délicat dossier de la modification de la carte scolaire notamment autour du groupe scolaire Cabourg suite à l’arrivée de nouveaux habitants. Antoinette Girondo nouvelle conseillère municipale sera chargée du quartier du Plateau. Pour Gérard Jeanne Rose, nouveau conseiller municipal, il en discutera avec lui. Enfin, pour Omar Hijaz, il secondera Xavier Lemaire, et Daniel Roche héritera de la délégation Voirie-Espaces publics

    INTRONISATION : Xavier Lemaire, maire adjoint chargé du Commerce, du développement Economique et de l’emploi a inauguré ses nouvelles fonctions avant d’être élu hier soir par le Conseil Municipal à l’occasion de cette AG de la JCE GPSO. Il a expliqué qu’il représentait le maire avant d’être élu et intronisé en leur souhaitant « la bienvenue dans le jardin parisien de Vanves... Vanves attire avec plus de 28 000 habitants... En tant que maire adjoint de la vie économique, je m’adresse à vous... Le maire tient beaucoup au dynamisme de la JCE GPSO…. Depuis Septembre 2013 vous êtes très actif sur la ville…Vous agissez dans différents domaines…vous êtes des acteurs de GPSO…Je serais attentif à vos projets » a-t-il promis pour sa première intervention publique

    UNC/VANVES : A l’occasion de l’AG de la 71éme sdction UNC Vanves-Malakoff, Paul Guillaud, son président a annoncé que Vanves organiserait le Congrés départemental de l’UNC 92 en 2018. Une année importante car elle sera celle du centenaire et l’armistice et de la création de l’UNC. « Une journée haute en couleur qui devra laisser un grand souvenir » a-t-il promis en rappelant que la section UNC de Vances n’avait pas organisé un Congrés départemental depuis 1990, lorsque René Selva en était son président

    TRANSPORTS : Bernard Gauducheau a été élu président de la commission des transports du Conseil Régonal ses derniers jours. C’est une des 19 commissions les plus importantes et les plus influentes. Il est entouré par Alexandra Dublanche (LR) comme Vice Présidente et surtout François Kalfon (PS) secrétaire qui en étaitr le président lors de la précédente mandature. Ainsi il ajoute une pièce au tryptique avec son siége au conseil d’administration du STIF (Syndicat des Transports Ile de France) et de président du Comté stratégique de la SGP.

  • VANVES ET LES ELECTIONS REGIONALES : LES ELUS VANVEENS UDI AU COMPLET A LA CONVENTION TERRITORIALE ALTOSEQUANAISE

    Une bonne partie des élus UDI de Vanves était à Sceaux la veille du 8 Mai pour la convention territoriale des Hauts de Seine de la campagne de Chantal Jouanno pour les élections régonales. Elle  a  d’aiilleurs expliqué le sens de ces réunions qui intéressent beaucoup élus et militants UDI : «  On construit ainsi notre projet, on défend nos valeurs. Nous avons des maires qui dirigent des villes où les franciliens ont envie d’aller vivre. Et bien c’est ce que l’on veut faire en IDF ».

     

     Il a été beaucoup question de lycées, d’ESS (d’économie sociale et solidaire ) – occasion pour le jeune Jeremy Coste d’insister sur l’habitat coopératif, avec  l’exemple de « La Fonderie » à Vanves, et les jardins sur les toits -  et surtout de transports, théme sur lequel est intervenu Bernard Gauducheau : « Le président Huchon n’est pas à la manœuvre, plutôt à la remarque, en retard d’un métro » a-t-il déclaré en expliquant finalement que si des projets transports ont avancé dans notre Région, c’est grâce à des centristes comme Christian Blanc,  Leroy, Michel Mercier et André Santini : « Ces personnalités ont fait émergé cette idée du Grand Paris avec une première traduction avec ce projet de GPE (Grand Paris Express) qu’ils ont fait avancer  pour régler les difficultés quotidiennes de déplacements des Franciliens. Nous avons vu les autres se pointer après. Ils auraient dû anticiper bien avant. C’est pourquoi, il faut que Huchon passe la main. Si le GPE va structurer le cœur de la Région, il faut que les autres projets avancent et qu’ils soient repris en main (prolongement de ligne, tram…). Il faudrait que la Région nous transporte au lieu de nous trimbaler ! ». André Santini n’a pas manqué de se réjouir de voir  « « un projet lancé par Sarkozy, continuer grâce et par les socialistes ». Enfin, « terminer en 2022 au lieude 2020 la ligne 15 Sud n’est pas un drame » tout en faisant remarquer » qu’on nous a confié, à nous centristes, un dossier conflictuel. Or nous sommes indispensables pour réussir et gagner ! » 

  • REQUALIFICATION DE LA PORTE BRANCION A L’ENTREE DE VANVES : GAUDUCHEAU VA-T-IL REPONDRE A LA VOLONTE D’HIDALGO DE TISSER DE NOUVEAUX LIENS AVEC SES VOISINS ?

    Le rejet de la Tour Triangle par le Conseil de Paris  - cet échec n’est pas pour déplaire à Bernard Gauducheau (UDI) qui rappelait qu’Anne Hidalgo (PS) était venu soutenir son adversaire politique Guy Janvier (PS)  notamment lors des dernières cantonales - a quelque peu occulté la communication du maire de Paris sur les projets de sa mandature, et notamment sa volonté de poursuivre la voie ouverte par Bertrand Delanoë, de « recréer du lien, physique ou social, d’ouvrir de nouveaux territoires à tous les parisiens mais aussi à nos voisins métropolitains, de relancer une nouvelle dynamique en tissant de nouveaux liens avec les communes environnantes. Avec l’innovation comme trait d’union avec les communes  voisines et des portes de Paris repensées comme de nouvelles places métropolitaines, lieux de vie et de centralité offrant de nouveaux espaces de partage » expliquait elle lundi dernier.

    « Nous souhaitons que des projets réunissent et fédérent et au-delà des frontières des villes » a annoncé la maire de Paris. Ainsi  porte Maillot, la situation devrait se débloquer, car elle a décidé d’engager « une méthode de travail en atelier, afin d’associer à la réflexion d’ensemble dés le départ tous les acteurs, y compris métropolitains publics comme privé : maires du 16éme, du 17émùe, de Neuilly, CG92, Etat (ABF), RFF, STIF, RATP, Viparis, Hôtel ex-Concorde Lafayette… Cette méthode nous parait adapté à la multiplicité des parties prenantes et à la complexité des enjeux, qui nécéssitent de nouvelles formes de travail collectif pour aboutir dans les meilleurs délais. Elle est appelée  à être déclinée pour de nouveaux projets, comme sur le quartier de la gare Montparnasse, la porte de Montreuil avec les villes de Montreuil et de Bagnolet » a-t-elle indiquée. « Privilégier ces méthodes collaboratives est un choix qui nous aménera sans doute à réfléchir à l’adaptation de nos outils d’aménagement, en lien avec de nouvelles perspectives de développement métropolitain et la volonté de conserver les savoir-faire » 

    Voilà une opportunité qui devrait intéresser certains maires des Hauts de Seine notamment le maire Vanves avec le projet mort né de la requalification de la porte Brancion qui l’a quelque peu refroidi sur les intentions de la ville de Paris. Car si la couverture du bd périphérique a permis de créer un espace vert et de loisirs entre Malakoff et Paris côté Porte de Vanves, par contre le projet de la porte  Brancion a été abandonné : Il prévoyait un tour (déjà) au dessus du Périphérique côté pont SNCF pour y loger un hôtel. En face, à l’emplacement du petit parking, entre les deux bretelles du Périph, la Mairie de Paris  prévoyait plutôt des équipements valorisant. Finalement, le seul équipement réalisé, en faveur des jeunes, l’a été par la ville de Vanves avec le Fun Park. Tous ces projets avaient pourtant été inscrits dans la convention de partenarait entre les villes de Paris et Vanves signé en grande pompe durant le printemps 2003.  Bernard Gauducheau se réjouissait dans les colonnes du Monde du 13 Novembre 2004 « d’avoir pu convaincre la ville de Paris d’étendre à la porte Brançion le projet de couverture du périphérique initialement limitée à la Porte de Vanves ». Vanves était ainsi associée à la réflexion sur le parc des Expositions, sur l’accueil de la petite enfance, le partage de certains équipements sportifs : « Cette façon d’envisager un destin commun est une révolution » n ‘hésitait pas à dire un Maire de Vanves très optimiste.

    Ce qui n’a pas duré, car au printemps 2005, il montrait quelques signes d’inquiétudes sur cette couverture du Bd Périphérique qui devait permettre la requalification de la porte Brançion et régler le problème de l’accessibilité de notre commune : « C’est une affaire de gros sous ! La ville de Paris est prête pour aboutir. Mais notre petite voix n’est pas écoutée ! » expliquait le Maire. Le 27 Septembre 2006, lors d’un conseil municipal, il reconnaissait « qu’il y a de l’eau dans le gaz avec la ville de Paris » en regrettant que « la ville de Paris ne soit pas capable de nous proposer un plan d’aménagement de la porte Brancion. Un jour, elle nous parle d’une tour, un autre d’un parking… On n’y voit pas très clair. On demande au maire de Paris de nous éclairer ».Si pour l'aménagement de la partie à l'est de la voie de chemin de fer de la dalle de couverture du périphérique, la Ville de Paris a souhaité organiser une concertation avec les associations et les villes de Malakoff et de Vanves dans laquelle le 14ème arrondissement s'est largement impliqué grâce à la mise en place d'une certaine démocratie participative, il n'en a pas été de même pour l'aménagement de la porte Brancion pour plusieurs raisons :  l'espace est plus réduit, il n'y a que peu d'habitants de la ville de Paris qui auraient bénéficié de cet aménagement, le 15ème arrondissement ne semblant pas avoir, alors, de pratique de démocratie participative et trouvant sans doute peu d'intérêt à l'aménagement de cette porte. La Mairie de Paris a même proposé d’installer un dépôt de voirie à la place du petit parking, ce qui  a été bien sûr, refusé par le maire de Vanves. Comme équipement valorisant, il y a  mieux !

    Pourtant, pour Vanves, cette porte Brancion est l’une des deux entrées de ville principale à partir de Paris qu’elle a ré-aménagée de son côté. Des vanvéens la traversent tous les jours pour se rendre à leur travail et en revenir. Ils croisent d'ailleurs des parisiens qui font le trajet en sens inverse. Pourtant la traversée de ce lieu est très dangereuse mais à pied il n'y a pas d'autre choix. La chaussée et la voirie laisse à désirer avec encore de vieux pavés tout abîmé. Est-ce que l’initiative de la Maire de Paris va relancer ce projet de requalification ? Est-ce que le maire de Vanves, déjà échaudé va réagir et répondre à cette nouvelle initiative ?  Voilà des questions intéressantes à poser en cette période où tous nos élus ont pour préoccupation, notamment, le développement du Grand Paris.