Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bernard gauducheau maire de vanves - Page 3

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    FILLONISTES : «Le titre de son livre «Faire» atteste de sa volonté d’agir. La France sera dans une situation critique en 2017. Il faudra agir vite comme le propose F.Fillon. Il l’a prouvé avec V.Pécresse en menant à bien la réforme des universités» a déclaré Isabelle Debré, vice présidente du Sénat lors de la réunion publique à Boulogne mercredi soir organisé par 8 maires LR qui le soutiennent devant 1750 militants dont beaucoup de jeunes, avec bien sûr la plupart des élus LR et des militants de Vanves. Elle est d’ailleurs la référente de l’ex-premier ministre pour les Hauts de Seine dansle cadre de cette primaire

    MAJORITE : La Majorité municipale a entérinée l’augmentation de 3% des impôts locaux en 2016, lors de la réunion de majorité Mercredi dernier. A cette occasion, les élus ont reçu les fameuses tablettes numériques, et ont même eu droit à une formation accélérée. L’un d’entre eux a même demandé pourquoi il n’y avait pas de pochette avec ! Enfin Bernard Gauducheau a offert un pot pour ses 15 ans de mandat de Maire

    OPPOSITION : Les socialistes n’ont pas du tout apprécié que leurs collègues Amoroz (FG/PC) dans une interview, et Schmid (EELV) dans une tribune, les aient accusés d’être pour l’armement de la police municipale. Dans un communiqué, ils ont expliqué qu’ils n’avaient pas pris de position, pour l’instant. Pourtant c’est leur président qui, lors de son intervention devant le Congrès, avait annoncé que l’Etat aiderait les polices municipales à s’armer, ce qu’ont rappelé les élus socialistes de Vanves dans une question orale en demandant ce qu’il en était pour la police municipale. Donc leurs collègues communiste et écologiste en ont déduit qu’ils étaient pour. CQFD Mais voilà, ce n’est pas aussi évident chez les socialistes peut être à cause des courants

  • VANVES ET L’ACCUEIL DES REFUGIES : « Des communes comme Vanves ont mis en place des dispositifs pour répondre à une 2éme vague ! »

    Pour la dernière séance de la Commission Permanente du Conseil Régional, ses membres ont tous votés, sans la participation des Républicains, les premières individualisations du Plan d’Urgence Réfugiés-Migrants, c'est-à-dire 108 subventions pour un montant total de 1,08 M€ (sir les 5,5 M€ votés le 25 Septembre dernier) versées à deux départements dont les Hauts de Seine, de nombreuses villes comme Malakoff, Sceaux… ou des associations comme la Croix Rouge Française…

     « On  peut se réjouir de la réactivité de la Région ! Des communes ont mis en place des dispositifs pour répondre à une seconde vague comme c’est le cas dans ma commune de Vanves » a déclaré Bernard Gauducheau (sur la photo en commission permanente à côté du maire de Vincennes) pour le groupe UDI  en s’inquiétant de la pérennité de ces aides. « On voit bien que notre délibération est confrontée aux réalités du terrain car tout se met en place. Les réfugiés ne sont pas encore là, des locaux sont disponibles et non occupés. Peut être que les associations seront confrontées à d’autres dépenses. Je ne suis pas sûr que l’on ne doive pas convoquer une nouvelle CP pour répondre à l’urgence sur le terrain » ajoutait Gabriel Massou (FG/PC) par ailleurs conseiller départemental des Hauts de Seine 

    C’est le même constat fait par Marie Françoise Goloubtzoff (UDI), maire adjoint que le maire de Vanves a désigné pour suivre ce dossier, devant les adhérents de la LICRA lors de l’Assemblée générale de la section de Vanves, mercredi soir. « On attend et on n’a pas encore de réponses aux questions posées » a-t-elle constatée en faisant le point de la situation. « Nous avons proposé à la Préfecture des Hauts de Seine la mise à disposition d’un logement de 8 lits totalement équipé. Nous avons créé une cellule d’accueil avec les services municipaux, des associations susceptibles d’apporter leur quote-part à cette action comme le Secours Catholique, la Croix Rouge, l’Institut Lannelongue, l’ASTI. Mais nos associations sont pauvres et démunies face à l’ampleur de l’action. Enfin des vanvéens se sont manifestés pour proposer des logements. Mais dans ce cas là, ce sont des associations comme France Terre d’Asile par exemple, qui prennent en charge ces logements, pas la mairie » a-t-elle précisée.

  • UN WEEK-END D’EN REVOIR A VANVES

    Ce week-end trés ensoleillé et chaud a été marqué par deux événements importants : la dernière soirée Moules/Frites des Platanes puisque son patron, Eric Pottier quitte les fourneaux. Et la messe d’action de grâce pour le père Vincent Hauttecoeur qui est nommé à un autre poste à partir de la Rentrée.

    AUX PLATANES UNE SOIREE MOULES-FRITES 

    « Je suis triste qu’il s’en aille. Les Platanes sont un endroit où tout le monde aime à se retrouver. Où est-ce que l’on va se retrouver ? » était le sentiment  partagé par tous ceux qui ont participé à la dernière soirée « Moules Frites », vendredi soir,  de ce restaurant tenu par Eric Pottier. Une soirée animée par Pierre Meige et toute sa troupe. « On a bouclé la boucle ! » constatait Eric Pottier, référence à ces premières soirées « moules frites » lancées  lorsqu’il avait ré-ouvert ce restaurant voilà 3 ans.

    Isabelle Debré, vice présidente du Sénat était la seule élue  présente et a pu déguster pendant plus d’une heure ses frites, les meilleures de Vanves, épluchées, égouttées et cuisinées traditionnellement. Durant ces 3 ans, beaucoup de vanvéens avaient pris l’habitude de venir prendre un café, un verre, déjeuner depuis Hervé qyui habite au dessus à l’équipe des ascensoristes pour qui c’était devenu une cantine, tout comme la société CTS partie à Montparnasse qui indiquait chaque matin, le nombre de convives, Jacky de Bati LP, Sam d’ATS,  et surtout les studios Arte avec sa pléade de vedettes : Vanesa Paradis, Michel Galabru, Claude Brasseur, Aneymone, Christophe Lambert. Ils ont tous laissé un mot et leur autographe dans son livre d’or. Des équipes sportives avaient pris l’habitude de venir après leurs entraînements, Expograph Vanves pour qui c’était le siége – combien de fois Eric Pottier leur a préparé le buffet d’après match – Jean Royer et René Jean Donnet venant souvent refaire le match ou les équipes,  l’équipe d’athlétisme du Stade de Vanves, le basket et le karaté d’Issy les Moulineaux… Pour beaucoup c’était devenu la cantine : Armand le papy, madame Aveneau et ses copines, Fred et ses copains  toujours prêt pour une randonnée en VTT sur les chemins de Compostelle, Michel Dingreville et Françoise Djian... « c’était bien, c’était chouette  chez Eric ; c’était bien et esquis chez Eric ; quand on faisait la fête, il offrait toujours son verre ; Avec tous ces plats du terroir, on prenait des kilos ; veau marengo et parmentier de canard, on n’avait plus le cafard ; les platanes fermés, c’est le cagnard ! Où est-ce que l’on va tous se retrouver » chantait un convive sur l’air de la célèbre chanson de Michel Delpech, à la fin d’une soirée qui s’est terminée au petit matin, non pas avec la soupe à l’oignon, mais au champagne/croissant.

    A SAINT REMY, UNE MESSE D’ACTION DE GRACE ET UN BUFFET CONVIVIAL

    Plus de 400 vanvéens ont participé à la messe d‘action de grâce dimanche pour dire merci non seulement le père Vincent Hauttecoeur pour ses 6 années passées en tant que curé au services des paroisses de Vanves mais aussi le père Charles Kone vicaire des paroisses de Vanves depuis 2014, Marc Leroi qui comme séminariste s’est investi sur les paroisses depuis 2 ans et Vianney Audurieau pour sa présence durant toute cette année pastorale. L’assemblée dominical débordait devant l’entrée de l’église Saint Remy place de la République. Avec du beau monde : Le maire et quelques élus municipaux, les bénédictines au quasi complet, beaucoup de résidents de Simon de Cyréne, tous ceux qui animent à des titres divers la paroisse, de l’équipe d’accueil à l’aumônerie en passant par le cathé…qui se sont exprimés d’une manière inhabituelle sur un clip qui est diffusé sur le site des paroisses de Vanves.

    Ce dimanche un peu exceptionnel s’est déroulé en deux temps : Tout d’abord la messe d’action de grâce du 13éme dimanche ordinaire, avec cette lecture  sur ses deux guérisons que le père Vincent Hauttecoeur a résumé dans son homélie : « croire c’est oser des actes ». Une occasion de parler de  la mission du prêtre en présence de Cedric de La Serre ordonné prêtre par Mgr Aupetit le week-end précédent, "ce médiateur, ce pont  entre l’homme et Dieu,  qui doit savoir répondre à cette question : « Mais où est Dieu dans tout cela ?" Notre vie de prêtre ne se limite pas  à la messe » même « si l’Eucharistie constitue le centre de son ministére » a t-il expliqué en prenant l’exemple de « ses intentions de prières  mis dans mon bréviaire » et récoltées au fil de ses rencontres jusque dans les services de la Mairie lors de démarches. Ensuite lorsque tout le monde s’est retrouvé dans la salle paroissiale pour les différentes interventions et témoignages des acteurs de cette communauté paroissiale, avec beaucoup d’esprits et d’humour. « Je suis arrivée durant l’année consacrée aux prêtres et je reparte l’année de la vie consacrée »  a-t-il constaté  en reconnaissant que c’était sa première charge curiale et qu’il a découvert, à cette occasion, la charge de pasteur, en demandant pardon pour les maladresses d’un débutant.  « J’ai essayé d’êttre un prêtre accessible, au bureau toujours ouvert, d’être un père exigeant pour vous et la vie spirituelle. Si on peut se donner au christ, on peut mieux se donner aux autres. J’ai su mettre en œuvre vos propres talents. Vous m’avez aidé à me surpasser dans ce que je pouvais faire ! J’ai découvert des personnes exceptionnelles et plein de talent » a-t-il conclu.

    La séquence émotion s’est finalement déroulé avec le maire : « Je remercie Bernard Gauducheau car vous avez toujours été un soutien, dans le respect de la laïcité. Vous ferez encore bonne route à Vanves, car vous aimez votre ville et vous la connaissez bien » lui a dit le père Vincent Hauttecoeur. « Vos ouailles vont ont taillé une bonne soutane. 6 ans, c’est un mandat municipal. Dans nos rôles respectifs, il faut aimer les autres » a déclaré le maire après avoir rappelé quelques anecdotes dont l’inauguration de l’orgue où il avait déclaré « l’orgue est là pour des siécles et des siécles » et que l’assemblée avait répondu « amen ». « Pére et maire ont réalisé cet orgue dont on peut être fier et cette chapelle Larmeroux à laquelle on a rendu vie » a-t-il rappelé avec cette anecdote plus personnelle lorsqu'il lui avait confié vouloir mieux connaître la bible, et le pére curé lui avait cadeau d’un bible de Jérusalem. Alors bien sûr, à un moment, l’émotion est monté d’un cran lorsqu’il lui a dit « regretter de ne pas lui avoir consacré assez de temps. Pensez à nous aussi là où vous serez » en lui offrant quelques présent dont une médaille d’or de la ville de Vanves avec son nom et un diplôme de citoyen d’honneur. Mais l’un des plus beau hommage est venu d’un paroissien, baptisé par le pére Vincent Hauttecoeur et qui a annoncé qu’il partait pour une année de discernement dans la maison qu’il va justement diriger. Enfin tout le monde s’est retrouvé autour d’un buffet sans le jardin de la paroisse qui s’est prolongé tard dans l’après midi.