Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SANTE - Page 2

  • MEDECINS A VANVES : UN GENERALISTE POUR 1500 VANVEENS

    Une seconde préoccupation pour nos élus et les pouvoirs publics est apparue durant cette trêve estivale : Elle concerne les médecins libéraux qui devrait donner l’occasion au Conseil Régional d’organiser le 10 Septembre prochain les premières rencontres médecins libéraux – élus territoriaux sur le théme : « Améliorer la santé de tous : se connaître pour agir ensemble ». La Région comme l’AMIF (Association des Maires d’Ile de France) et l’URML (Union Régionale des Medecins Libéraux) expliquent « que cette rencontre trouve son origne dans le constat partagé par les élus locaux comme par les médecins libéraux d’une connaissance insuffisante des enjeux, des intérêts et contraintes qu’induits le nouveau cadre institué par la loi relative à l’hôpital, aux Patients, à la Santé et aux territoires (HPST) dont la mise en poeuvre nous concerne tous autant que les autres ». Une rencontre qui intéresse beaucoup Bernard Gauducheau, maire et conseiller général. Et pour cause.

     

    Les prémices de cet intérêt réciproque, ont été posées par la publication, pour la première fois durant le printemps 2010, des atlas régionaux de la démographie médicale, par le conseil national de l’ordre, dont celui de l’Ile de France. Du coup, les élus régionaux se sont saisis de la question des médecins libéraux et notamment de leur présence dans nos communes et nos campagnes franciliennes. Or cet atlas fait bien apparaître une baisse de 0,7% de leur effectif dans notre région entre 2008 et 2009, avec 57 736 médecins. Cette baisse varie de – 0,2% dans les Hauts de Seine à – 5,1% dans le Val d’Oise. « D’ici 2030, l’effectif de généralistes diminuera de 20% et la densité par jhabitants chutera de 26% » prévoit l’UNRL

     

    Vanves connaît un très net déséquilibre entre le Plateau, le haut de Vanves,  et le centre historique et ses alentours, c‘est à dire le bas de notre commune : Il reste 1,5 médecins sur le plateau, car 2 sont partis du cabinet situé rue Ernest Laval, alors que cette partie de Vanves est la plus habitée. Par contre dans le bas de Vanves, ils sont plus nombreux, entre 7 à 10, sachant qu’au total, la mairie en a recensé 18 sur son site internet. Les raisons de ces départs et de ses non- remplacements sont simples : Le prix de la location (2000 € par mois) a dissuadé des jeunes médecins de les remplacer. A écouter ceux qui restent,  la surchage administrative notamment avec la sécurité sociale devient infernale, les prix de location sont disuassifs ainsi que les charges, et puis les jeunes médecins hésitent à sauter le pas en s’installant à leur compte,  préférant être salarié ou faire des remplacements. Ce que confirme l’atlas régional.

     

    Sur les 57 736 médecins recensés,  43 492 sont en activités régulières (-2,2%) en Ile de France. Ainsi la densité médicale est de 373 médecins pour 100 000 habitants (373,4 dans les Hauts de Seine). Ils se répartissent en 24 336 médecins généralistes (42%)  et  33 400 médecins spécialistes. Et 1867 font des remplacements, sachant qu’en 20 ans, l’effectif de ses remplaçants a augmenté de 258% (+370% dans les Hauts de Seine). Agés en moyenne de 35 ans, 60% sont des femmes.  Enfin, 1110 nouveaux médecins  (+9,7%) sont arrivés dans notre région en 2009 (995 en 2008) sachant qu’elle a enregistré une baisse de 38% de nouvelles inscriptions en 30 ans. Et pour confirmer les dires de nos médecins vanvéens, 76% des nouveaux préférent d’exercer en secteur salarié, 16% font des remplacements et 6% seulement s’installent en libéral (contre 9,4% au niveau national).

     

    Vanves a la chance de disposer ainsi de plus d’une dizaine de médecins généralistes même si leur nombre a diminué et qu’ils se répartissent inégalement sur notre territoire communale car prés de la moitié des communes franciliennes ne disposent pas de médecins généralistes  - elles sont généralement petits et ne rassemblent que 3% des franciliens - et près des trois quarts ne comptent aucun médecin spécialiste. La même analyse au niveau des cantons mlontre chaque canton franclien dispose au moins d’un généraliste (plus de 10 à Vanves) et seulement 19 n’en recensent aucun. A l’opposé certaines communes du centre de la Région capitale, notamment les arrondisements de l’ouest parisien , comptent plusieurs centaines de médecins ce qui peut représenter un médecin pour moins de 500 habitants, voire un médecin pour moins de 100 (Un medecin libéral pour 56 habitants dans le 8éme arrondissement). A Vanves, il y aurait 1 médecin généraliste pour 1500 à 2000 habitants.

     

    QUELQUES CHIFFRES : Les Hauts de Seine comptent tout d’abord  3380 médecins généralistes dont 2463 en activité régulière, 49 retraités actifs, 138 sans activités, 179 remplaçants. Ensuite 4347 médecins spécialistes dont 3336 en activités, 703 retraités, 121 retraités actifs, 73 sans activités et 114 remplaçants.

  • 2027 VACCINES AU CENTRE DE VACCINATION DE VANVES

    2027 vanvéens et malakoffios s’étaient vaccinés à Vanves au 11 Décembre 2009 depuis l’ouverture du centre de vaccination au gymnase Maurice Magne le 12 Novembre 2009. Le progression est étonnant durant les 2 premières semaines où il n’était ouvert que 3 jours et sur une demi journée : 14 le 12 novembre, 35 le 13, 19 le 14, puis 192 le 20, 143 le 21, et le fameux pic des vendredi 27 avec 350 et du 28 avec 200 personnes qui avait créé file et attente décrit notamment par une journaliste de l’Express. D’ailleurs l’ensemble des centres de vaccinations dans le département ont connu durant ces deux jours un pic (les vaccinations sont passées de 3303 à 8599 dans le 92) qui a conduit le chef de l’Etat à taper du poing sur la table et aux préfets de renforcer l’offre de vaccinations.  Puis le rythme s’est calmé tournant autour de 100 à 150 lorsque le  centre est montée en  charge en passant de 7 jours sur 7 de 8H à 22H : 120 le 2 décembre, 107 le 3, 160 le 5, 156 le 6, 103 le 7, 100 le 8, 134 le 9, 105 le 10, 88 le 11. Le centre de Vanves se situe dans une bonne moyenne.   Sachant que 84 697 altoséquanais se sont fait vacciner, les Hauts de Seine étant le n°2 après Paris.

  • GRIPPE A H1N1 A VANVES : 2 CENTRES DE VACCINATIONS

    A partir du 30 Novembre, les jours d’ouverture du centre de vacination installé au gymnase Maurice Magne sont doublés : 4 jours au lieu de 2, avec élargissement des  plages horaires, du Mercredi au Vendredi de 14H à 19H30 et le Samedi de 10H à 12H30 sachant que la « vacation du samedi devrait être renforcée » selon le Préfet des Hauts de Seine. Bernard Gauducheau a envoyé un courrier au Président du Stae de Vanves et aux sections concernés la semaine dernière les informant de ces nouvelles dispositions  avec  copie de la lettre cosignée par le Préfet des Hauts-de-Seine, le Président de l’Association des Maires et le Président du Conseil Général. « Ces contraintes rendent impossibles les opérations de désinstallation et d’installation du centre dans un contexte où la période de fonctionnement risque encore de s’étendre compte-tenu de l’affluence importante du public concerné par cette vaccination. A compter du mois de décembre la grande salle du gymnase Magne sera totalement affectée aux opérations du centre »… « Moi-même, Maxime Gagliardi ainsi que les cadres du service municipal des sports sommes prêts à poursuivre notre assistance pour vous aider à traverser cette période particulièrement difficile. Le travail déjà engagé a pu déboucher sur certaines solutions et j’espère que la poursuite de ce travail permettra encore d’avancer dans la voie la plus satisfaisante possible ».

    Dans le même temps, un nouveau centre de vaccination s’ouvre à Vanves à l’intiative du  Conseil Général. Il a décidé d’ouvrir à partir d’ajourd’hui, 19 centres supplémentaires de vaccinations dans les PMI pour les enfants de 6 mois à 10 ans (au lieu de 6), une journée par semaine (de 8H30 à 12H30 et de 13H30 à 17H30).  Ce qui sera le cas à  Vanves, avec la PMI du 1bis rue Aristide Briand qui sera ouverte le Jeudi pour Vanves et Issy les Moulineaux. Sous la responsabilité du docteur Hausherr : « la vaccination des enfants en créche ou en âge scolaire constitue un élément clef de la lutte contre la diffusion de la grippe A : La créche et l’enceinte scolaire sont un lieu privilégié de transmission du virus et la grippe A touche particulièrement les enfants, parfois de façon très virulente » expliquait le Conseil Général dans un communiqué de presse.