Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ville de vanves gpso

  • VANVES ET LE PLAN CLIMAT GPSO : TENTATIVE D’UN PREMIER BILAN

    Avec la réunion publique de concertation pévu à la Palestre le 7 Décembre à 19H,  des élus communautaires devraient être présents sur le marché de Vanves, Samedi matin, entre 10H et 12H30 avec peut être un bus Plan Climat pour présenter un exposition itinérante et un bilan qui n’est pas négligeable, tant à Vanves sur le territoire de GPSO, avec les objectifs poursuivis par le nouveau plan Climat : «Notre taux d’émissions de gaz à effet de serre est 2,35 fois moins élevé qu’au plan national et 1,7 fois moins que la moyenne du Grand Paris» insistent ils.

    Des panneaux présenteront un bilan avec des exemples, parmi d’autres, dans plusieurs domaines

    -Changer les habitudes de déplacements en encourageant la mobilité durable avec 63 stations Vélib’ d’ici mars 2019 à Boulogne-Billancourt, Chaville, Issy-les- Moulineaux, Vanves, Meudon et Sèvres, en faisant la promotion les modes de transports partagés grâce notamment à un service de transport public local tendant vers le 100% électriques avec 19 bus pour mieux desservir le territoire : 2,5 millions de voyages ont été comptabilisés en 2016 sur l’ensemble des lignes (SUBB, TUVIM, TIM, navette de Vanves, Chaville Bus, ligne 469, navette du Monastère)

    - Préserver la qualité de vue en protégeant la nature en ville avec un territoire 0% pesticide grâce à l’abandon total de l’utilisation des produits phytosanitaires par les agents de GPSO, en végétalisant l’espace public grâce à  86 000 plantes et fleurs entretenues par 109 jardiniers sur plus de 4600 m2 d’espace, en menant  13 opérations «Jardiner ma ville» permettant à  des citoyens et associations s’approprient et cultivent des parcelles d’espaces publics dont 2 à Vanves depuis 2016,  les 25 000 arbres (hors forêts et voies départementales) faisant l’objet de diagnostics phytosanitaires biannuels par les agents de GPSO, pour assurer la sécurité des riverains et veiller à la diversification des essences plantées.

    - Encourager la rénovation énergétique des bâtiments en allouant 195 000€ à l’isolation des toitures de 22 copropriétés en difficulté, soit 277 logements, dont  48 à Vanves, en  rénovant 50% de l’éclairage public doté de leds soit plus de 11 000 candélabres

    - Consommer mieux et jeter moins avec l’expérimentation d’une collecte de déchets alimentaires auprès des habitants et des écoles de Ville-d’Avray et Marnes-la-Coquette, ainsi que dans 10 groupes scolaires dont un à Vanves. Le marché de Corentin Celton à Issy-les-Moulineaux et le marché couvert de Vanves participent également à la valorisation de leurs déchets. Enfin, 1600 composteurs ont été  distribués gratuitement depuis 2013 « (soit près de 150 à Vanves)…

  • VANVES ET GPSO : BILAN DU PLH AU DERNIER CONSEIL TERRITORIAL

    Le dernier conseil territorial de GPSO qui a voté son budget 2017 a permis de dresser un bilan du plan local de l’habitat (PLH) avec quelques chiffres intéressants sur Vanves

    Le territoire de GPSO se caractérise par un marché immobilier tendu, révélateur de l’attractivité de ce territoire en lien avec l’importance de son bassin d’emploi et de sa qualité de vie. Le prix médian d’un appartement ancien s’éléve à 330 000€ soit 6210€ par m2 (+19% par rapport au prix moyen dans le 92 et +16% par rapport au prix moyen dans la Région). Pour un logement neuf, le prix médian est de 496 400€ soit 8150 € m2 (+16% d’augmentation en 2015). A Vanves les prix moyens pour un appartement ancien est de 5 340 € le m2 (-3,6% par rapport à 2014) et pour un appartement neuf, de 7 480 € le m2 (+°11% par rapport à 2014). 306 appartements anciens ont été vendus en 2015 (6% par rapport à 2014), ainsi que 16 maisons anciennes,  et 56 appartements neufs.

    Ces prix élevés témoignent du dynamisme du marché, mais aussi de la difficulté d’accés au logement des ménages disposant de revenus modestes, voire moyen : 16 266 demandeurs d’un logement dans GPSO qui compte 29 248 logements sociaux (19,66%) dont 2 453 sont en foyers ou en résidences à des publics dédiés. 1179 à Vanves pour un parc de 3042 logements sociaux (23,73%).

    En 2015, 862 logements ont été construits en 2015 (+33%)  alors que GPSO s’est engagé à en construire 2000 par an, témoignant ainsi d’une certaine reprise de la construction après des diminutions entre 2012 et 2014. 32 logements privés ont été construits à Vanves en 2015. Par ailleurs GPSO s’est engagé à produire 650 logements sociaux par an dont 50%  en ctégorie PLUS, 18% en PLA-I et 32% en PLS, le développement du parc social constituant un enjeu majeur pour GPSO. Il en a construit 495 en 2015 répartis danss 18 opérations, a soutenu des bailleurs sociaux pour 13 de ces projets en apportant des subventions d’un montant de 1,8 M€. Par ailleurs 13 opérations dédiées à des publics spécifiques (soit 1097 places) sont en cours.

    A Vanves, 98 logements sociaux ont été agrées en 2015 : 44 Logements PLS au 39 rue S.Carnot, 36 logements dont 6 PLA-I, 18 PLUS et 12 PLS rue R.Coche, 18 au 4/6Rue du Docteur Arnaud. L’opération de construction de 14 Logements sociaux au 16 avenue Victor Hugo, par Immobilière 3F a reçu une subvention de 70 000 de la part de l’EPT GPSO. 3 PLAI, 6 LUS et 5 PLS sont prévus pour un coût de 3,7 M€.

  • GPSO : LES CHOIX DE VANVES SE FONT ILS AILLEURS QU’AU CONSEIL MUNICIPAL ?

    Le Maire de Vanves lors du dernier conseil municipal, avait annoncé qu’il n’y en aurait pas au mois de Novembre, alors qu’il se déroule généralement à cette époque, autour du 11 Novembre,  quite à charger un peu plus l’ordre du jour de celui de décembre. Les Verts s’en sont offusqués, y consacrant même leur tribune politique dans le V.I. de Novembre, en constatant que « le conseil municipal est actuellement une simple chambre d’enregistrement, aux compétences siphonnées par l’agglo » car « les choix se font ailleurs ». Du coup, le Blog Vanves au Quotidien s’est intéressé au dernier conseil communautaire du 10  Octobre 2013, où en effet, des décisions importantes ont été prises, mais sur lesquelles, pour les plus importantes, les élus vanvéens ont donné leur avis au sein du Conseil Municipal avant l’été 2013.

     

    Il s’agit bien sûr du CDT (Contrat de Développement Territorial) de GPSO qui sera signé le 13 Novembre prochain  à 15H30 à l’hôtel de Ville de Boulogne. L’une de ses traductions les plus tangibles et les plus rapides à Vanves se traduira fin Novembre par la fermeture de Trouvailles puisque l’immeuble dans lequel est installé ce brocanteur à l’angle Martinie/Sadi Carnot) doit être réhabilité pour recevoir l’un des trois espaces de Co-Working prévus sur le territoire de GPSO. Ce CDT doit d’ailleurs intégrer le PLH (Programme Local de l’Habitat) qui a été définitivement voté à l’occasion de ce conseil communautaire et sur lequel les conseillers municipaux vanvéens s’étaient prononcés.

     

    Ce Conseil communautaire a ainsi adopté de nouveaux dispositifs d’attribution  de subventions aux particuliers qui installent des équipements utilisant des énergies renouvelables  ou isolant thermiquement leur toiture. Cette action s’inscrit bien évidemment dans le volet énergie de l’agenda 21 de GPSO. Il a apporté quelques modifications aux contrats de délégation de service public afférent au stationnement payant permettant de régler les droits de stationnement  par téléphone mobile, ce qui devrait être bientôt le cas à Vanves. Il a demandé des subventions à l’Agence de l’Eau Seine Normandie et le département des Hauts de Seine pour la réalisation de son programme 2014/15 de travaux d’assainissements qui devraient concerner à Vanves les rues de l’Avenir et Paul Lefevre.

     

    Mais ce n’est pas tout, car le conseil comunautaire doit prendre acte de toute une série de décisions prises en bureau de GPSO par les 7 maires qui se réunissent tous les mois :

    - Investissements réalisés dans le cadre du schéma directeur d’éclairage public soit 17 Km de réseaux électriques et 660 points lumineux rénovés depuis 2011 sur Vanves, Chaville, Issy, Meudon et Ville d’Avray, 45 opérations de rénovatioon de l’éclairage public programmée en 2013 pour un montant de 2,4 M€ et équipement de 7 armoires de commande par des automates de télégestion de l’intensité lumineuse ou  d’extinction de points lumineux au cours de la nuit

    - Bilan de l’étude phytosanitaire de 25 802 arbres situés sur le territoire communautaitre qui a permis de recensés 857 « sujets fragilisés » par des « cavités ou des champignons » et appelés à être abattus

    - Contrôle de 64 aires de jeux et 383 équipements lidiques dont 34 équipements ont nécessité une mise en conformité, peut être en lien avec la Préfecture des Hauts de Seine qui a mené une campagne dans ce sens durant l’été 2013.

    - Résultats des études pour l’opération de résorption des points noirs du bruit ferriviaire à Vanves et à Malakoff  dont le coût s’éléve à 12,984 M€ dont 2,6 M€ pris en charge par GPSO (création d’un mur anti bruit, isolation de façades d’immmeubles)

    - Projet de mutualisation de la médecine précentive entre GPSO et ses 7 villes  afin de créer un service communsans mettre en péril les services de médecine préventive de chaque ville

     

    Enfin, ce conseil communautaire a voté un vœu sur le projet de loi sur la Métropole du Grand Paris qui doit d’ailleurs revenir devant l’Assemblée Nationale le 10 Décembre prochain, comme l’ont fait toutes les communes : Il s’est opposé à ce projet qui prévoit sa disparition au profit d’une « technostructure déconnectée des exigences citoyennes de proximité ». Par contre, « il apporte son soutien à un projet ambitieux de pôle métropolitain ou d’établissement public à statit particulier qui s’appuierait sur les agglomérations existantes afin de développer les synergies et dynamiques de territoires actuellement à l’œuvre, notamment à travers les CDT (Contrat de Développement Territorial »