Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

saint françois

  • A VANVES SES PAROISSES MULTIPLIENT LE NOMBRE DE MESSES PAR 2 CE WEEK-END

    «Alors que nous entrons dans une nouvelle année liturgique, nous avons la joie de pouvoir la débuter en retrouvant, même dans des proportions très restreintes, les célébrations publiques des messes. Mais la paroisse s’adapte Ainsi, suite aux annonces gouvernementales, les messes publiques reprennent dès ce week-end, dans la limite de 30 personnes, ce qui n’a pas de sens.  Nous le déplorons mais nous obéissons. Nous avons multiplié le nombre de messes pour permettre la participation du plus grand nombre de fidèles» annonçaient les paroisses de Vanves sur les réseaux sociaux en ayant fixé à 18H le samedi, à 10H,  puis 11H15 et 18H dimanche  les messes tant à Saint Remy qu’à Saint François. Mais attention, il faut s’inscrire avant par téléphonr, envoyer un mail au catho.vanves@free.fr ou passer à la maison paroissiale

    Les décisions du gouvernement concernant la reprise des cultes étaient attendues avec beaucoup d'espérance de la part de tous les catholiques. Un protocole strict avait été proposé par la Conférence des évêques de France aux différentes instances. Il aurait pu permettre aisément la reprise des messes en public pour tous, tout en appliquant un protocole sanitaire rigoureux et garant de la protection et de la santé de tous. «Imposer une jauge en valeur absolue (30 personnes) est une décision qui relève de l'absurde. Pour des ville comme Paris et ses voisines de la banlieue (comme Vanves),  avec une population dense et des paroisses qui accueillent chaque week-end plusieurs centaines de personnes, cette décision imposerait de multiplier le nombre de messes à un rythme insoutenable pour toute équipe pastorale, quelle que soit sa taille, sans pouvoir, en tout état de cause, accueillir au final tout le monde. A défaut de pouvoir suffisamment multiplier les messes, cette mesure demanderait à chaque curé d'établir des critères pour «choisir» les personnes susceptibles d'assister aux messes. Enfin, c'est une décision d'autant plus difficile à comprendre que le simple bon sens aurait pu permettre de proposer aux cultes ce qui a été proposé aux commerçants, à savoir une jauge proportionnelle à la taille du lieu concerné. Quand l'Église est au service des plus pauvres, elle ne fait pas le tri.  Elle ne le fera pas non plus pour l'accueil des fidèles» ont réagi les autorités religieuses à l’instar de Mgr Aupetit Archevêque de Paris ou Mgr Rougié, Evêque du diocése des Hauts de Seine.

    Cette jauge n'est ni compréhensible ni acceptable en l'état. En conséquence, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France (CEF) a décidé de déposer un référé liberté au Conseil d'État dès vendredi, les évêques estimant qu'ils ont le devoir de veiller à la liberté de culte dans notre pays, sachant qu’ils ont un nouveau rendez-vous avec le premier Ministre dimanche en fin d’après midi. En revanche, et contrairement à beaucoup d'évêques sur le territoire, la conférence des évêques n'appelle pas à outrepasser la toise des 30 personnes pour les messes. Elle demande donc l'obéissance à cette règle : « dans l'attente de l'aboutissement de ces deux démarches, les règles fixées par le Premier ministre sont en vigueur même si nous sommes tous conscients des grandes difficultés dans lesquelles ces décisions gouvernementales placent les fidèles. Puisse le recours au droit contribuer à apaiser les esprits. Il est clair pour nous tous que la messe ne peut pas devenir un lieu de combat et de revendication mais rester un lieu de paix et de communion».

  • PAROISSES DE VANVES : LES DEFIS DU PERE CURE BERTRAND AUVILLE ET DE SES FIDELES

    La Saint François est toujours l’événement majeur de la Rentrée dans les paroisses de Vanves, marquée cette année par l’inauguration et la bénédiction de sa statue sur le petit parvis de l’église du Plateau qui porte son nom, par mgr Aupetit, Evêquedu diocéde des Hauts de Seine. Il y a eu bien sûr le forum des associations avec le stand des paroisses vanvéennes, le 10 Septembre dernier, le week-end des 16/17 Septembre où le pére Bertrand Auville, curé de Vanves, a présenté le projet pastoral de l’année 2017/18,  lors des messes suivies d’un apéritif/rencontre pour accueillir les nouveaux paroissiens. Pour le pére curé, «c’est le temps des défis !» expliquait il dans la feuille d'information paroissiale « Sel et lumière » 

    Quatre selon Bertrand Auville : Le défi  de l’accueil : « Ayons à cœur d’être accuellant envers tous. Que la paroisse ne soit jamais un cercle plus ou moins fermé à l’autre ». Le défi de l’engagement : « Il y a urgence à annoncer le christ, sajoie, sa paix, sa Bonne nouvelle. Que chacun s’engage, non pas à le faire, mais à le faire avec moi. La paroisse est un merveilleux moyen de cette annonce dans notre ville ». Le défi de la générosité en n’hésitant à donner l’exemple de la quête du premier dimanche de Septembre à Saint Remy : 27 pièces de 0,01 €, 25 pièces de 0,02€ et 22 pièces de 0,05 € avec ce commentaire : « Ce n’est pas raisonnable. Je sais bien que l’amour et l’eau fraîche sont nourritures substantielles, mais l’amour est inestimable et le prix de l’eau augmente constamment ». Enfin le défi  de l’évangélisation en invitant chaque paroissien à venir avec un voisin, une connaissance, participer à la messe paroissiale un dimanche, à suivre une conférence spirituelle ou théologique. « En comptant large il y a 1000 fidèles à la messe à Vanves  le week-end. Si chacun venait acccompagné d’une personne, nous serions 2000 ! Chiche ! »

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    GNV : « Le collectif des Conseils syndicaux et d'Amicales de locataires du quartier du Plateau qui s'est inscrit dans un débat démocratique, serein et citoyen avec Bernard Gauducheau, Maire de Vanves se réjouit de la décision annoncée officiellement hier de ne pas donner suite au projet de station GNV à Vanves.Nous remercions Bernard Gauducheau d'avoir su entendre la position de Vanvéens qui pour partie ont été représentés par le collectif. Comme le Maire, nous portons une attention toute particulière au cadre de vie du Plateau et au projet de rénovation du skate park de la rue Louis Vicat ».

    VŒUX : C’est la période des réceptions pour les voeux où nos élus vanvéens et notamment le premier d’entre eux, sont très présents. Le maire  était d’ailleurs à ceux du Préfet des Hauts de Seine Mercredi dernier, avec le nouveau commissaire de Vanves, Jonathan Ouazan. Il l’était à Issy les Moulineaux au Palais des Sports, Vendredi dernier, avec de nombreux élus.  Et il devrait l’être à ceux du Conseil Départemental des hauts de Seine (CD92) demain soir, avec Isabelle Debré, Vise présidente du Sénat et du CD92, qui seront organisés exceptionnellement  avec celui des Yvelines (CD78)  aux Haras de Jardy. Seuls les maires adjoints auraient reçus une invitation à cette soirée où le président Devedjian devrait évoquer ce projet de fusion des départements des Hauts de Seine et des Yvelines qui apparaît comme une machine de guerre contre la Métropole du Grand Paris qui se met en place

    GALETTE : C’est aussi la période des galettes qui permettent de se réunir en ce début d’année : C’était le cas, samedi après-midi  à Saint François  avec l’association Saint Vincent de Paul qui co-organisait avec le foyer d’accueil François Xavier et Lucie Choutet, pour la seconde fois une galette des Rois animée par Pierre Meige autant pour les personnes âgées que les paroissiens auquel étaient présent deux élues, Françoise Saimpert et Nathalie Le Gouaellec (sur la photo avec Pierre Meige). Une  occasion de mêler des générations de 7 à 97 ans, même si ce n’est pas toujours facile, autour d’un verre de cidre, d’une galette que chacun apporte et de chansons interprêtées par Pierre Meige et son équipe. Un moment de convivialité important en  ces temps difficile pour beaucoup qui s’est répétée avec les sections  Pétanques, Boules Lyonnaises  et Tennis du Stade en cette fin de semaine et week-end et devrait se renouveler au cours de cette semaine autour du Maire Jeudi prochain à Marceau pour fêter son élection au Conseil Régional, des enfants du Stade de Vanves qui sont invités à une grande course samedi matin prochain etc… Il est intéressant de noter qu’à cette occasion, un partenariat a été passé entre le Stade de Vanves et la boulangerie, Les Moulins des Lavandières, qui a mis des féves à l’effigie du Stadde du Vanves dans ses galettes, et reverse 1 € pour chaque galette acheté au Stade de Vanves pour une galette acheté avec un bon de soutien fourni par les  sections et une carte de fidélité.