Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

référé

  • GROUPEMENT ECONOMIQUE DE VANVES : Serge Helbert demande une convocation d’Assemblée Générale sinon un recourt au référé pour l’obtenir

    De nombreux commerçants et beaucoup parmi les anciens adhérents du GEV (Groupement Economique de Vanves) regrettent la disparition de cette association de commerçants depuis la démission à l’automne 2012 de Philippe Buffet (Croc’Midi) pendant la seconde édition du mois du Commerce. Serge Helbert, président d’honneur du GEV, vient de remettre les pieds dans le plat, en demandant la convocation d’une Assemblée Générale afin que Philippe Buffet qui est toujours son  président en titre démissionne à cette occasion, et qu’un successeur avec une équipe soient désigné, à moins de dissoudre l’association. « Ce qui serait dommage d’autant plus qu’il y a une volonté des commerçants de se rassembler pour faire des choses ensemble comme l’a démonté cette galette des rois organisé au Café de la Gare le 16 Janvier dernier qui avait réuni une quarantaine de commerçants »

    Philippe Buffet avait expliqué à l’automne 2012 qu’il n’avait plus le temps de s’y consacrer et que le GEV devait se limiter à sensibiliser les commerçants sur différents points (sécurité, accessibilité, réhabilitation des vitrines et rénovation des boutiques, utilisation des NTCIS…) et laisser l’animation commerciale à la ville. Serge Helbert, président d’honneur du GEV,  avait envoyé quelques semaines plus tard,  un courrier aux membres du Conseil d’administration et aux adhérents pour s’étonner de l’absence de réactions depuis l’annonce de sa démission. D’autant plus que la nouvelle équipe élue, ( P.Buffet, V.Haber, J. de Normandy au bureau, MM Turpeau  et Laurent Boscher  pour le Plateau, MM Jocou  et Crépineau pour la gare) avait plein de projets :  « Aujourd’hui, nous ne pouvons que constater que notre association est en déliquescence. Il est donc urgent que le bureau prenne l’initiative de réunir un conseil d’administration pour prendre des décisions et préparer la prochaine assemblée générale pour proposer soit la mise en sommeil de l’association, soit sa dissolution ». Et de rappeler que « notre associations fonctionne avec de l’argent public (Municipalité, Conseil Général, FISAC) et les cotisations des adhérents. Il est donc important de justifier l’emploi des fonds restant. Le dernier président et trésorier élus en sont responsables devant les adhérents et les administrations » avait il écrit il en ajoutant « Force est de constater que l’association ne survit que par le travail de Carine Jamet que Bernard Gauducheau maire de Vanves a mis au service des commerçants et artisans de Vanves »

    Il vient de nouveau de sonner la sonnette d’alarme courant Janvier, s’étonnant « qu’il n’y ait pas eu d’A G depuis 2012, lorsque Francine AURAND a passé la main », que « le compte du GEV était, suite à sa bonne gestion largement approvisionné, notamment en 2012 par une subvention de la Municipalité de 5000 € qui est venu s’ajouter à sa trésorerie. Qu’est devenu cet argent, seule une A.G. peut en décider son utilisation…. » indique t-il en demandant au président démissionnaire de convoquer une assemblée générale, car il en est toujours le président par défaut. Il souhaiterait éviter de saisir la justice pour obtenir la réunion de l’assemblée statutaire de ses membres, car généralement une telle procédure nécessite un avocat et entraîne donc un coût significatif. A moins d’utiliser le référé « qui est à la procédure judiciaire ce que le SAMU est à la médecine : Un recours en cas d’urgence ou de situation grave ». Ce qui pourrait être le cas. « Il s’agit là de prendre une décision, de dissoudre ou non, de continuer ou non, de savoir ce que l’on va faire de l’argent dont nous disposons en trésorerie (environ 15 000 €) » explique t-il conscient que certains sont prêt à continuer, peut être avec une autre association… Et par quartier, ce qui est déjà fait via les réseaux sociaux avec « les commerçants du quartier St Remy » ou « les commerçants du Plateau »  sur facebook, ou avec les commerçants du quartier de la Gare qui se retrouvent régulièrement.