Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

diocése des hauts de seine

  • UNE SEMAINE SAINTE INEDITE A VANVES DANS LES PAROISSES ET AU PRIEURE SAINT BALTIHILDE

    Cette année, les catholiques s’apprêtent à vivre les célébrations de la Semaine sainte et particulièrement du Triduum pascal d’une manière tout à fait particulière, en raison de la crise sanitaire Covid-19 et des dispositifs de confinement. Les paroisses vont vivre ce moment qui constitue le coeur et le sommet de l’année liturgique sans aucun rassemblement et en communion spirituelle avec les fidèles.

    D’ailleurs le pére curé Bertrand Auville invite les vanvéens à suivre, en communion avec les prêtres de la paroisse à suivre ce qui a été prévu par le diocése des Hauts de Seine :  «Pendant ce temps de confinement tout à fait spécial, le diocèse organisera les grands offices de la Semaine Sainte en l'église Sainte-Marie des Fontenelles de Nanterre» a annoncé Mgr Rougié, son évêque qui y présidera les cérémonies qui seront retransmises en direct sur les pages Facebook et Youtube du diocése : «Pour les Rameaux, il ne semble pas opportun d’inviter les fidèles à se déplacer en nombre vers les églises. Voilà pourquoi, il est suggéré que chacun se procurent des rameaux de fortune (sur les balcons, dans les jardins…). Ceux-ci pourront être bénis notamment de façon diocésaine par une liaison en direct depuis Sainte-Marie des Fontenelles le dimanche des Rameaux à 9h30» indique t-il. «La Messe chrismale, selon la recommandation du Saint-Siège, aura lieu à la fin du confinement, pour notre diocèse le 26 mai à 18h .  Nous nous retrouverons cependant en direct depuis Sainte-Marie des Fontenelles pour des Vêpres le Mercredi Saint à 18h» indique t-il en invitant les catholiques altoséquanais à prendre connaissance du programme de cette semaine sainte sur le site du diocése publié par le numéro de Sel et Lumière des paroisses de Vanves ce week-end : Il est prévu le mardi saint 7 Avril à 20H, un chapelet pour les vocations ; le mercredi saint à 8 Avril à 20H une rencontre Facebook Live avec Mgr Rougié ; le Jeudi 9 Avril à 19H aa messe de la Cène du Seigneur ; le vendredi saint 10 Avril à 15H le chemin de Croix, à 19H l’office de la passion du Seigneur ; le Samedi Saint 11 Avril à 21H la Vigile Pascale ; le dimanche de Pâques à 11H la messe de la Réssurection. Le pére curé Bertrand  a prévu une causerie (sur le site paroissial facebook) aujourd’hui sur la semaine sainte et le jeudi sait (9 Avril) sur le sacerdoce

    «Le confinement se prolonge et oblige à une plus stricte attention dans cette attente pascale qui nous donnera un regain d'espérance ! Nous célébrerons les Rameaux en communion avec notre diocèse : Nous avons fait samedi à 17h30, l'entrée des Vêpres de façon solennelle en partant du chapitre avec des Rameaux cueillis dans le jardin (du laurier). Au chapitre à la place de l'enseignement habituel, nous avons fait la liturgie de la Parole, avec la lecture des textes proposés et la bénédiction des rameaux que j’ai comme Prieure. Nous avons fait une procession au choeur pour le chant des Vêpres, et déposer nos rameaux dans un vase au pied de la Croix. Dimanche, nous suivrons la célébration à la télévision et mettrons des Rameaux aux fenêtres comme le propose Mgr Rougé» indique Sœur Marie Madeleine Caseau, Mére Prieure.

    «Pour les jours saints, si tout va bien, aucune trace de contamination n'étant signalée ni chez nous, ni chez le Père proposé par l'Evêque, il viendra jeudi saint et restera en confinement avec nous jusqu'à Pâques pour célébrer avec sobriété le Mystère Pascal selon les instructions reçues de Rome et nos habitudes monastiques. Les offices hors célébration présidées par un prêtre sont maintenues, nous afficherons sur le site nos horaires et nous demandons aux amis d'envoyer intentions de prière et une photo pour faire des panneaux dans l'Eglise qui resterons après le confinement afin de manifester la prière de la communauté pour tous. Nous sommes en communauté une petite cellule d'église et nous pourrons ainsi en «Corps du Christ» ressuscité le rendre présent dans sa victoire définitive sur la souffrance et le mal. Notre espérance pascale jaillit du coeur ouvert du Christ Rédempteur, nous sommes aujourd'hui ses membres à part entière, tous ! » indique t-elle

  • VŒUX CONVIVIAUX A SAINT FRANCOIS DIMANCHE DU CURE VANVES

    A quelques jours de la Saint Remy, célébré hier soir dans cette église qui porte le nom ce Saint au centre ancien de Vanves, par Mgr Rougié, Evêque du Diocése des Hauts de Seine, beaucoup de paroissiens, avec quelques élus dont le maire Bernard Gauducheau (UDI), la députée Florence Provendier (LREM) se sont retrouvés dimanche en fin d’après d’après midi à Saint François, pour les vœux du pére-curé Bertrand Auville.

    Un rassemblement fort convivial juste avant la messe du dimanche soir, généralement, à destination des jeunes ou de l’aumônerie, qui lui a permis de prendre la parole et d’adresser un message, « mais pas de vœux pieux » alors que l’Eglise fêtait ce week-end le baptême du Seigneur, c’est-à-dire « le Christ venu se plonger dans la pâte humaine» a-t-il expliqué.

    Ces vœux se voulaient un ciment dans l’église, dans la ville, à un moment où la Franceest en colère. Pour reprenant ses écrits dans son éditorial de Sel et Lumière, et ses propos lors de ces Vœux, il a expliqué "qu’il n’est pas dans ses propos de détailler les raisons de la colère sociétal. En revanche, dans ce climat particulier, violent, l’Eglise peur et doit apporter sa contribution, elle a un rôle à tenir : L’église doit appeler à la paix, celle qui suppose d'âpres combats pour qu’elle soit tangible et pérenne. Elle doit promouvoir le dialogue n’oubliant jamais que la venue du Christ sur terre est la forme supprême d’inculturation : C’est l’incarnation. Elle doit rappeler que seule la vérité rend libre. Le mensonge, ne libére des contraintes que de manière bien éphémére. Les promesses non tenues laissent un indélébile goût d’amertune. Elle peut aider à vivre la fraternité qui ne peut vivre orpheline. Enfin, elle veut rappeler à chacun individuellement et à tous collectivement qu’un avenir et une espérance sont l’horizon désirable et atteignable »     

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    CONSECRATION EPISCOPALE :  Le pére-curé de Vanves Bertrand d’Auville (sur la photo) sera bien sûr présent cet après midi à la cathédrale Sainte Geneviève à Nanterre pour la messe d’ordination épiscopale du nouvel évêque Matthieu Rougé, avec quelques vanvéens. Il avait organisé jeudi soir une veillée spirituelle pour préparer cet événement diocésain avec un temps de louange puis un temps de prière, après un temps d’enseignement où il a expliqué «ce qu’est un évêque et ce qu’il fait : Il enseigne sanctifie, guide… Vatican II ayant élargi son horizon : Administrateur de son diocèse, il doit avoir le souci de l’église universelle. Il participe à un collége épiscopal. Le pape est l’évêque de Rome qui permet aux évêques de vivre en communion ; Là où est l’évêque, là est l’église »

    MINISTERE :  Voilà 3 ans que le pére Bertrand Auville assure son ministère à Vanves, à un moment particulier, et douloureux : « J’aime l’église. Elle est le peuple de Dieu, elle est le temple du Saint Esprit, elle est le corps du Christ qu’elle célèbre. Les affaires actuelles  mettent à mal l’amour et à la confiance envers l’église. Ses péchés sont d’abord ceux de chrétiens et non de l’Eglise, d’hommes et de femmes déchus. Ne jetons pas la pierre à l’église ! Que chacun balaie devant sa porte » s’est il exprimé Jeudi soir en citant le pape Benoit XVI : « La plus grande persécution vient du péché dans l’Eglise ». « Peut être que ce qui s’abat sur nous doit nous permettre de purifier notre église » s’est il interrogé. « On ne peut s’en sortir avec des postures incantatoires » en citant le cardinal vingt-trois, ex-archevêque de Paris,  qui voit dans cette crise, un sursaut, car l’église fait du bien au monde !

    APERO : Gabriel Attal député LREM de Vanves/Issya bien déposé sa candidature jeudi dernier pour la présidence du groupe LREM à l’Assemblée Nationale. Ils sont dix sur la ligne de départ,  chacun mène campagne durant ce week-end jusqu’à mardi où interviendra le vote. Gabriel Attal a choisi d’organiser des apéro tous les soirs, alors que d’autres tiennent une permanence pour recevoir ses collègues. Les jeux sont très ouverts pour cette élection sans favoris, mais où il n’aurait aucune chance selon les spécialistes. Mais la politique réserve quelquefois des surprises