Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

décés

  • VANVES EN CONFINEMENT DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    DECES A VANVES

    Parmi l’un des cinq décés enregistré à l’Ehpad «Soins et Repos» de la communauté des Jésuites, le quotidien « Le Républicain Lorrain » a consacré un article au père Xavier Nicolas qui est décédé à Vanves le 5 avril, à l’âge de 99 ans. «Né à Vergaville le 18 janvier 1921, au foyer de Jules et Jeanne Nicolas, le défunt était entré dans la Compagnie des jésuites le 19 décembre 1942 et a été ordonné prêtre le 27 juillet 1952. D’un tempérament vigoureux, actif et engagé, il a exercé la plupart de ses ministères auprès des petits et des «incroyants  en Alsace, Picardie, Lorraine, Ile-de-France et Normandie. En 2012, à l’ouverture de l’Ehpad Maison Soins et Repos, le père Nicolas a rejoint la communauté de Vanves, poursuivant ses ministères itinérants auprès de ses nombreux amis» indiquait le quotidien. iL se pourrait bien qu’il ait participé à des cafés Théo voilà quelques années

    Le stade de Vanves a annoncé la disparition de Guy Marze, survenu le dimanche 12 avril 2020. «Il a été pendant des années un membre important du Stade de Vanves, que ce soit à l’Administration Centrale comme trésorier, à la Gym Volontaire ou encore au Basket-ball.  Guy était présent sur chacune de nos animations, à de nombreux matchs, et était toujours prêt pour donner un coup de main.  À la suite de quelques vertiges il venait moins nous voir mais c’était toujours avec passion et avec quelques commodités qu’il nous rendait visite. Depuis quelques temps il était placé dans un établissement spécialisé et nous n’avions que de rares nouvelles.Guy bénévole de l’ombre, sérieux, honnête et apprécié de tous, faisait partie de notre grande famille, nous avons tous une pensée pour lui aujourd’hui» a écrit Bruno Chauvet en informant l’ensemble des dirigeants du Stade de Vanves.

     

    LE JOGGING DE NOUVEAU AUTORISE 

    L'interdiction de faire du sport en plein air entre 10 et 19 heures demeure à Paris, mais elle a été levée ce mercredi presque partout en banlieue, dans les Hauts de Seine, et à Vanves, selon des informations pariesdans le Parisien et l’Equipe. Entrée en vigueur le 8 avril, cette restriction n'apparaît plus dans la plupart des arrêtés préfectoraux détaillant les autres mesures de confinement. C'est ainsi le cas concernant les Hauts-de-Seine, et théoriquement à Vanves, où les nouvelles mesures courent jusqu'au 11 mai. Concrètement, les joggeurs doivent toutefois être munis d'une attestation dérogatoire pour des sorties une fois par jour, pour une durée d'une heure et dans un rayon d'un kilomètre autour de leur domicile.

  • DURE-DURE TREVE DES CONFISSEURS A VANVES AVEC LA DISPARITION DE DEUX PERSONNALITES ATTACHANTES

    Cette trêve des confiseurs à Vanves a été quelque peu particulière, à cause de la disparition de deux personnalités attachantes auxquels ont rendu hommage beaucoup de vanvéens, notamment sur les réseaux sociaux : Daniel Barois, conseiller municipal  est décédé la veille de Noël d’une longue maladie. Ses obsèques ont eu lieu samedi à l’église Saint Remy célébrées par le père curé Bertrand Auville.  Pierre Bettane est décédé violemment d’une crise cardiaque deux jours après Noël. Ses obsèques devraient avoir lieu vendredi au cimetière intercommunal de Clamart  

  • DANIEL BAROIS

    Daniel Barois était  originaire d’une famille vanvéenne qui s’était installé à Vanves dans les années cinquante, dont la mére, décédée quinze jours avant,  a été adjointe du maire A .Roche, et le père a  présidé le Comité Local de la Légion étrangére. Il s’était marié avec Michèle, enseignante au lycée Michelet,  fille de Denise Lecomte, ex-adjointe au maire aux affaires sociales de Gérard Orillard. Ils avaient eu trois enfants et cinq petites enfants.  Il avait rejoint l’équipe de B.Gauducheau lorsqu’il avait conquis  la mairie en 2001, comme maire adjoint (Etat Civil, Elections)  et avait préside longtemps le Conseil de Quartier du Centre Ancien. C’était un gaulliste, homme de confiance d’Isabelle Debré qui l’a énormément aidé à animer la section et à tenir la permanence UMP de la rue Louis Blanc (sur la photo)

    Beaucoup de ses militants, de ses élus, de ses amis et proches étaient présents Samedi dernier, à l’église Saint Remy pour rendre hommage à cet homme qui a marqué tous ceux qui l’ont cotoyé.  « Une personne extraordinaire qui laissera à jamais son emprunte en nos cœur et celle de notre ville » a témoigne justement l’un de ses jeunes militants Arthur Achejian. « Très peinée... Daniel était une très belle personne. Toutes mes pensées à sa famille et à ses proches » a réagit Anne Laure Mondon (PS) notamment sur les réseaux sociaux. « Serviable », « un homme à l’investissement inconditionnel » et aux « immenses qualité humaine » sont des expressions qui sont revenues dans le témoignage deses enfants et de proches pendant une cérémonie marquée par ces chants Gospel, et la lecture par Isabelle Debré d’un poème « Les pas sur le sable  » d’Ademar Barros, maire et gouverneur de Sao Paulo.