Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cese (conseil ecnomique social et environnemental ) local

  • CARNETS DE CAMPANE A VANVES : REUNION DE PROXIMITE DU PS AU PARC : « Pour nous, la démocratie participative, ce n’est pas de la poudre aux yeux ! »

    Il en été donc ainsi Mercredi soir, presque à l’heure du match de football de l’équipe de France, puisque deux listes organisaient en même temps des réunions de proximité à deux endroits opposés de la ville. Et il en sera ainsi le 13 Mars prochain.  Si Vanves Au Quotidien était présent Mercredi soir à la réunion de la liste « Un nouveau souffle à Vanves, le blog sera présent le 13 Mars à la réunion de la liste Vanves avec Vous

    Il a été beaucoup question de démocratie locale, de participation et de concertation à l’école du Parc avec la liste « Un nouveau souffle pour Vanves » (PS) puisqu’Antonio Dos Santos (PS), entoure d'Anne Lauure Mondo (PS) et Jean cyril Le Goff (PS)  a été questionné sur ce thème : « Comment envisagez-vous d’associer les habitants ? ». Il en avait déjà été beaucoup questions lors de sa première réunion de proximité à l’école Lemel où Guy Janvier avait rappelé que  « lors de mon mandat, on a mis en place des Conseils de quartiers où il y avait beaucoup de débats, des fêtes de quartier qui ont malheureusement périclité ». Alors que le constat est sévère : « C’est de la poudre aux yeux actuellement !   On n’a aucun retour des conseils de quartiers qui ne permettent pas une réelle concertation actuellement. Nous les doterons d’un budget, et nous les écouterons en prenant en  compte leur préconisation, car ils ont des analyses et des propositions nécessaires à la gestion municipale » a indiqué Antonio Dos Santos. Son projet prévoit  la mise en place d’un comité consultatif de la dépense publique, d’un CMJ élu démocratiquement,  d’un CESE (comité Economique, Social, Environnemental ) local. «   On ne s’interdit pas de faire un cyber référendum sur un sujet qui fera débat ou sur un choix majeur » a-t-il indiqué en précisant bien les choses : « Il y a le temps de la préparation et de la concertation, puis le temps de la décision et de la mise en œuvre. Et nous expérimenterons ! ». Ainsi il a l’intention d’utiliser les moyens d’informations  numériques via les open data pour permettre l’accès des vanvéens aux informations

    Cette réunion a permis aussi de parler de GPSO  en notant que l’obligation d’intégrer 4 pages d’informations communautaires dans les bulletins municipaux, n’est pas respecté à Vanves : « Il n’y a pas quasiment d’infos sur GPSO dans V.I.. Alors que de nombreux projets sont de la compétence de GPSO, avec l’aménagement du mail Sadi Carnot, la construction du Conservatoire…Mais avec une moyenne de 18 à 20 photos dans chaque V.I., on laisse croire que c’est le maire et la ville qui les ont réalisé, les ont financés, d’autant plus que maintenant les subventions du Conseil général  (aux associations) sont distribués par la ville dans le cadre du contrat de développement ville-Département triennal » a dénoncé Antonio Dos Santos, tout en se félicitant avec Guy Janvier de cette contractualisation « qui évite une course aux subventions ». Et de la fiscalité notamment, le PS déconçant bien sûr « le subterfuge de la majorité actuelle qui déclare ne pas avoir augmenté les impôts à Vanves depuis 4 ans. Mais GPSO a augmenté ses impôts qui reposent notamment sur les ménages communautaires (donc vanvéens). Et curieusement l’augmentation de 1/3 de la dotation GPSO à Vanves correspond à l’augmentation de la taxe communautaire supportée par les ménages ».