Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aménagement

  • LE REAMENAGEMENT « SOFT » DE LA RUE JEAN BLEUZEN A VANVES : UN PROJET QUI MANQUE D’AMBITION

    A l’occasion du Conseil municipal du 27 septembre dernier, le groupe PS a interrogé  le maire sur « un projet de réaménagement de la rue Jean Bleuzen qui aurait été soumis au Conseil de quartier et au CESEV (Conseil Economique, Social et Environnemental de Vanves). Un tel projet, sur un des axes principaux à fort trafic de notre commune, nous paraît très judicieux et nous apprécions également le fait que de telles réflexions soient soumises aux instances participatives de Vanves. A titre d’information du Conseil municipal, nous souhaiterions connaître la nature de ce réaménagement, les prévisions calendaires de réalisation ainsi que son coût, ainsi que le processus de concertation et de décision en cours et savoir si les riverains, directement concernés et impactés, seront également associés à la réflexion sur ces aménagements » a demandé Valérie Mathey (PS). .

    La réponse de la municipalité est intéressante et édifiante : « Afin d’améliorer la sécurité des piétons et ralentir la vitesse de circulation sur la rue Jean Bleuzen, la Commune de Vanves a sollicité GPSO il y a environ un an pour la réalisation d’une étude destinée à faire le bilan des dispositifs en place et proposer d’éventuelles modifications avec comme priorité de sécuriser les traversées piétonnes aux endroits les plus sensibles. Ce thème a fait l’objet d’une présentation aux membres du Conseil de quartier et du CESEV au titre de la commission espaces publics. Cependant, certains membres du CESEV ont considéré que le projet proposé par la Ville et GPSO ne leur convenait pas et ont décidé, de leur propre initiative, de travailler directement sur un autre projet, sans que cela soit l’objet de leur mission » a-t-il été expliqué. Les membres de cette commission du CESEV ont été bien saisis officiellement de cette question, avec l’aval du président du CESEV donc de la municipalité, contrairement à ce qui a été expliqué. « Ce sujet a été proposé par la municipalité à la réflexion de la commission dès sa création » était il même précisé.Des informations  récentes tendent à prouver que les membres du CESEV ont actuellement plutôt du mal à choisir librement justement le théme de leurs saisines sans avoir le feu vert des hautes autorités de la ville et du CESEV.

    Mais ce sont plutôt certaines propositions des membres de cette commission du CESEV qui n’ont pas plu car elles  prévoyaient notamment, comme il a été précisé :  La mise en sens unique d’une partie de la rue Jean Bleuzen dans le sens Paris / banlieue, entre la rue Gambetta et le carrefour de l’Insurrection. L’inversion du sens de circulation des rues Barbès entre l’avenue Marcel Martinie et la rue Jean Bleuzen, ainsi que l’inversion de la rue Danton et de l’avenue de Verdun. L’aménagement de deux bandes cyclables sur la section en sens unique de la rue Jean Bleuzen. La limitation de la vitesse à 30 km/h avec réalisation d’un plateau surélevé entre le square du 11 novembre et la rue Jean Jaurès. Et enfin la réalisation d’une traversée piétonne au droit du restaurent Mac Donald. « Plusieurs de ces propositions n’ont pas été retenues et les motifs en ont été exposés aux initiateurs de ce projet par la commune. En effet, les techniciens de GPSO ont clairement mis en lumière les effets très négatifs du report des flux de circulation dans d’autres voies secondaires avec un report de risques pour les piétons à des endroits particulièrement sensibles.  D’après les comptages réalisés par GPSO, le trafic moyen quotidien sur le rue Jean Bleuzen est de 10 000 véhicules répartis de manière équivalente dans chaque sens de circulation. Les reports de flux avancés dans l’étude du CESEV reste très hypothétique ; la rue Gambetta aurait ainsi pu voir sa circulation sensiblement augmenter car constituant la seule voie d’accès à la section en double sens de la rue Jean Bleuzen ». 

    « Le projet finalement retenu consistera essentiellement en plusieurs points : la suppression du passage piéton devant l’entrée charretière de France 3, considéré comme dangereux du fait du passage fréquent de véhicules et poids lourds de livraison à proximité. La surélévation des passages piétons devant le square Marceau et la société Audiens afin d’accroître la sécurité aux abords des quatre écoles (maternelle et élémentaire Marceau, maternelle et élémentaire Gambetta) et du métro (été 2017). La création d’un passage piéton devant le Mac Donald, toujours dans un souci de sécurisation, en particulier en entrée de ville, à proximité directe du boulevard périphérique, où la circulation est dense et rapide. Cette action reprend l’une des propositions faite par les membres du CESEV. Enfin, la création de six places de stationnement aux abords du magasin Picard, de la résidence étudiante Nexity et de la Grand Pharmacie Bleuzen ». Le coût total du projet est de 77 000 Euros TTC (la reprise de l’assainissement due à la création des passages surélevés augmente le coût du projet). Ce projet a déjà fait l’objet  d’une présentation en réunion publique de quartier le lundi 23 mai 2016.  Le démarrage des  travaux est prévu début novembre. Les dernières interventions auront lieu à l’été 2017.

  • SADI CARNOT A VANVES : DU MAIL DEDIE AU DEPLACEMENTS DOUX A LA ZONE 20 !

    Pour la troisiéme et dernière tranche du Mail Sadi Carnot, une réunion publique s’est déroulée hier soir à l’hôtel de Ville avec les riverains, sur les conditions du chantier qui se déroulera en deux phases du 10 Avril à la mi –Août 2012. Mais quel chemin parcouru depuis cette idée d’un mail  (parcours vert)lancé en Mars 2001 entre la place du 8 Mai 1945 et la place du Val (du Maréchal de Lattre de Tassigny) qui s’est amélioré et transformé en zone 20 lors de sa concrétisation avec les deux premières tranches entre l’automne 2010 et l’automne 2011. Cette zone 20 qu’il défend aujourd’hui tant auprès des riverains comme hier soir, qu’auprès de ses pairs à travers des tribunes dans les revues spécialisées. Et qu’il lui a suscité quelques insomnies au début, comme il l’a expliqué : « Nous avons dû débloqué des crédits pour faire un accompagnement pédagogique car on ne savait pas du tout ce que cela allait donner. On est allé jusqu’à nos évoles pour expoliquer comment cela fonctionner  ». Et ce n’était pas gagné à l’époque.

     

    Les riverains des rues Sadi Carnot de Solférino à Antoine Fratacci, mais aussi Mary Besseyre, Lamartine étaient venus nombreux hier soir pour une réunion très technique, où les responsables de GPSO qui réalise et finance à hauteur de 2 M€ (avec une participation de 127 000 € de la ville)  ce chantier, avaient du mal à répondre aux questions et à se faire entendre. Le maire a commencé par rassurer tous les riverains de sadi Carnot : « Il y aura toujours une rue Sadi Carnot, mais à titre d’usage quotidien, ce sera un mail, un lieu de circulation apaisé où le piéton est prioritaire. C’est pourquoi, on l’appelle « mail » de façon officieuse ».  

     

    Les responsables techniques de GPSO ont fait l’erreur de répondre aux questions des riverains tout de suite qui ne leur ont pas permis de présenter totalement les différentes phases de ce chantier, ce qui a donné un caractère brouillon à ce début de réunion : Ainsi d’après leurs explications, ce chantier se déroulera en deux phases, du 10 Avril au 25 Juin entre les rues Solférino et Larmatine, entre le 25 Juin et la mi-Août entre Lamartine et la jonction avec la rue Antoine Fratacci. Avec des conséquences pour les riverains : l’interdiction de circuler et même d’accéder à leur parking privé, les services de GPSO cherchant des solutions avec leurs gestionnaires d’immeubles. Ainsi des rues pourraient mis en double sens pour leur permettre d’accéder à leurs parkings : Mary Besseyre entre V.Hugo et S.Carnot, V.Hugo entre la place du Général Leclerc et la sortie du parking des habitants du grand ensemble Lamartine pour leur permettre d’y accéder vu que l’entrée sera bloquée. Des discussions et des négociations sont en cours actuellement.

     

    Des questions ont été posés sur les carrefours avec leur plateformes surelevés pour faire ralentir les automobilistes avec la disparition des feux tricolores notamment carrefour Mary Besseyre/Sadi Carnot… qui ont permis au maire d’expliquer que « l’on est passé dans un nouveau monde. Lorsqu’il y a une priorité à droite, les automobilistes ralentissent, alors qu’avec un feu tricolore, ils accélérent lorsqu’ils le voient au « vert ». La situation s’est ainsi améliorée au carrefour du 8 Mai, car les véhicules ralentissent depuis qu’il n’y a plus de feux tricolores. Cet espace est devenu plus sécurisant »  a-t-il expliqué en reconnaissant que l’on est passé d’une époque « tout voiture » à une époque où l’on donne « la priorité aux piétons ».

     

    Pour Bernard Gauducheau, « C’est le choix de l’équipe municipale : En faisant ce mail, nous avons aménagé un itinéraire « bis » qui dessert de nombreux pôles de Vanves (église Saint François, colége St Ex, Cimétière, Théâtre etc…) fréquentés surtout par des vanvéens. Il faut être très fier que Vanves mette en place un tel aménagement. Mais je comprends que certains soient encore dans le concept ancien de la rue où les véhicules sont encore prioritaires. Mais c’est fait pour améliorer notre cadre de vie et non pour vous embêter, en faire un lieu de vie » a-t-il insisté tout en reconnaissant que « l’on va casser des œufs ». Cet aménagement s’accompagnera d’une extension du stationnement payant  tout autour avec bien sûr des tarifs résidents.

  • LES RENDEZ-VOUS D’UNE SEMAINE BLEUE A VANVES APRES DES PRIMAIRES CRUELLES AU PS

    Chaque année à la mi-Octobre, une semaine bleue est organisée à Vanves comme partout ailleurs en France. Cette année, le théme en sera la sécurité routiére avec une sensibilisation sur la conduite automobile à un âge avancé mais aussi sur leur sécuritré dans la rue lorsqu’ils sont piétons. Le Mois du Commerce se focalisera sur le Marché avec plusieurs animations.  Enfin, une réunion publique est prévue Mardi sur le projet de réaménagement de la rue de l’Avenir  

     

    Lundi 17 octobre 2011
    A 19h00 à la sallePanopée :
    Remise des prix du concours « Vanves Ville Fleurie »
    Mardi 18 octobre 2011 :
    A 9h30 au Marché :
    Atelier du goût pour les écoliers dans le cadre du Mois du Commerce

    A 14H à l’Hôtel deville : Conférence sur « la conduite à un âge avancé » par l’association Brain Up
    A 19h à l’école Lemel :  Réunion publique concernant la rue de l'Avenir.

    C’est l’un des points noirs de la ville car cette rue est privée dans sa partie comprise entre les n°1à 51 et 2 à 42 bis, desservant des pavillons construits dans le cadre des opérations menées au début du XX éme siécle, démolis et  remplacés  depuis pour certains d’entre eux par des petits immeubles collectifs. Malheureusement,  la voirie est dans un état triste, avec des problèmes d’accés pompier, de stationnement etc… nécessitant des travaux lourds de réfection que les riverains ne peuvent pas prendre en charge…alors que cette rue permet à de nombreux automobilistes demeurant dans les quartiers proches de rejoindre la rue Larmeroux. Plusieurs habitants avaient sollicités la ville pour qu’elle prenne en charge ces travaux, mais cette affaire a traînée car la Mairie demandait qu’elle soit alors classée dans le domane public. Plusieurs assemblées générales ou réunions se sont déroulées sans succés car ses riverains étaient divisés et rejetaient jusqu’à cette année, une telle perspective. C’est pourquoi, lors du Conseil Municipal du 28 Septembre dernier, la mairie a engagé la procédure de transfert dans le domaine public communal de cette rue, avec une enquête publique durant laquelle, si aucun propriétaire n’a fait connaûitre sonn  opposition à ce projet, ce sera le cas. Dans le cas contraire, cette décision relévera de la compétence du Préfet. Durant cette réunion, le maire devrait présenter l’enjeu et le projet
    Mercredi 19 octobre 2011

    A 13H30 à l’hôtel de ville : Forum de la prévention et de sensibilisation sur la sécurité routière avec différents atliers (tests de vue, temps de réaction au volant, sensibilisation piétons, simulateur de conduite…)
    Jeudi 20 octobre 2011

    A 9h30 au Marché : Atelier du goût pour les écoliers dans le cadre du Mois du Commerce
    A 9h30 au Conseil Régional :
    Bernard Gauducheau (NC) participe à la commission permanente

    A 12H au Foyer Danton : Animation sur le trhéme des 24H du Mans azvec déjeuner sarthois puis jeux de courses de voiture sur console
    Vendredi 21 octobre 2011
    A 10H au Conseil Général :
    Séance plénière à laquelle participe Guy Janvier (PS)

    A 14h au Colége Saint Exupry : intervention  de Bernard Gauducheau sur le rôle des élus

    A 14H dans la ville : Parcours de conduite pour les seniors avec les autos écoles de la ville, visite du commissariat
    A 17h30 à l’hôtel de ville : 
    remise de diplômes « parcours de conduite » pour clôturer la Semaine Bleue
    Samedi 22 octobre 2011

    A 10H au marché : Animation culturelle proposée par Nicolas Aubry chef de partie au restaurant gastronmique « Le Bristol » à Paris
    A 13h00 au maché :
    tirage au sort du jeu concours du Mois du Commerce

    A 20H30 à la Défense et Puteaux : Des vanvéens participeront à la marche interreligieuse pour la paix organisée à l’occasion du 25éme anniversaire de la rencontre interreligieuse d’Assise (27 Octobre 1986) par les responsables religieux ou cmmunautaires de différentes communautés religieuses des Hauts de Seine