Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hauts de vanves - Page 6

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE TRES TRES TERROIR

    C’est une semaine très « terroir » qui s’ouvre : Elle débutera par la dernière réunion publique de l’automne 2013 du Maire à l’école Larmeroux ce soir pour parler de notre ville et particulièrement des Hauts de Vanves. Elle se terminera par la 9éme édition du village des terroirs le week-end prochain, sur la place de la République devant l’église Saint Remy.

    D’ailleurs la paroisse organise parallèlement ses journées d’amitiés et une distribution au marché  et au village des terroirs d’une petite bougie aux vanvéens qui  seront invités à venir l’allumer dans l’église et prier pour la Paix. « Chacun est libre  de faire ce qu’il veut. On sera là pour les  accueillir  dans l’église, pour dire que cette fête de Noël est aussi la fête de la lumière, d’un signe particulier et ceci c’est pour  le prince de la paix que l’on attend comme le disait le prophéte Isaie : « On attend le prince de la paix, qu’il vienne et que cet paix rayonne autour de nous,dans nos familles, dans notre entreprise, sans la vie quotidienne de chacun, parce qu’il veut la paix. Essayons de construire, et pour nous chrétien, la meilleure manière de construire la paix est de prier pour ! » explique le pére Vincent Hauttecoeur curé de Vanves.

    Le nouvel orgue de l’église Saint Remy devrait arriver à Vanves le 10 Décembre après midi, transporté par un semi-remorque depuis Strasbourg : « L’orgue a été monté à Strasbourg dans les ateliers du facteur d’orgue Kerg, démonté pour le transport. L’église sera fermé pendant toute la semaine parce queM.Kerg,  va investir la totalité de l église pour pouvoir déposer l’orgue et le monter à la tribune. Et ce week-end du terroir, nous aurons toute la façade du nouvel orgue monté au sommet de la tribune. Nous aurons  le jour de Noêl la possibilité de découvrir cette façade, à moins que l’on ne laisse les bâches pour garder ce cadeau surprise encore emballé pour qu’il soit rayonnant, sonnant, lors de son inauguration » confie l’abbé Vincent Hauttecoeur. 

    Le terroir c’est aussi la population vanvéenne qui le constitue avec ses joies et ses pleurs. La communauté vanvéenne s’est émue de la disparition de Simone Vincent samedi soir, mére de Claudine Pottier et grand mére notamment d’Eric Pottier qui était aux fourneaux de la brasserie, Les Platanes,  pour la soirée Téléthon lorsqu’il a apprit cette triste nouvelle. Plusieurs générations de vanvéens, écoliers, parents, enseignants connaissent bien Simone Vincent qui a été la première gardienne de l’école Max Fourestier entre 1983 lors de son ouverture jusqu’au début des années 2000. Elle avait rencontré Max Fourestier lors de l’inauguration de l’école qui porte son nom. C’est une mémoire du Plateau et de cette école qui nous a quitté.

    A contrario, les vanvéens ignorent sûrement que l’un des leurs s’est vu remettre le grand prix de la presse internationale 2013 par l’association de la presse étrangère : Vincent Hugeux, grand reporter au service Monde de l’Express qui vit depuis longtemps à Vanves. « Ce prix distingue le souci constant de notre journal d’éclairer depuis 1953 l’actualité géopolitique » indiquait Christian Barbier dans son éditorial. Les vanvéens ont pu le voir ses derniers jours,  à la TV, dans l’émission C dans l’air ou l’entendre, à la Radio, car ce spécialiste de l’Afrique a été énormément sollicité par les médias à la suite du décés de Mandela. Et il confirmait dans un écho de l’Express de cette semaine que c’est bien « Mohamed Akotey, figure touareg et émissaire mandaté par le chef de l’Etat algérien avec l’aval de François Hollande »  qui « a orchestré, à partir de la fin Mai » la libération des 4 otages français enlevés au Niger. Un touareg qui n’est pas un inconnu pour certains vanvéens très impliqués dans la solidarité internationale.

    Enfin le terroir se défend, comme c’est le cas rue Jean Bleuzen : Des riverains ont commencé à bouger, à l’initiative des habitants de « La Fonderie » pour défendre le pharmacien Burbot qui est là, présent depuis des années au service des vanvéens. Une pharmacie de proximité que risque de condamner l’installation d’une parapharmacie à côté de Picard, et à moins de 100 ou 200 m de cette pharmacie, ce qui est interdit par la loi. Ce qu’a exprimé le Conseil de l’Ordre de la Pharmacie dont l’avis négatif n’a pas été suivi par le ministére de la Santé qui a donné son feu vert à cette installation. Une pétition devrait être lancé pour défendre cette pharmacie de proximité, du terroir vanvéen.       

     

    Lundi 9 Décembre

    A 19H30 à l’école Larmeroux : Réunion publique du quartier des Hauts de Vanves : C’est la 36éme et dernière réunion que tient le maire de Vanves à raison de 6 par an, 3 au printemps, 3 à l’automne. Ce qui représente 108H d’échanges, si l’on tient compte d’une moyenne de 3H à chaque fois.

    Mardi 10 Décembre

    A 18H30 à l’espace Giner : Vernissage de l’exposition de Michel Larzilliere, aquarelliste vanvéen qui a réalisé quelques livres d’aquarelles sur Vanves, Issy les Moulineaux et les ponts de Paris. 

    Mercredi 11 Décembre

    A 19H à l’Hôtel de Ville : Conseil municipal avec 34 délibérations : Il devrait approuver l’agenda 21-Plan Climat de Vanves, le contrat de bassin des Plaines et Coteaux de la Seine Centrale Urbaine (2014-20), la convention entre le département et la mairie relative aux activités de planification et d’éducation familiale, des conventions d’objectifs et de financement entre Vanves et LA CAF pour la créche Pain  d’Epices,  de financement pour la reconstruction de l’orgue de Saint Remy, la création de l’agence numérique communautaire, une subvention exceptionnelle pour l’UNICEF au profit des victimes du typhon Halyan aux Philippines. Des délibérations reviendront comme l’actualisation des tarifs du vilage des terroirs, la participation de la commune aux dépenses de fonctionnement d’enfants vanvéens en écoles privées etc…

    Vendredi 13 Décembre

    A 18H30 place de la République : Ouverture de la  9éme édition du village des terroirs avec dégustations des spécialités proposées par les producteurs.  Pour sa 9ème édition, le Village des Terroirs  soutenu par le « Pari fermier » et « l’Archipel des créateurs » s'habille de saveurs et de couleurs en proposant de nombreuses animations pour petits et grands.

    A 20H au restaurant Les Platanes : soirée moules-frites sur le théme ees années 80 

    A 20H30 à l’école Max Fourestier : Bilan de mandat de Guy Janvier Conseiller Général PS de Vanves

    Samedi 15 Décembre

    A 9H30 (jusqu’à 17H30) place de la République : Les paroissiens de Saint Remy distribueront des petites bougies aux vanvéens qui seront  invité à venir l’allumer dans l’église pour prier pour la Paix, y rester quelques moments pour y prier. » 

    A 10H30 place de la République : Village des terroirs avec de nombreux animations : Ateliers créatifs (cartonnage, guirlandes, boîtes cadeaux...)e ncadrés par des artistes professionnels de l'Archipel des Créateurs, stand maquillage avec spectacle de rue par la fanfare tout terrain « Les Grooms » avec un apéritif offert par le SIAVV à 12H, et la remise des prix des concours de la Lettre au Père Noël et des Balcons illuminés avec un goûter offert par le SIAVV à 16H 

    A 14H à Saint Remy : journées d’Amitiés paroissiales

    A 14H au PMS A.Roche : Match de football Expograph Vanves – Toulouse OAC pour le championnat de France 

    A 14H au CAP : Fête de noël et inauguration des locaux dont profitent beaucoup certains résidents de Simon de Cyréne

     
    Dimanche 16 Décembre

    A 10H30 place de la République : Village des terroirs avec spectacle de rue du Krazy Hot Fissure Band, de
    « Femmes En Voyages » de la Compagnie Couronne… avec une fête de clôture à 17H

     

    A 11H à Saint Remy : journées d’Amitiés paroissiales

  • LES HAUTS DE VANVES FACE AUX CHANTIERS, AU BRUIT, AU STATIONNEMENT ANARCHIQUE ET AUX NUISANCES DE TOUTES SORTES

    « Cette réunion de quartier est toujours la moins fréquentée, parce que le quartier est moins dense » constatait Bernard Gauducheau, maire de Vanves, en accueillant dans ce préau de l’école Larmeroux baigné par le soleil couchant, les vanvéens venus moins nombreux Lundi soir que la semaine dernière à l’école Marceau. Pourtant dans ce quartier, les points chauds n’ont pas manqué, et ne manquent pas entre la sécurité (rue de Chatillon) qui devrait faire l’objet d’une nouvelle réunion publique le 6 Juin prochain à l’école Lemel,  les chantiers, nombreux, de la rue Aristide Briand, la lutte contre le bruit de la voie ferrée Paris Montparnasse,  les travaux des rues du Docteur Arnaud, Gresset et Mansard pour lutter contre les inondations, améliorer l’assainissement etc…Mais là, est-ce que la température un peu élevé qui régnait dans ce préau a rendu le public plus amorphe. Heureusement qu’il y avait une conseillére de quartier qui a quelque peu réveillé l’assistance par ces questions pertinentes.

     

    Il est vrai que commencer par la présentation du budget 2013 a renforcé l’assoupissement du public malgré une présentation didactique de Bertrand Voisine, maire adjoint chargé des finances,  avec ses tableaux et ses fromages, et quelques commentaires du maire sur le théme : « Nous traversons une période économique difficile qui a des répercussions sur les ménages et les collectivités territoriales. On la subit plus q’on ne la conduit. On doit faire preuve de vigilance pour ne pas fragiliser nos finances ». Yann Texier, le représentant de GPSO a réveillé l’assistance en présentant les nombreux travaux – chronophages – réalisés dans ce secteur avec les plus marquants : Réfection de la rue Larmeroux avec le Conseil Général, travaux de revêtement des chaussées des rues Gressset et Mansart – « cette dernière en a bien besoin car sa chaussée est chaotique » reconnaissait le maire -  prévu cet été qui deviendront une « zone 30 », rénovation de l’éclairage rue Falret, interventions sur les nids de poule après le gel pour 35 000 €.

     

    Ce qui a amené le maire à parler de cet accident survenu dimanche soir à 21H30 rue de la République où un chauffard, sans permis, alcoolisé,  qui roulait à 150 km/h, est venu s’encastrer dans les poubelles de la résidence des chariots au carrefour Vieille Forge/République/Louis Dardenne. « Nous avons beaucoup travaillé sur cette volonté de rendre la ville aux habitants, la voiture devenant secondaire. Ce qui n’était pas évident au départ. Mais on reconquiert notre espace » a-t-il expliqué en revenant sur cette zone de rencontre constitué par le Mail Sadi Carnot « qui est une expérience réussie, qu’on  nous demande de présenter et de parler pour s’en inspirer. Mais on n’est pas encore arrivé à ce que tout le monde la respecte ».   

     

    Rue de L’avenir : Le devenir de la rue de l’Avenir est revenu sur le tapis alors que le conseil municipal de ce soir doit intégrer l’impasse de l’Avenir et l’allée Vernes dans le classement dans le domaine public de cette voie : « Le Conseil Municipal en Septembre 2011 avait lancé cette procédure pour la rue de l’Avenir. On a demandé d’y inclure cette impasse et cette allée, ce qui a prolongé la procédure. On ne s’est pas précipité parce qu’on n’avait pas les budgets  pour faire les travaux. Une enquête publique devrait se dérouler cet automne pour un classement qui interviendra en 2014. Seuls des recours pourraient prolonger cette procédure. Il nous faudra ensuite arbitrer pour financer des travaux d’aménagements qui privilégieront la sécurité ».

     

    Stationnement : Il a annoncé que le stationnement réglementé pourrait être étendue rues du Docteur Lafosse et Clemenceau dés cet été à la demandedes riverains qui se plaignent de ne plus pouvoir se garer. Ce quartier subit la pression, comme d’autres autour du PMS A.Roche et du Clos Montholon, des voisins qui viennent se garer là car ce n’est pas encore payant. Mais dans ce quartier, le problème est devenu crucial à cause des 4 chantiers de constructions rue Aristide Briand  qui ont supprimés des places de stationnement comme l’a fait remarqué une riveraine en se plaignant « des ouvriers qui se garent sur nos bateaux ». Bernard Gauducheau a d’ailleurs indiqué à propos d’un des projets de constructions prévus dans ce quarter à l’emplacement du garage de la rue Raymond Marcheron, qu’il avait refusé le permis de construire du promoteur Sofiane, qui n’était pas conforme. Rappelons qu’il avait fait l’objet de réunions publiques particulièrement houleuses avec les riverains, surtout avec la gestion déplorable du chantier de la résidence étudiante à l’angle Diderot/Marcheron.

     

    Mur Anti Bruit : Enfin, il a été question du mur anti-bruit : « L’étude initiale de 2007 a été refaite et fait apparaître 63 points et non plus 27 comme en 2009, dont les 2/3 sont à Vanves (49)  et 1/3 à Malakoff, la plupart étant des pavillons  et 6 logements collectifs » a-t-il indiqué en parlant d’une nouvelle étude de RFF. « C’est un dossier complexe à cause de la multitude des acteurs, des problèmes de gros sous et d’une mauvaise volonté de RFF, nous obligeant à relancer contiuellement ». Les solutions proposées seront, selon les lieux, de l’isolation phonique, du double vitrage, du mur anti-bruit mais pas sur toute la longueur de la voie ferrée. Sans parler des nouvelles constructions qui doivent être prises en compte notamment l’immeuble Martek à l’emplacement de l’ancienne imprimerie.

  • VANVES ET L’INSECURITE : « Autorités de la ville, forces de l’ordre et bailleurs du secteur travaillent en commun pour résoudre ces diverses problématiques » selon le Maire de Vanves

    Suite aux événements qui ont marqué Vanves au tout début du week-end dernier, le Blog Vanves Au Quotidien a sollicité le maire de Vanves, pour avoir une réaction et connaitre ce qu’entreprenait la ville en collaboration avec le commissariat pour réagir

     

    « Dans la nuit du vendredi 15 mars au samedi 16 mars 3 voitures et 2 scooters ont été incendiés allée Baudelaire à 3h25 et un véhicule de la Police Nationale a été incendié devant le Commissariat à 5h. Dès que ces faits ont été portés à ma connaissance, je me suis rendu sur place, puis au Commissariat de Vanves pour faire un point sur la situation. J’ai personnellement appelé le Préfet des Hauts-de-Seine afin que des forces de l’ordre supplémentaires soient déployées pendant le week end pour tenter d’appréhender le ou les individus irresponsables à l’origine de ces feux et sécuriser le secteur. Avec mon équipe, nous avons été à l’écoute des habitants du quartier pendant toute la fin de semaine pour les rassurer.

    Depuis le lundi 18 mars, un dispositif spécial a été mis en place avec des agents de la Compagnie de Sécurisation et d’Intervention (CSI) de la police nationale présents les soirs de la semaine à partir de 20h au niveau de l’allée Baudelaire, des rues de l’Avenir et de Chatillon.

    Le Commissariat a également prévu des opérations de sécurisation plusieurs après-midis dans la semaine. La police scientifique et technique analyse tous les éléments en sa possession pour appréhender le ou les auteurs des feux.

    J’ai demandé à mes services d’étudier l’installation d’une caméra de vidéoprotection dans le secteur.

    Ces récents incendies dans le quartier des Hauts-de-Vanves s’ajoutent à des troubles liés à la tranquillité publique (tapage, bruit, rassemblement …). Nous partageons et comprenons parfaitement les légitimes inquiétudes des habitants liés à l’accumulation de ces nuisances.

     Contrairement au ressenti dont vous vous faites l’écho, les autorités de la ville, les forces de l’ordre et les bailleurs du secteur travaillent en commun depuis plusieurs semaines pour résoudre ces diverses problématiques. Néanmoins, vous comprendrez que les résultats de l’action de la police nationale reposant sur l’accumulation de preuves et de la justice ne peuvent pas être instantanés.

    Par ailleurs, il est à souligner que l’on constate une augmentation des faits de délinquance sur le plan national depuis plusieurs mois. Néanmoins, je tiens une nouvelle fois à rappeler que Vanves demeure une ville extrêmement calme et que nous n’avons eu à constater que des dégâts matériels limités et très éloignés des désagréments que peuvent connaitre de nombreuses communes franciliennes en matière de sécurité publique. Cela n’enlève en rien les nuisances et les dommages que créent ces actes de délinquance notoire.

    Les élus de la ville, les bailleurs et les autorités de la police nationale sont entièrement mobilisés pour rétablir la tranquillité dès que ces faits sont malheureusement constatés.

    La police nationale mène son enquête et nous espérons que ses conclusions permettront de mettre un terme aux agissements d’une poignée d’individus tant ceux à l’origine des récents incendies que ceux qui troublent l’ordre par certains tapages et dont la plupart des familles résident sur place.

    Dès que des problèmes de troubles à la tranquillité surviennent à Vanves, nous avons pour habitude en liaison avec la police nationale de réunir les habitants et les bailleurs des immeubles comme ce fut le cas récemment pour les résidants du 20/30 rue de Chatillon mais aussi du 21/29, rue Jean Baptiste POTIN et du 126 avenue Victor Hugo.

    Nous rappelons la nécessité que la population prévienne la police nationale et dépose plainte car ce sont les moyens légaux pour les forces de l’ordre d’intervenir et pour la justice de se mettre en œuvre lorsqu’il s’agit de condamner des individus troublant l’ordre public. Je tiens à rappeler que le maire a des moyens juridiques limités pour la répression qui est d’abord bâti sur l’axiome police justice (sur la base de politiques conduites par l’Etat).

    Pour finir, je tiens à remercier Laurent LACOMERE, Adjoint au Maire chargé de la sécurité pour sa disponibilité dans le cadre du suivi de ces affaires. Mes remerciements s’adressent aussi aux forces de l’ordre, aux services municipaux notamment celui de la prévention et de la sécurité dans le cadre de leur action quotidienne au service de la tranquillité publique »