Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hauts de vanves - Page 4

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE DE L’AVENT NOËL

    Lundi 15 Décembre

    A 14H30 au Conseil Général des Hauts de Seine : Guy Janvier (PS) participe à la commission permanente

    A 17H30 à l’Hôtel de Ville : Assemblée Générale de la Caisse Solidarité (du personnel  communal).

    A 19H30 à l’école Larmeroux : Réunion publique du quartier des Hauts de Vanves

    A 20H30 au Théâtre (jusqu’à Jeudi ) : « En Route-Haddish » par la compagnie Lieux Dits avec David Geselson. « A partir d’archives et de récits de famille, j’ai entrepris d’écrire et réinventer l’histoire de mon Grand pére Yeghouda mort en 2009 à Jerusalem » qui « petit de Lituanie en 1934 pour s’installer en Palestine, a traversé les étapes de la construction de l’Etat d’Israël, de l’idéal du Kibboutz en passant par la tragédie de la Nakba, a parcouru l’Europe après la Shoah en tant que soldat dans la brigade juive de l’armée anglaise puis dirigé et fondé l’institut de recherche sur l’histoire d’Israël « Yad Ben Tsvi »

    Mercredi 17 Décembre

    A 9H30 au Conseil Régional : Bernard Gauducheau participe à la session budgétaire

    A 15H à La Paroisse Saint Remy :Noël des enfants organisé par le Secours Catholique avec Chants de Noêl par P.Meige et remise de cadeau 

    A 18H30 à la mairie de Boulogne : Conseil communautaire de GPSO

    Jeudi 18 Décembre

    A 9H30 au Conseil Régional : 2éme journée de débat budgétaire pour B.Gauducheau

    Vendredi 19 Décembre

    A 9H30 au Conseil Régional : 3éme et dernière journée de débat budgétaire pour Bernard Gauducheau

    A 19H30 à l’Hôtel ded Ville : Remise des insignes de chevalier du Mérite agricole à Emmanuel DELMAS, sommelier, œnologue, par B.Gauducheau

    Samedi 20 Décembre

    A 10H30 sur le Marché : Matinée des chants de Noêl avec le Pôle Inter-génératioonnel et sa chorale

  • CONSEIL DE QUARTIER DE VANVES : UN RENOUVELLEMENT DANS LA CONVIALITE

    Le renouvellement des 3 conseils de quartier n’a vraiment pas posé de problèmes puisqu’il n’y a pas eu besoin de tirage au sort pour départager les candidats qui ont été réunis mardi soir à l’hôtel de ville. Le conseil Municipal de Rentrée avait élargi le nombre de membres puisqu’il peut dorénavant varier de 10 à 25 et que justement le Conseil de Quartier des Hauts de Vanves en compte 23, et les deux autres, 25 chacun. Beaucoup de nouveaux vanvéens, mais aussi d’anciens, ont élu, Paul Vinesse étant l’un des rares à être élu depuis 2001 au Conseil du Plateau, quelques époux de conseilléres municipales, et même la mére de l’une d’entre elle, quelques personnalités comme Claudine Charfe (FdeG/PC) ex-conseillère municipale, Bernard Léon (Modem), Guillaume Benhamou président de la JCE de GPSO, Christiane Mury quasiment vigie de la rue de Châtillon

    Pour Pascal Vertanessian, maire adjoint  chargé de l’urbanisme qui préside le conseil de Quartier des Hauts de Vanves, « c’est une première !  On a un challenge avec l’arrivée du GPE (Grand Paris Express)». Il succède à Daniel Barois, maire adjoint chargé des Elections et de l’Etat Civil qui est maintenant en charge du Conseil de Quartier du Centre Ancien-Saint Remy qui reconnaissait que « l’on a de gros chantiers en cours avec la volonté de créer et monter un événement artistique ». Alain Toubiana, maire adjoint chargé du commerce est en charge du conseil de Quartier du Plateau où il a siégé lorsque Mauricette Noyer en était la présidente. « Je ne suis pas nouveau dans le métier. C’est intéressant. Un tel conseil n’est pas rigide. On est là pour être ensemble. On a certains  projets comme la collecte de la banque alimentaire et le téléthon » a-t-il expliqué. D’ailleurs à la réunion publique du Plateau, le 17 Novembre dernier, il n’a pas mâché ses mots en constatant que « très peu de vanvéens du Plateau se sont déplacés aux animations du Mois du Commerce, alors que certains se plaignent d’un certain manque de dynamisme et d’animation commercial ».

     

    Chaque conseil de quartier devrait se réunir toutes les six semaines, chacun  disposant de son espace, la Tuilerie pour le plateau, Latapie pour les Hauts  de Vanves et le nouveau local de l’avenue de Verdun pour le centre Ancien-Saint Remy. Ils disposent d’un maigre budget (2500 €) « car les marges financières sont étroites, surtout en cette période de vaches maigres pour les communes » comme l’a expliqué le maire : « Malheureusement, ce n’est pas fait pour s’arranger !». Les présidents ont plutôt insisté sur leur rôle de « relais bilatéral entre les habitants  et la ville dont le rôle est de créer du lien social » comme Pascal Vertanessian, la possibilité de faire des propositions et de proposer une question à l’ordre du jour de leurs réunions. « Tout le monde a le droit de parole » a rassuré » Alain Toubiana. D’ailleurs dans les améliorations apportées par le Conseil Municipal de Rentrée 2014, des secteurs ont été créé pour chaque quartier (4 pour le Plateau, 3 pour le Centre Saint Remy et 3 pour les Hauts de Vanves) afin d’améliorer sa représentativité et la prise en compte des préoccupations locales. 

  • REUNION PUBLIQUE DES HAUTS DE VANVES : QUESTIONS SUR DES CHANTIERS DANS UN QUARTIER EN MUTATION

    Pas facile d’animer avec maestria une réunion publique de quartier comme ce fut le cas pour les Hauts de Vanves, lundi soir dans le préau de l’école Larmeroux, et avoir réponse à tout. Pascal Vertanassian Maire Adjoint chargé de ce quartier et des Travaux/urbanisme/Environnement et Xavier Lemaire conseiller municipal à la Voirie ont pu le vérifier, en commençant cette réunion, sans le maire retenu à la remise des palmes académiques à l’intendant du collége Saint Exupéry.

    Xavier Lemaire a présenté le projet d’extension du stationnement réglementé dans le dernier secteur de Vanves, autour du PMS André Roche, rues Jean Baptiste Potin, Valentine Jacquet, Chevalier de la Barre, Docteur Arnaud, Gresset, Hoche et Mansart, avenues de la Päix et du Général de Gaulle….soit 341 places dont les 7 à l’entrée du Stade de Vanves, avec l’installation de 16 horodateurs. « La mise en place de ce stationnement réglementé se fera à partir de Septembre » a-t-il annoncé en répondant à quelques questions, notamment sur la possibilité de se garer sur son « bateau »… Pascal Vertanassian a fait le point sur quelques chantiers réalisés par la ville dont la réhabilitation et l’extension de la tribune du PMS André Roche – ce qui est assez croustillant pour les connaisseurs – avec remise à neuf des vestiaires et aménagement de locaux pour les sections Football et Athlétisme. Ainsi que sur des chantiers GPSO dont la réfection de l’éclairage place du Président Kennedy, rue Vieille Forge, Jean Baptiste Potin

    Au moment, où le maire est arrivée les échanges concernaient finalement les chantiers rue A.Briand. Une participante l’a intérrogée sur le chantier de la rue de l’Avenir, puis une autre sur l’efficacité de la sentinelle mise en place pour veiller à la bonne circulation et au bon stationnement des camions de chantier rue Aristide Briand : « On est revenu à un bruit normal après l’effroyable été 2013. Et a priori, cela recommencerait : Des camions se garent à l’emplacement des véhicules de police devant le commissariat » - « Pourtant c’est un  service qui fonctionne bien, cette sentinelle est présent que le matin pour éviter bouchons et bouclages des rues » selon les explications du responsable des services techniques. Une troisiéme a demandé où en était le projet immobilier du promoteur Sofiane à l’emplacement du garage Da Silva : « Il y a eu une promesse de vente avec ce promoteur qui n’a pas laissé un  bon souvenir avec la construction de la résidence étudiante rue Diderot. J’ai tout fait pour le dissuader de continuer à sévir à Vanves. On souhaiterait que monsieur Da Silva le fasse avec un promoteur sérieux, puisque Sofiane se serait désengagé » a indiqué le Maire. Une réunion publique avec les riverains pour faire le point sur les chantiers de la rue Aristide Briand est prévu le 2  Juillet à 18H30 à la Maison de Retraite Larmeroux.

    Un riverain de la voie ferrée l’a intérrogé sur la réalisation du mur anti-bruit dont le projet remonte à 2003. « Plusieurs partenaires sont concernées (Etat-Région-GPSO-RFF-Vanves-Malakoff), nous étions prêt à signer une convention, mais l’Etat nous a laché en rase campagne ! Merci au gouvernement de nous avoir laissé tomber. Et je le ferais savoir » a prévenu le maire qui ne cachait pas ses derniers jours vouloir mener une campagne de pétition. Une  autre a demandé pourquoi était inscrit à l’ordre du jour du conseil municipal un avis sur la mise en compatibilité du PLU pour permettre la réalisation du Grand Paris Express (GPE). Pascal Vertanassian a expliqué qu’il concernait quelques modifications de détails pour éviter toute installation sensible prés de la gare, l’instauration d’un droit de préemption urbain pour éviter toute spéculation foncière. « On se prépare à être plus ferme pour éviter toute dénaturation des zones pavillonnaires dans une banlieue qui est appelée à se densifier » n’a pas cacher le maire. Les travaux de percement du tunnel de cette ligne 15 Sud qui passe à Vanves devraient commencer cet automne au Pont de Sévres. Un point Informations spécifique sera bientôt installée l’emplacement de cette future gare

    D’autres questions plus générales ont été soulevés : « Envisagez-vous une extension des présences de la police municipale la nuit notamment ? » - « Non, on n’a pas à faire le boulot de l’Etat à sa place. On n’a pas les moyens d’assurer une présence de la police municipale 24H sur 24. Il faudrait tripler les effectifs » a répondu le Maire – « Mais on ne voit pas beaucoup la police nationale à Vanves et surtout la nuit ! » surenchérit une autre participante : « Les effectifs du commissariat sont insuffisants» ! ».  Une question est revenu sur ces pîstes cyclables à contre sens dans les rues à sens  unique qui se révélent très dangereuses à entendre les vanvéens qui l’ont soulevé lors de la première réunion de quartier consacré à la rue jacques Jézéquel et encore  l’un d’entre eux lundi soir ayant noté que « le maire peut interdire leur aménagement sur avis motivé ! » - « Ce qui devrait rendre plus vigilant tout le monde ! » a répondu le maire. « Un automobiliste a tout de même tort à l’arrêt si un cycliste le percute » a soulevé l’auteur de la question. D’autant plus que ces pistes cyclables, fait exprés, ont tout été aménagées, sur le coté de la rue à sens unique, où les véhicules en stationnement, ont le moins de visibilité lorsqu’elles déboitent, comme l’a fait remarqué un responsable d’une auto école. Sans être entendu bien sûr par tous ces ingénieurs plein de savoirs à une époque où il ne fait pas bon de critiquer les pistes cyclables.