Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

général de gaulle - Page 2

  • VA-T-IL FALLOIR DEMENAGER LE MONUMENT AUX MORTS DE VANVES ?

    Le 79éme anniversaire de l’Appel du 18 Juin 1940 a été marqué à Vanves, par deux cérémonies : L’une privée, celle du cœur, à 19H30 square Marceau, devant la stéle du Général de Gaulle, présidée par Isabelle Debré et quelques gaullistes, avec un dépôt de gerbe, une minute de silence et la marseille à capella. L’autre officielle, à 18H avec les autorités, les officiels, les anciens combattants et des vanvéens., présiée par le maire, Bernard Gauducheau.  Mais cette fois-ci, elle ne s’est pas déroulée au monument aux Morts rue René Sahors, au bout de la rue Guy Mocquet face à l’hôtel de ville… Pour des raisons techniques, à savoir les chantiers de constructions menés dans cet ilôt compris entre le cimétiére, Guy Mocquet, Marie Beyssere et la place de l’Insurrection par les promoteurs Care et Ogic. Elle s’est déroulée dans le square de l’Insurrection devant la stéle rendant hommage aux vanvéens victimes de la barbarie nazie

    Et c’est bien ce qui inquiétent les anciens combattants de Vanves dont les associations ont été consultées sur le projet de réaménagement ce square présenté lors de la réunion publique du quartier du centre Ancien le 21 Mai dernier, afin de conforter et renforcer son aspect végétal, mieux délimiter son accés, le sécuriser. Pas question de food struck à la grec - projet qui aurait été abandonné -  et de toucher à l’arbre de la Paix, ni à la stéle auraient indiqué les responsables de leurs associations. A l’occasion justement, du réaménagement de ce square qui va coïncider avec l’installation de nouveaux vanvéens, une question se pose sur le devenir du monument aux morts actuel. Car si des éléments techniques – les chantiers qui vont durer au moins deux ans - empêchent les cérémonies patriotiques de se dérouler, demain, les futurs riverains accepteront ils de voir leur quartier bloqué toute une matinée par les cérémonies (notamment du 11  Novembre) les empêchant d’accéder ou de sortir de leur parking ?

    L’opportunité de ce réaménagement, ne serait il pas de déplacer ce monument aux morts avec sa plaque de fonte au square de l’insurrection et de le placer au fond, le long du prolongement de cette rue René Sahors avec son ex-station autolib’ ! Comme l’auraient pensé certains, si ce n’est suggéré.  Et de faire de ce square un lieu mémoriel avec ce monument qui a été déjà été déplacé lors de la construction du Centre Administratif, du marché, du théâtre, et de la tour, car il avait été érigé au lendemain de 1914-1918 le long de l’avenue A.Fratacci au bas du square de la mairie. Et bien sûr la stéle, l’arbre de la paix.... Mais bien sûr, en ces temps budgétaires, c’est le coût de ce déménagement qui pourrait faire reculer la mairie, plutôt les aspects techniques

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE CULTURELLE AVEC LA FETE DE LA MUSIQUE

    Week-end de fêtes avec le retour du beau temps, que ce soit au Conservatoire, à l’ESCAL, dans certains écoles, avec la profession de fois des jeunes de l’aumonerie en d’après midi à Saint Remy, pendant que 960 coureurs s’élancaient dans les rues de Vanves pour la 17éme édition de la Vanvéenne. Les terrasses de la place de la République n’ont pas désemplie pour ce premier week-end de piétonnisation de cette place (jusqu’à la mi Juillet chaque week-end) qui aurait provoqué un incident. Une automobiliste s’étant engagée rue de la République se serait fait bloquée et aurait  insisté : «Mais je rentre chez moi. J’habite le quartier. Je suis maire adjointe ! » - «Mais madame puisque que vous êtes élu, vous devez être informé que cette place est piétonne le week-end! » lui aurait répondu poliment l’agent municipal présent. Dimanche, c’était jubilé à Saint Remy, les pères Turck et Bouleau célébrant leur 50 ans de sacerdoce avec leur famille, leur amis, les paroissiens, et Méchoui pour l’amicale des Pieds Noirs qui avait investi le terrain de pétanque à l’ilôt du métro. Enfin, aujourd’hui, c’est le début du bac, avec un lycée Michelet mobilisé dés 8 H ce matin  

     

    Mardi 18 Juin

    A 18H au Monument Morts : Cérémonie commémorative à l’occasion de la journée nationale commémorative de l’appel historique du 18 Juin du Général de Gaulle

    Mercredi 19 Juin

    A 19H30 à l’école Larmeroux : Réunion publique du quartier des Hauts de Vanves

    Jeudi 20 Juin

    A partir de 10H au PMS André Roche : Début du tournoi Open de la Section Tennis du Stade de Vanves qui seterminerale 7 Juillet avec la finale  

    Vendredi 21 Juin – Fête de la Musique

    A 18H Place de la République : Air de Fêtes avec les Petits chanteurs du val de seine (Chœur d’enfans), La rime Metisse (Hip Hop), Teenage Blue ( Pop rock), Soul fiction  ( Soul Funk), Synapse band (Rock progressif), Paris in love ( Pop Rock)

    A 18H Square Jarrouse : Aire de Fête avecTemporary milk orbit (Rock), Dakoté (Chanson française), Rokia Péricard (Chanson française), Matcha ( Hip-hop/pop), 16 Pac (Trip folk), Silex ( Rock)

    Samedi 22 juin 2019

    A 10h au Préau de l’Ecole élémentaire Marceau : Portes ouvertes des ateliers d’Expression, avec des Démonstrations live de Tissage et de Reliure et une Animation d’Arts Plastiques pour les enfants qui seront proposés l’après-midi. Il sera possible de visiter les ateliers de Cannage-Paillage, Couture, Reliure et Tissage, situés dans la salle au sous-sol de l’école, tout au long de la journée

    A 10H15 au café Le Soleil Levant : Café Théo sur le théme : «Les dérives desreligions »

    A 14H à la Palestre : 1er Open d’échecs : Tournoi de Blitz homologué FIDE organisé pour la première fois par le Club d’Echecs de Vanves

    A 19H30 sur le parvis de l’ODE : Jazz et Ciné concert avec l’atelier Jazz, le big band et la coné concert avec « Laurel et Hardy » de Stan Laurel accompagné au piano par Michel Barbe

    Dimanche 23 Juin

    A 10H30 au Monastére Saint Bathilde : Pendant la messe dominicale des soeurs bénédictines, se déroulera la 1ére procession de Soeur Marie Philippe aprés 3 ans de postulat et de noviciat

    A 14H30 au parc F. Pic : Arts de La Rue avec quatre compagnies vous offriront une parenthèse poétique et ludique : Tarmac Rodéo dont les sept musiciens battent le pavé dans un swing effréné… Les Manèges Fitness avec la cie DUT

  • LES ANNIVERSAIRES DE L’ANNEE 2019 A VANVES (Suite): VOILA 50 ET 70 ANS

    1969 :  C’est cette année là, que commencèrent véritablement les troubles au lycée Michelet qui ont marqué la révolte ou le « Mai 68 des lyvcéens » des années 1969 à 1973. Elle commença à la fin de l’année 1969   avec des tracts déposés dans la salle des professeurs afin de rappeler « le sens et l’importance mondiale de la journée du 15 Novembre 1969 pour la lutte pour la paix au Vietnam » puis à cause du foyer socio-éducatif, avec des affiches « injurieuses » vis-à-vis du proviseur Chevalier, une AG dans la salle des fêtes puis une manif avec 150 lycéens qui scandaient « Chevalier démission » jusqu’à la Cour d’Honneur. Du coup, M .Chevalier  décidait de fermer le lycée 24H avant le début des vacances de Noël  Huit mois auparavant, le général de Gaulle avait démissionné après le résultat du référendum du 27 Avril 1969: 52,41% de Non et 47,39 de oui en France. A Vanves, le NON l’avait emporté aussi avec 7 639 voix (58,8%), 5 337 vanvéens (41,1%) seulement votants pour le OUI, avec une faible abstentions :16,4%.

    1949 : l’église du monastère Saint Bathilde des sœurs Bénédictine est consacrée par Monseigneur Angelo Roncalli (sur la photo), futur pape Saint Jean XXIII, alors Nonce à Paris le 28 mai 1949. Il avait été appelé en urgence par la supérieure de sa communauté des bénédictines de Vanves, Sœur Fulbert, 93 ans, pour consacrer l'église du Christ-Rédempteur. Le futur Jean XXIII avait accepté de remplacer au pied levé le cardinal Emmanuel Suhard, archevêque de Paris, mourant. « Mon métier préféré, c'est d'être bouche-trous », répondait alors le diplomate, trop content de s'échapper d'une nonciature où il étouffait. Cette célébration fut suivie d’une après-midi de fête. De cette visite, l'église du prieuré Sainte-Bathilde conserve une plaque commémorative, les traces des doigts de Mgr Roncalli sur les croix de consécration apposées dans l'édifice, la chasuble de l'époque, conservée comme une précieuse relique, et des photos noir et blanc sous de grands cadres de verre.