Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alain floquet

  • II - GERARD CLERIN, LE SPORTIF ACCOMPLI

    Parallélement à ses activités professionnelles, Gérard Clérin a fait partager sa passion des arts martiaux, aux vanvéens comme à tous ceux qui l’entouraient, après avoir découvert ce sport vers le milieu des années 60. « J’ai débuté par le karaté, mais j’ai finis par me spécialiser en Aikibudo. Entre les deux, j’ai pratiqué plusieurs autres martiaux, et participé aux championnats du monde Kendo en 1970 à Tokyo » racontait il dans Vanves Infos en Octobre 1996 en rappelant qu’il a commencé à enseigner dans la section Arts Martiaux du Stade de Vanves en 1973  - créée par Maurice Martin - et qu’il a créé un club d’aïkibudo, faisant bénéficier de ses liens amicaux privilégiés avec Alain Floquet, spécialiste des Arts Martiaux (Kendo, Karaté, Aïkibudo)

    C’était presque un sacerdoce car en dehors et en complément du Stade de Vanves, il était professeur d’arts martiaux à l’ASPP de Paris depuis 1970 et membre du Conseil d’administration de 2004 à 2008, formateur des candidats aux brevets d’état au sein de la FFAAA (Fédération Française d’Aikido, Aikibudo et Affinitaires) depuis 1988. En tant que membre du comité directeur fédéral depuis 2004, il avait en charge la commission formation et handicap. Siégeant à la CFAM (Confédération Française des Arts Martiaux) depuis 2008, il était nommé Responsable Technique National de la FFAAA par le Ministère J & S en 2011.

    A Vanves, il a participé au développement de la section Arts Martiaux qui s’est étoffé du judo à l’Aîkibudo, puis au Jujitsu, et au Taïchi Chuan, organisé des stages internationaux et des démonstrations sous la direction de Maîtres Japonais, comme ce fut le cas au gymnase Maurice Magne qui comprend un magnifique Dojo, dans les années 80, une nuit des Arts Martiaux dans les années 90 et s’est déplacé régulièrement au Japon. « Les arts martiaux servent certes à se défendre mais aussi à développer son corps et son esprit. Une école de sociabilité par la confrontation qu’elle provoque et les échanges qu’elle propose ». Rien à voir avec un sport violent : « A travers la lecture des Kanji, ces idéogrammes chinois et japonais, on se rend compte que les arts martiaux représentent surtout l’accession à l’harmonie et à la paix, à un certain équilibre de l’être humain à travers un travail physique et mental sur soi même ».    

    Enfin, Gérard Clérin était un sportif Sportif accompli, « qui a participé au premier Marathon de Paris en 1976 où il a franchit la ligne d’arrivée des 10 éditions suivantes avec des temps remarquables. Au cross du Pèlerin, au cross du Figaro, à Paris-Versailles, aux 20 km de Paris et sur le Marathon, il a défendu les couleurs de l’athlétisme du Stade de Vanves. Nageur, il a côtoyé l’équipe de France à l’époque Christine Caron et avait débuté un long entraînement en vue de traverser la Manche à la nage. Gymnaste, il a eu le privilège de faire une démonstration devant Youri Gagarine lors de son passage à Malakoff. Karatéka, il s’est entraîné avec Dominique Valéra, champion du Monde de la discipline » confiait son fils Emmanuel très fier de son père dont il a essayé de suivre les traces sportives,  en parlant de ses ses médailles bronze J & S en 1996, d’argent J & S en 2001, d’or J & S en 2011

  • AU FIL DE L’ETE 2011 A VANVES : LE DEPART DISCRET A LA RETRAITE D’UN SAMOURAÏ

    Nous terminons ce portrait de Gérard Clerin par ses activités sportives qui viennent d’être couronné par l’attribution du grade de 7ème Dan pour son expertise technique mais également son engagement pour le développement de l’aikido, de l’aikibudo et des disciplines affinitaires en France et autour du globe. Cette nomination en fait le 2ème plus haut gradé en Aikibudo dans le monde qui  est toujours au Stade de Vanves et n’a pas du tout pris sa retraite sportive

     

    II – LE SPORTIF ACCOMPLI

     

    Parallélement à ses activités professionnelles, Gérard Clérin a fait partager sa passion des arts martiaux, aux vanvéens comme à tous ceux qui l’entouraient, après avoir découvert ce sport vers le milieu des années 60. « J’ai débuté par le karaté, mais j’ai finis par me spécialiser en Aikibudo. Entre les deux, j’ai pratiqué plusieurs autres martiaux, et participé aux championnats du monde Kendo en 1970 à Tokyo » racontait il dans Vanves Infos en Octobre 1996 en rappelant qu’il a commencé à enseigner dans la section Arts Martiaux du Stade de Vanves en 1973  - créée par Maurice Martin - et qu’il a créé un club d’aïkibudo, faisant bénéficier de ses liens amicaux privilégiés avec Alain Floquet, spécialiste des Arts Martiaux (Kendo, Karaté, Aïkibudo).

     

    C’est presque un sacerdoce car en dehors et en complément du Stade de Vanves, il est professeur d’arts martiaux à l’ASPP de Paris depuis 1970 et membre du Conseil d’administration de 2004 à 2008, formateur des candidats aux brevets d’état au sein de la FFAAA (Fédération Française d’Aikido, Aikibudo et Affinitaires) depuis 1988. En tant que membre du comité directeur fédéral depuis 2004, il a en charge la commission formation et handicap. Siégeant à la CFAM (Confédération Française des Arts Martiaux) depuis 2008, il est nommé Responsable Technique National de la FFAAA par le Ministère J & S en 2011.

     

    A Vanves, il a participé au développement de la section Arts Martiaux qui s’est étoffé du judo à l’Aîkibudo, puis au Jujitsu, et au Taïchi Chuan, organisé des stages internationaux et des démonstrations sous la direction de Maîtres Japonais, comme ce fut le cas au gymnase Maurice Magne qui comprend un magnifique Dojo, dans les années 80, une nuit des Arts Martiaux dans les années 90 et s’est déplacé régulièrement au Japon. « Les arts martiaux servent certes à se défendre mais aussi à développer son corps et son esprit. Une école de sociabilité par la confrontation qu’elle provoque et les échanges qu’elle propose ». Rien à voir avec un sport violent : « A travers la lecture des Kanji, ces idéogrammes chinois et japonais, on se rend compte que les arts martiaux représentent surtout l’accesion à l’harmonie et à la paix, à un certain équilibre de l’être humain à travers un travail physique et mental sur soi même ».    

     

    Enfin, Gérard Clérin est un sportif Sportif accompli, « qui a participé au premier Marathon de Paris en 1976 où il a franchit la ligne d’arrivée des 10 éditions suivantes avec des temps remarquables. Au cross du Pèlerin, au cross du Figaro, à Paris-Versailles, aux 20 km de Paris et sur le Marathon, il a défendu les couleurs de l’athlétisme du Stade de Vanves. Nageur, il a côtoyé l’équipe de France à l’époque Christine Caron et avait débuté un long entraînement en vue de traverser la Manche à la nage. Gymnaste, il a eu le privilège de faire une démonstration devant Youri Gagarine lors de son passage à Malakoff. Karatéka, il s’est entraîné avec Dominique Valéra, champion du Monde de la discipline » confie son fils Emmanuel très fier de son pére dont il a ssayé de suivre les traces sportives,  en parlant de ses ses médailles bronze J & S en 1996, d’argent J & S en 2001, d’or J & S en 2011.