Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ville de vanves - Page 2

  • EXPLICATIONS DE TEXTES A LA SOIREE DES PRESIDENTS D'ASSOCIATIONS DE VANVES

    « C’est une soirée qui se veut intime, quelques jours après le forum des associations. Vous êtes ce soir là, disponible pour échanger avec les élus, les services et surtout le PHARE, vous rencontrer » a déclaré d’emblée Bernard Gauducheau, Vendredi soir au théâtre Le Vanves, en recevant les présidents des associations vanvéennes, et surtout de la centaine d’associatins actives au quotidien et qui participent à l’animation de la Ville

    Occasion de revenir sur sa petite phrase lors de l’inauguration du forum : « L’engagement, c’est bien , parce que c’est moins de dépenses pour la ville » avait il déclaré. « Plus il y a d’associations d’actives, mieux c’est pour les villes qui ont moins à faire, et c’est mieux pour nous tous. Car c’est un engagement individuel certes , mais aussi c’est une volonté d’agir et de faire pour les autres, donc un engagement collectif, en s’investissant dans un secteur ! C’est aussi une occasion de continuer à agir lorsqu’on arrête ses  activités professionnelles » a-t-il expliqué en parlant d’état d’esprit, de volonté, de responsabilité. «C’est apporter sa petite pierre à l’édifice, sa contribution dans ce monde auquel on appartient » a-t-il conclu. Il n’en a pas moins insisté sur la sécurité, par rapport à l’état d’urgence en étant vigilant et en filtrant les personnes lors de journées portes ouvertes par exemple ou de spectacles, mais par rapport aux locaux pour veiller à leur pérennité, sachant que ses locaux représentent 10 000 h d’occupation annuelle. 

    Cette soirée fut l’occasion de remettre 4 médailles  de bronze de la Jeunesse et des Sports et de l’engagement associatifs à 4 vanvéens justement très  engagés dans 3 associations : Michéle Barreau de l’UNFAM 92 qui s’occupe des familes confrontées aux troubles psychiques d’un des leurs… . Elle a participée à la création de la Maison des adolescents des Hauts de Seine. Arlette Gayou et Mairie France Popot de l’association « Lire et Faire libre » créé par Alexandre Jardin pour faire découvrir le plaisir de lire aux enfants de la Créche à la 6éme puisqu’elle est présente dans tous les établissements de Vanves, avec lesz collèges  Michelet et Saint Exupery depuis cette Rentrée. André Dolhen président de l’association « Les Amis des Provinces Françaises » qui organise des sorties et des actvités culturelles

    Enfin, elle a permis  de mettre en avant deux organismes : Le PHARE avec lequel lesassociations sont en lien permanent, qui a été réorganisé avec 3 pôles : Vie associative et Evénemential, Adlministratif et Finances, Relations publiques. Et le CLVA (conseil Local de la Vie associative) qui est une force de proposition et d’animation en suscitant des actions inter-associations, mais aussi d’informations et de formations avec ces « rencontres du Samedi » ou ces ateliers sur des sujets rtrès divers comme la gouvernance, les projets, les statuts, le financement des projets, les dirigeants. …Patrick Lauverjat de « Agir pour le plateau » et Daniel Leprince du « Le libre Vanvéen » ont rejoint le conseil d’administration du CLVA

  • RETOUR SUR LE MATCH DU STADE DE VANVES CONTRE SURESNES

    Malgré une clavicule cassée qui a arrêté le match pendant une demi-heure, Vanves a égalisé  à 3/3 contre Suresnes dimanche dernier en promotion de ligue régionale Paris-Ile de France. «  C’est un résultat encourageant, car Suresnes avait marqué 8 buts contre Malakoff, le dimanche précédent lors la première journée  où Saint Ouen l’Aumône  avait battu Vanves par 2/1. Mais c’était la réserve d’ une équipe de championnat de France. Cette division de ligue semble plus technique et physique que l’excellence départementale » juge Jean Claude Vignal, président de la section Fotball du stade de Vanves

  • CAVADA DE NOUVEAU A VANVES POUR PARLER D’UNE EUROPE BOULEVERSEE ET EN CRISE

    A Vanves, pour la fête de l’Europe célébrée une semaine après la date officielle, la ville de Vanves avec le Mouvement Européen avait invité Lundi soir  Jean Marie Cavada, son président et député européen, à l’hôtel de Ville. Un personnage incontournable dans notre ville dés qu’il s’agit d’Europe, car ce n’est pas la première fois qu’il vient dans notre ville à l’invitation de Bernard Gauducheau, pour lequel « il est une institution à lui tout seul : On peut reprocher aux députés  européens de ne pas être sur le terrain. Ce n’est pas le casavec lui. Il a de surcroît des qualités de pédagogues » souvenir de son passé audiovisuel.

    Et les vanvéens présents ont pu s’en apercevoir en le questionnant après un exposé liminaire où il a beaucoup été question de crises qui n’ont pas réussi à mettre à bas l’Europe  (crise économique internationale,  crise de l’euro – « proposer de sortir de l’euro, c’est vouloir du mal à son pays » - crise grecque, crise des réfugiés : « L’Europe devait elle fermer ses frontières ? Non ! L’Europe a une responsabilité morale vis-à-vis de ses  réfugiés persécutés. Les démagogues de tout poil se sont déchaînés sur cette affaire qui nous déshonorent. Nous avions un devoir de les accueillir » a-t-il expliqué en considérant que « c’est la crise la plus grave que l’ion a eu à vivre depuis la création de l’Europe ». A ses yeux, personne ne peut croire que l’on vit mieux en fermant ses frontières : « c’est un crime de l’esprit. Elle touche à note identité. Elle montre que nous n’avons pas su créer les outils pour pacifier ceux qui sont turbulents autour de nous » a-t-il expliqué en étant reconnaissant à Jacques Chirac d’avoir refuser que la  France s’engage en Irak lorsqu’on voit les événements actuels avec Daesch. « On en paie aujourd’hui la facture. L’Europe n’est plus qu’une envie que les anti-européens tolérent ».

    Pour Jean Marie Cavanda, « l’Europe ne va pas bien ! Ce n’est pas une raison de ne pas l’aider ! C’est ce qui manque à nos leaders politiques. Le moment est venu de changer l’Europe, surtout lorsqu’on voit le Brexit, et de faire un pas vers une intégration plus forte pour les pays qui le veulent (en matière de défense, de sécurité extérieure, de conduite convergente de l’économie avec une fiscalité commune, une transition énergétique commune…). Pour les autres, ils resteront en l’état. Mais qu’on laisse faire ceux  le veulent. Puisque l’Europe est bouleversée, le moment est venu de la reconstruire. Mais où sont les leaders pour le faire ? »  s’est il interrogé en pensant aux pères de l’Europe (Monnet, Schumann), de l’(euro (VGE)…..