Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

eglise saint remy - Page 5

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE CONSACREE AU PATRIMOINE

    Mercredi 14 Septembre

    A 8H place de la République : Ré-ouverture du Tout Va Mieux avec un nouveau gérant

    Jeudi 15 Septembe

    A 19H30 à l’espace Giner : Conférence de rentrée pour le Challenger Club sur le thème sur « Entrepreneur individuel : une identité, une posture » : «  Nous sommes entrepreneurs individuels dans un domaine donné, mais nous consacrons souvent beaucoup de temps à notre métier de graphiste, de photographe ou de consultant au détriment de notre métier d’entrepreneur… car, oui, nous avons deux métiers »

    Vendredi 16 Septembre

    A 19H30 à la Palestre : Lancement officiel de la 6éme édition du mois de Commerce par B.Gauducheau et X.Lemaire

    Samedi 17 Septembre – Journées Européennes du Patrimoine

    A 11H à l’église Saint Remy : A l’occasion du retour dans l’église, après restauration d’un tableau du XIXéme siécle représentant le baptême de Clovis par l’Evêque de Reims dont l’église de vanves porte nom, Charles Mériaux, agrégé d’histoire, professeur d’université à l’université de Lille III spécialiste du Haut Moyen Age, donnera une conférence sur le théme : « Baptême de Clovis : Image d’Epinal ? Actualité épineuse ? »,  entrecoupé par de extraits de « Clovis » de Charles Gounod avec chœur, trompettes et orgue. Ce tableau sera ré-installé dans la sacristie de l'église.  

    A 14H au Lycée Michelet : La visite traditionnelle de l’un des plus prestigieux établisseùents scolaires de la Région Ile de France

    A 14H Chez les Bénédixtines : visite guidé du monastère Sainte Bathilde édifié entre 1934 et 1936 Par le moine architecte Don Bello ayant reçu le label « Patrimoine du XXéme siécle » avec plusieurs animations ce jour là : A 15H, promenade musicale dans les espaces intérieurs du monastère, à 17H30 premières vêpres du dimanche chantées par la communaité des Bénédictines, à 18H30 concert dans l’église du monastère acecdes piéces de concerts et aies sacrés du XIIéme siécle

    A 20H30 à l’Hôtel de Ville : Spectacle musical et chanté  « Montesquieu » autour des »Lettres Persanes », donné par l’ensemble Les Caractères dirigé par Xavier Julien-Laferrière   

    dimanche 18 septembre 2016 :

    A 14H Chez les Bénédictines : Visite guidé du monastère Sainte Bathilde avec plusieurs animations ce jour là : A 14H30, promenade musicale dans les espaces intérieurs du monastère, à 16H30 concert dans l’église du monastère acec des piéces sacrées du XIIéme set XIIIéme siécle, issues du « Codex Calixtinus » de l’école Saint Martial et de l’école Notre Dame par l’ensemble Haeliantus ; à 18H30 deuxiémes vêpres du dimanche chantées par la communauté des Bénédictines,

    A 15H la Chapelle Orthodoxe : Visite commentée de l’évglise desNouveaux Martyrs de la Sainte Russie

    A 15H30 au PMS A.Roche : Match de football Vanves – Suresnes J.S.

  • RETOUR SUR CET ETE 2016 A VANVES : 4 - UNE RIXE AU CENTRE ANCIEN POSE LA QUESTION D’UNE VERITABLE POLICE MUNICIPALE

     Des heurts et affrontements très grave se sont déroulés dans la soirée du 23 Juillet rue Gaudray et place de la République entre prés d’une quarantaine de jeunes qui trainaient sur la place et  a provoqué l’intervention de la police en masse et des pompiers, 2 jeunes ayant été blessés dont un très griévement, par une arme blanche, et l’autre par une barre de fer. 3 jeunes de 15, 16 et 20 ans ont été interpellés et placés en garde à  vue.  « Tout serait parti d'une « histoire de cigarettes. L'un d'eux aurait alors reçu des coups de couteau après avoir refusé d'en donner une. Une attaque rendue, quelques secondes plus tard, par des coups de barre de fer au visage d'un adversaire, dont la dentition serait « bien amochée », selon un proche de l'enquête » rapportait le Parisien le surlendemain. Il était 21H45 et le maire dinait au Tout Va Mieux (TVM). Il a essayé d’intervenir, de raisonner ces jeunes. Mais il s’est fait rabroué, insulté et même menacé – « on viendra dans ton bureau pour te buter ! » - et lorsqu’il est revenu au TVM, il s’est fait houspillé par certains clients qui lui ont demandé à quoi il servait : « Voilà à quoi, on en arrive, lorsqu’on ne fait rien pour assurer la sécurité à Vanves ! ». Le gérant du TVM  - l’ancien - lui a proposé de mobiliser une milice pour se débarrasser de ces individus.

    « Au lendemain de cette rixe, sur cette place où trône une église, les habitants ne semblent pas surpris. « Ça arrive souvent, commente la gérante d'un restaurant. Depuis plusieurs mois, il y a des rassemblements tous les jours ici. Et ça se termine parfois mal. » « On en a ras le bol. Ça fait fuir notre clientèle, renchérit un autre. Il y a même des clients qui ont été touchés par des projections de mortiers alors qu'ils étaient en terrasse. » Une habitante, qui vit depuis près de 5 ans sur la place, confirme. « Le coin est moins tranquille ces derniers temps. C'est préoccupant », regrette-t-elle » rapportait le Parisien. Cette rixe repose de nouveau la question sur la nécessité d’une véritable police municipale car elle s’avére de plus en plus nécessaire à cause d’une police nationale mobilisé sur d’autres priorités avec l’Etat d’urgence comme l’avait expliqué le commissaire de Vanves lors des réunions publiques de quartier du printemps dernier. D’autant plus que ce dernier, ne souhaitait pas faire des vagues en se limitant aux procédures administratives pour ne pas préjuger de son avenir.

    Et pendant ce temps, comme par hasard, les actes d’incivilités se sont multipliés dans différents quartiers de la ville durant tout l’été,notamment rue de Châtillon avec pneus crevés, barbecue dans la rue et en pleine nuit…  Vanves en est arrivé à un tel point, que pour vendre un appartement donnant sur la rue et la place de la République, son propriétaire et l’agence immobilière ont négocié avec les jeunes en leur versant des backshichs pour qu’ils ne soient pas présents lorsqu’un futur acquéreur viendrait le visiter. Même le père Bouleau a du laisser fermer les grilles d’acccès à la Maison paroissiale pour éviter de retrouver dans le jardin de l’église Saint remy des individus en train de se droguer, comme ce fut le cas l’été 2015, et fermer plus tôt le soir l’église Saint Remy.    

    Cet été quelque peu violent va reposer la question de la police municipale. Il paraitrait qu’après avoir obtenu l’armement des policiers municipaux vanvéens, Marie Françoise Goloubtzoff, maire adjoint chargée de la Sécurité a reconstitué un dossier réalisé par son prédécesseur Laurent Lacomère – qui doit être sur le bureau du maire – pour constituer une véritable police municipale de 15 agents 22/25 agents. Le maire s’y refuse. Mais jusqu’à quand ? Ne prend il pas une énorme responsabilité face à des vanvéens dont certains sont excédés ?      

  • RETOUR SUR CET ETE A VANVES : 3 - VANVES TOUCHEE PAR LA POCKEMON MANIA

    Comme partout en France, Vanves n’a pas échappé à la Pockemon mania qui s’essouflerait. Un vanvéen s’en serait même inquiété. Car bien sûr Vanves a ses pockéstop (points géolocalisés qui permettent de récupérer des objets) stratégiques  – plus d’une cinquantaine  à  la mi Août  dans des sites remarquables  comme  l’église Saint Remy, quelques statues dans le parc F .Pic, le PMS A.Roche, la galerie Saint Remy… dont plusieurs dans le cimetière,  etc... Les passionnés sont reconnaissables lorsqu’ils déambulent dans les rues de Vanves pour débusquer Roucool, Nosferapti ou autre Piafabec, Melofée… et Bulbizarre que l’on peut croiser vers le stade de Vanves,  afin de les capturer !, Et notamment vers la petite fontaine de la place du Val qui est l’une des premières arénes  où s’affrontaient à la mi-Août 3 équipes dont les bleus qui en avaient pris possession. Mais d’autres sont apparus entretemps : le square des droits de l’enfant, la plaque Albert Culot prés de la gare, la stèle Jean Monnet.    

    Les pratiques de chasse diffèrent selon les profils de dresseurs. Ricardo s’y adonne surtout au volant (une pratique qu’il jure sécurisée puisqu’il  suffit d’appuyer sur le Pokémon quand il apparaît et c’est bon ), tandis que d’autres préfèrent s’installer près d’un leurre, ces Pokéstop à fleurs qui attirent de nombreux Pokémon…. « L’avantage indéniable est que Pockemon Go fait sortir de chez eux les jeunes qui étaient plantés devant leur écran vidéo, ils marchent et se promènent,  ils communiquent et se parlent entre eux » constatait Pascal Vertanessian, maire adjoint et Pockemon Mania, car il n’y a pas que des jeunes adeptes.