Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

croix rouge vanves-malakoff

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE CONSACRE A LA SCIENCE QUI SE LIVRE, LA DANSE QUI SE DECOUVRE ET…. LA CAMPAGNE QUI CONTINUE

    Petit coup de nostalgie en ce début de semaine en constatant que le dernier coup de pelleteuse détruisant le pavillon  au 30 rue Jullien face au Lycée Michelet a été donné Vendredi Dernier. C’est maintenant définitivement fini de ce lieu mythique, appelé "Le Trentre"  fermé fin 2009 où l’aumônerie catholique s’était installée pendant 35 ans.  Son propriétaire avait souhaité récupérer ce pavillon pour y construire sûrement un « superbe »  immeuble.  Mais c’est tout un pan de l’histoire cultuelle de Vanves, à laquelle ont contribué beaucoup de prêtres depuis le père Froissard jusqu’au père Pincé, des parents, des jeunes…pour faire vivre cette aumônerie. Ce week-end a été marqué par l’Assemblée Générale de l’UNC avec un exposé de JM Valentin, président des Généalogistes de Vanves sur le Carré Militaire du cimetière et une mobilisation sur les célébrations du centenaire de la guerre 14-18. Et bien sûr le premier festival pour les gestes des premiers secours organisé par l’Unité locale de la Croix Rouge Vanves-Malakoff à la Palestre.

    CARNETS DE  CAMPAGNE

    Une semaine qui sera marqué par un Conseil municipal avec le débat sur les orientations budgétaires, car malgré la campagne électorale, la vie continue (heureusement). « Ce n’est pas parce qu’il y a une campagne électorale que cela suspend la gestion de la commune. Il faut toujours s’occuper des choses et la vie continue » indique le maire interrogé par le blog car certains vanvées s’étonnaient qu’il continue d’organiser, par exemple, la réception des nouveaux vanvéens, la fête des quartiers pour le nouvel an : « la loi encadre, de façon précise, les conditions dans lesquelles un maire, un candidat,  en exercice peut continuer à gére la commune. La loi insiste sur le principe de continuité, c'est-à-dire qu’il ne faut pas faire de choses nouvelles – Si je n’avais jamais fait de réceptions des nouveaux vanvéns, je ne pourrais pas la faire – car dés l’instant où c’est répétitif, que cela existe déjà, ce n’est pas un événement nouveau, on peut le poursuivre. Pareille pour les inaugurations, où il ne faut pas profiter de ces temps de rencontres pour délivrer un message électoral » explique Bernard Gauducheau, en ajoutant : « Mais je suis assez rompu à cet exervice, le pratiquant déjà depuis de nombreuses années, et je sais bien ce que je peux faire ou pas faire ».

    Les Verts entrent en campagne avec leur première réunion publique à Larmeroux. Le Front de Gauche/PC présentera finalement une liste, puisqu’il est divisé, Claudine Charfe ayant joué la carte de l’unité avec le PS,  Boris Amoroz ayant pris la tête d’une liste qui refuse l’alliance avec les socialistes, alors qu’il avait asssuré qu’il n’en ferait rien lors des tractations Fdeg/PC – PS. La liste UMP/UDI a organisé une rencontre samedi matin, à l’heure de l’apériif, avec les ultras-marins de Vanves à l’initiative de Gérard Jeannerose qui devrait figurer sur la liste « Vanves Avec Vous ». L’ensemble des listes, surtout UDI/UMP  et PS développent les tractages et les boîtages, notamment du bilan du maire sortant pour l’UDI/UMP et du projet pour le PS, et ils ont commencé le porte à porte : « Nous recevons un très bon accueil, car il est très important d’échanger avec la population qui reste un peu éloignée de la politique. Nous les sentons désabusés par les promesses électorales du gouvernement » confie Bernard Gauducheau au blog. Il  a constaté, comme ses collégue maires que beaucoup de français, ont le réflexe du repli sur soi, de l’isolement, adoptant une attitude moins ouverte par rapport aux autres. « On sent une certaine crainte et appréhension face à l’avenir de la part de nos administrés. Il y a une certaine forme de morosité conséquence de cette crise qui dure et dont on ne voit pas (encore) l’issue ».Les socialistes ont confectionnés un petit badge avec la tête d’Antonio Dos Santos et une écharpe spécialement confectionnée par Madame Dos Santos pour être justement bien identifié durant le porte à porte.

    LES RENDEZ-VOUS

    Lundi 3 Février

    A 19H30 à Panopée (Festival Artdanthé) :  « Comme j’étais en quelque sorte  amoureux de ces fleurs là » une performance pour 4 interprétes de et avec David Farjon, Zoumana Meïte de la Compagnie des Légendes Urbaines qui propose un théâtre résolument ancré dans l’environnement urbain qui permet de décaler le point de vue véhiculé par le langage médiatique et politique sur les problématiques de la ville.  « Entre Telégraphe et Mairie des Lilas, à l’aide d’un micro, deux explorateurs candides découvrent un territoire mouvant, incertain... »

    A 21H au Théâtre Le Vanves (Festival Artdanthé) : « Nous sommes seuls » du collectif In Vitro, mise en scéne par Julie Deliquet qui est une pièce chorale en forme de portrait de famille. Le tableau d’une époque, pétrie de liberté et de contradictions

    Mardi 4 Février

    A 17H30 (pour les 8-12 ans) et à 18H40 (pour les ados et les adultes) à la Bibliothéque : Atelier « stroboscopique » dans le cadre de la Science se livre  dont le théme de la 18 édition est « le temps ». Animés par les Atomes Crochus, il s’agit d’une expérience unique à la tombée de la nuit

    A 19H au PMS André Roche (Pavillon des Sports) : Comité Directeur du Stade de Vanves

    A 20H30 à l’école Larmeroux : Réunion publique de la liste EELV de transition écologique 

    Mercredi 5 Février

    A 14H30 à la bibliothéque (La Science se livre) : Atelier pour les 8-11 ans sur « la mémoire des sens » animé par Exploradôme pour découvrir et expérimenter les mémoires sensorielles (auditive, olfactive, sensitive et gustative). 

    A 16H à la Bibliothéque (La Science se Livre) : Atelier pour les 9-11 ans sur « les caprices du temps » animé par Exploradôme : Il s’agira de fabriquer une girouette

    A 19H à l’hôtel de Ville : Conseil Municipal avec le débat d’orientation budgétaire qui sera le point de l’ordre du jour le plus important, avec le rapport d’activité 2013 de GPSO, une convention avec SCCV Roche Sogexo pour la conception, la réalisation et l’installation d’une œuvre d’art  

    A 19H30 à Panopée (Festival artdanthé) : « Baal » de Bertolt Brech, mis en chantier par Jean Phlippe Albizzati  qui est en résidence au théâtre Le Vanves pendant cette saison

    A 21H au Théâtre Le Vanves : « Debout » de (et interprêté par)  Raphaëlle Delaunay qui explore la mémoire d’un corps qui cherche et se réinvente. Et  « Naufrage » d’Aude Lachaise qui l’a mis en scéne et l’interprête. « C’est l’histoire de de quelqu’un qui a un gros problème avec sa profession, qui a développé une phobie pour son travail… »

    Jeudi 6 Février

    A 19H30 au Lycée Michelet : Dans le cadre des Conférences de Michelet et de son 150éme anniversaire, conférence sur l’art des jardins : jardin classique et jardin à l’anglaise à Michelet » de Nelly Chochillon

    Vendredi 7 Février

    A 19H30 à Panopée (Festival Artdanthé) : « Mouvinsitu » conçu et interprété par Boris Gibé et Florent Hamon qui, depuis 3 ans, interrogent le croisement entre danse, cirque et cinéma

    A 20H45 à la salle des Cinéastes : Projection publique du CIV avec des films réalisés par quelques uns de ses membres : « La Volalonga à Venise » et « Mais que cherchent ils donc ? » de Bernard Plançon, « Flânerie en Court d’Aron » et « Fantaisie Aquatique de Jean Michel Meunier, « Quatre minuts à Riga » de Jean Chevallier, « La chasse à l’aigle »de Josette Bardy, « Done-moi la main » de jean Louis Rafenaud, « Sur les traces de Papy Pal » de Jean Pierre Gojard et « 737éme ciel » d’André Decobert

    A 21H au Théâtre le Vanves (festival atdanthé) : « Woyzeck (je n’arrive pas à pleurer )» » de Jean Pierre Baro qui entrelace la tragédie ouvrière de Büchner et un autre texte fictionnel. Il s’inspire de l’histoire de son père, travailleur immigré, d’abord militaire puis ouvrier spécialisé chez Dassault, venant d’une ex-colonie française

    Samedi 8 Février

    à 14H à l’espace Jean Monnet : 5éme Rencontres Associatives avec 2 tables rondes : « Sensibilisation à l’accueil d’un public en situation d’handicap » et « Ressources humaines et association »

    A 19H30 à Panopée (Festival Artdanthé) : « Scum rodéo » mise en scéne par Mirabelle Rousseau et interprêté par Sarah Chaumette. Scum qui est un texte confidentiel  devenu culte depuis 50 ans questionne, afole, et êrsiste à invectiver l’ordre social masculin 

    à 20H au gymnase Roche : Match de Basket Vanves – Poligny Jura Basket Comte

    A 21H au théâtre Le Vanves  (Festival Atdanthé) :« Wozeck »

    Dimanche 9 Février

     

    A 11H15 à la salle des Cinéastes : Assemblée Générale de l’amicale des Pieds Noirs suivi d’un couscous traditionnel au restaurant L’Harissa 

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE AUX RENDEZ-VOUS POLITIQUES ET CULTURELS

    Cette semaine entre rendez-vous politiques et culturels s’est ouverte par un dimanche pluvieux plutôt animée. Au café du Commerce tout le monde commentait la nouvelle qui était tombée en fin de journée samedi : La fin de la liaison du Président de la République avec sa campagne Trierweiler : « Ah ça y est, il a rompu ! » - « Elle n’a pas fait ce qu’il fallait ! »  - « C’est leur histoire de cu ! »  - « Je suis contente que cela soit fini ! » - « C’est malsain ! » - « J’espére qu’il va dire qu’il n’y a plus de première dame ! ». Les commentaires étaient sévères à Vanves dimanche matin, tant à gauche qu’à droite surtout, certains militants UDI et UMP n’ayant pas manqué de remarquer qu’au Vatican, François Hollande avait été accueilli par un pape qui ne lui souriait pas.

    Mais l’événement dominical n’en restait pas moins ce banquet du nouvel an des seniors au Pavillon Dauphine qui a réunit prés de 850 vanvéens. Comme d’habitude, l’ambiance a été cordiale, durant ce  déjeuner qui comprenait au menu salade périgourdine avec foie gras, gigot d’agneau et pommes dauphine, brie de Meaux et sa salade et entremet ardéchois et glace rhum raisin. Bernard Gauducheau  très consensuel qui a mis en avant le travail des élus dont certains étaient présent comme Isabelle Debré (UMP), Anne-Marie Sorensen (UDI), Antoinette Girondo (UDI), Jacques Landois (UDI), Guy Janvier conseiller ghénéral PS,  Jean Cyril Le Goff (PS), Claudine Charfe (FdeG/PC) et des services municipaux, insisté sur le lien social en cette période de crise.

    Et ce banquet s’est bien terminé cette fois-ci, car l’année dernière, une vanvéenne dont c’était le premier banquet au pavillon Dauphine, la maladie l’ayant empêché d’y assister auparavant, était décédé en rentrant chez elle. Elle avait refusée d’être raccompagnée en voiture, se sentant bien. Et c’est sur le trottoir de la rue E.Laval qu’elle s’était écroulée tout d’un coup. Ce qui avait énormément bouleversé les responsables du CCAS qui regrettaient de ne pas avoir insisté. « Elle se faisait une joie de ce  déjeuner ! ». Un rendez-vous très important auxquels toutes ces vanvéns se préparent, et les femmes surtouit  en allant chez les coiffeurs qui ont croulés sous les rendez-vous

    Lundi 27 Janvier

    A 18H place de l’Insurrection (Stéle des Victimes Vanvéennes du Nazisme)  : Cérémonie commémorative à l’occasion de la journée internationale de commémoration en mémoire aux victimes de l’holocauste

    A 20H à l’école Larmeroux : Galette des rois de l’UMP Vanves avec Isabelle Debré, André Santini, Valérie Pécresse

    A 20H au théâtre Le Vanves (Festival Art Danthé) : « Wunderkammer Soap » de Stefano Ricci et Gianni Forte  qui ont été formés au Silvio D’Amico Academia Nazionale d’Arte Dramatica à Rome et ont étudié l’écriture ave Edward Albée à l’Université de New York. « Wunderkammer » est une expression allemande faisant référence aux cabinets de curiosité où, au XVIéme siécle, les collectionneurs réunissaent des objets intrigants aux qualités intrinséques réputées, déboursant des sommes exorbitantes pour mettre la main dessus.

    A 21H au Théâtre Le Vanves  (Festival Artdanthé): « La Chance » de Loïc Touzé qui est un chorégraphe important dans le paysage chorégraphique  contemporain, au parcours artistique exemplaire et de surcroît, très bon pédagogue qui doit intervenir auprès des classes de danse du Conservatoire

    Mardi 28 Janvier

    A 20H à l’école Larmeroux : Première réunion publique de la liste UMP/UDI « Vanves avec vous » au cours de laquelle,  il n’est pas question de présenter la liste (qui le sera le 10 Février prochain,juste avant les vacances scolaires), mais de parler du bilan de l’équipe municipale sortante

    Mercredi 29 Janvier

    A 19H30 à Panopée (Festival Artdanthé) : « Promise » une création et une interprétation de Cédric Charron et Annabelle Chambon qui travaillent depuis 15 ans avec Jan Fabre sur de nombreux spectacles

    A 21H au Théâtre Le Vanves ( Festival Artdanthé) : « We muste be willing to let go » de la compagnie néerlandaise T.R.A.S.H., très fidéle à ce festival où elle a présente une majeure partie de son répertoire depuis 2004. Elle propose une pièce sur le théme du « lâcher prise », duo effervescent dans un rythme constant, une vague continue de mouvements et de musiques. 

    Jeudi 30 Janvier

    A 9H au Marché de Vanves : « Crêpes party » organisé dans le cadre de « La Chandeleur des voisins » en liaison avec le service du développement économique

    A 9H30 au Conseil Régional : Commission permanente à laquelle participe Bernard Gauducheau

    Vendredi 31 Janvier

    A 19H à la Librairie des Bénédictines : L’invité du mois pour présenter et dédicacé son livre est Etienne Hoarau,  « A pied et contre-pied » (Edt Mille Regards) qui est le récit de traversée des Amériques du Sud et du Nord à vélo de cet homme atteint du syndrome de Little (handicap des jambes).  « Étienne Hoarau n’a pas toujours eu la mobilité de l’aventurier qu’il est devenu. Souvent immobilisé durant sa jeunesse pour raison d’hospitalisations, il a choisi, contre toutes attentes, de partir parcourir le monde, principalement à vélo. Son but est double : communiquer une image positive du handicap et partir à la rencontre d’hommes et de femmes dont la force de vie a triomphé des obstacles. À travers un récit ponctué de rencontres, vivant, concasse, diablement bien écrit, il  invite à traverser les Amériques Sud et Nord à vélo (Chili, Bolivie, Pérou et côte Ouest des USA : 7 000 km en 7 mois), puis à prendre le Transsibérien en période hivernale et en béquilles. Des voyages qui résonnent comme autant de quêtes de l’autre, comme autant de quêtes de soi ».

    Samedi 1er Février

    A 16H à l’école Cabourg : Après-midi découverte avec l’association « Zeste de zen »

    A 18H30 à l’école Marceau : Présentation la liste PS conduite par Antonio Dos Santos  composée de socialistes, de démocrates vanvéens, du MRC, du PRG, d’Ecologie et Démocratie, Vanves citoyenne et de personnalités de la vie civile et du monde associatifs et du projet de la liste « Un nouveau souffle pour Vanves ».

    A 19H30 à Panopée (festival Artdanthé) : « Endormies sous le ciel » de Mario Batista, mis en scéne par  Thomas Bouvet. « Dans un milieu et un temps indéterminés, peut être rêvés, un homme parle… »

    A 21H au Théâtre Le Vanves (Festival artdanthé) : « 10 ans (D’) après JC » de Herman Diephuis, qui est une pièce fondatrice dans l’histoire de ce festival, présentée à plusieurs reprises. Pour fêter les dix ans de cette piéce, le théâtre a convié tous les participants des dix dernières années pour une représentation exceptionnelle.

    Dimanche 2 Février

    A 10H à la mairie de Vanves : Assemblée Générale de la 71éme Section UNC Vanves-Malakoff présidé par Paul Guillaud

    A 11H à la Palestre : Premier festival pour les gestes des premiers secours organisé par l’Unité locale de la Croix Rouge avec initiation gratuite, rythmée par une programmation musicale grâce à six groupes locaux (Les Lézards en Scéne, Estabban Jazz, Raid Gross, le groupe HPG, Aloys et Raph) et une exposition retraçant l’histoire de la Croix Rouge sur Vanves et Malakoff

    A 16H30 chez les Sœurs Bendéctines : Concert et Vêpres dans le cadre de la Fête de la vie consacrée désormais célébrée chaque premier Dimanche de Février, «pour que les chrétiens rendent grâce à  tous ceux qui ont choisi une vie communautaire avec mise en ccommundes biens et obéissance à un siupérieur » avec des témoignages de religieux lors des messes à St François à St Remy

  • VANVES AU FIL DE L’ETE : RETOUR SUR LA CANICULE D’AOUT 2003

    Vanves a connu une période de canicule durant presqu’une semaine à la mi-Août. Nos seniors qui sont généralement présents l’été à Vanves, ont pu constater que le CCAS avait  été très réactif grâce au plan anti-canicule mis en place par la ville depuis plusieurs années, la plupart ayant reçu un coup de fil du CCAS chaque jour, ce qu’ils ont énormément apprécié selon plusieurs témoignages. Occasion de revenir sur cette canicule qui a duré pendant trois semaines durant les vacances de l’été 2003 avec un pic entre les 11 et 13 Août où « la crise fut extrêment bréve et violente » selon le témoignage des autorités publiques de l’époque 

     

    « Certains clients venaient souvent acheter un produit puis revenaient pour un autre afin de profiter de la fraîcheur donnée par les rayons réfrigérés qui climatisaient en quelque sorte notre magasin. Ce qui créait une sorte de convivialité sympathique qui ne coûtait rien à personne » témoignait Vincent Brossard, directeur d’Intermarché dans les colonnes du « Journal Le Vanves » mensuel d’informations locales (qui a disparu) en donnant quelques chiffres : « La canicule a fait exploser nos ventes de produits qui apportaient un sentiment de fraîcheir : fruits (pêches), légumes (melons), surgelés, glaces, boissons non alcoolisés, eaux, sodas dont on n’arrivait plus à re-charger les rayons. Les ventes d‘eaux minérales ont triplés (+300%) avec 5000 bouteilles d’eaux minérales vendus en une seule journée ainsi que rayon atomiseur » ajoutait il sachant que son collége de Champion (maintenant Carrefour SuperMarket) faisait le même constat. La fréquentation de la Piscine battait des records : 600 entrées en moyenne par jour durant les 15 premiers jours d’Août, avec une baisse à 2350/400 aprés. Et le service des Sports veillait à bien arroser la pelouse du terrain de football d’honneur

     

    Heureusement Vanves n’a pas connu d’hécatombe comme certains villes voisines « même si on a recensé 16 à 17 décés  durant cette période (au lieu de 5 en 2002), dont certains n’étaient pas liés à la canicule », notamment à la Maison de Retraites Larmeroux qui a vécut une période très dure selon le témoignage de son directeur Christian Jonchery. « On s’en est bien sorti dans la mesure où nous n’avons eu aucun décés dû à la canicule parmi nos 62 résidents sauf 2 qui avaient une pathologie assez lourde et revenaient de l’hôpital. Nous avons eu 6 gros coup de chaleur (40,6°) mais ils s’en sont sortis grâce au personnel qui a veillé notamment à l’hydratation des résidents avec l’aide notammment pendant le week-end de 2 secouristes de la Croix Rouge ».

     

    D’ailleurs Cinq secouristes de l’antenne Vanves-Malakoff de la Croix Rouge avaient été mobilisés entre le 11 et le 17 Août pour soutenir efficacement les pompiers, le SAMU,  les hôpitaux, et les maisons de retraites, et notamment à la Maison de retraites Larmeroux. « Les secouristes y ont effectué des rondes toutes les heures pour aider les aides-soignantes à faire boire et à alimenter les pensionnaires ».

    La Police Nationale a malgré tout  dû intervenir plusieurs fois pour constater des décés, naturels bien sûr, et notamment 7 fois entre le 11 et le 14 Août, chez des personnes très isolées, sans ou peu de visites. Les prêtres de Saint Remy et de Saint François étaient surbookés : Ils ont dû célébrer 17 obséques en Août, avec une moyenne de 5 à 7 après le 15 Août, les Pompes Funébre étant engorgées

     

    Un bon quadrillage des personnes âgées par les différents services municipaux ou para municipaux et une bonne réactivité de ses reponsables ont permis d’éviter le pire, comme le racontait Maryse Aonnepel, infirmière coordinatrice de services de soins à domicile de l’institut Lannelongue : « J’ai fait tout d’abord un rappel à nos aides soignantes et nos infirmières sur la déshydratation de la personne âgée et le mode d’observation pour savoir la dépister sur le plan médical. J’ai édité d’autre part une petite feuille avec des consignes qu’elles pouvaient laisser au domicile des patients. Moyennant quoi, on n’a pas eu de soucis particulers avec les 46 patients que l’on avait en charge dont 6 étaient en vacances. Un seul d’entre eux a un problème d’hyperthermie qui n’a pas nécessité une hospitalisation ». Le CCAS constatait un peu plus tard que « l’action efficace des personnels du réseau de sqanté vanvéen a permis de limiter les dommages humains. Des mesures d’attentions particulières ont été immédiatement misdes en place : achat de brumisateurs, distributiond’eau, incitation des résidents à prendre des douches, à s’hydrater ».

     

    Curieusement, dans le V.I. de Rentrée (Septembre 2003), aucun mot dans l’éditorial du Maire, aucun article, sauf une allusion dans la tribune des écologistes « Assez d’Hypocrisie », puis une autre dans l’éditorial du maire du V.I. d’Octobre 2003 : « Après les événements dramatiques de cet été dus à la canicule, il faut rappeler l’importance de renforcer les liens qui nous unissent tant au sein des familles que dans le cadre professionnel, amical, des relations de voisinage, de quartier…les associations constituent l’un des maillons qui assurent la cohésion du tissu social ». Avec un article sur « La Croix Rouge contre la Canicule ». L’été suivant, Vanves qui s’était associé au plan anti-canicule du département des Hauts de seine (Vermeil 92) mettait en place un dispositif d’urgence ainsi qu’une veille des personnes isolées. Un petit fascicule qui recensait les risques et les gestes de secours, ce qu’il faut faire et ne pas faire, avec des numéros utiles, a été envoyé à l’ensemble des seniors. Une personne chazrgée de recenser les personnes les plus fragiles et les plus isolées avait  été recruté pendant les 3 mois d’été. Les aides à domicile municipales avaient été sensibilisées sur le symptômes nécessitant une alerte médicale et une équipe d’astreinte était prévue pour intervenir en urgence chez les personnes qui seraient signalées en danger. Un systéme qui s’est renforcé au fil des années.