Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

institut des hauts de seine - Page 2

  • VANVES ESSUIE LES PLATRES AVEC LE CONTRAT DE DEVELOPPEMENT

    Tout le monde politique vanvéen était présent, de la majorité à l’opposition municipale sauf les Verts et le PC, de Bernard Gauducheau (UDI) à Isabelle Debré (UMP) avec Guy Janvier (PS) qui confiait qu’il avait demandé, dés son élection au Conseil Général, une telle contractualisation avec le département, des aides et subventions. D’ailleurs dés son arrivée au pied des escaliers de l’hôtel de ville, Patrick Devedjian, président UMP du Conseil Général,  était accueilli par quelques élus UMP et Guy Janvier (PS), le maire l’attendant dans le hall d’entrée avec quelques élus UDI.    

     

    « Le Conseil Général a souhaité engager une nouvelle politique départementale de soutien des communes, fondée sur un partenariat contractuel couvrant une période triennale (2013-15) » a indiqué Patrick Devedjian président du CG 92 en expliquant les raisons de cette démarche : « Nous avons anticipé le choc de simplification » en parlant de « plus de 500 dispositifs de subventions départementales parmi lesquels il faut pouvoir se repérer »… « Notre problème est que nous saupoudrons beaucoup. Et  nous n’en voyons pas l’intérêt, rendant l’action du département peu visible. Nous avons décidé de faire un contrat avec la ville qui désigne ses investissements prioritaires sur lesquels le département n’hésite pas jusqu’à financer 50% et même 80% du coût. Nous renforçons ainsi la légitimité du département. Nous faisons moins d’investissements et nous innovons avec humilité ». En contrepartie de quoi, la commune renonce pendant 3 ans à faire appel aux dispositifs financiers anciens qui « ne  permettent pas de savoir globalement tout ce qui est donné par le département à une commune. Et une ville comme Vanves n’était pas la mieux servie avec le systéme ancien, ni d’ailleurs les villes (dites) pauvres, car il privilégie les communes  les plus actives. Ce contrat devrait équilibrer le systéme. Et nous pourrons l’adapter au fur et à mesure du temps par voix d’avenants » a-t-il ajouté.  

     

    Ainsi le département s’engage sur un montant de plus de 2,7 M€ concernant plusieurs projets :  Mise aux normes accessibilité, sécurité et réaménagement de la tribune du parc municipal des sports, réfection de la toiture et des façades de l’hôtel de ville, travaux de réaménagement de deux créches « Pomme Canelle » et « Pain d’Epices »,  réfection de deux écoles , d’un biblio club en investissement, la structure municipale petite enfance, des activités sportives et culturelles, des manifestations festives en fonctionnement. « Cet engagement n’exclut nullement d’autres interventions à venir en cours » a précisé le président du conseil général  92 en citant plusieurs des travaux d’aménagements de la place du clos Montholon (329 000 €), l’aide apporté à la modernisation acoustique et visuelle de son cinéma ( 15 245 €), ou le contrat d’objectifs signé avec le théâtre de Vanves, scéne conventionnée pour la danse (61 650 € soit 11,5% du budget  prévisionnel de la structure).

     

    « C’est un acte important » aux yeux de Bernard Gauducheau (UDI)  maire de Vanves à double titre : « Dans la logique de moyens supplémentaires apportés à Vanves pour son développement, c’est la preuve de la force du partenariat entre les communes et le Conseil Général des Hauts de Seine qui est celui qui détient la clé permettant de  concrétiser nos projets. Il donne le petit coup de pouce qui manque. Si dans le cadre de la Décentralisation, le département est mis quelquefois sur la sellette, la question ne se pose pas ici. Car le Conseil Général a été présent dans tous nos projets depuis 10 ans : Réaménagement du Carrefour de l’Insurrection, reconstruction du commissariat de police, Requalification de la rue Jean Bleuzen, de l’avenue Antoine Fratacci. La particularité de ce contrat va nous permettre d’intégrer des projets qui ne font pas polémique sur leur nécessité pour notre ville, et de bénéficier d’une aide qui passera de 18 à 32% de leurs coûts » 

     

     « Vanves essuie les plâtres, mais elle y trouvera son compte » a conclu  Patrick Devedjian (UMP), en rappelant que 6 autres communes sont dans ce cas dont Meudon, Sévres, Ville d’Avray sur le territoire de GPSO, Antony, Bois Colombes et Chatenay  et surtout en  ne manquant pas à  nouveau de se faire le défenseur du département : « L’intercommunalité idéale dans les Hauts de Seine est le département, car il travaille avec les 36 Communes. Mon rêve serait que l’intercommunalité et le département  ne fasse qu’un. Car les communes restent l’administration de base préférée des français ».

    La séquence altoséquanaise s’est poursuivie le lendemain, avec ses deux forums organisés au Gymnase Maurice Magne par l’Institut des Hauts de Seine : Giga Junior qui a attiré Jeudi matin,  550 jeunes des Colléges Michelet et Saint Exupery ainsi que les éléves de seconde du LEP Dardenne pour rencontrer 200 intervenants dans des domaines très variés. Giga Senior qui a rassemblé jeudi après midi après « Les Feux de l’amour » (série TV) plus de 600 seniors, avec là une forte présence associative, ce qui caractérise Vanves, comme l’expliquaient ses organisateuurs tant au maire et à la 1ére adjoint lors de leur visite qu’au Conseiller Général présent avec la future tête de liste PS aux prochaines municipales.  

  • LES RENDEZ VOUS DE VANVES D’UNE SEMAINE TRES CULTURELLE ET ASSOCIATIVE

    Ce week-end de Pâques aura été marqué tout d’abord par cet incendie rue Pasteur dans le garage Vaysse et son entrepôt de pneus. Si le Blog Vanves Au quotidien avait rappelé l’incendie  du 7 Octobre 1994 qui avait déjà détruit un ancien bâtiment industriel situé avenue Pasteur  (avant le garage Vaysse), Gérard Gadras, commerçant du marché à la retraite a réagit à l’article d’hier en rappelant un autre incendie au même endroit qui remonte au  19 janvier 1951 : « Un incendie avait ravagé l’usine de papier ou d’une imprimerie qui s’appelait Abel boom. Les pompiers étaient restés 8  jours ». Ensuite par des cérémonies religieuses dans nos églises et notre prieuré, suivi par beaucoup de vanvéens, avec 3 baptêmes. Ce long week-end ouvre sur une semaine un peu écourtée qui sera marqué par la carte blanche du Festival Artdanthé à Armel Roussel avec « IvanovRE/MIX »,  la signature du premier contrat de développement du département avec une ville, Vanves, Mercredi, les forums Giga Junior et Giga Senior Jeudi.

     

    Mardi 2 Avril

    A 19H  à l’Hôtel de Ville : Réunion d’information sur la performance énergétique des fenêtres organisé par l’Agence Locale de l’Energie dans le cadre de la semaine du développement durable

    A 19H30 à Panopée (Festival Ardanthé) jusqu’au 13 Avril : Carte blanche à Armel Roussel avec 7 spectacles dont « Ivanov RE/MIX » , version moderne d’Ivanov d’Anton Tchekhov jouée les 2,3,4,8,9,10 et 11 Avril. Ce jeune auteur est mis encore une fois à l’honneur cette saison après le succès de « Platonov » qui sera la saison prochaine au théâtre de l’Europe-Odéon,  pendant un mois. Armel Roussel fait parti des coups de cœur de José Alfarroba, metteur en scéne d’une quarantaine d’année qui est plus que confirmée, très peu connu en France. qu’il avait découvert voilà 15 à 20 ans au théâtre de Gennevilliers (Centre Dramatique National) où il avait été invité pour monter une trilogie « Les Européens » avec plusieurs pièces qui avaient défrayé la chronique à l’époque, et marqué les spectateurs. José Alfarroba l’avait revu à Bruxelles  avec cette création d’Ivanov, crée et montée loin des institutions du théâtre public parisien, où il a refondé une compagnie (Utopia3), et travaille comme professeur émérite à l’université de Louvain, à la grande école du théâtre et de l’audiovisuel de Bruxelles. « Ivanov remix » est la création à ne pas râter de ce festival, version dramatique et comique qui s’entrecroisent durant  3H  dans une disposition  de la scéne inédite et impossible ailleurs qu’à Panopée. Le spectateur est invité par le metteur en scéne qui est sur le plateau, à s’installer, et se voit  offrir un verre de vodka. Il  entre ainsi dans une atmosphére très russe. Avec cette ambiance détonante, drôle, comique, louffoque, burlesque. Et puis progressivement, le drame s’installe, avec cet observateur de la société russe en décrépitude, développant des thémes comme l’ennui, un amour impossible, avec ce personnage supportant la dépression de l’époque au travers de sa jalousie.

    Mercredi  3 Avril

    A 8H30 à l’Espace Landowski de Boulogne : Conférence exceptionnelle organisée sur le théme « Financer et développer son entreprise » avec Pascal de Lima, éconmiste et enseignant à Science-Po et HEC, par Seine Ouest Entreprise et Emploi avec PC Baguert, H.Marseille et André Santini, maires respectivement de Boulogne, Meudon, Issy les Moulineaux

    A 12h00 au Lycée Michelet : Rencontre avec enseignants et élèves dans le cadre de la préparation d'un voyage à Caen le 25 Avril dans le bureau du proviseur auquel Michel Judde Pdt du CLAC remettra un chèque de 2 000 €uros au nom de la Fédération Nationale André Maginot.

    A 18H à l’Hôtel de Ville : Signature du premier Contrat de Développement Département des Hauts de Seine et de la ville de Vanves en présence de Patrick Devedjian président du Conseil Général et de Bernard Gauducheau,  Maire de Vanves

    A 19H30 au Restaurant les Platanes : Café politique de l’UMP Vanves  sur le théme « Entreprendre en temps de crise » avec Denis Jacquet, entrepreneur et président de l’associationn « Parrainer la croissance », ex-pigeon et chef de file des assises de l’entrepreneuriat

    Jeudi 4 Avril

    A 9H30 au Conseil Régional : Bernard Gauducheau maire de Vanves/Conseiller régional participe à la commission Permanente  

    A 9H30 au Gymnase Maurice Magne : Vanves accueille « Giga Junior », un forum d’éducation à la santé et à la vie quotidienne en direction des jeunes organisé par l’Institut des Hauts de Seine. Son objectif : les responsabiliser face à leur santé, leur vie citoyenne… Au programme : 40 stands complets sur des thèmes comme la sexualité, la toxicomanie, la nutrition, la santé familiale, l’hygiène de vie, le sport, l’environnement, la citoyenneté mais aussi 4 espaces de dépistages visuel, auditif, dentaire et cardio-vasculaire gratuits.

    A 14H30 au Gymnase Maurice Magne : Giga Senior, toujours couplé avec « Giga Junior » est un forum qui s’adresse au plus de 60 ans Son objectif : informer les visiteurs sur les sujets liés à la santé, à la vie quotidienne et au mieux-être des seniors et des personnes âgées du département. Ils  peuvent notamment bénéficier gratuitement d’un dépistage cardio-vasculaire, bucco-dentaire, visuel et auditif. De nombreux professionnels du corps médical et paramédical, ainsi que des représentants des associations et organismes locaux, départementaux et nationaux animent ce forum.

    Vendredi 5 Avril

    A 19H au Théâtre (Festival Atrdanthé) : « L’archéologue ou l’écran plat » de Jean Baptiste Calame

    A 20H30 à Panopée (Festival Artdanthé – Carte blanche à Armel Roussel) : « Nothings hurts » de Falk Ritcher qui est une sorte de happening textuel qui doit dépasser sa simple représentation. C’est une propposition poétique, construite comme un rêve sous LSD dans un environnement brut. 2 hommes et 2 femmes se retrouvent dans un lieu non identifié, à une heure pâle, pour encore se faire vivre, s’inventer et se raconter des histoires, réelles ou fictionnelles, ou, pour être plus exact, sans savoir précisément où est encore le réel et s’ils sont dans le fictionnel

    A 20H45 à la salle des Cinéastes : Projection publique avec une sélection de films proposés par le cluib CISBa-Val d’Esssonne

    A 22H au Théâtre (Festival artdanthé) : « Good Mournng ! Vostbil » de Florence Miner

    Samedi 6 Avril

    A 8H30 à Suresnes (au Mont Valériel : L’UNC de Vanves participe au congrés départemental de l’UNC 92

    A 15H au Théâtre (Festival Atrdanthé) : « L’archéologue ou l’écran plat » de Jean Baptiste Calame  qui écrit et met en scéne des spectacles conçus comme des objets détonants, dont le théme est souvent « la magie du théâtre » qu’il traite à sa manière, à toutes les sauces

    A 16H30 à Panopée (Festival Artdanthé : Carte blanche à Armel Roussel) : « Nothings hurts » de Falk Ritcher

    A 18H au Théâtre (Festival artdanthé) : « Good Mournng ! Vostbil » de Florence Miner quu raconte pendant leprocessus du deuil (« mourning » en anglais). Sept étapes se succédent : le choc, le déni, la colére, le marchandage, la dépresson, letest et l’acceptation. Un solo monté en Mars 2011 pour le théâtre national de Belgique dont elle présente la longue version

    A 20H  au restaurant Les Platanes : Soirée Karaoké animée par Joan avec au muneu, chouctroute, entrecôte sur planche ou moules frites à vlonté (pour 15 €). 

    Dimanche 7 Avril

    A 8H au PMS André Roche : Challenge Jaunas du club de Boules Lyonnaises (32 Doublettes)

    A 11H15 à la salle des Cinéastes : Assemblée Générale de l’Amicale des Pieds Noirs

  • AU FIL DES JOURS, L’ACTUALITE DE VANVES : GRIMACES DES CYCLISTES ET SOURIRES DE NOEL

    ZONE 30 : IL FAUT DU TEMPS…POUR LES CYCLISTES  !

    Généralement à chaque réunion publique à Vanves comme ailleurs, les participants sont à peu prés sûr d’assister à un débat entre les cyclistes et les piétons ou les autmobilistes si l’un d’entre eux vient à poser une question sur ces deux roues qui ne respectent pas les feux tricolores ou les trottoirs, et les exemples abondent, ou si les automobilistes s’étonnent que la circulation en double sens des cyclistes dans les zones 30 soit la régle surtout s’ils roulent dans une rue en sens unique. Cette nouveauté instituée par un décret en 2008 est diversement appliquée et ressentie par les maires…et les habitants qui sont très partagés... sachant que les collectivités locales avaient deux ans pour se mettre en conformité, c'est-à-dire en Juillet 2010. Et c’est le cas à Vanves depuis l’institution de zones 30 et 20 (dites de rencontres) dans la ville. Il faut savoir que toutes les rues passées en zone 30 sont devenues des doubles sens cyclables sauf les rues Louis Dardenne, et Victor Hugo car trop dangereux et trop étroit, en tous les cas dans leur partie très pentue. Heureusement, car les cyclistes qui montent la rue Victor Hugo en danseuse sont un danger public pour les automobilistes qu’ils ralentissent. Alors si en plus, ces derniers devaient prendre en compte ceux qui descendent à toute allure, ce serait la bérézina.  Heureusement, pour ceux qui ne sont pas des adeptes du vélo, il est prévu plusieurs choses à l’entrée de ces zones 30 : Des panneaux de signalisation et des aménagements de voirie, c'est-à-dire un plateau surelevé, avec un pavage « zone 30 » à chaque entrée, en résine, imitant le granit, donc pas glissant en cas de pluie, parait il. Mais voilà, ce n’est pas encore le cas, car l’interco (GPSO) doit budgeter tous ces travaux pour 2011, après avoir réalisé une étude, en cours de finition, sur tous les aménagements, le marquage, la matérialisation des voies.  

     

    SOURIRES DE NOEL

    Après avoir parlé hier de l’initiative de Voisins solidaire pour Noël, nous continuons aujourd’hui en parlant d’une autre initiative « Sourire de Noël » généré par l’Institut des Hauts de Seine pour lutter contre la solitude des personnes âgées, handicapées, des enfants malades et des familles en situation de précarité dans le département. L’ensemble  des CCAS, des maisons de retraites, des instituts médico-pédagogiques, des écoles, des centres de loisirs dont ceux de Vanves participent à cette opération. Et leurs bénéficiaires devraient pouvoir assister à un grand spectacle sur glace « Circus on Ice » du cirque d’hiver Bouglione sous un grand chapiteau installé au parc départemental de Nanterre, ou bénficier de colis de Noël.

     

    L’AMAP AU MARCHE

    Alors que la distribution des produits provenant d’un maraîcher francilien s’effectuait régulièrement sur le parking de la paroisse St François, la Mairie de Vanves a accepté de mettre à la disposition de l’AMAP (Association de maintien de l’agriculture Paysanne) un lieu plus approprié en ces temps hivernaux (et neigeux comme hier) c'est-à-dire un coin du marché avec électricitré parait il.