Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bertrand auville curé de vanves - Page 3

  • VŒUX CONVIVIAUX A SAINT FRANCOIS DIMANCHE DU CURE VANVES

    A quelques jours de la Saint Remy, célébré hier soir dans cette église qui porte le nom ce Saint au centre ancien de Vanves, par Mgr Rougié, Evêque du Diocése des Hauts de Seine, beaucoup de paroissiens, avec quelques élus dont le maire Bernard Gauducheau (UDI), la députée Florence Provendier (LREM) se sont retrouvés dimanche en fin d’après d’après midi à Saint François, pour les vœux du pére-curé Bertrand Auville.

    Un rassemblement fort convivial juste avant la messe du dimanche soir, généralement, à destination des jeunes ou de l’aumônerie, qui lui a permis de prendre la parole et d’adresser un message, « mais pas de vœux pieux » alors que l’Eglise fêtait ce week-end le baptême du Seigneur, c’est-à-dire « le Christ venu se plonger dans la pâte humaine» a-t-il expliqué.

    Ces vœux se voulaient un ciment dans l’église, dans la ville, à un moment où la Franceest en colère. Pour reprenant ses écrits dans son éditorial de Sel et Lumière, et ses propos lors de ces Vœux, il a expliqué "qu’il n’est pas dans ses propos de détailler les raisons de la colère sociétal. En revanche, dans ce climat particulier, violent, l’Eglise peur et doit apporter sa contribution, elle a un rôle à tenir : L’église doit appeler à la paix, celle qui suppose d'âpres combats pour qu’elle soit tangible et pérenne. Elle doit promouvoir le dialogue n’oubliant jamais que la venue du Christ sur terre est la forme supprême d’inculturation : C’est l’incarnation. Elle doit rappeler que seule la vérité rend libre. Le mensonge, ne libére des contraintes que de manière bien éphémére. Les promesses non tenues laissent un indélébile goût d’amertune. Elle peut aider à vivre la fraternité qui ne peut vivre orpheline. Enfin, elle veut rappeler à chacun individuellement et à tous collectivement qu’un avenir et une espérance sont l’horizon désirable et atteignable »     

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE DE VŒUX TRES POLITIQUES

    Vanves rentre de vacances pour beaucoup pour une période de vœux, de galettes des rois, après quinze jours de trève des confiseurs marqués par peu d’événements, en dehors des Gilets Jaunes, du feuilleton Benalla qui revenaient souvent dans les conversations. Il est intéressant de noter les marcheurs tiendront le haut du pavé cette semaine, avec non seulement les vœux de la député LREM au Tout Va Mieux, mais aussi la galette des Rois de la République en Marche des Hauts de Seine Samedi à l’école Marceau. Les services de sécurité avec la Préfecture des Hauts de Seine et le commissariat de Vanves vont être sur les dents, surtout samedi. D’autant plus que ces manifestations hebdomadaires sont marqués par de plus en plus de violence, avec des menaces de morts vis-à-vis de personnalités, députés, et même journalistes, sur twiter, comme ce fut le cas pour l’un d’entre eux, vanvéens de surcroît. Ce qui discrédite de plus en plus ce mouvement qui a des répercussions économiques désastreuses mais aussi sur l’image attractive de Paris.

    Le maire de Vanves devrait offrir son café-croissant samedi prochain aux commerçants du  marché comme il le fait chaque début d’année, avant d’effectuer une tournée des commerçants de la ville.  Beaucoup de Vanvéens se demandent quand va ouvrir la nouvelle boucherie de la rue de la République aménagé à l’emplacement de la petite supérette à côté du Maryland. De nouveaux vanvéens s’installent depuis un mois dans la résidence NIWA, des constructions commencent comme c’est la cas à l’emplacement du garage/Concessionnaire de la rue Raymond Marcheron avec la future résidence Lodge, et des futures résidences des avenues du Général de Gaulle (Bouygues) et de l’avenue de la Paix, d’autres prennent formes comme celle du groupe Arcueil face à la Mairie   

    Mardi 8 Janvier

    A 19H à la salle Michel Latapie : Vœux du PC Vanvéen avec Boris Amoroz 

    Jeudi 10 Janvier

    A 19H salle Danton : Débat sur "Les migrants en Europe, un enjeu des élections européennes" organisé par le Mouvement Européen-Vanves avec Catherine Wihtol de Wenden politiste au CNRS et au CERI de Science Po,et Thierry Le Roy Président de Terre d'Asile  

    A 19H30 au Tout Va Mieux : Vœux de Florence Provendier, députée LREM de la 10éme circonscription des Hauts de Seine avec la présence des ministres Gabriel Atal et Sophie Cluzel

    Vendredi 11 Janvier

    A 18H30 au Palais des Sports Robert Carpentier à Issy les Moulineaux : De nombreux élus vanvéens devraient participer aux Vœux d’André Santini

    Samedi 12 Janvier

    A 10H15 au Soleil Levant : Café Théo sur « Comment je m’approche de ma mort ? »

    A 17H à l’école Marceau : Vanves accueille la galette des rois de la République En Marche (LREM) des Hauts de Seine en présence bien sûr des ministres Gabriel Attal, Sophie Cluzel, des députés LREM du 92 avec Florence Provendier…comme l’année dernière (Voir la photo)

    Dimanche 13 Janvier

    A 10H30 chez les Bénédictines de Vanves : Messe dominical animée par la chorale des petits chanteurs du Val de Seine qui donneront un concert

    A 17H à Saint François : Vœux du pére curé Bertrand Auville

  • BERTRAND AUVILLE CURE DE VANVES : « Plaidoyer pro domo !»

    Bertrand Auville, curé de Vanves qui s’était exprimé sur les affaires sexuelles qui touchent l’église,  lors de la veillée consacré à l’évêque des Hauts de Seine, Mgr Rougé à l’église Saint Remy, le 13 Septembre, a signé un éditorial dans le Sel et Lumière de ce week-end  que le blog de Vanves au Quotidien retranscrit où il demande de «retrouver un climat de confiance, indispensable à toute vie chrétienne et humaine».

    «De nombreuses affaires de prêtres pédophiles éclatent, en Allemagne, au Chili, aux Etats-Unis. Quelle horreur ! Horribles sont ces actes : délictueux pour certains d’entre eux, criminels pour d’autres, en tous cas peccamineux ! Horrible est la vie de ces enfants maltraités par des hommes en qui ils devaient pouvoir mettre toute leur confiance.

    Dans la nuit de lundi à mardi, un prêtre s’est donné la mort à Rouen. C’était un ami. Il venait  d’être confondu de relations inappropriées avec une jeune femme, majeure. Horrible est cette situation. Des plus horribles est cette mort dramatique et vainement expiatoire.

    La conjonction de ces événements me conduit à vous livrer quelques réflexions sur les prêtres.

    Les prêtres sont des hommes pécheurs, saisis par le Christ pour être pêcheurs d’hommes. N’en faites pas des idoles. Ils ont à être des icônes du Christ. Ne les vouez pas non plus aux gémonies. La faute de l’un ou l’autre, pour condamnable qu’elle soit, ne doit pas jeter l’opprobre sur l’ensemble du corps presbytéral, sinon, c’est la curée.

    Les prêtres sont des hommes donnés au Christ, aux hommes, à tout homme, ils se donnent corps et âme, y compris avec leurs faiblesses, leurs infidélités, leurs misères. Je n’oublierai jamais qu’un des prêtres qui m’aura tant marqué dans ma jeunesse était un malade alcoolique qui avait tout donné, y compris la déchéance de sa santé chancelante.

    Les prêtres n’ont pas tant besoin de votre crainte, de votre respect, de votre déférence que de votre amour, de votre reconnaissance, de votre collaboration. Les prêtres acceptent même l’augure de n’être pas mieux accueillis que Celui qui a été tellement rejeté qu’il en est mort sur la Croix, exempt de tout péché, Lui. 

    Il nous faut cependant, et de toute urgence, retrouver un climat de confiance, indispensable à toute vie chrétienne et humaine.