05/01/2013

LES TOPS ET LES FLOPS DE L’ANNEE DE LA FIN DU MONDE A VANVES (Suite et fin)

Le Blog Vanves Au Quotidien revient sur les événements de l’année passée en retenant les Tops et les Flops

 

II – LES FLOPS DE L'ANNEE 2012 

 

 

FRONT DE GAUCHE : Le choix de Bastien Lachaud comme suppléant de Lize Alézard candidate aux législatives de Juin 2013 s’est révélé désastreux. Il a joué l’arlésienne préférant participer à la campagne de Jean Luc Mélenchon – là aussi désastreuse – à Hénin Beaumont comme Marine Le Pen (FN). Les militants s’en sont mordus les doigts de l’avoir choisi. Et ils ne sont prêts de recommencer.

 

GEV : Cette association des commerçants n’a plus (et toujours pas) de président. Après une assemblée Générale le 6 Mars 2012, le GEV a élu un nouveau président, Philippe Buffet (Croque Midi), à la place de Francine Aurand, Il a démissionné lors de la fête du Commerce en Septemmbre 2012. Si certains reprochaient à la première de n’avoir rien fait ( ?), son successeur s’est rendu compte qu’il n’avait pas le temps. Résultats : plus de président, une association en danger de disparition malgré le cri d’alarme lancé par Serge Helbert, l’un de ses ex-président.

 

CONSTRUCTION : Les conditions dans lesquels se sont déroulés le chantier de la résidence étudiante édifié par le promoteur SOFIANE (et ouverte depuis la fin 2012…avec de nombreuses défectuosités) à l’angle R.Marcheron.Diderot qui a fait de vives critiques lors d’une réunion de riverains (12 Mars 2012) consacrée au futur chantier prévu à l’emplacement du garage de la rue R.Marcheron. Il a dû être revu à la baisse par ce promoteur à la demande du maire et des riverains. Mais il n’est pas sûr que ce projet là se réalise, en  tous les cas, par ce promoteur.

 

BRONX : Depuis l’été 2012, c’est la nouvelle dénomination du quartier de la rue de Châtillon  où des individus traînent très tard la nuit, provoquent des incendies de poubelles, dealent dans les sous sol de la résidence du Logement Français, jettent des pétards, font du bruit…Sans réactions...sauf la présence de vigiles courant Décembre. Pourtant il existe une solution qui s’est révélée efficace partout où elle a été appliquée : résidentialiser et vidéosurveiller. Mais cela coûte cher ! En attendant la situation se pourrie. La police explique qu’elle ne veut intervenir qu’en cas de flagrant délit…alors les riverains peuvent toujours attendre. Et les résidents refusent de jouer les délateurs de peur de représailles justifiées comme l’a montré un témoignage édifiant lors de la dernière réunion publique du quartier Hauts de Vanves.

 

POLEMIQUE : La polémique entretenue par la gauche vanvéenne sur un éventuel départ la PMI (Protection Maternelle et Infantile)  et la circonscription de la Vie Sociale (CVS) installée dans les bâtiments de la rue A.Briand qui a lancée une pétition pour le maintien des services sociaux à Vanves.

 

FERMETURES : Le Lidl de la rue V.Hugo, la Trésorerie principale   

 

ARMISTICE : Les cérémonies marquantes l’anniversaire de l’armistice de la guerre 14-18 mais aussi le « D Day » français,  ont attirée peu de monde le 11 novembre dernier, provoquant cette réaction du maire : « Lorsqu’on voit le nombre que l’on ait, cela laisse songeur par rapport à la population de vanvéens. Alors que l’on parle de devoir de mémoire ».

 

EXERCICE : L’exercice de simulation d’un attentat à la piscine le 15 Novembre 2012  qui a bloqué tout ce quartier de Vanves pendant toute la journée.  Le goût du secret a eu le résultat escompté. Non seulement,  les services de police ont dû gérer cet exercice, mais aussi les embouteillages, surtout en fin d’après midi. Généralement, lors de tels exercices, le préfet et ses services préviennent  les habitants comme ce fut le cas pour les tunnels de la Défense, de l’A 13 ou dernièrement le TGV Atlantique. A Vanves, c’est la loi du secret tant du côté Mairie que commissariat et  bien ancré dans les esprits puisque  même le petit personnel allait jusqu’à dire « ce genre d’exercice ne s’annonce pas ! »

 

BASKET : Le choix de la nouvelle dénomination de l’équipe de basket « Aviators GPSO Vanves » que ne comprennent pas certains vanvéens, même parmi ses supporters.