Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

délégué de circonscription

  • L’ELECTION DU DELEGUE DE CIRCONRIPTION LR DE VANVES-ISSY ANNULEE PAR LA HAUTE AUTORITE DU MOUVEMENT

    Un fait notable et rare pour être noté s’est déroulé Le Mai  au sein de la Fédération LR des Hauts de Seine. Elle concerne le renouvellement de ses instances dirigeantes du président et du conseil fédéral à ses 13 délégations correspondants à l’une des 13 circonscriptions chacune, avec son délégué et son conseil de circonscription. L’une d’entre elle, la 10e regroupant les villes d’Issy les Moulineaux et Vanves, a vu l’élection annulée de son délégué de circonscription par la haute autorité du mouvement présidée par Henri de Beauregard, avec Bernard Carayon, Aymie Delmont-Kopodoulun, Marianne Dubois, Olivier Gohin, Edouard de Lamaen et Geneviéves de Levy   

    Rappelons que l’élection du délégué de circonscription, Bertrand Voisine maire adjoint s’est joue à deux voix, face à Cyrille Grandclément  qui avait  déposé un recours « à cause d’un non-respect du temps de campagne statutaire au motif que les adhérents de la circonscription n’auraient été informés de ses candidatures que par un courrier daté du 6 avril à 22H58». Elle n’a retenu que cet argument, pas les autres soulevés, pour annuler ce scrutin. C’est dire la gravité des faits  : «Considérant que le guide électoral fixait au 29 Mars, au premier jour de la campagne officielle, la publication par tous les moyens de la liste es candidats et des lieux de vote par le secrétaire départemental ou par le référent département », et  que «ce retard dans l’information des électeurs, a pu être de nature, compte tenu du faible écart de voix, à favoriser le candidat sortant et à affecter la sincérité du scrutin » … «L’élection de M.Bertrand Voisine à la fonction de délégué de la 10e circonscription des Hauts de Seine est annulée»

    Ainsi il n’aurait pas respecté les régles de campagne édictées par le mouvement et rappelé à chaque délégué de circonscription par Marie Do Aeschliman secrétaire départementale :  Il aurait mené une campagne de phoning en ayant utilisé le fichier des adhérents, avec  à la manoeuvre  deux personnes : une adhérente, ex-directrice financière de l’UMP, qui est poursuivie dans le cadre de l’affaire Bygmalion, et son épouse qui est salariée du mouvement dans le département. Elle était chargée d’organiser cette élection, en ayant accés au fichier des adhérents, et de manager toutes les opérations de vote tant sur Internet qu’au bureau de vote ouvert à la permanence départementale. Ce qui a soulevé de nombreuses suspicions parmi les adhérents et élus LR de la circonscription dont deux vice présidents du CD 92 qui ne se représentaient pas aux élections départementales : Paul Subrini et Isabelle Debré. Le premier avec un ex-maire adjoint d’Issy les Moulineaux Jean Marc Szmaragd ont d’ailleurs écris à Christian Jacob pour s’en plaindre et annoncer qu’ils quittaient le mouvement.

    Ainsi même dans l'anciens fief de Charles Pasqua et de Nicolas Sarkozy, LR est en train petit à petit de se déliter. «C’est le début de la fin du « Monopole Voisine » qui avait sauvé sa place de premier adjoint à la mairie de Vanves en sacrifiant tous les autres adhérents du Mouvement (en 2020, 2 élus LR seulement dont une « multicartes »)et en perdant les ¾ des adhérents sur Issy et Vanves» commentait on dans les rangs des ex-élus militants LR

  • CAMPAGNE POUR LE LEADERSHIP DES REPUBLICAINS A VANVES ET ISSY LES MOULINEAUX

    Pour une fois, les élections internes à un mouvement politique à Vanves, deviennent intéressant, en vue des prochaines municipales, à l’occasion du renouvellement des instances du parti des Républicains. A Tel point que l’une des candidats méne campagne jusque dans les cafés comme ce sera le café le 12 Octobre en fin de journée au Tout Va Mieux, à la veille du scrutin qui se déroulera le lendemain à l’école Larmeroux entre 10H et 18H.  

    C’est dire l’enjeu, puisqu’Isabelle Débré ne brigue pas sa succession comme délégué de circonscription. D’autant plus qu’il y a deux candidats, deux adjoints au maire de Vanves, Bertrand Voisine et Sandrine Bourg. Le ton a monté tout au moins pour l’un d’entre eux, lorsque les réseaux ont fait état qu’elle était le belle fille du maire, en laissant entendre un certain entrisme des « gauduchistes » dans les instances républicaines, ce qui n’est pas nouveau la concernant  « Comme vous semblez vous intéresser bien plus à la forme qu’au fond de ma démarche, je me permets de vous rappeler au cas où cela vous aurait échappé et à moins que vous me prouviez le contraire que Madame Isabelle DEBRÉ, déléguée sortante, après 20 ans à ce poste n’a pas souffert plus que ça d’être la belle-sœur de Jean-Louis Debré et la belle-fille de Michel Debré. Pas plus d’ailleurs que mon Challenger pour cette élection dont l’épouse occupe depuis de longues années un poste salarié au sein de la fédération LR des Hauts-de-Seine avec la main mise sur toutes les opérations électorales » a-t-elle répliquée. Bonjour l’ambiance chez les Républicains.

    Du coup la vice présidente du Conseil Départemental a répliquée par un message envoyé à tous les républicains de la 11éme circonscription : « Déléguée de notre circonscription depuis près de 20 ans, j’ai décidé de ne pas briguer un nouveau mandat car, convaincue de la nécessité de l’alternance des élus à un même poste, il me semble naturel de mettre mes actes en conformité avec mes idées…. A nous de maintenir, avec une équipe renouvelée, ces belles qualités qui nous ont réunis.  Signe de démocratie au sein de notre Mouvement, plusieurs candidats se présenteront à vos suffrages. Pour ma part, c’est Bertrand Voisine que je soutiendrai au poste de délégué de circonscription. Je connais son dévouement à nos valeurs, son expérience, son intégrité, sa loyauté, sa capacité à écouter et surtout à rassembler. En effet, si notre Mouvement est aujourd’hui composé de différentes sensibilités, nous devrons impérativement rester unis afin de gagner les prochaines échéances électorales ».

    En attendant, Sandrine Bourg méne campagne : «Après nos défaites aux récentes élections, notre mouvement traverse une période difficile. Celle-ci se ressent aussi à l'échelle locale où vous êtes toujours plus nombreux à vous interroger sur l'avenir de notre mouvement et de notre section. Cette question est d'autant plus légitime à l'aube des élections européennes, durant lesquelles notre mouvement devra se rassembler et se mobiliser sur le terrain pour convaincre les citoyens. Les élections internes sont l'occasion de repartir sur de nouvelles bases et de nous renouveler. C'est le moment pour vous de faire entendre votre voix, vos attentes et votre envie de changement ! C'est surtout une occasion de ne laisser personne décider à votre place. Motivée, investie et déterminée, je souhaite travailler avec l'ensemble des adhérents volontaires pour retrouver une nouvelle dynamique dans notre circonscription» explique t-elle

    En face d’elle, Bertrand Voisine qui n’a pas l’air de mener campagne comme elle dans les cafés, mais a le soutien des vrais républicains et gaullistes. « Toujours dévoué au mouvement comme tous les membres de sa famille, agissant avec efficacité, Bertrand est le meilleur atout pour porter les combats futurs des Républicains» écrivait sur son blog l’un de ses supporters en constatant que  «face à lui, se présente une candidate de division à la très probable instigation de l’UDI qui voudrait prendre le contrôle de la section LR ! ». Un isséen bon connaisseur des méthodes santinistes!