Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vanv’en poupe - Page 4

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES ET AILLEURS D’UNE SEMAINE ENCORE DE RENTREE

    Alors que la plupart des élus de l’opposition nationale se préoccupaient du devenir de leurs communes, un patrimoine qui remonte au temps des « paroisses » lors d’un week-end justement consacré aux richesses de notre passé, les élus vanvéens se sont encore distingués : A L’UDI, avec le maire, ils étaient à une université d’été à huis clos sur l’Ile Saint Germain. A L’UMP, ils tractaient pour le meeting de rentrée de V.Pécresse pour les élections régionales à Nogent sur Marne. Pourtant, ils disposent d’un très beau stand au marché, délaissé depuis les dernières élections municipales, où habituellement les élus, lors de l’ancienne mandature, tenaient permanence pour rencontrer les vanvéens. Personne n’a eu l’idée, ce samedi,  de marché, de le tenir de nouveau et de faire signer la pétition comme dans d’autres communes. Mais il est vrai qu’ils sont passés au 1er tour et qu’ils s’en foutent  comme certains le laissent entendre !    Dommage pour la commune, car contrairement à ce que le gouvernement socialiste a voulu faire croire, ce mouvement n’avait rien à voir avec une opération politicienne. Les Maires de France ont vraiment exprimé une inquiétude face à l’attitude d’un Etat quel que soit la majorité en place. Pascal Vertanesssian (UDI)  maire adjoint a représenté le maire dans la délégation d’élus qui a rencontré le Préfet des Hauts de Seine à cette occasion. 

    Ce fut d’ailleurs « service minimum » tout au long de ce week-end consacré au patrimoine. En dehors du dévoilement d’une plaque marquant le séjour de Marguerite Duras au 16 avenue Victoir Hugo, ses journées du européennes du Patrimoine sont restées très classiques, même si les visites organisées du lycée Michelet, du siège de France 3 Paris iIe de France, du  parc F.Pic, du monastére des Bénédictines, de l’orgue de Saint Remy… ont attiré du monde. D’autres événements ont marqué ce week-end : le mariage de Nicolas Monte, conseiller municipal L.R.  après celui d’Anna Sasportas fin Juillet. Le nouveau père curé Bertrand Auville (sur la photo à la sortie de la messe)  célébrait dimanche  la messe de  renteée des catéchistes à Saint Remy, l’équipe première de basket jouait un match d’entraînement avant le début du championnat dans un gymnase vide…

    Lundi 21 Septembre

    A 14H30 au Conseil Départemental des Hauts de Seine : Isabelle Débré, Vice Présidente, participe à la Commission Permanente 

    Mardi 22 Septembre

    A 19H au Théâtre : Coktail des Présidents d’associations comme c’est le cas après chaque forum des associations

    Jeudi 24 Septembre

    A 9H30 au Conseil Régional : Bernard Gauducheau participe à la dernière séance plénière du conseil régional avant les élections régionales au cours de laquelle les élus voteront un plan d’urgence en faveur des réfugiés. 

    A 19H30 à la Tuilerie : Assemblée Général de la JCE GPSO pour sa 3éme année d’existence, présidé par Guillaume Benhamou

    A 19H30 à l’espace Giner : Réunion de rentrée du Challenger Club sur le théme : « Comment générer du cash avec l’assurance-crédit : Mécanismes et avantages »

    A 20H au Théâtre : Présentation de la saison culturelle au théâtre

    Vendredi 25 Septembre

    A 19H30 à la Palestre : Lancement du mois du commerce

    Samedi 26 Septembre

    A 18H place de la République : Défilé de mode, organisé pour la seconde fois, par le magasin de mode Vanv’en Poupe dans le cadre du mois du commerce

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    JCE GPSO : Guillaume Benhamou a été élu président de la JCE (Jeune Chambre Economique) GPSO à l’unanimité jeudi dernier. Il remplace David Wajnsztok à la tête de cette association lancée fin 2012 sur l’agglomération de GPSO dont l’antenne de Vanves a été créée voilà maintenant un an. Cette JCE locale est très prometteuse car elle est devenue l’une des plus active et dynamique des Hauts de Seine et de l’Ile de France, avec une antenne maintenant dans chaque commune de l’interco, des partenariats notamment avec le Challenger club en matière de formations qui suscitent l’intérêt de nombreux jeunes, le projet de trophées de la Jeunesse pour récompenser et mettre en avant des initiatives lancées par des jeunes de 18/40 ans

    DEFILE DE MODE : Le défilé de mode organisé sur la place de la République, vendredi soir, par Vanv’en Poupe, a été un succès à écouter les réactions le soir même  ou les jours suivants : « Un grand étonnement », « la surprise » pour beaucoup. « Ils sont demandeurs » selon Barbara Lahiani qui a bénéficié d’un temps exceptionnel, la place prenant des couleurs dorées sur les façades de l’église Saint Remy et des immeubles pendant ce défilé de mode sur un rythme musical endaiblé. Le public, nombreux, avec beaucoup de jeunes,  ont regardé tous ces mannequins d’un jour, de 6 à 56 ans (Edem, Eva, Océane, Choarce, Manon, Noémie, Fanny, Justine, Janine, Emma, Carla, Sidonie, Sandrine,  et Lili 69 ans ex-mannequin chez Dior)    défiler quelquefois rapidement, sur la scéne, dans la bonne humeur, avec beaucoup d’applaudissements pour certains d’entre elles. Elles avaient toutes été coiffées par Sami et Mima, photographiées par le frére de Barbara qui était entouré de Marie France, Marie Claire et Stéphanie dans les coulisses pour les changements de vêtements. Vanv’en Poupe est prêt à recommencer l’année prochaine. « Mais c’est du travail ! »

    FOOTBALL : « Souvenir d'un 4° tour de coupe de France qui restera qu'un souvenir. Malheureusement nous avons perdu après prolongation 1 à 0 contre Le Bourget. Il y avait la place pour passer, mais sans buteur, c'est compliqué » témoigne  Jean Claude Vignal, un président de la section football déçu, malgré la fière allure de ses joueurs

    EXPOGRAPH VANVES : « Le contrat est rempli, la qualification assurée! On peut simplement regretter sur cette rencontre de samedi, un excès de suffisance, où, après avoir mené assez rapidement 3/0, nos joueurs sont tombés dans la facilité! Des buts de belles factures, avec un Anouar aussi bien buteur que passeur pour régaler ses équipiers, l'altruisme, voilà la différence avec l'an passé! Un petit manque de concentration dans l'axe de Sofiane, a donné la seule chance aux adversaires pour marquer en contre 3/1, de courte durée, car, piqué au vif Expograph retrouve son jeu et engrange 3 nouveaux buts qui reflètent plus la différence entre les 2 équipes. 7/1 au final » témoignait Jean Royer le coach de cette équipe après sa rencontre de samedi au PMS A.Roche, comme Cap Nord pour le 2éme tour du championnat de France AS  «  Satisfaction de tous, mais attention à ne pas tomber dans les travers de l'année passée. Nike nous attend de pieds fermes, samedi prochain, et leur 3 défaites ne reflètent pas leur valeur..!Prouvons notre classement et conservons notre place de leader.C'est le souhait de tous ».

    TRANSPORTS : En posant la question d’actualité du groupe UDI faisant part de ses inquiétudes  après la suspension de l’écotaxe et l’abandon  d’une taxe régionale de 2 € sur le financement du Nouveau Grand Paris des Transports, reprochant au président de la Région et du STIF (Syndicat des Transports Ile France) d’aller trop lentement, tout  en invoquant des infrastructures vieillissantes et la nécessité d’avoir un réseau de transports favorable à la compétitivité et l’attractivité de la Région Capitale, Bernard Gauducheau s’est fait rembarré par Jean Paul Huchon :  « Attention à ne pas verser inutilement dans le Francilian Bashing monsieur Gauducheau ! » leur a-t-il répondu. « Car c’est oublier le SDRIF, le plan de mobilisation, les investisseurs étrangers qui citent notre réseau de transports, sa densité, comme l’un des atouts de l’Ile de France parmi d’autres grandes villes du monde ». Occasion  d’expliquer que les efforts de la Région portent leurs fruits : Mise en service du T6  (Chatillon-Velizy) et du T8 d’ici la fin de l’année, accélération de la ligne 17 et du prolongement de la ligne 14 au sud  de Grand Paris Express (GPE) -  « Je vérifierai sur pièce au Conseil de surveillance de la SGP que ces accélérations ne compromettent pas les autres tronçons, ni le financement du plan de mobilisation » - et planning bien calé et suivi sans retard dans le calendrier et le financement de GPE, avec le démarrage fin 2014/début 2015 du chantier de la ligne Rouge Sud.

    RATP : Isabelle Debré ne siége plus au Conseil d’administration de la RATP e tant que parlementaire, représentante du Sénat, depuis le mois de Juillet dernier où il a été renouvelé, Pierre Mongin, son PDG étant reconduit dans ses fonctions : « La RATP est une belle maison, dirigée par Pierre Mongin, bon gestionnaire et aussi visionnaire. Il a su projeter la RATP à l’international avec de réels succès. C’était pour moi une excellente opportunité de prendre part à cette aventure qui a duré cinq ans et m’a beaucoup appris sur la gestion très particulière d’un EPIC (Établissement public à caractère industriel et commercial). Malheureusement l’aventure s’est arrêtée pour moi. En effet, mon mandat était de 5 ans et le gouvernement a naturellement nommé une personne de sa sensibilité politique » a-t-elle confié à Vanves au Quotidien.

    TOUR TRIANGLE : Le Collectif Contre la Tour Triangle devrait une nouvelle fois se mobiliser au début du mois d’Octobre car le Conseil de Paris devrait examiner à la mi-Novembre une délibération permettant le déclassement de la parcelle sur laquelle la SCI Triangle, filiale de Viparis envisage de construire cette tour de 180 M de haut. « Le rejet d’une telle délibération bloquerait durablement, vioire définitivement le projet, rendant impossible sa construction » espérent les responsables de ce collectif. « A cette heure, une majorité de conseillers de Paris de sensibilités politiques diverses (EELV, Parti de Gauche, UDI, Modem, UMP, FdeG/PC …) semble vouloir s’opposer à cette délibération ». 

  • VANV’EN POUPE UN AN APRES ORGANISE UN DEFLILE DE MODE POUR LE MOIS DU COMMERCE DE VANVES

    Vanv’en Poupe célèbre le premier anniversaire de son installation et de son ouverture à Vanves par un défilé de mode place de la République ce soir à 19H dans le cadre du Mois du Commerce. « On est venu me proposer d’organiser un défilé pour la fête du Commerce. J’ai trouvé l’idée très intéressante, mais à la condition de faire participer les vanvéennes à ce défilé, c’est à dire, toutes ces clientes qui sont fidèles depuis maintenant un an, de 6 à 56 ans, et même plus de 86 ans puisque j’ai vendu une parka à une dame de 93 ans ces derniers jours » indique Barbara Lahiani. Les vanvéens découvriront, à cette occasion,  les tendances de l’automne hiver 2014, les choix qu’elle a fait en boutique pour cette saison, car « c’est moi qui choisit tous les modèles », des marques françaises qu’elles ne connaissent pas telles que « les Feux de la Mode », des choses qu’elles ne voient pas dans toutes ces enseignes qui sont devenus un peu récurrentes.  Nous allons montrer des couleurs, avec beaucoup de beiges, même blanches pour l’hiver, le kaki, le bordeaux qui revient en force, le noir et le gris. Beaucoup de rayures aussi. La mode est un éternel recommencement car on revient aux carreaux, aux rayures aux sweets imprimés, ou de grosses photos dessus ».

    Ses mannequins d’un jour se sont beaucoup entraînés ses derniers temps en mettant leurs énergies pour défiler le mieux qui soit sur de la musique bien sûr . « Cela va être très difficile car ce sont de petites filles, car ce n’est pas évident au niveau du timing de compter. Elles prendront surtout du plaisir, et le temps de s’amuser » se rassure  t-elle. «  On l’a préparé dans la boutique en faisant une fausse piste, où on a les a fait travailler sur la façon de marcher, de se mouvoir, de bouger, de présenter l’article, enlever le vêtement, mettre une fermeture éclair en marchant ce qui n’est pas évident…. Elles se sont beaucoup amusées à jouer les mannequins. Elles ont pris beaucoup de plaisir tout en étant fier de faire ce défilé, car avant tout, elles sont clientes, et portent mes vêtements que je vends au magasin. Et c’est aussi, pour elles, une récompense que je les ai choisies quelque part » ajoute t-elle avec l’une de sesx mannequins à ses côtés : « J’ai accepté de participer à ce défilé parce que je suis vanvéenne, que je viens depuis le début chez Barbara que j’ai découvert en descendant du collège Michelet tous les jours l’année dernière. Maintenant je prends plaisir à venir l’aider tous les après-midi lorsque je le peux. Je fais un peu partie des meubles du magasin, et de la famille » explique Carla qui apprécie le contact avec les gens, aime la mode et bien s‘habiller.

    Durant cette première année, Vanv’en Poupe  a connu des hauts et des bas. Mais elle a été assez favorable dans l’ensemble.  « Je ne regrette pas du tout de m’être installé à Vanves, parce que j’ai rencontré des clients différents, où les mentalités sont différentes. J’aime bien celles de Vanves, par rapport à celles des Yvelines (78) d’où je viens, car le comportement client n’est pas le même du tout. A Vanves, la cliente est beaucoup plus simple, à la mode, et quand elle a envie, elle se lâche finalement,  et elle ne cherche pas midi à 14H ! Si quelque chose leur plait, elle achéte. A Saint Germain, où j’étais installée avant d’arriver à Vanves, c’était beaucoup de paraître, et je suis directrice de grands magasins depuis fort longtemps, car j’ai souvent entendu « je vais réfléchir ». A Vanves je n’ai jamais entendu une personne me le dire. La simplicité de la vanvéenne n’a d’égale qu’elle-même quelque part, et franchement par rapport à Saint Germain, Versailles ou Parly II où j’ai travaillé, c’est complétement différent » confie d’elle.

    Vanv’en Poupe travaille avec Care of  You marque française composée de  créateurs français, qui remporte actuellement un franc succès pour la femme entre 25 et 50 ans, Peace and Love, créateur de pulls avec qui elle est restée fidéle, les Feux de la Mode pour les enfants, « Mini Mignon » créateur de mode avec Celine Floral qui crée pour elle...et bien d’autres. La boutique n’a pas changée, malgré quelques ré-agencements internes  pour donner l’impression  d’élargir les murs, et surtout pouvoir stocker les tailles, avec la caisse déplacée à l’entrée gauche du magasin, pour pouvoir gagner en réserve dans le fond du magasin, « car je n’ai pas de réserves, ce qui est un problème ». Elle a organisé une manifestation pour marquer l’effet « élastique » de cet été, avec ces petits élastiques bracelets qui ressemblaient à de petits scoubidous. « Lorsque mes petites clientes ont su que j’en vendais, je me suis retrouvé un vendredi après midi avec une ribanbelle d’enfants dans la boutique d’où est venu l’idée de faire un atelier élastique un samedi après midi sur la place du VAL, et Le moulin des Lavandières nous a accueillit sur sa terrasse » raconte-elle. « Je ne regrette pas du tout d’être venu m’installer à Vanves et sur cette petite place que j’apprécie beaucoup. Si j’avais un magasin, à côté, je le prendrai aussi pour faire l’homme et le petit garçon, car beaucoup me le réclament »