Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

VANVES EN CAMPAGNE : LES PROJETS PHARES DE VANVES EN TÊTE

Jeudi soir à l’école Marceau, c’était au tour de Bernard Gauducheau (UDI), tête de la liste Vanvesen Tête à présenter son programme devant 300 vanvéens. Ses co-listiers ont présentés en cinq chapitres avec présentation des résultats d’un sondage sur les actions de la ville, puis des nouveautés et des améliorations apportées aux dispositifs existants dans ce programme de 40 mesures arrêtées après consultation de 700 vanvéens. En dehors bien sûr de ce qui fait les missions habituelles d’une commune  et qui sont à la base d’une politique municipale au quotidien.

«Ces propositions répondent à l’évolution inévitable de notre environnement pour l’améliorer et l’adapter à la réalité du moment. Nous proposons de faire la ville de demain, avec une offre de service, qui occupe sa place dans l’espace métropolitain, car on est interdépendant les uns des autres. Une ville qui sait exploiter ses atouts  - il ne faut pas prête son oreille aux discours anxiogénes, ne vous laissez pas abuser par ceux qui ne connaissent pas Vanves et qui cassent le moral - comme les transports, l’éducation de la maternelle à la prépa. Une ville de responsabilité, d’initiatuve, de participation… » a-t-il déclaré ouvrant cette présentation

Les quatre chapitres et leurs mesures nouvelles :

-Une Ville  acccueillante et à l’écoute  : Rénovation de l’école du Parc en HQE, introduction de 30% de produits bio dans les cantines, création une «Maison des jeunes» dédiée aux 11-15 ans d’un lien d’orientation sur es les services publics d’Etat (Impôts, CAF, CPAM), d’un service municipal d’aides et de soutien  aux femmes, un pôle «répit» pour les enfants et adolescents en situation de handicap et ou de graves maladies

-Une ville dynamique et responsable : Création d’un bureau d’échanges pour les commerçants, artisans, entreprises, construire un partenariat entre les acteurs du pôle hotelier de la porte de la plaine et le tissu économique et commerçant de la ville, création d’un market place sorte d’Amazone vanvéen, étendre les médiateurs de rues, encourager les propriétaires à la rénovation énergétique de leur logement grâce à un concours financier, généraliser la circulation à 30 km/H sur toute la ville, expérimenter la piétonisation de certaines rues

-Une ville durable et agréable à vivre : reconsidérer le plan de circulation avec des spécialistes, travailler les interfaces aux frontières de Paris (Ports de la Plaine, Brançion) et de Clamart/Issy au clos Montholon  avec des espaces verts et des commerces, l’ouverture des installations sportives de Michelet,  mais aussi du parc Jean Paul II (séminaire St Supipce) avec un accés propre à Vanves rue d’Issy, et les relier grâce à un cheminement piéton végétalisé, adapter le PLU aux nouveaux besoins, protéger les pavillons remarquables, Requalifier la rue Marcheron, rénover la gare SNCF Vanves/Malakoff en la rendant accessible

- Une ville culturelle, sportive et animée : Créer une médiathéque ouverte 7 jours sur 7, un pass culturel pour les 6-18 ans, développer lesport féminin avec notamment l’équipe féminin d’expograph Vanves, une pratique du sport santé, et l’accessibliité des PMR au sport, développer  les opération d’économie circulaire comme Trocolivres ou Repair café, étendre les missions du syndicat d‘initiative

Les 100 propositions que contient un petit livret de 16 Pages qui commence à être distribué, a été chiffré selon la tête de la liste Vanves en Tête qui n’a pas caché, en conclusion que « L’avenir de Vanves se joue dans quelques jours !»

Écrire un commentaire

Optionnel