Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2012

LE GROUPEMENT ECONOMIQUE DE VANVES A L’A.C.A.V.(E)!

En dehors du contexte national, l’actualité est très riche ces jours-ci à Vanves sur laquelle le Blog Vanves Au Quotidien reviendra : Signature de l’accord du CDT (contrat de Développement Territorial) GPSO (Grand Paris Seine Ouest) Mercredi matin à la mairie d’Issy Les Moulineaux, en présence des 7 maires dont Bernard Gauducheau (Vanves) et du ministre Maurice Leroy (Grand Paris). Lancement du nouveau site Internet de GPSO qui devrait permettre une meilleure information grâce à de nouveaux espaces d’informations dont une boîte aux lettres devant permettre aux habitants notamment de Vanves de signaler aux servuces techniques ce qui ne va pas, et la création d’une NexwsLetter de GPSO. Réunion du Comité Consultatif Sécurité, Circulation, Stationnement » mardi soir sur l’extension du stationnement payant sur la ville avec 850 places supplémentaire. Article dans le Monde du 20 Mars sur ArtDanthé et Ma Gang de Montréal titré « dansdeurs québécis à poil, au poil ».

 

Pendant ce temps, des grandes manœuvres se déroulaient dans le petit monde du  commerce et de l’artisanat à Vanves qui rappelle les heures épiques où Vanves a connu deux associations de commerçants, l’une pour le Plateau, l’autre pour le Centre Ancien dans les années 80. Depuis la dernière assemblée générale – assez chaude – du GEV, certains adhérents dont quelques nouveaux, comme par hasard après plusieurs années de présence à Vanves et d’absence au sein du GEV, ont décidé de mettre cette association à « la cave », en utilisant les grands moyens alors que c’est complétement inutile ! Mais ils ont oublié qu’il y a façon et façon de faire...à quelques jours d’une réunion de bureau prévue le 28 Mars prochain pour désigner le nouveau bureau

 

Depuis quelques jours un document circule dans Vanves présentant la nouvelle association ACAV (Association des Commerçants et Artisans de Vanves) où tout est indiqué : Refonte des statuts, bureau réorganisé avec 3 chefs de quartiers, des responsables informatique, communication, relations internes,  cotisation revue (et augmentée), révolution dans les actions avec des événements annuels, une grande fête des lavandières au parc F.Pic, « Diners concerts » de Panopée, intégration du mois de Commerce dans le budget du GEV, mais ce dernier point demandé par la ville n’est (curieusement) pas indiqué  etc…. A la manœuvre, comme par hasard, quelques proches de la mairie qui se sont déjà répartis les postes de président, secrétaire et tresorier :  Philippe Buffet (Croque Midi installé à l’emplacement de l’ancienne agence Centhury dirigé alors par Madame Amar), Valérie Habert (Moulin des Lavandières) et Janine de Normandie (Agence OGIM), avec la complicité de certains élus chargé du développement économique et impliqués professionnellement dans l’activité économique de Vanves.

 

Ce qui éclaire d’un autre jour le déroulement de l’assemblée générale du GEV du 6 Mars dernier avec quelques échanges aigres-doux entre ses membres, menés notamment par le patron du café de la gare qui a joué les procéduriers. A croire que Serge Helbert, jusqu’à présent, référent de la mairie au GEV n’est plus en odeur de sainteté en haut lieu (s’il l’avait jamais été). D’ailleurs il le reconnait lui-même, notamment à propos de la zone bleue autour de la gare de Vanves et des questions de stationnement dans la ville, où ses prises de positions n’ont pas du tout été apprécié du côté mairie.

Mais voilà, cette façon d’agir risque de faire des dégats et de diviser inutilement. A croire que les participants à l’assemblée générale du  6 Mars ont oublié l’essentiel, et surtout ceux qui sont à la manœuvre : une partie des membres du bureau du GEV ont proposé de laisser leur place, jugeant avoir consacré assez de leur temps au GEV.Un coiffeur présent au Conseil d’administration pour rendre service, était prêt à laisser sa place à une bonne volonté. Tout comme la présidente Francine Aurand, pas du tout attaché à son poste, sentant que des choses pas très catholique se dessinaient. 

 

Mais voilà, la façon d’agir des dissidents est jugée tellement inélégante, surtout par sa présidente, que celle-ci ne cache pas refuser d’accepter que cela se fasse dans de telles conditions. Elle n’acceptera pas que de nouveaux responsables prennent les reines de l’association dans ses conditions. Elle n’accepte pas que soit jeté la suspicion sur des bénévoles qui ont agit avec leur cœur, sans arrière pensée, dans une ambiance conviviale. Mais voilà, le probléme dans ce bas monde vanvéen, comme ailleurs, c’est que ces prétendants n'ont pas le courage de dire ouvertement les choses. Ce qui crée une atmosphére malsaine….d’autant plus que le commerce de proximité, déjà mal en point, n’a vraiment pas besoin de divisions au sein de ces acteurs qui devraient plutôt rassembler. Ce qui augure mal de la suite pour ces prétendants qui prennent des marteaux pour écraser des mouches en avançant dissimulés.